Rechercher Annuler

Un parasite envahissant le cerveau serait diffusé à cause des humains

De Marco - Posté le 10 avril 2017 à 13h50 dans Science

Une infection fait actuellement rage à Hawaï avec des cas de personnes entrant en contact avec une infection parasitaire rare connue sous le nom rat de lungworm. Les experts mettent sa propagation soudaine à travers les Etats-Unis sur le dos du changement climatique et de la mondialisation. Cela serait-il donc dû aux humains ?

Le rat de lungworm frapperait de nouveau

Les reponsables de la santé de Hawaï ont déclaré que six cas de rat lungworm ont été rapportés sur l'île durant les trois derniers mois, tandis que l'île a vu seulement deux cas de la maladie au cours des deux dernières décennies. D'autres états sont également touchés comme la Californie, l'Alabama, la Louisiane et la Floride. Selon les premières informations, le premier cas connu de la maladie a eu lieu à Taiwan en 1944, mais au cours des dernières années, elle se serait propagée aux États-Unis à cause de rats à bord des navires cargo.

Rat de lungworm

Une maladie qui hérisse le poil

Quasiment tout au sujet de cette maladie est dégoûtant.Rat lungworm est un nématode parasite (Angiostrongylus cantonensis) qui commence sa vie comme une infection dans les poumons de rats, le sang et le cerveau. De là, les rats défèquent des larves qui passent par un hôte intermédiaire mollusque (comme des escargots, des limaces ou la crevette d'eau douce par exemple). Les humains pourraient manger un de ces hôtes infectés ou ils pourraient manger les produits qui ont eu le ver transféré par un hôte (comme des salades mal lavées). Vous vous en doutez, la suite n'est pas bonne du tout, votre cerveau est envahi et le rat lungworm se déplace dans le cerveau jusqu'à causer la méningite et ses symptômes incluent des tremblements, des douleurs et des inflammations. C'est souvent fatal. 

La gravité de la maladie peut varier énormément, il n'y a pas de traitement connu, et il est notoirement difficile de la diagnostiquer.Cycle du rat longworm

Une erreur ?

Source(s) : Gizmodo US News

Mots-Clés : escargotsinfectionratlimacesparasites

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (7)

Par Baptiste, il y a 5 ans :

Ca fait peur, j'espère que ça ne va pas arriver jusqu'en France !

Répondre à ce commentaire

Par Ridicule, il y a 5 ans :

on dirait un virus qui amène à la fin du monde mais version nul...

Répondre à ce commentaire

Par AmloyLSS, il y a 5 ans via l'application Hitek :

Qui est est le type qui a lancé sa maladie Plague Inc. dans le monde réel sérieux ?

Répondre à ce commentaire

Par Akiro, il y a 5 ans :

Il serait plus correct de dire que les larves se retrouvent dans les limaces, escargots, etc, que de dire qu'elles ressemblent à ces animaux. Je pense qu'il s'agit d'un cafouillage.

Répondre à ce commentaire

Par Jamjam, il y a 5 ans (en réponse à Akiro):

En effet. Encore une fois on a droit à un article rédigé avec les pieds.
Pour éclaircir tout ce merdier:

- Le rat sert d'hôte définitif (chez qui la reproduction sexuée a lieu) aux larves de _Angiostrongylus cantonensis_ au 1er stade de leur développement.

- Les larves sont éjectées avec les excréments et doivent obligatoirement passer par un hôte intermédiaire mollusque (et parfois de rat à mollusque à crustacé et parfois jusqu'à l'homme. Le crustacé servant alors d'hôte paraténique).

- L'homme peut être infesté en ingérant des mollusques ou crustacés infestés crus (en salade mal lavée, etc).

Par pitié faites un effort pour nous pondre des articles de qualité.

Répondre à ce commentaire

Par Dafur le Nain, il y a 5 ans via l'application Hitek :

Les personnes sont atteintes de cannibalisme et d'hypersalivation...

Répondre à ce commentaire

Par liddel, il y a 5 ans :

"L'escargot peut en être un vecteur et la consommation d'escargots crus ou insuffisamment cuits peut transmettre la maladie à l'homme.

Chez l'homme, cette pathologie, retrouvée en Chine et dans le Pacifique1,2, provoque, après une incubation muette qui dure 2 à 3 semaines, une méningite à éosinophiles, méningo-encéphalite et paralysie des nerfs crâniens. L'éosinophilie sanguine est augmentée à 30 %.

L'évolution se fait presque toujours vers la guérison sans séquelles en quelques semaines, mais la maladie peut néanmoins entraîner la mort par complications neurologiques dans de rares cas.

Il n'y a pas de traitement spécifique"

Wiki. Rien d'alarmant

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.