Rechercher Annuler

Elon Musk : cette nouvelle découverte pourrait l'empêcher de lancer une mission sur Mars

De Tiphaine Elsener - Posté le 23 novembre 2021 à 10h50 dans Science

Nous vous parlions hier du fait que la NASA envisageait de faire appel à SpaceX dans le cadre d'une prochaine mission à destination de Mars. Si les choses semblent être au beau fixe pour Elon Musk, ce dernier pourrait tout de même faire face à un problème de taille à l'avenir, qui vient d'être révélé par une toute nouvelle étude russe.

une nouvelle étude tout juste publiée

Nous le savons, le rêve de Elon Musk et de nombreux humains sur Terre actuellement est de poser les pieds sur Mars. Cependant, les chercheurs n'ont tout simplement aucune idée de la façon dont une équipe d'astronautes isolée à (en moyenne) près de 225 millions de km de la Terre se comporterait à long terme. L'étude avait surtout pour but de savoir si l'équipe allait pouvoir se débrouiller toute seule une fois arrivée sur une autre planète, et si elle maintiendrait une bonne communication avec la Terre.

Le centre de contrôle de la mission (MCC).

Il est possible en effet que ces derniers puissent sombrer dans l'anarchie, une fois arrivés sur place, avec l'immensité qui leur tend les bras. Des chercheurs russes (provenant du Centre scientifique d'État de la Fédération de Russie, de l'Institut des problèmes biomédicaux de l'Académie des sciences de Russie, et de l'Institut d'aviation de Moscou) ont ainsi tenté de répondre à toutes ces questions, qui sont cruciales dans le cadre d'un hypothétique voyage à destination de la planète rouge, en plaçant un groupe d'individus dans une "simulation de colonisation de Mars". Et c'est justement des résultats de cette étude, parue dans Frontiers in Physiology le 9 novembre 2021, dont nous allons parler aujourd'hui

Des résultats inquiétants

Le projet dont nous parlons aujourd'hui est connu sous le nom de "projet SIRIUS" (Scientific International Research In Unique terrestrial Station), et s'attarde donc sur la psychologie des astronautes pendant les longs vols spatiaux. Des expériences d'isolement de 17 et 120 jours, respectivement en 2017 et 2019, ont été conçues pour simuler une équipe isolée dans un environnement extraterrestre. Et les résultats confirment les inquiétudes des scientifiques concernant une période d'isolement : le retard de communication dû à la distance, couplé à la période prolongée loin de la Terre, a fait que les astronautes se sont peu à peu détachés des équipes présentes sur Terre.

La culture de plantes dans le cadre du projet SIRIUS.

Les simulations ont débuté avec une procédure de décollage, avant d'atterrir dans l'environnement inhospitalier d'une zone spécialisée du centre d'entraînement. Les membres de l'équipage ont ensuite été enfermés ensemble dans des nacelles, ont reçu des rations, et des fournitures vitales, avant d'être soumis à un isolement total, pour les éloigner de la réalité.

Une nacelle type du projet SIRIUS.

Lors de l'atterrissage sur Mars, l'équipage a énormément communiqué avec le centre de contrôle de la mission (MCC), mais une fois que tous les membres furent "installés" sur Mars, ces derniers coupèrent peu à peu le contact, jusqu'à réduire au minimum leurs communications avec le MCC. S'il est positif que l'équipage ait pu prendre les choses en main, et ait pu vivre de manière autonome, une déconnexion avec le MCC (qui avait déjà été envisagé avec de précédentes simulations) est un phénomène inquiétant. Le co-auteur de cette étude, Dmitry Shved, déclare lors d'une interview accordée au CNET :

L'aspect négatif est que le MCC perd la possibilité de comprendre les besoins et les problèmes de l'équipage, ce qui entrave par conséquent la capacité du MCC à fournir un soutien.

Bien entendu, étant donné que seules 12 personnes ont pris part aux simulations, il est également possible que les écarts entre les groupes et les individus soient purement dus à des différences individuelles, de sorte qu'aucune généralisation ne peut être faite avant que des recherches plus approfondies ne soient menées. De ce fait, une autre expérience du projet SIRIUS est en cours, avec un isolement de 8 mois, qui a débuté le 4 novembre.

Si les résultats sont les mêmes, il faudra trouver un moyen d'améliorer les communications entre Mars et la Terre dans un futur proche, sans quoi une mission spatiale à destination de Mars ne saurait être viable. Le fait que les Hommes s'éloignent peu à peu de leur ancienne réalité et ne communiquent presque plus avec la Terre pourrait causer leur perte sur une planète aussi hostile que l'est Mars. Nul doute que Elon Musk sera attentif, lui aussi, aux prochains résultats publiés par cette équipe de chercheurs. Et si vous voulez savoir comment Elon Musk s'est moqué de Jeff Bezos qui a perdu son procès contre la NASA, vous pouvez consulter notre précédent article sur le sujet.

Une erreur ?

Mots-Clés : Elon Muskvoyage spatialMarsEtuderecherchescommunicationisolementDangermission spatialeMCC

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (12)

Par Gargasse, il y a 2 mois :

Pas mal leur petite nacelle, pas sûr qu'on ait aussi bien sur Mars, alors si déjà là ça déconne ...

Répondre à ce commentaire

Par Bertrand, il y a 2 mois :

Qui écrit ce genre d article complètement débile ? Mais plus sérieusement qui autorise leur parution ??

Répondre à ce commentaire

Par Guillaume, il y a 2 mois (en réponse à Bertrand):

Incompréhensible en effet. Rien de tel qu'un titre propice à la controverse pour faire cliquer, la preuve je suis là.
Il faudrait les prévenir que tous les ans plus de 1000 personnes hivernent en Antarctique pendant plusieurs mois. J'ai eu la chance d'en faire partie - pas d'anarchie sur ma station malgré 8 mois d'isolement. Pas d'anarchie dans l'ISS non plus. Il suffit de sélectionner les gens correctement, on a des dizaines d'années de recul sur ces questions maintenant.

Répondre à ce commentaire

Par YWE, il y a 2 mois :

Le problème avec les études russes, c'est qu'elles se font sans vodka.

Répondre à ce commentaire

Par Christ, il y a 2 mois :

Je pense que malgré cette conclusion CE nest pas une raison de ne pas faire cette mission cette article est completement inutile il VA y avoir un type de communication cantique ou quelquechose de ce genre rendu la et nous essayon de faire une civilisation qui est self sustainable avec tout CE quils vont passer a Traver pour survivre seul no wonder quils ne vont pas nous Aimer nous Les human avec aucune empathy et cooperation....

Répondre à ce commentaire

Par Rick, il y a 2 mois :

Ce que est plus Escandaleux. Cest comment on peut aller si loin avec ces mensonges de conquette espaciel.et tellement des abroutis que croyant

Répondre à ce commentaire

Par Christian B, il y a 2 mois :

De toutes façons il est préférable de ne pas prendre au sérieux un site comportant plus de pubs que de contenu.

Répondre à ce commentaire

Par Glanduu, il y a 2 mois :

Cette étude russe est faussée dès le début !!! Comment voulez-vous que des chercheurs qui sont prisonniers dans leur pays et sous les ordres de Puutain puisse faire une étude sur les grands espaces et la liberté ?!?!!

Répondre à ce commentaire

Par X, il y a 2 mois :

On a déjà tout le confort sur notre planète. Arrêtons de se battre, respectons ensemble cette putin de planète et vivons en paix bordel.

Répondre à ce commentaire

Par boug, il y a 2 mois (en réponse à X):

aah ?
J'ai un ami qui est cotorep et qui subit l'inflation en pleine gueule .
On augmente le smic mais les personnes handicapés sont obligées de se serrer la ceinture .
Limite si il n'est pas obligé d'aller au resto du coeur , il y réfléchit .
Ton écologie de m*rde et toutes cette mode font que les personnes les plus pauvre dans les mégalopôles , les villes françaises crêvent de faim .
Ils n'ont pas la chance de vivre comme les campagnards qui ont des terrains cultivables pour subvenir à leur besoin .
Et ce n'est que le début ...

Répondre à ce commentaire

Par OuiMaisNon, il y a 2 mois :

Wow mon ami tu diverges, le monde pourrait etre bien plus équitable pour tout l'monde mais vois tu chacun veux garder s'qu'il a conquis. Mais cela est un autre sujet...
Les projet pour Mars ne sont pas une terra formation, mais une première expérience face aux voyages spaciaux, comme l'a été la lune il y a plus de 50ans.
Pour finir, la création de mini stations de transition permettraient de résoudre bon nombre de problèmes plutôt qu'un OneShot vers une destination hostile

Répondre à ce commentaire

Par Jhaal, il y a 2 mois :

Étude qui ne dit pas grand chose. On oublie les missions antarctiques qui sont un vrai terrain d'expérimentation.
En revanche , la conclusion est juste : aucun humain n'ira sur Mars. Ou en tout cas il n'en reviendra pas vivant. Et c'est deux ans de mission, pas moins (à cause des orbites excentrés qui nécessitent un timing précis pour le départ et l'arrivée).
Aucune magnétosphère sur Mars ne permettant de protéger les colons des radiations les condamnera a mourrir rapidement. Il faudrait qu'ils s'enterrent très rapidement et pour ça il leur faudrait un matériel lourd qui ne pourra pas être embarqué vu l'énergie nécessaire au décollage d'une énorme fusée pour un tel voyage.
Aucune rentabilité sur place. Il n'y a rien à exploiter là bas, aucun minerai valorisables. Mission à perte financière lourde et humaine également. Personne ne voudra financer ça sans un retour sur investissement.
Nous n'irons donc jamais sur Mars (ou pas avant un grand nombre de décennies... Hypothétiquement). Laissons les robots bosser.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.