Dossier : l'agenda 2019 des films et séries Disney

De Gaetan Auteur - Posté le 24 décembre 2018 à 11h09 dans Cinéma
1,6kréaction !
11 commentaires

En 2018, comme chaque année, Disney a dominé très largement le marché mondial du cinéma. Alors que l’année n’est pas terminée, le studio a déjà engendré plus 6 milliards de dollars (nous n’avons pas inclus dans le calcul les gains engendrés par Le Retour de Mary Poppins ni ceux engendrés par Ralph 2.0, car le premier vient de sortir en France, et le second n’est sorti qu’aux U.S.A.). Mais au vu du programme de Disney en 2019, on se dit que la firme aux grandes oreilles risque bien d’exploser son record. Voici les films prévus pour 2019 !

13 février : Ralph 2.0

Déjà sorti aux Etats-Unis, Ralph 2.0 est le nouveau grand classique d’animation du studio Disney. On attend avec impatience la sortie de ce film. Déjà parce que Disney n’avait pas sorti de grand classique d’animation depuis Vaiana – La Légende du Bout du Monde, fin 2016. Ensuite, parce qu’on a adoré le premier volet, Les Mondes de Ralph. Enfin, parce que le secteur d’animation de Disney connaît son troisième Âge d’Or depuis la sortie de La Princesse et la Grenouille.

Les Mondes de Ralph avait gagné, à sa sortie, pas moins de 471 millions de dollars. Si les suites des classiques Disney ont rarement fait l’unanimité (cf. les suites de La Belle et la Bête, Aladdin, Le Roi Lion, Pocahontas ou Le Bossu de Notre-Dame), ces échecs n’étaient pas entrés dans la catégorie Classiques d’animation, et étaient bien souvent sortis directement en VHS/DVD, contrairement à Ralph 2.0 (film privilégié, puisque seule suite à avoir eu le droit d’intégrer le catalogue des classique, avec Bernard et Bianca au Pays des Kangourous et Les Aventures de Winnie l’Ourson). C’est dire toute la confiance que Disney a envers ce film. Au box-office américain, Ralph 2.0 a fait des scores plus qu’enviables, puisqu’il obtient le deuxième meilleur résultat pour un week-end de Thanksgiving pour un film d’animation, juste derrière La Reine des Neiges (qui avait pulvérisé tous les records). On imagine donc sans mal que Ralph 2.0 fera au moins aussi bien que son premier volet, si ce n’est plus. D’autant plus que Disney a bien mis l’accent sur le fait que ce nouveau film était en totale adéquation avec son temps, tant par son sujet (internet) que par sa forme (dernières innovations 3D), mais également par les problèmes sociétaux qu’il mentionne (égalité hommes / femmes).

6 mars : Captain Marvel

Depuis la scène post-générique d’Avengers : Infinity War, les yeux sont braqués sur ce vingt-deuxième film du Marvel Cinematic Universe. Car, comme l’a si bien dit Kevin Feige, Carole Denvers, alias Captain Marvel, est l’héroïne la plus puissante du MCU. Et sera, sans aucun doute, l’une des clés pour battre Thanos, le terrible Titan fou, qui a éradiqué la moitié de la population de l’univers. C’est donc peu dire que ce film est très attendu.

Le film, qui au vu des bandes-annonces s’annonce grandiose, a une mission difficile : introduire un personnage somme toute méconnu du très grand public, malgré l’importance capitale qu’il revêt pour l’avenir de l’univers créé. L’équipe du film a tout mis en œuvre pour faire de ce film un grand moment de divertissement cinématographique : tout d’abord, la guerre entre les Kree et les Skrulls permettra de réintroduire des personnages déjà connus des fans, tels que Ronan l’Accusateur, l’antagoniste du premier volet des Gardiens de la Galaxie. Ensuite, la nostalgie des années 90 semble être agitée à fond (les films et les séries tirant la corde nostalgique sont de plus en plus fréquents, comme Stranger Things ou Ready Player One). À n’en pas douter, ce film sera un très grand succès, et devrait dépasser le milliard de dollars au cinéma.

27 mars : Dumbo

En 2010, Disney amorçait Alice au Pays des Merveilles de Tim Burton une longue liste d’adaptations en live-action de leurs grands classiques d’animation et films cultes. Ont suivi Maléfique (d’après La Belle au bois dormant), Cendrillon, Le Livre de la Jungle, Peter et Eliott le Dragon, La Belle et la Bête, Jean-Christophe et Winnie (d’après Winnie l’ourson) et Le Retour de Mary Poppins. Dès le mois de mars, Disney revient avec une adaptation de son quatrième classique d’animation : Dumbo… réalisé par Tim Burton, celui par qui tout a commencé. Difficile une fois encore de cacher mon impatience, et ce pour trois raisons. Tout d’abord, parce que j’ai été conquis par chacune de ces adaptations des grands films de mon enfance (je suis très sensible à la nostalgie…) ; ensuite parce que je suis un très grand fan du cinéma de Tim Burton, et qu’il me semble que depuis Big Eyes et Miss Peregrine et les enfants particuliers, ce réalisateur unique qui a fait ses gammes chez Disney a retrouvé tout ce qui faisait son génie ; enfin parce que j’adore Dumbo, qui est pour moi l’un des plus grands chefs d’oeuvre de Walt Disney.

Il semblerait que Disney ait laissé une liberté totale à Tim Burton. N’oublions pas qu’Alice au Pays des Merveilles fut un franc succès au box-office. On retrouve donc son compère Danny Elfman à la musique, et de grands habitués de l’univers Burtonnien parmi les acteurs, dont Danny DeVito (Batman, Le Défi, Big Fish), Michael Keaton (Beetlejuice, Batman) et sa nouvelle muse, Eva Green (Dark Shadows, Miss Peregrine et les enfants particuliers). A noter que le rôle principal sera tenu par Colin Farrell (Bons baisers de Bruges, True Detective, Les Animaux Fantastiques), nouveau venu dans l’univers de Tim Burton, mais dont la réputation n’est plus à faire. Il est fort à parier que Disney misera beaucoup dans sa communication sur le fait que le film est un film de Tim Burton. Le réalisateur possédant une base de fans très solide, il est évident que ce film sera un succès au box-office.

17 avril : Pingouins

Nouveau film de la branche Disney Nature, Penguins s’annonce déjà comme un documentaire magnifique, dans la lignée de Blue, Nés en Chine ou Grizzlies. Des documentaires réalisés au plus près des animaux, passionnants, magnifiques. On regrette que cette branche de Disney, dont le siège social est basé à Paris, ne rencontre pas plus de succès. Le film devrait faire autant que les autres films estampillés Disney Nature, c’est à dire avoisiner les 2 millions de dollars au box-office. Une petite précision cependant : la traduction française fait une erreur même dans le titre, puisque le documentaire nous traitera des manchots, et non des pingouins. Il est vrai toutefois que la langue de Shakespeare ne fasse pas la différence entre ces deux espèces pourtant bien distinctes.

24 avril : Avengers – Endgame

A peine plus d’un mois séparent les sorties de Captain Marvel et Avengers : Endgame, la suite du très réussi Avengers : Infinity War. Étant donné la folle impatience qui étreint le coeur des fans de Marvel et même des moins fans, on imagine sans mal le succès de ce qui s’annonce déjà comme étant le film le plus attendu de la décennie. Faut dire que le film doit conclure la phase 3 du MCU, tout en développant les enjeux de la phase 4. Ce sera également l’occasion pour Marvel Studios d’enfin réunir tous les personnages introduits dans leur univers cinématographique depuis Iron Man. Nous ne connaissons pas encore la durée du film, mais étant donné les enjeux, il est fort à parier que le film soit plus long encore qu’Infinity War (les frères Russo parlent tout de même d'un film de trois heures). Le succès devrait être encore plus grand. Pour rappel, Avengers : Infinity War a fait 2,1 milliards de dollars au box-office mondial, et il s’agit à l’heure actuelle du quatrième plus grand succès de l’Histoire du box-office (sans l’inflation).

22 mai : Aladdin

Après le Dumbo de Tim Burton, c’est au tour de Guy Ritchie (le réalisateur hyper bankable des Sherlock Holmes et de King Arthur) d’adapter un grand classique d’animation de Disney en live-action : Aladdin. Il s’agit, je pense, d’un pari risqué, et ce pour plusieurs raisons. Tout d’abord parce qu’Aladdin est un des piliers de l’âge d’or des années 90 pour Disney : il s’agit d’un de leurs plus gros succès (le film d’animation de John Musker et Ron Clements avait tout de même engrengé 504 millions de dollars dans le monde). Le film en live-action risque de souffrir de la comparaison. La mission de Will Smith, qui interprète le Génie en lieu et place de Robin Williams, est dantesque quand on se souvient de l’extraordinaire interprétation de son illustre prédécesseur. Ceci dit, La Belle et la Bête fut un énorme succès, dépassant le milliard de dollars au box-office, et rendant parfaitement hommage au film d’animation de 1991. L’autre risque que prend le film Aladdin, c’est la possibilité de se mettre à dos certaines associations luttant contre le racisme, comme cela avait été le cas pour le film d’animation de 1992. J’imagine cependant que Disney tentera de prendre le moins de risques possibles, en évitant certains stéréotypes relayés dans le film de Ron Clements et John Musker. Si on se fie aux chiffres engendrés par l’adaptation de La Belle et la Bête, le film devrait lui aussi dépasser le milliard de dollars. J’ai personnellement hâte de voir ce que ce film donnera.

26 juin : Toy Story 4

Un autre des films les plus attendus de l’année 2019 : Toy Story 4 ! Etant donné l’extraordinaire succès de Toy Story 3 (qui avait dépassé haut la main la barre du milliard de dollars au box-office), on ne peut que présager du bon vis à vis de ce quatrième opus. Si certaines mauvaises langues se sont inquiétées du fait que ni John Lasseter (réalisateur des deux premiers films) ni Lee Unkrich (réalisateur du troisième) ne soient impliqués dans la réalisation de ce quatrième volume des aventures de Buzz et Woody, j’ai personnellement une confiance totale en Josh Cooley, qui fut scénariste du Vice-versa (un des meilleurs films du studio Pixar), et animateur sur Cars 2 et Rebelle. (Il a aussi signé les story-board de Là-haut, Les Indestructibles et Ratatouille.) Et j’ai une confiance plus grande encore envers la magie Pixar, qui ne m’a jamais déçu. J’attends donc un grand moment de cinéma, entre rires et émotions. Disney / Pixar a d’ailleurs annoncé que Toy Story 4 serait la dernière suite du studio (après Cars, Monstres et Cie, Les Indestructibles), qui se concentrera ensuite uniquement à des films originaux. Le prochain a d’ailleurs déjà été annoncé : Onward, de Dan Scanlon, un film d’animation de Fantasy.

10 juillet : Spider-Man - Far From Home

Trois mois après Avengers : Endgame, Marvel Studios démarre sa phase 4 avec Spider-Man : Far From Home. Comme pour Spider-Man : Homecoming, il s’agit d’une coproduction Disney / Sony (puisque le personnage de Peter Parker appartient toujours à Sony). Il semblerait, d’après la bande-annonce qui avait leaké, que Marvel Studios ait pris le parti de ne pas commencer sa quatrième phase sur les chapeaux de roue, mais plutôt avec douceur. C’est sans doute pour ça que le studio a décidé de donner une suite aussi tôt à l’un de ses films les plus comiques (Spider-Man). Pourtant, on se doute bien que derrière cette volonté comique se cache aussi le désir de raconter une bonne histoire. Jake Gyllenhaal devrait d’ailleurs interpréter Mysterio, un antagoniste de Peter Parker. D’après les informations relayées, on devrait également revoir Michael Keaton dans le rôle du Vautour, malgré son emprisonnement dans Spider-Man : Homecoming. Si aucune information n’a été donnée concernant la présence ou l’absence de Robert Downey Jr., l’interprète d’Iron Man, pour ne pas spoiler Avengers : Endgame, la présence de Jon Favreau (Happy Hogan) au casting semble présager du bon concernant l’avenir du mentor de Peter Parker. Mais peut-être sommes nous dans l’erreur.

17 juillet : Le Roi Lion

Après l’énorme succès du Livre de la Jungle (qui a frôlé le milliard de dollars au box-office), Jon Favreau retourne derrière la caméra pour un film terriblement attendu : Le Roi Lion. L’impatience exceptionnelle que suscite ce film s’explique bien évidemment par le fait que le film d’animation original est sans aucun doute le Disney préféré de beaucoup de personnes. Et à en juger par la première bande-annonce, l’adaptation-live promet du lourd, du très très lourd. Côté casting, le public retrouvera James Earl Jones (la voix de Dark Vador) dans le rôle de Mufasa (qu’il campait déjà dans le film de 1994). Mais aussi le rappeur Donald Glover (Community, Solo : a Star Wars story) dans le rôle de Simba et la chanteuse Beyoncé dans le rôle de Nala. Quand au rôle de Scar, il est confié à Chiwetel Ejiofor (que vous avez pu voir dans le rôle de Mordo dans Doctor Strange). On imagine qu’étant donné que les premiers rôles ont été confiés à des chanteurs, le film devrait nous permettre de revisiter les chansons du film d’animation (L’Histoire de la vie, Je voudrais déjà être roi, Hakuna Matata, L’Amour sous les étoiles). La direction musicale est d’ailleurs confiée au légendaire Hans Zimmer, qui avait composé la BO du film d’animation (une de ses plus belles réussites, avec la sublime musique This Land). Je parie que ce film sera grandiose et dépassera le milliard de dollars.

14 août : Artemis Fowl

Annoncée en 2013, l’adaptation de la série de romans à succès de l’écrivain irlandais Eoin Colfer s’est un peu dévoilée dans une bande-annonce énigmatique et énergique, sortie il y a quelques semaines. Réalisé par Kenneth Branagh (Hamlet, Thor, Cendrillon, Le Crime de l’Orient Express), scénarisé Michael Goldenberg (le scénariste de Harry Potter et l’Ordre du Phénix et Wonder Woman), produit par Robert De Niro (Raging Bull, Les Affranchis), le film cumule les grands noms. Cependant, et ce malgré un pitch intéressant et une bande-annonce attrayante, je ne suis pas sûr que le film soit un très grand succès au box-office. Il me paraît plus probable que le film rencontre le succès relatif de films tels que La Traversée du temps ou Casse-Noisette et les Quatre Royaumes. Ce qui devrait jouer en défaveur du film est la date de sortie, qui n’est pas la plus propice aux blockbusters.

9 octobre : Jungle Cruise

Peu d’informations ont fuité sur ce film assez énigmatique. On sait que l’action devrait se passer dans les années 30, qu’une équipe de scientifique va s’aventurer dans la Jungle à la recherche d’un pouvoir mystérieux et puissant, et qu’ils devront affronter une expédition allemande concurrente. Jungle Cruise s’annonce donc comme un film d’aventures typique, à la Indiana Jones. Côté casting, les deux rôles principaux sont attribués à Dwayne Johnson (Fast and Furious, Jumanji, Vaiana) et Emily Blunt (Le Retour de Mary Poppins). Là encore, difficile de présager du succès de ce film. Peut-être s’agira-t-il d’une véritable surprise ?

20 novembre : La Reine des Neiges 2

La Reine des Neiges est sans aucun doute le plus gros succès au box-office de Disney Animation. On parle tout de même d’un film d’animation ayant presque fait 1,3 milliards de dollars au box-office mondial, et qui est actuellement le treizième film le plus rentable de l’Histoire du cinéma. Disney, qui connaît enfin un nouvel âge d’or depuis La Princesse et la Grenouille, après une traversée du désert d’à peu près dix ans (je vous renvoie d’ailleurs à l’excellent documentaire d’Inthepanda ainsi qu’à notre focus sur Disney), ne prend pas trop de risques avec cette suite qui devrait être également un énorme succès. On sait très peu de choses sur La Reine des Neiges 2, et on ne sait même pas s’il va intégrer le catalogue des Classiques d’animation Disney. On se doute néanmoins que le film devrait une fois encore tabler sur beaucoup de chansons, qui avaient participé au succès du premier film (oui, on parle bien de Libérée, délivrée).

18 décembre : Star Wars, épisode IX

Dernier opus de la trilogie la plus controversée de l’Histoire de Star Wars, on ne doute pas une seule seconde que ce neuvième épisode dépassera le milliard de dollars au box-office. Si Star Wars : Les Derniers Jedi n’a pas été autant apprécié que prévu (personnellement, je l’ai beaucoup aimé), il a su prendre beaucoup de risques. À tel point qu’il est difficile de savoir à l’avance ce qu’il va se passer dans cet opus final. Nous ne savons que très peu de choses d’ailleurs sur ce film. J.J. Abrams (réalisateur du Réveil de la Force) est de retour derrière la caméra. Le légendaire John Williams signera sa toute dernière partition pour l’univers Star Wars. Luke Skywalker devrait refaire une apparition, et Lando devrait également être de la partie. On imagine qu’à l’instar d’Avengers : Endgame, le titre de Star Wars – Episode IX devrait être révélé en même temps que la première bande-annonce. Si l’on se fie à la sortie de la première bande-annonce des Derniers Jedi, la première bande-annonce de ce dernier opus devrait vraisemblablement sortir en avril 2019, presque en même temps que la sortie d’Avengers : Endgame. Le film dépassera peut-être les deux milliards de dollars au box-office.

Disney+

2019 sera également l’année de la sortie de Disney+, le service de SVOD de Disney censé concurrencer Netflix. Au programme, l’ensemble de leur catalogue Disney (films d’animations, films en prises de vues réelles), Pixar, Star Wars, Marvel, National Geographic. Le PDG de Disney a d’ailleurs progressivement annoncé l’arrivée de plusieurs séries et films originaux, dont des séries issues de l’univers cinématographique Marvel, sur Loki, la Sorcière Rouge, Rocket et Groot. Ce nouveau service devrait sortir fin 2019 (aux Etats-Unis du moins, même si Disney aurait tout intérêt à sortir ce service simultanément sur plusieurs territoires pour limiter les risques de téléchargement illégal de leurs contenus originaux). Le prix devrait être similaire à ceux proposés par Netflix.

The Mandalorian

Très attendue, The Mandalorian devrait être la première série originale Disney+, prévue pour fin 2019. Cette série Star Wars doit nous faire suivre l’aventure d’un mercenaire, entre Le Retour du Jedi (fin de l’Empire) et Le Réveil de la Force (début du Nouvel Ordre). On imagine que cette période d’instabilité politique sera passionnante à découvrir. Cette série (dont la première saison comptera 10 épisodes) est scénarisée par John Favreau (réalisateur des deux premiers Iron Man, Le Livre de la Jungle et Le Roi Lion), qui devrait également passer derrière la caméra. Le pilote sera réalisé par Dave Filoni (réalisateur de Star Wars : The Clone Wars, Star Wars Rebels et Star Wars Resistance). Rick Famuyiwa (Dope), Deborah Chow (Jessica Jones), Bryce Dallas Howard (l’actrice principale de Jurassic World) et Taika Waititi (Thor : Ragnarok) doivent également réaliser un (ou deux) épisode(s). Grâce à une photo de tournage, nous avons également que les frères Russo (réalisateurs de Captain America : Civil War, Avengers : Infinity War et Avengers : Endgame) ont apporté leur expertise à la série. La musique a été confiée au compositeur suédois Ludwig Göransson, qui avait signé la bande originale de Black Panther. Côté casting, le rôle principal sera tenu par nul autre que Pedro Pascal (Game of Thrones, Narcos, Kingsman : Le Cercle d’Or),et il sera accompagné entre autres par la sportive Gina Carano (Deadpool) etGiancarlo Esposito (Breaking Bad, Better Call Saul, Le Livre de la Jungle, Usual Suspects). À n’en pas douter, The Mandalorian sera un des grands succès télévisuels de l’année 2019.

La Belle et le Clochard

Adaptation en prise de vue réelle du chef d’oeuvre d’animation de 1955, La Belle et le Clochard sortira directement d’après nos dernières informations sur Disney+. Ce choix de sortir directement en SVOD le film doit s’expliquer par le fait que La Belle et le Clochard ne fera jamais des scores équivalents à Aladdin ou Le Roi Lion mais également pour rendre plus attrayant leur service de SVOD, en proposant le plus de contenus originaux possible. Ce film, annoncé pour fin 2019 (on l’imagine bien sortir pour Noël) est réalisé par Charles Bean, qui avait collaboré avec Disney en supervisant des séries d’animation. Tout ce que nous savons à l’heure actuelle, c’est que le film a utilisé de vrais chiens pour certaines prises de vue. On a hâte de voir le résultat.

Une erreur ?

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Mots-Clés : MarvelDisneyStar WarsDisney +hans zimmerjohn williamsDanny ElfmanTim Burton

Commentaires (11)

Par jeanLucasec, il y a 2 ans :

Trop impatient !

Répondre à ce commentaire

Par oct, il y a 2 ans :

je comprend toujours pas pourquoi Ralph 2.0 sort dans presque 2 mois en France alors qu'il est déjà dispo en Belgique. On dirait presque une tentative de saboter le film pour qu'il se fasse pirater et n'ai aucun succès en salle.

Répondre à ce commentaire

Par Jamjam, il y a 2 ans :

Excusez moi mais, si, la langue de Shakespeare fait bien la distinction entre les manchots et les pingouins. La seule espèce encore vivante de pingouin à l'heure actuelle est le Pingouin torda appelé "Razorbill" en anglais que l'on peut d'ailleurs observer en France car nicheuse en Bretagne et Normandie..

Répondre à ce commentaire

Par EuskalBAF, il y a 2 ans (en réponse à Jamjam):

Pinguin en anglais signifie Manchot et non Pingouin, donc non il y a encore beaucoup d'espèces qui existent (Royal, Empereur, Adélie et j'en passe). :)

Répondre à ce commentaire

Par Jamjam, il y a 2 ans (en réponse à EuskalBAF):

T'es con, tu sais pas lire ou tu le fais exprès ?

J'ai bien dit qu'il n'existait qu'une seule espèce vivante de PINGOUIN (en français) et qu'il s'agit du Pingouin torda (Alca torda) appelé en ANGLAIS Razorbill et non penguin.

Je sais pertinemment que les anglophones appellent les manchots "penguins" là n'était absolument pas la question. Je précisais que les anglophones font bel et bien la distinction entre les Pingouins (genre Alca) et les Manchots (famille des Spheniscidae) et je suis plus que bien placé pour savoir qu'il existe plus d'une espèce de manchot encore aujourd'hui, crois-moi sur parole.

Répondre à ce commentaire

Par Gaetan, il y a 2 ans (en réponse à Jamjam):

Merci pour ces informations, qui m'ont appris quelque chose. Néanmoins, rien ne vous oblige à être aussi discourtois avec EuskalBAF.

Répondre à ce commentaire

Par EuskalBAF, il y a 2 ans (en réponse à EuskalBAF):

Peut être est tu un expert en ornithologie, cependant il faudra revoir ton amabilité ainsi que ton français. J’y répondu à ton commentaire car justement ta phrase laisser penser à une question.
Cordialement,

Répondre à ce commentaire

Par Jofuri, il y a 2 ans via l'application Hitek :

Je n’irais voir aucun film au cinema
Je les telecharge direct sur mon NAS

Répondre à ce commentaire

Par Comprendre Interstellar en 4 leçons, il y a 2 ans :

Sans doute une bonne année pour disney, avec des potentielles bonnes surprises (Jungle Cruise et Artemis Fowl).
Cependant, après l'expérience Black Panther, peu probable que quoique ce soit apparaissent dans Captain Marvel sur Infinity War: Endgame.
Quant à Star Wars IX, ça sera un exploit s'il atteint le miliard de dollars, le 8 étant si clivant qu'il n'est même pas top 5 des ventes de DVD/bluray sur 2018, ce qui est dommageable pour la plus grande saga du cinema.

Répondre à ce commentaire

Par Gaetan, il y a 2 ans (en réponse à Comprendre Interstellar en 4 leçons):

Je pense que la scène post-générique de Captain Marvel devrait nous donner quelques pistes pour Avengers : Endgame.

Pour ce qui est de Star Wars IX, j'espère que les gens iront le voir au cinéma. J'ai tendance à considérer que les Star Wars fonctionnent en tant que membres d'une trilogie, et j'attends de voir l'intégralité de la nouvelle trilogie avant de me faire une idée précise de sa valeur.

Répondre à ce commentaire

Par Comprendre Interstellar en 4 leçons, il y a 2 ans (en réponse à Gaetan):

Après tout, ça ne peut etre qu'une bonne surprise, mais la production joue avec l'engouement d'infinity war, alors que le film est probablement un stand-alone, avec potentiellement, une ou deux scène post générique.

Quant à star wars, le 7 est à 2milliards de recettes, le 8 à 1milliard 3, même si la baisse était observable sur les deux trilogie précédentes, elle n'était pas aussi nette.
Avec 1 film moyen, 1 film clivant, difficile de faire une bonne trilogie, reste que le dernier peut être un excellent film.
Je parle aussi sans avoir vu la bande-annonce (mais j'ai lu les potentiels leaks, du même redditeur qui avait leak une partie du script du 8) et ça n'annonce rien de bon, mais sur un malentendu...

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test realme X50 Pro, un smartphone 5G qui veut faire bouger le haut de gamme : fiche technique, prix et date de sortie

Realme X50 Pro

Il y a 5 mois

Test : l'Asus ROG Zephyrus G14, un PC portable Gaming compact avec une RTX 2060 : fiche technique, prix et date de sortie

Asus ROG Zephyrus G14

Il y a 6 mois

OnePlus 8 Pro, le nouveau smartphone 5G avec écran 120 Hz : fiche technique, prix et date de sortie.

OnePlus 8 Pro

Il y a 6 mois