Rechercher Annuler

The Mandalorian : mauvaise nouvelle, la saison 3 pourrait être repoussée

De Alix Odorico - Posté le 16 octobre 2021 à 14h02 dans Séries TV

Alors que la saison 3 de The Mandalorian est très attendue par les fans, un problème majeur pourrait entraver sa production, qui vient pourtant de débuter, et sa sortie prévue à ce jour pour fin 2022.

Devancé par Obi-Wan et Boba Fett

Le show crée par Jon Favreau The Mandalorian aura en deux saisons osé se servir du vaste univers de Star Wars pour porter sa propre histoire efficacement -sans toutefois s'en détacher complètement- avec une recette qui fonctionne. La série Disney+ est montée en puissance lors de son second acte, et légitimement, la saison 3 est très attendue.

Pourtant, la sortie de cette dernière connaît quelques turbulences. Elle a dû être repoussée jusqu'à la fin de l'année 2022 parce que les studios étaient mobilisés sur le tournage de la future série Obi-Wan Kenobi, qui a débuté en avril dernier. On apprenait à cet égard qu'en plus du calendrier bouché, c'est l'utilisation des décors qui pose problème. On sait que la sortie de la série Obi-Wan Kenobi est extrêmement attendue, Disney mise beaucoup sur son indéboulonnable jedi.

Autre série guettée avec attention, Le Livre de Boba Fett. Celle-ci joue aussi son rôle dans le retard de la saison 2 de The Mandalorian. L'increvable chasseur de prime Boba Fett doit sortir son blaster pour ce mois de décembre, ce qui repousse ainsi le show de son acolyte jusqu'en 2022.

60 000 techniciens en colère

Malheureusement pour les fans, cette date pourrait être une nouvelle fois repoussée. En cause, une sombre affaire de grève. Celle-ci est prévue par le syndicat IATSE (International Alliance of Theatrical Stage Employees), qui représente plus de 150 000 techniciens et artisans de l’industrie du cinéma et de la télévision aux Etats-Unis, ainsi qu'au Canada. Une grève majeure qui touche donc une bonne partie de l'industrie du cinéma hollywoodien.

Ce syndicat a levé l'étendard en faveur de meilleures conditions de travail, notamment sur les pauses repas, les temps de repos plus conséquents ainsi que de salaires plus respectables. Matthew Loeb, président de l’IATSE, a annoncé, faute d'accord, que les membres du syndicat entameraient une grève nationale le 18 octobre contre l’AMPTP (Alliance of Motion Picture and Television Producers). Cette dernière représente plus de 350 sociétés américaines de production télévisuelle.

Matthew Loeb s'explique.

Toutefois, le rythme des négociations ne reflète pas un quelconque sentiment d'urgence (...) Sans date de fin, nous pourrions continuer à discuter éternellement. Nos membres méritent que l'on réponde à leurs besoins fondamentaux dès maintenant."

L'action s'est aussi prolongée sur les réseaux, notamment Twitter.

Nous espérons un accord, mais nous préparons une grève. Cela étant dit, si les studios veulent se battre, ils ne devraient pas tenter le diable."

Cet accord espéré, renvoie aux termes d'un nouveau contrat valable pour les trois prochaines années, qui doit revaloriser les salaires et les conditions de travail à Hollywood. Concernant l'arrêt, il pourrait durer au moins 90 jours selon certaines sources, et impacterait de nombreuses productions, dont certaines chez Lucasfilm. Lundi, 60 000 personnes seraient attendues dans la rue.

Les travailleurs du streaming sous payés

C'est toute une refonte d'un système jugé archaïque qui est prôné. "Nous sommes à la recherche d'un changement dans cette industrie, attendu depuis longtemps. Nous souhaitons résoudre les problèmes les plus graves". Un ras-le-bol qui veut aussi impliquer les travailleurs sur les films et séries en streaming, encore moins bien payés, même sur des productions dont les budgets rivalisent ou dépassent ceux des « blockbusters » traditionnels.

En effet, L'IATSE explique à cet égard que :

L'explosion du streaming combinée à la pandémie a élevé et aggravé les conditions de travail, amenant 60 000 travailleurs en coulisse couverts par ces contrats à la rupture. Nous avons risqué notre santé et notre sécurité toute l'année, en travaillant pendant la pandémie pour nous assurer que notre entreprise en ressorte intacte. Maintenant, nous ne pouvons pas et n'accepterons pas un accord qui nous laisse avec un résultat insoutenable."

Ce sont précisément ces travailleurs qui planchent sur The Mandalorian dont parle L'IATSE. Le coût par épisode de la série est d'environ 15 millions de dollars, et Disney+ dispose d'une enveloppe globale de 120 millions de dollars pour chaque saison. Voici en tout cas une grève de grande ampleur qui pourrait paralyser les tournages de nombreux films et séries.

Une erreur ?

Mots-Clés : The mandalorian saison 3The MandalorianDisneyDisney+série disney+Grève hollywoodSéries

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (2)

Par Xmattks, il y a 1 mois :

Augmentation des budgets, plus de séries, enchainement des tournages, des prods etc, forcement ceux qui trinquent le plus sont les travailleurs de l'ombre, techniciens etc, soumis à des phases de crunch répétées

Répondre à ce commentaire

Par Castiel, il y a 1 mois :

je comprends pas, avec les centaines de millions de benefices nets, ils peuvent prendre 1 million ou 2 pour leurs salariés?

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.