Rechercher Annuler

Coupable d'avoir piraté les serveurs de Nintendo et de pédocriminalité, ce hacker va passer par la case prison

De Guillaume Chagot - Posté le 3 décembre 2020 à 10h33 dans Insolite

En février dernier, Ryan S. Hernandez, était attrapé par le FBI pour s'être introduit dans les serveurs de Nintendo et pour possession d'images pédopornographiques. Après avoir plaidé coupable, le jeune homme devait être jugé en avril dernier, bien que le jugement n'ait été prononcé que ce 1er décembre. Une peine sévère qui envoie Hernandez quelques années derrière les barreaux. 

condamné pour hacking et détention d'images pédopornographiques

Pour rappel, plusieurs mois avant la sortie de la Nintendo Switch en mars 2017, Hernandez avait piraté les serveurs du géant japonais pour y dérober des informations confidentielles. En enquêtant, le FBI s'était rendu compte que le jeune américain était également en possession d'images pédopornographiques. Pour ses crimes, Hernandez risquait 260 000 euros d'amende et jusqu'à 25 ans de prison. 

Bien que l'amende ait été payée dans son intégralité, ou presque, la peine de prison, elle, n'est pas allée jusque-là. En début d'année, les procureurs chargés de l'affaire estimaient que Hernandez écoperait de trois ans de prison. Ce mardi 1er décembre, le tribunal de Seattle a rendu son verdict, condamnant celui connu sous le nom de "RyanRocks" sur la toile à trois ans de prison. Qui plus est, Hernandez devra être inscrit sur le fichier des délinquants sexuels. 

Outre sa première intrusion avant la sortie de la Nintendo Switch, Hernandez avait réitéré l'expérience entre les mois de juin 2018 et juin 2019. Ainsi, durant une année, le hackeur a dérobé des informations confidentielles concernant divers jeux vidéo populaires. Des informations qui étaient ensuite partagées à une petite échelle sur la toile, mais qui finissaient éventuellement par se retrouver sur des sites grand public. Conscient de sa culpabilité, le jeune homme a tout de même échappé à de bien plus lourdes peines puisqu'il risquait 20 ans de prison pour détention d'images pédopornographiques et cinq ans pour s'être introduit dans les serveurs de Nintendo. 

Une erreur ?

Source(s) : The Verge

Mots-Clés : Ryan HernandeznintendohackingserveurconstructeurEditeurimagespédocriminalité

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (2)

Par Loutre lubrique, il y a 12 mois :

C'est mérité

Répondre à ce commentaire

Par Blyat, il y a 12 mois (en réponse à Loutre lubrique):

Fuck Nintenod ! Fuck Kids !

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.