Rechercher Annuler

WhatsApp : après avoir payé 390 millions d'euros, Meta de nouveau condamnée à verser cette nouvelle somme folle à l'UE

De Quentin Lorichon - Posté le 20 janvier 2023 à 15h02 dans High-tech

Meta vient d'être sanctionnée via sa messagerie WhatsApp pour avoir violé un règlement sur la protection des données. Le régulateur irlandais, qui agit pour le compte de l'Union européenne, a donc infligé une nouvelle amende, après avoir été déjà condamnée début janvier à payer 390 millions d'euros. 

violation du rgpd 

Les sanctions n'en finissent plus pour Meta. Après avoir été sanctionnée à hauteur de 390 millions d'euros début janvier pour violation du règlement européen sur les données personnelles, c'est une nouvelle condamnation qui vient de tomber pour le géant des GAFAM. En effet, le groupe Meta est régulièrement pointée du doigt par l'Europe, via le régulateur irlandais, puisque le siège international de l'entreprise se situe à Dublin.

Dans un communiqué, la Commission irlandaise pour la protection des données, qui agit pour le compte de l'UE, a décrété que la maison mère de Facebook a agit en violation de ses obligations en matière de transparence. Meta utilisait les données de ses utilisateurs en se fondant sur une base juridique erronée "pour son traitement des données personnelles à des fins d'amélioration du service et de sécurité". La Data Protection Commissioner estime donc que le service de messagerie est coupable de violation de la vie privée de ses utilisateurs. 

une amende 5,5 millions d'euros 

En outre, la DPC exige de Meta que la société revoit son système d'exploitation des données personnelles à des fins d'amélioration du service. Pour ne pas avoir respecté ledit règlement, l'organisme irlandais a donc infligé une sanction s'élevant à 5,5 millions d'euros. Le porte-parole de WhatsApp a déjà annoncé que la firme est sur le point de faire appel de cette décision, ce qui permet à la maison mère de Facebook et Instagram d'éviter temporairement de payer. 

Si la somme semble ridicule en comparaison de la puissance financière de la multinationale, l'entreprise a pourtant déjà écopé de 1,3 milliard d'euros d'amende en prenant en compte toutes les pratiques allant à l'encontre des lois de l'Union Européenne. De plus, le Metaverse coûte énormément d'argent à la société, qui a clairement du mal à faire décoller l'entrain de son projet révolutionnaire. 

La protection des données est un sujet sensible et bien souvent incompris. Vers fin 2022, l'application Discord avait déjà été sanctionnée par la France via la CNIL (Commission nationale de l'informatique et des libertés), pour son non-respect du RGPD.  

Découvrez cette intelligence artificielle créée par Mark Zuckerberg qui se retourne contre lui. 

Une erreur ?

Mots-Clés : metaWhatsappreseaux sociauxamendesanctionUEfacebookMark ZuckerbergUnion européenne

Actuellement étudiant à l’ISFJ Paris, j’intègre l’équipe d’Hitek en septembre 2022 pour deux ans après un stage de fin d’année en 2021. Je suis passionné par les jeux vidéo, le cinéma en général et les nouvelles technologies. J’aime rapporter l’information sous toutes ses formes et j’apprécie le fait de découvrir de nouveaux titres vidéoludique pour enrichir ma culture personnelle.

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (2)
photo de profil de <strong>Pirate0</strong>

Par Pirate0, il y a 1 an :

"Les messages et les appels sont chiffrés de bout en bout. Aucun tiers, pas même WhatsApp, ne peut les lire ou les écouter".

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>MIDORIJIN</strong>

Par MIDORIJIN, il y a 1 an :

de toute façon, tant que ces sociétés, par le biais de leurs magouilles, gagnent plus que l'amende, pourquoi devraient-elles s'en priver ou en avoir peur???

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.