Rocket League : un jeu "immortel" ?

De Justin Padawan - Posté le 26 mai 2017 à 10h48 dans Jeux vidéo

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

Voilà désormais deux ans que l’outsider Rocket League balaye les ventes. Deux ans, et aucune ride visible sur le visage du bébé de Psyonix. Une longévité étonnante qu’un seul autre jeu de la Next Gen semble partager : le non moins connu Grand Theft Auto V. Comment un jeu fantaisiste, distribué à la base en free-to-play par PlayStation peut-il être, encore aujourd’hui, si populaire malgré son prix, poussé à 30 € (19,99 euros sur Steam) ?

  Chargement de la vidéo… (voir sur Dailymotion)

L’immortel parmi les éphémères

Le paysage du jeu vidéo se mue, peu à peu, en véritable sphère luxueuse, stéréotype de la société de consommation. D’une part, les jeux se multiplient jusqu’à l’overdose : chaque semaine, ils sont trois ou quatre à pointer le bout de leur nez, allant du bodybuildé mainstream ou petit indépendant. Evidemment, on peut se réjouir de la diversité et de l’énergie du secteur, avec tout de même une pointe d’amertume.

Les grosses machines -Ubisoft, Activision- ont pris la fâcheuse habitude de bombarder les sorties à coup d’une franchise par an. Call of Duty en reste l’exemple le plus criant avec son renouvellement annuel. Il rentre ainsi dans le cercle fermé (mais de plus en plus ouvert) des jeux avec une édition par année, un concept à la base dédié aux jeux de sport. On pouvait, d’ailleurs, excuser ces derniers puisqu’ils suivent logiquement le cycle des saisons sportives : un nouveau jeu permettra d’ajouter les nouveaux maillots, les nouveaux effectifs et quelques nouvelles fonctionnalités. Pour Call of Duty, le constat est plus troublant.

rocket league

Les développeurs du célèbre jeu de guerre répondent, en premier lieu, aux exigences des fans, toujours plus impatients. De toute manière, chaque nouvelle sortie emporte tout sur son passage, sur le plan commercial du moins, un facteur peut-être moins évident sur le plan de la critique. Assassin’s Creed, en outre, avait aussi adopté cette stratégie, qui s’était avérée moins fructueuse, jusqu’à limiter le nombre de sorties.

La mode des MAJ et DLC

C’est dans ce concept qu’intervient Rocket League, l’un des rares jeux "vieux" de deux ans à trôner toujours dans l’actualité. La raison ? D’innombrables mises à jour et DLC qui viennent étoffer le jeu original. Au final, en juillet 2015, ce jeu mélangeant voiture et football semblait étonnamment vide.

Depuis, plus que des nouvelles maps et des voitures sophistiquées, Rocket League s’est offert de nouveaux concepts : avec du hockey, du basket, et dernièrement une sorte de "bataille aérienne". Les conséquences ? Les utilisateurs sont tenus en haleine depuis deux ans, sans pour autant qu’une nouvelle version soit prévue par les développeurs.

rocket league

Dans un ordre d’idée un peu différent, GTA V pourrait être assimilé. Mais ce serait plutôt le quasi-monopole et l’exclusivité du jeu qui force les gamers à se montrer fidèle. Evidemment les multiples DLC et mises à jour qui dévoilent de nouvelles fonctionnalités permettent de tenir toujours au premier rang ce cinquième volet. Si on ajoute à ça les spéculations sur un sixième, que demander de plus ?

Si vous n'avez pas encore Rocket League, filez l'acheter ici. 

Cet article a été rédigé par
un lecteur d'Hitek : Justin

Hitek donne la parole à ses lecteurs Tu veux participer ?

Une erreur ?

Mots-Clés : rocket leaguejeu immortel

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (10)

Par jeanLucasec, il y a 3 ans :

Ce jeu est une vraie drogue !

Répondre à ce commentaire

Par SimpleMan, il y a 3 ans :

Dans ce cas on peut prendre comme exemple Csgo sortie depuis 2012 et pourtant encore vraiment populaire ( même si la communauté est un peu toxique...)

Répondre à ce commentaire

Par Lt. Col. John Sheppard, il y a 3 ans (en réponse à SimpleMan):

CSS alors, il y a toujours des myriades de rageux, ça fait plaisir.

Répondre à ce commentaire

Par superpizzaYOLOman, il y a 3 ans via l'application Hitek :

et aussi warframe qui est malgré tout en bêta depuis 2013 mais c'est pas le seul et qui des mise a jour quasi constamment depuis

Répondre à ce commentaire

Par lololol², il y a 3 ans :

bug dans le petit texte quand on clique sur l'article
manque un mot 'deux ans"

Répondre à ce commentaire

Par Hitek, il y a 3 ans (en réponse à lololol²):

C'est corrigé, merci

Répondre à ce commentaire

Par john, il y a 3 ans :

Premier exemple de jeu immortel, alors que le jeu a à peine deux ans? Oui, bien sur, si on oublie d'autres jeux genre DotA, ou LoL, ou WoW...

Répondre à ce commentaire

Par Wuzy596, il y a 3 ans (en réponse à john):

Encore un exemple que les titres Hitek ne sont pas toujours corrects

Répondre à ce commentaire

Par Hitek, il y a 3 ans (en réponse à john):

Le titre a été nuancé ! Merci

Répondre à ce commentaire

Par Jane, il y a 3 ans :

30 euros en version boite à micromania, je pense que la majorité des personnes l'achète à 19.99 euros sur steam ou PSstore

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test Samsung Galaxy Fold, le premier smartphone pliable du constructeur : fiche technique, prix et date de sortie

Samsung Galaxy Fold

Il y a 6 jours

Test Lexip Np93 ALPHA, une souris gamer française avec un joystick et des patins en céramique : fiche technique, prix et date de sortie

Lexip Np93 ALPHA

Il y a 6 jours

Test des Jabra Elite 75t, une mise à jour très réussie pour pour les écouteurs True Wireless

Jabra Elite 75t

Il y a 2 semaines