Exoplanètes : des scientifiques découvrent les premières planètes en dehors de notre Galaxie

De Dave Padawan - Posté le 6 février 2018 à 17h01 dans Science
24réactions !
13 commentaires

Pendant longtemps, les scientifiques n’ont pas été en mesure d’observer des planètes en dehors de notre système solaire. Mais cette période est maintenant loin derrière puisque pas moins de 3700 exoplanètes sont désormais dénombrées hors de notre système. Quid des planètes situées au-delà de notre Galaxie, la Voie lactée ? Des astrophysiciens viennent de faire une nouvelle découverte exceptionnelle.

Pour la première fois, des scientifiques pensent avoir la preuve de l’existence de plusieurs planètes au-delà des limites de la Voie lactée, à 3,8 milliards d’années-lumière de celle-ci. Aucun télescope ne peut permettre des observations à cette distance, mais les experts de l'université d'Oklahoma aux États-Unis sont arrivés à leurs conclusions grâce à une technique indirecte connue sous le nom de microlentille gravitationnelle.

voie lactée

Premières évidences sur l’existence de planètes loin de la Voie lactée 

La nouvelle découverte se base sur l’analyse des données de Chandra, un télescope à rayons X de la NASA. Les auteurs de l’étude parlent de pas moins de 2000 planètes potentielles, certaines ayant une taille aussi petite que la Lune. D’autres seraient aussi massives que la géante gazeuse Jupiter. Ces données auraient été impossibles à recueillir sans la technique d'analyse des microlentilles, selon le Dr Guerras membre de l’équipe de chercheurs. 

"Cette galaxie est située à 3,8 milliards d'années-lumière, et il n'y a pas la moindre chance d'observer directement ces planètes, même avec le meilleur télescope qu'on puisse imaginer dans un scénario de science-fiction"

Comme l’explique le WashingtonPost, la microlentille gravitationnelle est un phénomène par lequel le champ gravitationnel autour des objets célestes focalise de la lumière telle une lentille, de sorte que des objets trop éloignés ou trop petits peuvent être observés à fort grossissement. 53 exoplanètes situées dans les limites de la Voie lactée sur les 3 728 actuellement dénombrées ont été identifiées en utilisant cette technique.

Les détails de l’étude ont été publiés le 2 février 2018 dans la revue Astrophysical Journal Letters.

Cet article a été rédigé par
un lecteur d'Hitek : Dave

Hitek donne la parole à ses lecteurs Tu veux participer ?

Une erreur ?

Mots-Clés : exoplanètesgalaxiedécouverte

Source(s) : Washington Post

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (13)

Par jeanLucasec, il y a 3 ans :

Allez au fond des océans plutôt

Répondre à ce commentaire

Par Drskill, il y a 3 ans (en réponse à jeanLucasec):

Deux choses absolument différentes..

Répondre à ce commentaire

Par JambonChoco, il y a 3 ans (en réponse à jeanLucasec):

Bien trop compliqué !
De un, il y a beaucoup trop de pression pour pouvoir se permettre d'y vivre aussi longtemps que dans l'ISS par exemple. Sans compter l'apport du support oxygène/eau/nourriture/énergie pas pratique à haute profondeur !
Et ensuite, tout simplement parce qu'il y fait trop sombre...

Ce sont bien 2 mondes différents qui nous réservent tous les 2 des surprises, mais l'espace est nettement plus accessible que le fond des océans !

Répondre à ce commentaire

Par cmorici, il y a 3 ans :

le truc qui sert a rien aucun intérêt a part celui de dépenser du fric pour regardé des truc qu'on voit même pas alors y aller ^^

c'est pas pour demain .... par contre demain il y aura le réchauffement climatique ... la monter des eaux ... les tremblement de terre ....les éruption volcanique ... la pollution de l'air ... la pollution de la mer .... les probleme humains en tous genre ....


bref il y a plus importants nan ?

Répondre à ce commentaire

Par Tanche, il y a 3 ans (en réponse à cmorici):

Si des gens avaient pas regardé plus loin que le bout de leur nez, tu serais pas en train d'écrire ces lignes...

Répondre à ce commentaire

Par Interstellar en 4 leçons, il y a 3 ans (en réponse à cmorici):

La recherche fondamentale fait avancer la science, c'est meme la base de toute science, sans laquelle aucune application n'est possible.
Quant au "Dérèglement climatique", il n'existe pas, puisqu'il s'agit d'une "évolution climatique" propre à la planète terre où l'Homme influe très peu au niveau planétaire.
Cependant , la pollution au niveau local, et la propreté de l'environnement est cependant important.

Répondre à ce commentaire

Par Wasteak, il y a 3 ans (en réponse à Interstellar en 4 leçons):

L'homme influe très peu au niveau du réchauffement climatique ?
renseigne toi un peu plus alors, parce qu'évidemment que la température de la terre varie d'elle même, mais tu ne gagnes pas 1-2°C en 50 ans naturellement, il faut bien plus de temps.
Je crois d’après mes souvenirs que pour passer d'une ere glaciale a une ere chaude (10°C de différence) il y avait 50 millions d'années à peu pres.

Répondre à ce commentaire

Par Interstellar en 4 leçons, il y a 3 ans (en réponse à Wasteak):

Et les mammouth qui vivant en europe ils ont disparu y'a 50 millions d'années ?
Les traces des débuts d'homo Sapiens qui cohabitaient avec néanderthal en europe ont montré qu'ils vivaient avec un climat plus froid, et c'est pas l'industrie américaine qui est responsable du réchauffement de l'époque.
Il faut arrêter avec cette propagande, meme au niveau des gaz à effets de serre il n'y a aucune preuve formelle, seulement des théories, qui peuvent être prouvées un jour, mais qui ne sont pas vérifiées.

Répondre à ce commentaire

Par Wasteak, il y a 3 ans (en réponse à Interstellar en 4 leçons):

Et ?
Moi je te parle du degré gagné en 50 ans.

Répondre à ce commentaire

Par LapinMagik, il y a 3 ans (en réponse à Interstellar en 4 leçons):

Bien sur que si ça a été prouvé depuis bien longtemps et y'a que les... Bêbêtes comme toi qui font mine de ne rien savoir!

Répondre à ce commentaire

Par Interstellar en 4 leçons, il y a 3 ans (en réponse à LapinMagik):

Je nie pas l'évolution climatique, je dis que plutôt de rabacher la propagande écologiste (et pas écologique) renseigne toi vraiment sur les articles scientifiques des grandes revues.
L'activité humaine n'a d'impact que dans sa localité.
Les marées noires, les iles de déchets doivent disparaitre, mais le réchauffement climatique résulte d'une activité terrestre non modulable par l'Homme.

Répondre à ce commentaire

Par trublu, il y a 3 ans :

Ce sera pour demain puisqu'on peut aller plus vite que la lumière :
sciencepost.fr/2018/01/vitesse-de-lumiere-effet-cerenkov/

Et le trou de ver :
https://sciencesetavenir.fr/fondamental/…

Répondre à ce commentaire

Par GLADU, il y a 3 ans (en réponse à trublu):

Et ceux qui font de l'ufologie savent qu'il y a énormément de cas décrivant des engins sortant ,plongeant ou à proximité d'un plan d'eau .
Il y a même une video ou on voit un truc sauter dans l'eau d'une piscine suivi d'un arc electrique et plus de trace .
C'est l'effet "CERENKOV" qu'ils utilisent .

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test realme X50 Pro, un smartphone 5G qui veut faire bouger le haut de gamme : fiche technique, prix et date de sortie

Realme X50 Pro

Il y a 1 mois

Test : l'Asus ROG Zephyrus G14, un PC portable Gaming compact avec une RTX 2060 : fiche technique, prix et date de sortie

Asus ROG Zephyrus G14

Il y a 3 mois

OnePlus 8 Pro, le nouveau smartphone 5G avec écran 120 Hz : fiche technique, prix et date de sortie.

OnePlus 8 Pro

Il y a 3 mois