Rechercher Annuler

La police chinoise met fin à la plus grosse opération de triche de l'histoire du jeu vidéo

De Maya Foucret - Posté le 31 mars 2021 à 18h09 dans Jeux vidéo

La triche est un véritable fléau dans le monde des jeux en ligne compétitifs. Si les vagues de bannissement ciblant les joueurs ayant recours au cheat sont monnaie courante, le phénomène, lui, ne faiblit pas. En plus de ruiner l'expérience de jeu de nombreuses personnes, le marché des programmes de triche est particulièrement lucratif pour ceux qui les développent. La police chinoise a récemment décidé de prendre le problème à bras le corps en mettant fin à la plus grande opération de vente de logiciels de triche au monde.

46 millions de dollars générés par le trafic de cheats

Nombreux sont les programmeurs à concevoir des programmes de triche dans leur coin. Cependant, c'est un véritable gang de hackers que la police chinoise est parvenu à arrêter, en collaboration avec Tencent, l'un des géants des services web en Chine.

Cette association a permis de mettre fin à la "plus grande opération de triche de l'histoire du jeu-vidéo" en raison de l'ampleur des gains obtenus par les hackers. Elle a également permis d'arrêter 10 personnes ayant un lien avec la conception et la commercialisation des logiciels de triche et de détruire 17 cheats. En outre, la police est parvenue à saisir des biens d'une valeur totale de 46 millions de dollars. Parmi eux : plusieurs voitures de luxe.

Une opération rondement menée

L'opération était surnommée "Chicken Drumstick" (en bon français : pilon de poulet) et disposait d'une plateforme en ligne vendant des hacks pour plusieurs jeux, notamment des FPS tels que Overwatch et Call of Duty Mobile. Ces cheats étaient disponibles partout à travers le monde et leur accessibilité dépendait d'un système d'abonnement. Le prix de ceux-ci était particulièrement conséquent puisqu'il pouvait monter jusqu'à 200 $ par mois et par utilisateur.

Avec l'expansion des tournois de E-sport qui génèrent des sommes d'argents de plus en plus impressionnantes, ce n'était plus qu'une question de temps avant que la police ne se penche sur ce fléau, également utilisé lors de tournois.

Une erreur ?

Source(s) : BBC

Mots-Clés : Cheattrichecall of dutyoverwatch

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (5)

Par Ken, il y a 10 mois :

Les joueurs qui trichent sont aussi responsables qu'eux. On devrait réfléchir à du pénal, là aussi

Répondre à ce commentaire

Par Papy Mougeot, il y a 10 mois (en réponse à Ken):

Bien sûr, mais il est largement plus simple de chopper les 10 personnes responsables que les milliers voire dizaine de milliers à l'autre bout de la chaîne.

Mais tant qu'il y aura du pognon à la clé, il y aura du "dopage" quel qu'en soit le prix.

Répondre à ce commentaire

Par Lunar, il y a 10 mois :

Comment on peux payer 200$ par moi, tous sa pour tricher dans un jeu? Ils peuvent pas simplement jouer comme tout le monde sans aucune triche? Ou si les FPS ne sont pas leur point fort, ne pas y jouer simplement?

Répondre à ce commentaire

Par TonkeyKong, il y a 10 mois (en réponse à Lunar):

Possible que certains soit des streamers et que pour garder son public et par extension son nombre de vue, il faut toujours avoir des stats de malade.

Répondre à ce commentaire

Par Neoctave, il y a 10 mois (en réponse à Lunar):

Je suis tout à fait d'accord avec toi sur le principe, mais quand leur carrière de streameur/gamer/e-sporteur/etc en dépend, ça ne m'étonne pas. En plus, quand on voit le revenu de certains, je doute qu'il hésitent sur quelques 200$.
Tout est question de référentiel.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.