Tron : découvrez tous les secrets de ce film qui a marqué l’histoire du cinéma

De Dan Auteur - Posté le 29 juillet 2016 à 17h07 dans Cinéma

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

Sorti en 1982, le film Tron réalisé par Steven Lisberger est très vite devenu culte. Passionné par l’informatique, Lisberger imagine un monde entier à l’intérieur des programmes. Pour que l’idée du réalisateur puisse prendre vie, il va fonder un studio dans le but de développer un teaser qui va convaincre Disney d’en faire un film. Nous vous proposons de découvrir les secrets de ce film qui a marqué des générations !

Inspiré par le jeu PONG

A l’origine du film Tron, il y a le premier jeu vidéo blockbuster de la fin des années 1970 : Pong. Alors qu’il a 25 ans, Steven Lisberger découvre ce jeu où deux rectangles se renvoient une balle. A cette époque, il est animateur de dessins indépendant et c’est en découvrant cette technologie développée par la société MAGI, qu’il se met en tête de développer son film Tron en imaginant un univers qui repousse les frontières du jeu vidéo tel qu’on pouvait l’imaginer à cette époque.

A l’origine, Tron devait être un dessin animé

Quand Lisberger et Donald Kushner, le co-producteur, ont commencé à travailler sur le projet Tron, ils avaient prévu de mettre en pratique leurs expériences en tant qu’animateur au service de ce projet pour faire de Tron un dessin animé avec seulement deux séquences en live-action. Sauf qu’après avoir essuyé deux refus de la part de la MGM et de Columbia, Lisberger et Kushner se sont dirigés vers les studios Disney avec un teaser qui combinait à la fois animation et live-action. Séduit par la démo, Disney donne son feu vert au réalisateur qui obtient au passage un budget de 17 millions de dollars pour développer son projet.

Des animateurs des studios Disney ont refusé de travailler sur le projet

Chez Disney, tout le monde n’était pas enthousiaste à l’idée de développer un projet généré par des ordinateurs. En premier lieu : les animateurs. Et pour cause ! Craignant d’être remplacés par les ordinateurs, nombreux sont les animateurs traditionnels à refuser d’aider Lisberger dans le développement de Tron. Une fois le projet mis sur les rails, Lisberger va pouvoir bénéficier de l’apport artistique de Jean Giraud, alias Moebius pour la conception des décors et des costumes et de Syd Mead pour le design des véhicules. Mead avait déjà travaillé sur Blade Runner de Ridley Scott pour donner vie à l’univers de ce film.

Développé avec des ordinateurs avec une mémoire vive de 2 Mo

Non, vous ne rêvez pas. Tron a bel et bien été réalisé avec des ordinateurs qui avaient de la mémoire vive qui ne dépassait pas les 2 Mo ! Le film a marqué une étape-clé dans le développement de la technique au cinéma. L’équipe du film a utilisé ces ordinateurs pour retoucher près de vingt minutes de scènes. De plus, ces limitations techniques ont eu leur influence sur le film. En effet, à la base, les « bons programmes » devaient être de couleur jaune et les « mauvais programmes » en bleu. Sauf que sur le tournage, l’équipe a dû faire face à des problèmes techniques les forçant à modifier ce code couleur. Les « bons » sont passés du jaune au bleu et les « mauvais », du bleu au rouge. D’ailleurs, il est possible de voir des traces de l’idée de base du code couleur au fil du film, surtout dans le choix des couleurs des lightbikes.

Des disques pour ne pas avoir à utiliser des armes 

Si les personnages du film se combattent à l’aide de disques, c’est un choix délibéré de la part du réalisateur. En effet, Lisberger voulait se démarquer de toute image violente notamment avec l’utilisation d’armes à feu. Il voulait également éviter que les enfants soient tentés de reproduire les combats avec des armes chez eux. C’est donc pour cette raison que les combats se font avec des Frisbee !

Cameo et Hidden Mickey

Peut être l’avez-vous déjà vu, mais Lisberger a glissé un petit clin d’œil aux jeux vidéo de l’époque. Dans la scène où Sark, incarné par David Warner, sermonne ses troupes, vous pouvez remarquer qu’il y a un Pac-Man sur l’écran qui lui fait face.

De plus, dans une autre scène, le réalisateur a glissé un Hidden Mickey que les fans connaissent bien : une tête de Mickey caché dans l’univers Disney. Dans cette scène, les personnages survolent un lac qui prend la forme de la souris !

Pas d’Oscar pour cause de triche 

L’Academy of Motion and Picture Arts ans Sciences a refusé de nommer Tron pour l’Oscar des effets spéciaux pour une raison simple : l’académie estimait qu’avoir recours à des ordinateurs revenait à tricher comparé aux autres techniques comme l’a déclaré Steven Lisberger en 2002. Néanmoins, le film fut cité dans d'autres catégories pour le son et les costumes.

Playboy s’est proposé pour la campagne marketing du film

Alors que le film Tron devait sortir en décembre 1982, l’équipe marketing de chez Disney n’avait aucune idée du genre de spectateurs allait se déplacer dans les salles : les passionnés d’informatique, les amateurs de jeux vidéo, les ados ? En pleine élaboration de la campagne, le magazine Playboy a fait une proposition à Disney : photographier des playmates avec des cartes de circuits imprimées positionnées façon à cacher leurs parties intimes ! Bien évidemment, les studios ont décliné l’offre !

Cependant, pour la sortie de Tron : Legacy, Playboy a surfé sur le thème du film pour offrir de magnifiques clichés très sexy !

Tron a donné des idées à PIXAR

A l’époque où Tron est en développement, John Lasseter est un artiste qui travaille sur les storyboards chez Disney. C’est en voyant un extrait de ce film révolutionnaire que Lasseter tente de convaincre les studios Disney en leur proposant un essai de film avec des effets spéciaux en 3D. Disney a été séduit par cet essai mais refusa d’investir davantage dans cette nouvelle technologie pour des raisons économiques. Face à ce refus, John Lasseter ne se découragea pas. Il garda cette idée dans un coin de sa tête en se disant qu’il s’agissait du futur de l’animation. Quelques années plus tard, il ouvre la voie à la 3D avec les studios Pixar !

Jay Maynard alias Tron Guy

Vous connaissez forcément Jay Maynard alias Tron Guy ! Programmeur et administrateur système, Maynard est devenu célèbre avec son costume low-cost inspiré du film. Devenu une star sur le Web en 2004 après que ses photos soient publiées sur la Toile, et grand fan de l’univers Tron, les internautes décident de lui demander son avis concernant la suite du film sorti en 2010. Sauf qu’il y a eu un problème. En effet, il n’a pas pu voir le film car la direction du cinéma dans lequel il a voulu se rendre dans le Minnesota, l’a expulsé car elle jugeait que son costume lumineux allait distraire les spectateurs dans la salle ! Finalement, il a pu voir le film un peu plus tard et a déclaré que la suite du film Tron était si bonne qu’il en a pleuré ! Sacré Jay !

Une erreur ?

Mots-Clés : TronanecdotesUniverssecrets

Source(s) : mentalfloss.com

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (2)

Par Samtari, il y a 4 ans :

Le premier etait bon, le deuxieme etais sans suite, juste pour se mettre en valeur l'acteur finis.

Répondre à ce commentaire

Par Thaar, il y a 4 ans :

Tous les films ne se conservent pas aussi bien.
Celui là a quand même sacrément mal vieilli.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test Samsung Galaxy Fold, le premier smartphone pliable du constructeur : fiche technique, prix et date de sortie

Samsung Galaxy Fold

Il y a 2 mois

Test Lexip Np93 ALPHA, une souris gamer française avec un joystick et des patins en céramique : fiche technique, prix et date de sortie

Lexip Np93 ALPHA

Il y a 2 mois

Test des Jabra Elite 75t, une mise à jour très réussie pour pour les écouteurs True Wireless

Jabra Elite 75t

Il y a 2 mois