Rechercher Annuler

Batman : 10 choses que vous ignorez peut-être sur le Joker

De Lucas Mollard - Posté le 19 septembre 2021 à 17h39 dans Mangas/Comics

Samedi, c'était le Batman Day, une journée spéciale dédiée au chevalier noir et à l'univers de DC Comics. On aurait pu s'attendre à des informations concernant le prochain film du personnage, mais que nini. Alors chez nous, plutôt que de vous offrir une énième compilation d'informations concernant le plus grand détective du monde, on s'est dit que ce serait intéressant de se pencher un peu sur sa némésis de toujours, à savoir le Joker, et de vous présenter 10 faits surprenants concernant ce personnage.

#1Mark Hamill est l'acteur qui l'a incarné le plus longtemps

Mark Hamill, plus célèbre pour son rôle de Luke Skywalker, est également l'acteur qui a incarné le plus longtemps le Joker en terme d'année. Certes, il s'agit d'un travail de doublage durant la série animée de 1992, mais il s'est également occupé du doublage du personnage dans le dessin animé Superman: The Animated Series, The New Batman Adventures, Static Shock, Justice League, Birds of Prey et Robot Chicken. Côté films, rien à redire puisqu'on le retrouve dans les traits du personnages dans Batman : Mask of the Phantasm et Batman Beyond : Return of the Joker. Sans oublier l'adaptation de The Killing Joke. Un sacré palmarès.

#2  le Joker est la mère de Bruce Wayne

Chaque fois que Flash s'amuse à remonter ou modifier le temps, il se passe des choses étranges dans l'univers DC, et c'est ce qu'on appelle la réalité de Flashpoint. Dans l'une des adaptations du chevalier noir, Thomas Wayne, le père de Bruce, arrive à affronter l'homme qui les menace, mais Bruce perd la vie. Martha Wayne, devant son fils décédé, devient de plus en plus folle jusqu'à devenir l'une des nombreuses versions du Joker. Thomas Wayne incarne donc le rôle d'un Batman bien plus violent que ne l'aurait été son fils pour arrêter définitivement son (ex) femme.

#3 Il est plus proche de Gordon que de Batman

C'est un des faits nouvellement canon dans l'une des dernières histoires liées aux Comics. Ces récits se penchent sur la relation qui oppose Gordon, le commissaire de Police de Gotham à Joker, et sur le lien qui les unis tous les deux. Nous avions dédié un article à ce sujet que vous pouvez retrouver juste ici.

#4 Son sourire dans The Dark Knight provient d'une cicatrice existante

Dans le film de Christopher Nolan, où le Joker de Heath Ledger a été encensé par la critique, ce dernier arbore une magnifique cicatrice. Celle-ci est originaire d’Écosse, et souvent utilisée pour divers règlements de comptes dans les guerres de gang, de par sa forme toute particulière. L'acteur écossais Tommy Flanagan en arbore une, obtenue après avoir été agressé devant un bar. Il a préféré ne pas la recouvrir chirurgicalement afin d'alerter sur cette pratique inhumaine. 

#5 lui aussi déteste les nazis

Certes le Joker est un esprit malade qui s'amuse des effusions de sang, mais ça reste un américain avant tout ! C'est ce que nous a appris le crossover DC/Marvel du nom de Batman & Captain America. Pour faire simple, Red Skull engage le Joker pour récupérer une bombe atomique, ce qu'il réussit à faire... jusqu'à ce que le Joker se rende compte de l'identité réelle de son client. On vous laisse apprécier la discussion entre les deux.

"-Tu veux dire que tu ce n'est pas une sorte de déguisement ?
-Bien sûr que non, pourquoi es-tu si fou Joker ? De ce que j'ai appris de tes exploits, tu ferais un excellent nazi !
-Ton masque empêche l'oxygène d'arriver au cerveau ! Je suis peut-être un criminel lunatique, mais je suis un criminel lunatique AMERICAIN ! Dégagez, ce salaud est à moi !
- Quel dommage. Un patriotisme si mal placé..."

#6 sa danse dans Joker était improvisée

Une autre incarnation du personnage encensé par la critique est celle de Joaquin Phoenix dans le film Joker. Arthur Fleck, après après commis son premier homicide, décide non pas de se regarder dans la glace et de se remettre en question comme c'était écrit dans le script, mais de s'improviser danseur avec la meilleure chorégraphie de sa vie, pour notre plus grand plaisir.

 

#7 c'est la seule personne saine d'esprit dans le monde bizarro

Sur la planète Htrae (Terre -Earth à l'envers en anglais), se trouve l'univers comics du nom de Bizarro World, où chacun s'y trouve être l'opposé de ce qu'il est normalement. Alors rien d'anormal à ce qu'on y retrouve un Joker parfaitement sain d'esprit ici, pour ne pas dire la seule personne saine d'esprit dans cet univers... Dans cet univers, Superman possède une vision glaciale et un souffle de flamme. On a donc droit à un Joker de la déprime, pleurant et se lamentant constamment.

Pleure Pourquoi le devrais-je ? Depuis que le Joker est fou, je suis la seule personne saine d'esprit dans ce monde cubique !

 

#8 Il a tué Robin, avec l'aide des fans de Batman

Oui, vous avez bien lu. L'une des premières morts de Robin dans les comics, ou du moins celle de Jason Todd s'est passée comme ceci : le Joker le frappe à mort avec un pied de biche dans le run "A Death in the Family" et le comics laisse le soin au lecteur de décider du sort final de Todd. S'il retournait auprès de son créateur ou si ce dernier pouvait utiliser un point de destin. Les fans ont souhaité la première option. Un événement qui traumatisera Batman, puisqu'on ne reverra Robin que 17 ans plus tard, sous la forme du Red Hood.

 

#9 sa folie s'arrête lorsque Batman meurt

Cela, c'est un événement qui a pu être aperçu dans l'arc "Going Sane" de Batman: Legends of the Dark Knoght #65-68. Durant ces trois chapitres, le Joker piège à merveille le chevalier noir, et pensant son ennemi de toujours vaincu, il essaie de trouver un nouveau sens à sa vie. Il se renomme Joseph Kerr et vie sa meilleure vie, jusqu'à se marier. Lorsque le chevalier noir refait surface pour lui mettre le grappin dessus, Joker retourne à ses démences.

 

#10 le Joker meurt bel et bien dans The Killing Joke

Avec autant d'affrontements, on a vu que des fois le héros meurt, mais très souvent il gagne. Ainsi, Joker trouve sa meilleure mort à la fin du One-Shot préféré des fans : The Killing Joke. Un monument de l'histoire de Batman et du Joker dont plusieurs éléments sont devenus canons par la suite, comme la paralysie de  Barbara Gordon. Selon l'un des auteurs de Batman, Grant Morrison, Batman a tué le Joker a la fin du livre. "Le Joker raconte la Killing Joke à la fin. Batman tend la main et lui brise le cou. C'est pourquoi le rire s'arrête et la lumière s'éteint. C'était la dernière chance de traverser le pont. Alan Moore a écrit l'histoire ultime de la relation Batman/Joker. Aucune ne la surpassera jamais." Une interprétation bienvenue puisque la mort hypothétique du Joker dans The Killing Joke fait l'objet de nombreux débats parmi les dans d'Alan Moore. 

Une erreur ?

Mots-Clés : jokerbatmanbatman dayanniversairemechantNemesisDCComicskilling jokeJoker fact

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (3)

Par La castafiore, il y a 1 mois :

Pour le coup foncez lire Killing Joke, j'ai jamais pris une aussi grosse claque devant un comics que devant celui-ci !

Répondre à ce commentaire

Par Yoshikuni, il y a 1 mois :

On oublie pas non plus les jeux vidéos Batman Arkham où Mark Hamill incarne aussi le Joker à l'exception d'Arkham Origins où ce n'était pas lui.

Répondre à ce commentaire

Par Gégéleroutier, il y a 1 mois :

Cette théorie de la mort du Joker n'a aucun sens dans The Killing Joke, on voit surtout Batman rire d'une blague du Joker et on se rend compte qu'ils ne sont pas si différents. Ce sont les deux faces d'une même pièce.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.