Le gouvernement chinois interdit l'utilisation de technologies américaines dans ses rangs

De GomeWars Auteur - Posté le 10 décembre 2019 à 10h55 dans High-tech

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

Depuis ses débuts en 2018, le conflit entre Huawei et les Etats-Unis n'a cessé de croître, menant à un ban pur et dur du sol américain en mai 2019. La situation n'a pas évolué en la faveur de la firme chinoise et le gouvernement de Xi Jinping a décidé de montrer son mécontentement en interdisant formellement l'utilisation de technologies américaines dans ses rangs. 

Les technologies américaines ne sont plus les bienvenues

Désormais considérées persona non grata au sein du gouvernement chinois, les technologies américaines doivent disparaître des poches et locaux du gouvernement de Xi Jinping et des institutions publiques d'ici 2022, indique The Financial Times. Pékin souhaite trouver une alternative locale et ainsi débuter une transition protestataire, suite aux déboires rencontrés par Huawei sur le sol américain. Une initiative qui a également pour but d'assurer au gouvernement chinois que la totalité des technologies utilisées est "sécurisée" et "contrôlable". 

En s'assurant que les technologies employées sont chinoises, Pékin évite tout espionnage éventuel. D'autant que l'espionnage est sur toutes les lèvres dans ce conflit d'intérêt, les Etats-Unis accusant le gouvernement chinois d'user des produits de Huawei pour espionner les autres pays. La firme chinoise n'est pas la seule touchée par cette affaire. En décidant de bannir totalement les technologies américaines de ses rangs, le gouvernement chinois affecte également de grands noms comme Microsoft, Apple, Dell ou encore HP.

Une transition matérielle qui concernera autant la partie software que hardware des institutions. Malgré les restrictions américaines qui ont été mises en place cette année, Huawei est tout de même parvenu à écouler certains de ses produits sur le sol américain. Néanmoins, le gouvernement de Donald Trump souhaite que ses concitoyens, de même que l'Europe, cessent d'interagir amicalement avec la firme chinoise. Alors que les installations 5G se préparent un peu partout dans le monde, ce conflit pourrait bien venir compliquer les méthodes de consommation du plus grand nombre. 

Une erreur ?

Mots-Clés : Xin Jinpingetats-unisChinegouvernementHuaweiDonald Trumptechnologie

Source(s) : EngadgetCNETThe Financial Times

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (4)

Par Billy, il y a 2 mois :

Tant qu'ils se balancent pas des bombes sur le coin de la tronche, ils font ce qu'ils veulent...

Répondre à ce commentaire

Par NIob, il y a 2 mois :

Ouah.., le combat commence 0_0''
Peut-être tout ça s'améliorera avec le futur président US

Répondre à ce commentaire

Par Ploppi, il y a 2 mois :

L'Europe ferait bien d'en prendre de la graine.

Répondre à ce commentaire

Par FuYou, il y a 2 mois :

j'ai un pc Huawei , le p30 pro, la montre huawei ... bref gros doigt d'honeur a tous ces politiques à la con

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test Samsung Galaxy Fold, le premier smartphone pliable du constructeur : fiche technique, prix et date de sortie

Samsung Galaxy Fold

Il y a 3 jours

Test Lexip Np93 ALPHA, une souris gamer française avec un joystick et des patins en céramique : fiche technique, prix et date de sortie

Lexip Np93 ALPHA

Il y a 3 jours

Test des Jabra Elite 75t, une mise à jour très réussie pour pour les écouteurs True Wireless

Jabra Elite 75t

Il y a 2 semaines