Rechercher Annuler

Netflix : 10 films d'horreur sous-cotés à découvrir le plus vite possible

De Tiphaine Elsener - Posté le 8 janvier 2021 à 16h37 dans Cinéma

On le sait, les films d'horreur obtiennent rarement de bonnes notes sur les sites de notation. Il faut dire que bon nombre d'entre eux jouent des mêmes codes, et qu'au bout du compte, les spectateurs sont souvent déçus. Netflix propose un nombre conséquent de films moyennement notés, et parmi eux, nous en avons sélectionnés 10 qui valent franchement le coup d'oeil, et ce, malgré leurs notes pas toujours au top. Si vous souhaitez regarder avec votre moitié un film d'horreur ce week-end, voici un vrai petit coup de pouce, avec cette liste de 10 films d'horreur sous-côtés que vous devriez voir sur Netflix.

#10 eli

L'histoire de Eli débute particulièrement mal, puisqu'un jeune garçon, atteint d'une maladie auto immune, est contraint avec sa famille de s'installer dans une maison pour débuter un traitement dans une clinique isolée. Une fois que le traitement débute, le jeune homme est pris d'hallucinations, et de délires de plus en plus poussés. On retrouve les codes de nombreux films d'horreur (teintes froides, portes qui claquent ...), mais on apprécie beaucoup l'ampleur que prennent les non-dits dans ce film. Un parti-pris scénaristique plutôt intéressant, et quelques moments de frisson assurés. Un film d'épouvante que l'on recommande.

#9 pas un bruit

Le synopsis de Pas un bruit, plutôt court et incisif, est le suivant : "Une jeune écrivaine sourde qui s'est retirée au fond des bois pour vivre dans la solitude doit défendre sa vie en silence quand un tueur masqué, aussi sadique que déterminé, apparaît à sa fenêtre". Ce film fait partie d'un sous-genre bien connu du cinéma d'horreur, le "home-invasion". Il nous a plu notamment parce qu'il peaufine les détails, et nous fait passer par de nombreuses émotions différentes, mais aussi parce qu'il s'amuse des codes du home-invasion, pour mieux nous surprendre par la suite. L'actrice principale, Kate Siegel (la femme de Mike Flanagan, le réalisateur du film), est excellente dans ce rôle. On sursaute, et on est forcément empathique envers cette femme incapable de crier, alors que le pire semble lui arriver.

#8 cargo

Andy se trouve en Australie, et il a avec lui son bébé. Malheureusement pour lui, l'Australie est désormais une terre peuplée de morts-vivants, et il vient de se faire mordre par l'un d'entre eux. Il sait qu'il a tout juste 48h avant de dire au revoir à son humanité. Son seul objectif est donc de rencontrer quelqu'un de confiance, qui sera digne de s'occuper de son bébé. Il lui faudra lutter contre les premiers symptômes afin de sauver Rosie, son enfant. On apprécie ce film qui ne révolutionne pas le genre des films de zombies, mais qui apporte un regard nouveau sur la chose. Quelques métaphores sont aussi particulièrement travaillées, notamment entre Andy et les aborigènes. Un film ô combien angoissant, un drame mêlé d'horreur, qui ne conviendra pas à ceux qui veulent être épouvantés, mais qui ravira ceux qui veulent vivre une aventure.

#7 le troisième oeil

Ce qu'on aime sur Netflix, c'est avoir le choix, et découvrir des oeuvres du monde entier. Le troisième oeil est un film indonésien, et l'on n'est pas forcément habitué à en voir. Ce dernier nous relate l'histoire d'Alia, qui décide d'aller voir un médium pour découvrir les sombres secrets que recèlent la maison de son enfance. Elle découvre alors l'existence d'un autre monde. Il s'agit d'un film d'horreur qui s'inscrit dans le pur style du pays, à savoir avec des femmes typées asiatiques aux longs cheveux noirs qui masquent leurs visages, avec des déplacements rapides et saccadés, et autres éléments du genre. Le film nous donne quelques moments de frissons, mais c'est surtout pour son esthétique qu'il se laisse franchement bien apprécier.

#6 his house

Un jeune couple de réfugiés, qui a fui les horreurs de la guerre au Soudan du Sud, s'installe dans une ville anglaise rongée par un mal d'un autre type. On connaît par coeur le concept de "maison hantée", mais His House, même s'il n'est pas le chef d'oeuvre du siècle, parvient à nous conquérir puisqu'il mélange les genres. Ce qu'on aime aussi, c'est que le scénario tient la route. On n'est pas dans le "totalement WTF avec plus d'incohérences que de réponses", et ce, même si l'on traite de surnaturel. On reste un peu sur notre faim puisqu'on sait que le film aurait pu faire mieux, mais il se laisse regarder par une soirée d'hiver, bien au chaud sous votre plaid, croyez-nous.

#5 aterrados

Cette histoire se déroule à Buenos Aires, et est franchement efficace. On suit l'histoire de Albreck, Jano et Rosenstock, 3 chasseurs de fantômes que l'on appelle quand il se passe des événéments inexpliqués. Ils seront par exemple sommés d'expliquer comment un enfant récemment décédé peut finir de se décomposer à une table lors d'un petit-déjeuner. Concernant la production, on apprécie que les codes du film changent un peu de ce que l'on a l'habitude de voir. Il faut dire que le film est argentin, et connaît donc des différences avec les productions américaines classiques. Le film vous plonge dans une ambiance macabre, malsaine à souhait, et vous serez certainement sous le coup d'une violente angoisse jusqu'à sa fin. Quelques défauts bien sûr, mais un film à voir, sans nul doute.

#4 el bar

El Bar a été un petit coup de coeur (il faut dire que le rédacteur raffole des huit clos). Le film débute en effet avec un très bon huit clos, à Madrid, dans un petit bar qui accueille des individus appartenant à des classes sociales très différentes. Un client passe la porte pour sortir, et se fait alors abattre par un sniper. Les autres personnes encore présentes dans le bar tentent donc de se barricader et de comprendre d'où vient le tir. De folles théories ne tardent pas à émerger. L'ambiance est parfaitement anxiogène, et les rebondissements sont nombreux. Un petit plaisir qui a d'ailleurs été récompensé par le Méliès d’argent du meilleur long-métrage fantastique européen en 2017.

#3 le bon apôtre

Le Bon Apôtre nous emmène sur les traces de Thomas, en 1905, qui est un un jeune toxicomane obligé de se secouer et de revenir sur le droit chemin pour venir en aide à sa soeur. Cette dernière a en effet été kidnappée par une communauté religieuse vivant sur une île éloignée du reste du monde. Cette micro-société aux règles bien huilées vous donnera certainement des cauchemars. Le Bon Apôtre (Apostle en VO) est un film malin en effet, entre utopie religieuse, intérêts personnels, et enquête dangereuse. L'horreur est savamment orchestrée, et plaira à ceux qui adorent les histoires liées aux sectes.

#2 ne t'endors pas

Dans Ne t'endors pas, un jeune couple (très attachant) adopte un petit garçon orphelin (à la bouille angélique), mais dont les rêves comme les cauchemars prennent vie lorsqu'il s'endort. Le film contient quelques très beaux plans qu'il ne faut pas manquer, et son réalisateur, Flanagan, parvient à l'emmener vers des sommets inattendus à certains moments. Le film est angoissant, beau, inquiétant, et axé sur l'imaginaire d'un jeune enfant. Les apparitions monstrueuses sont réussies, et très habiles. Un très bon film d'horreur à voir si vous ne sortez pas ce week-end.

#1 errementari le forgeron et le diable

Nous avons eu l'occasion, dans ce classement, de découvrir des films d'horreur avec des sous-genres très variés. Il nous manquait cependant une oeuvre comme Errementari, un mélange entre l'horreur, l'humour, et le conte. Il s'agit d'un film basque captivant, nous plongeant au coeur de l'Espagne, en 1841. L'affiche du film ne lui rend pas hommage : on s'attend à voir un énième film d'horreur banal, et on se trompe. Vous découvrirez l'histoire d'un envoyé du gouvernement qui suit les traces d'un mystérieux forgeron solitaire, accusé d'avoir scellé un pacte avec le démon. On a parfois l'impression que le film est dans la lignée du Labyrinthe de Pan, mais finalement, il s'en éloigne par bien des aspects. Les touches d'humour et d'auto-dérision feront d'ailleurs passer la pilule à ceux qui n'aiment pas franchement les films d'horreur, et surprendront agréablement ceux qui, au contraire, apprécient le genre. On vous le recommande chaudement.

Si la sélection vous a plu, sachez que vous pourrez retrouver 24 films d'horreur validés par la rédaction (et plus connus que ceux que nous venons de vous présenter ici) dans un de nos précédents articles.

Une erreur ?

Source(s) : Screenrant

Mots-Clés : filmsfilms d'horreur netflixhorreurdécouvrirsous-côtésbons

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (4)

Par AlloMundo, il y a 11 mois :

Ne t'endors pas, Aterrados et El Bar : je recommande à 100% aussi !

Répondre à ce commentaire

Par MECLENT, il y a 11 mois :

Errementari est magnifique !! Par contre je ne comprend pas qu'il soit dans la catégorie horreur de Netflix. C'est un superbe compte basque-espagnol, filmé de manière onirique, plein de bon sentiments sans être nian-nian !!!
La production et la réalisation est superbe.
A voir en VO pour la justesse des acteurs.

His House : un film d'horreur qui fait énormément réfléchir sur l'immigration et nous fait nous regarder dans le miroir.

Eli ne m'a pas marqué.

El Bar et Pas un bruit sont de bonnes surprises.

Cargo j'ai arrêté au milieu mais faudrait que je m'y remette.

Et Ne T'endors Pas est sur ma liste. Le seul problème est que la bande annonce à l'air de montrer tout le film ...

Répondre à ce commentaire

Par Zorg, il y a 11 mois :

L'algorithme de Netflix est quand même bien foireux par moment, je n'étais même pas au courant de la plupart de ces films. Merci Hitek!

Répondre à ce commentaire

Par Tonyx, il y a 11 mois via l'application Hitek :

Les films espagnols sont vraiment bons!

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.