Rechercher Annuler

Star Wars : sans cet artiste, Dark Vador n'aurait jamais été aussi badass

De Alix Odorico - Posté le 3 mai 2022 à 17h58 dans Cinéma

Méchant emblématique de la culture populaire, Dark Vador a, et continue de marquer de son aura l'univers de la science-fiction et en particulier de la franchise Star Wars. Depuis le 1er épisode sorti en 1977 à la série Obi-Wan Kenobi qui sortira sur Disney+ ce mois de mai, le célèbre casque orné d'un tube respiratoire continue de faire des siennes dans la galaxie très lointaine... Mais à l'origine, le seigneur Sith ne devait pas ressembler à ça. C'est ainsi grâce au travail de l'ombre d'un dessinateur que l'on doit ce skin iconique.

L'empreinte de McQuarrie sur la trilogie

Œuvre majeure de science-fiction, Star Wars fait partie des symboles indélébiles de la pop-culture, à travers ses 9 films étalés sur 5 décennies, de ces déclinaisons en séries, jeux vidéo, livres ou même les goodies qui en ont découlé. Tout a commencé avec Star Wars : Un nouvel Espoir de Georges Lucas sorti en 1977, (et par la suite devenu Star Wars épisode IV) qui a élargi les frontières de la science-fiction et qui a durablement imprimé son empreinte sur l'Histoire du cinéma. Un monument dont tous les mérites ont été attribués à son réalisateur. Pourtant, dans l'ombre du papa du plus connu des Space Opéra se cache de nombreuses personnes ayant œuvré pour le succès du film.

L'un d'entre eux se nomme Ralph McQuarrie, concept artist chargé de créer l'univers visuel du film. Décédé le 3 mars 2012 à l’âge de 83 ans, McQuarrie a commencé à travailler dans l’illustration industrielle pour Boeing dans les années 60, et se retrouva à créer un dessin animé pour le programme spatial Apollo. Il est embauché par Lucas en 1974, trois avant la sortie du film, et se chargea d'imaginer les designs des futurs personnages du film, mais aussi des décors, et d'illustrer le script de plusieurs scènes, comme celle de l'arrivée des droïdes R2-D2 et C3-PO sur Tatooine par exemple.

"Il est venu chez moi avec ses amis et a parlé d'un grand film de fantaisie spatiale qu'il voulait faire. Il n'avait pas encore de titre. Je lui ai montré une proposition sur laquelle j'avais travaillé en 1972 pour un film de science-fiction intitulé 'Galaxy'... Je ne pensais pas le revoir, et puis un jour, il m'a appelé pour me demander si je serais intéressé par un projet pour 'Star Wars", avait-il confié dans le magazine Star Wars Insider (numéro 76).

L'homme dans l'ombre de Vador

C'est à lui que l'on doit le chara-design du célèbre Wookie Chewbacca, mais aussi, et avant tout, celui de Dark Vador. C'est bel et bien McQuarrie qui a créé son fameux casque intégral et ses tubes respiratoires. À l’origine, l'ensemble était uniquement conçu pour être porté lors du pilotage de l'Executor, mais le design plut tellement à Lucas qu’il décida de le conserver en permanence.

À l'origine, Lucas avait imaginé le grand méchant en cape de soie avec un masque qui devait s'inspirer des guerriers Samouraïs. Mais l'illustrateur a fait remarquer à Georges Lucas que ceci représenterait une incohérence dans le scénario.

George a dit qu'il voulait un costume qui volait au vent, ça aurait été une sorte de type sombre dans une cape noire avec un grand casque, comme un guerrier japonais. Mais le scénario prévoyait que Vador navigue entre son vaisseau spatial et le vaisseau rebelle depuis l'espace, qu'il se fraye un chemin à travers un mur en le désintégrant de son sabre. Je me suis dit que Dark Vador devait passer légèrement par le vide, et j'ai donc suggéré à George qu'il devrait porter une sorte de combinaison spatiale pour lui permettre de survivre. George a répondu : 'D'accord, dessinez-lui une sorte d'appareil respiratoire'. Donc, en plus du grand casque, je lui ai déssiné ce masque.

Un livre à son effigie

Celui qui a grandement participé à faire entrer le seigneur Sith au Panthéon des personnages les plus emblématiques du 7e art a fait l'objet d'un ouvrage sorti en 2016 et intitulé Star Wars Art: Ralph McQuarrie, un mastodonte de 800 pages et de plus de 2000 illustrations. Coécrit par David Mandel, Brandon Alinger et Wade Lageose, l'ouvrage en question comprend l'ensemble des travaux de Ralph McQuarrie sur la licence. On y retrouve ainsi une multitude d'esquisses, de concept arts, ou encore de storyboards. On y apprend également que la planète Kashyyyk a d'abord été imaginée pour L'Empire Contre-Attaque avant d'être mise sous cloche.

De notre côté, en 2017, nous vous présentions dans nos colonnes quelques concept arts de Ralph McQuarrie pour le film, dont certains ont été mis de côté. L'occasion de voir que Luke était une femme, que Han Solo avait la peau verte ou que la Princesse Leia ne faisait pas partie de l'histoire.

À noter qu'on retrouvera évidemment Dark Vador face à Obi-Wan Kenobi dans la série éponyme qui sortira sur Disney+ le 27 mai prochain.

Une erreur ?

Mots-Clés : Star WarsStar Wars, épisode IV : Un nouvel espoirgeorge lucasRalph McQuarrieconcept artDark Vadorscience-fictionCinemafilm

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (3)

Par User 404, il y a 3 semaines :

Le casque me fait penser à ceux des allemands lors de la WW II

Répondre à ce commentaire

Par Tur, il y a 3 semaines via l'application Hitek :

Il s en est inspirer effectivement

Répondre à ce commentaire

Par Wedge34, il y a 2 semaines :

Ralph Mcquarrie n'est pas vraiment un dessinateur de l'ombre, dans le monde du dessin de cinéma c'est de loin la personne la plus connue

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.