Les yeux de cette araignée brillent encore, 110 millions d'années après sa mort

De GomeWars - Posté le 19 février 2019 à 10h21

Même décédés il y a plusieurs millions d'années, les animaux peuvent être extrêmement bien conservés. Hollywood s'est assuré de nous le faire comprendre. Néanmoins, il est plutôt rare de découvrir un fossile d'arachnide aussi bien conservé dans la roche, que celui découvert par le professeur Paul Selden de l'Institut Paléontologique du Kansas University's Biodiversity Institute and Natural History Museum. Découverts dans la Jinju Formation, en Corée du Sud, deux fossiles de Lagonomegopidae, une famille d'araignées éteintes, ont surpris les chercheurs par la qualité de leur conservation. 

Vieux de 110 millions d'années, les yeux de ces fossiles parviennent toujours à réfléchir la lumière.

"Puisque ces araignées étaient préservées dans d'étranges mouchetures sur de la roche sombre, ce qui nous a sauté aux yeux, c'étaient leurs yeux plutôt grands brillamment marqués de traits croissants. J'ai réalisé qu'il devait s'agir de tapetum" a indiqué Seden dans un communiqué.

Le tapetum, comme nous l'apprend Wikipédia, est "une couche réfléchissante située au fond de l'œil". Elle permet aux animaux qui la possède de capter davantage de lumière par la rétine et donc, d'accroître leur visibilité dans le noir. Cette caractéristique présente chez les chasseurs nocturnes est la raison pour laquelle les yeux de certains animaux brillent dans le noir. 

"C'est la première fois qu'un tapetum a été découvert dans un fossile. Ce tapetum possède une forme de canoë - ça ressemble un peu à un canoë canadien."

Cette particularité n'a pas disparu avec cette famille d'araignées puisque, à notre époque, les araignées-loups profitent également de cette caractéristique. Toutefois, les arachnides et les insectes n'ont pas pour habitude d'être conservés dans la roche, mais plutôt dans de l'ambre. D'autant plus que ces fossiles ont été découverts dans un pan de roche aux côtés de fossiles de poissons et d'autres créatures marines. 

"Ça a dû être une situation très spéciale où elles ont été immergées dans de l'eau. Normalement, elles auraient dû flotter. Mais là, elles ont coulé et c'est ce qui leur a permis de ne pas pourrir."

À peine découvertes, ces araignées doivent maintenant être nommées. Dans cette parcelle de la Corée, la terre y est souvent retournée. Des travaux ont permis de découvrir ces fossiles, d'autres auront peut-être la chance de suivre. Ce qui est sûr, c'est que la Jinju Formation n'a pas encore dévoilé tout ses mystères.

Une erreur ?

Mots-Clés : araignéefossilecorée du sudYeuxtapetum

Source(s) : Université du KansasMashable

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (4)

Par Billy, il y a 1 an :

Sales betioles ça

Répondre à ce commentaire

Par Bacon, il y a 1 an (en réponse à Billy):

Nan, c'est gentil les araignées: ça mange les moustiques :)

Répondre à ce commentaire

Par bn, il y a 1 an (en réponse à Bacon):

les moustiques au moins ça te suce

Répondre à ce commentaire

Par Beniben95, il y a 1 an via l'application Hitek :

Pour moi Satan est une araignée géante !

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test : l'Asus ROG Zephyrus G14, un PC portable Gaming compact avec une RTX 2060 : fiche technique, prix et date de sortie

Asus ROG Zephyrus G14

Il y a 2 semaines

OnePlus 8 Pro, le nouveau smartphone 5G avec écran 120 Hz : fiche technique, prix et date de sortie.

OnePlus 8 Pro

Il y a 3 semaines

Test Samsung Galaxy Fold, le premier smartphone pliable du constructeur : fiche technique, prix et date de sortie

Samsung Galaxy Fold

Il y a 4 mois