Rechercher Annuler

No Guns Life : un manga sombre entre WestWorld et Full Metal Alchemist

De Guillaume Chagot - Posté le 22 décembre 2016 à 14h19 dans Mangas/Comics

Dans No Guns Life, les extensions capillaires, c'est dépassé. Alors que le monde va mal et que la Grande Guerre fait rage, il existe des Extend, des humains améliorés à mi-chemin avec les machines. Jûzô Inui est l'un d'eux et sa particularité est de  posséder un énorme revolver sur la tête. No Guns Life va suivre sa rencontre avec un autre Extend et son implication dans des évènements qui le dépassent.

La tête sur les épaules

No Guns Life pose dès le départ le ton avec son anti-héros au charisme indéniable. Jûzô Inui est un Extend et gagne sa vie en réglant les problèmes liés à cette communauté. Seulement un jour, une affaire de kidnapping et de meurtre va le propulser tout droit au coeur d'une intrigue mêlant multinationales et problèmes sociétaux. 

1

Après avoir posé le ton, l'Extend qui nous sert également de narrateur va dévoiler une facette plus claire de son personnage. A la surface, Jûzô Inui est un gros dur, une carcasse de métal équipé d'un révolver sur la tête. Seulement à l'intérieur, l'Extend possède toujours une partie humaine, une partie qui véhicule des sentiments, mais également des secrets. Première zone d'ombre, celle qui entoure la gâchette du revolver. L'anti-héros déteste que quelqu'un la touche ou l'active sans toutefois en dévoiler les raisons.  

1

Le dessin est appuyé et les scènes d'action explosives. Qui plus est, malgré ses extensions mécaniques, Jûzô Inui ne tue pas, quitte à se retrouver blessé. Un choix qui laisse à penser qu'un évènement troublant a eu lieu et que son revolver n'y est pas pour rien. A côté de l'explosivité des scènes d'action, le mangaka prend son temps pour introduire l'intrigue et les personnages. L'humour n'est pas une récurrente de l'histoire et se dévoile légèrement de-ci de-là. Majoritairement sombre, No Guns Life laisse entrevoir une once de bonté et de tendresse chez ce gros cuirassé que peut être le narrateur.

Quoiqu'il en soit, c'est un premier tome réussi pour l'auteur japonais. Actuellement, 3 tomes sont disponibles au pays du Soleil Levant. Quant à l'Hexagone, c'est Kana qui s'occupe de la parution. 

Une erreur ?

Mots-Clés : No Guns LifeKanamangaseinen

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (4)

Par Guiguiche, il y a 5 ans :

Ca a l'air sympa !

Répondre à ce commentaire

Par Baboth, il y a 5 ans :

Ooooooh il me tente bien celui-là, merci !

Répondre à ce commentaire

Par Arkadiaz, il y a 5 ans :

Il aime pas se faire tripoté la gachette, hein...

Répondre à ce commentaire

Par quelqu'un qui vous est inconnu, il y a 5 ans :

Les dessins ressemble un peu a Tokyo ghoul !J'aime beaucoup les histoire comme ça je pense que je vais bien kiffer

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.