Bilan 2019 : Les 15 meilleures séries de l'année

De Gaetan Auteur - Posté le 31 décembre 2019 à 15h40 dans Séries TV

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

L'année 2019 fut d'une richesse inouïe en matière de séries TV... Entre la fin très controversée de Game of Thrones, l'arrivée fracassante de séries que personne n'attendait (ChernobylWatchmenEuphoria), la reprise de grands classiques du petit écran (Peaky BlindersStranger Things) et des séries de Fantasy très attendues (His Dark MaterialsThe Witcher), l'année aura été passionnante. Une année à marquer au fer rouge dans l'Histoire du petit écran. Cette sélection des quinze meilleures séries de l'année est forcément subjective, et a surtout vocation à donner une photographie de l'année 2019, tout en vous conseillant quelques séries magistrales que vous auriez peut-être loupées. Et vous, quelles sont les séries qui vous ont fait vibrer ?

1 - Chernobyl (HBO)

Cela n'étonnera sans doute personne, mais c'est la mini-série Chernobyl, née de l'association entre HBO et Sky, qui occupe la première place de notre classement. Avec ces cinq épisodes, cette mini-série radicale raconte les événements faisant suite au plus célèbre accident nucléaire. Créée par Craig Mazin (qu'on connaissait surtout pour son travail sur Very Bad Trip), Chernobyl est une série radicale, poignante, ravageant tout sur son passage. Avec son scénario absolument brillant, sa réalisation toute en subtilités et ses acteurs au talent fou (incroyables James Harris, Stellan Skarsgard et Emily Watson, tous impériaux), Chernobyl est entrée dans le panthéon des plus grandes séries de l'Histoire par la grande porte. A la fois réflexion sur le nucléaire, sur l'Histoire, sur la morale, sur la politique, Chernobyl est une fresque politico-historique passionnante, qui a fait l'unanimité. Difficile de trouver le moindre défaut à cette mini-série, et d'ailleurs nous ne tenterons pas d'en trouver un seul : la tâche est trop ardue, et de toutes façons, nous avons été conquis bien au-delà de ce que les mots peuvent parvenir à l'exprimer.

2 - Watchmen (HBO)

La seconde place de notre podium est occupée par notre grande surprise de cette fin d'année. Quand HBO avait annoncé vouloir réaliser une série adaptant l'oeuvre culte d'Alan Moore et Dave Gibbons, nous avons été un peu circonspects... Nous avons une confiance absolue en HBO, qui a produit de très nombreux chefs d'oeuvres, mais il faut avouer que rarement un comics d'Alan Moore avait été bien adapté au cinéma. Puis peu à peu, les révélations sont arrivées au compte-gouttes, et les bandes-annonces ont suivi. Et là, plus besoin de cacher notre engouement : on allait assister à un grand moment de télévision. Et on ne s'y est pas trompé ! Déjà, la série est dirigée par un des plus grands scénaristes du petit-écran : Damon Lindelof, surtout connu pour son travail sur Lost et The Leftovers. Ensuite, la série est servie par un casting d'exception : Regina King, Don Johnson, Jeremy Irons, Tim Blake Wilson, Jean Smart, Frances Fisher, Yahya Abdul-Mateen II. Enfin, la série, qui se veut être une suite, plus ou moins alternative, au comics d'Alan Moore, montre que Lindelof a tout compris au travail sensationnel de Moore. La série se veut dans la parfaite continuité du comics, tant au niveau du scénario et du développement des personnages que dans sa construction. Car, comme le savent les fans du travail d'Alan Moore (qu'on considère tous, sans doute, comme étant le plus grand scénariste de l'Histoire), le légendaire auteur anglais avait révolutionné la manière d'écrire une bande-dessinée, comme le chapitre 5 de Watchmen, écrit comme un palindrome. Damon Lindelof révolutionne lui aussi la manière d'écrire une série, comme dans les épisodes 6 et 8, qui est sont aucun doute deux des plus beaux épisodes de série jamais réalisés, avec l'épisode 8 de la saison 2 de Westworld. Assurément, Watchmen mérite la seconde place de notre podium, et pour tout vous avouer, on a hésité à la mettre à première place. Une vraie claque !

3 - Peaky Blinders - saison 5 (BBC)

La saison 4 de Peaky Blinders nous avait profondément marqué par son niveau d'excellence, confirmant que le chef d'oeuvre de Steven Knight est assurément l'une des meilleures séries de l'Histoire (il s'agit, avec Game of Thrones, de la série préférée de l'auteur de ces lignes). Dire donc qu'on attendait la cinquième saison de la série de gangsters la plus adulée depuis Les Sopranos est donc un doux euphémisme. Dans cette saison, Tommy Shelby est député travailliste. Alors que le krach boursier de 1929 a laissé de lourdes séquelles tant dans affaires légales qu'illégales, Tommy doit trouver sa place entre député et chef de gang. Pendant ce temps, le fascisme grandit en Angleterre, alors qu'un leader politique charismatique, Oswald Mosley, s'appuie sur les peurs de la société. La saison 5 de Peaky Blinders est assurément l'une des meilleures du show. Plus sombre et plus politique que les précédentes saisons, ce cinquième cru de Peaky Blinders est toujours appuyé par un scénario efficace, une réalisation absolument magnifique, un jeu d'acteur absolument prodigieux (dur de rivaliser avec le charisme explosif de Cillian Murphy) et une bande-originale punk/rock aux petits oignons. Du grand art !

4. Years & Years (BBC)

Ce fut pour nous une des grandes surprises de l'été. Cette mini-série britannique en six épisodes, créée par Russell T. Davies (oui, celui qui a ressuscité Doctor Who avant de laisser la main à Steven Moffat), tente d'imaginer le destin d'une famille de Manchester, les Lyons, de 2019 à 2034. La famille Lyons essuie toutes les crises et révolutions à venir : crise écologique, révolution technologique, crise économique, montée de l'extrême droite. Souvent glaçante, Years & Years est surtout aussi passionnante que touchante. On avoue que la fin des épisodes 4 et 6 nous ont tiré bien des larmes. La réalisation, sans être révolutionnaire, reste néanmoins de très bonne facture, la série reposant avant tout sur le talent de ses acteurs, dont les excellents Rory Kinnear (Black MirrorUne place à prendreCatherine the Great), Russell Tovey (SherlockLooking), Jessica Stevenson (Shaun of the DeadDoctor WhoHarry Potter et l'Ordre du Phénix). Et surtout Emma Thompson (Harry PotterRaison et sentimentsLa Belle et la Bête), absolument impériale. Une série d'utilité publique !

5 - Game of Thrones - saison 8 (HBO)

Certains râleront du fait que nous ayons inclus dans cette sélection la très polémique saison 8 de Game of Thrones. Mais, si nous convenons du fait qu'elle est loin d'être parfaite, reconnaissons-lui néanmoins d'avoir su nous emmener une toute dernière fois à Westeros. Reconnaissons-lui aussi d'avoir su nous donner tout un tas de scènes cultes. Son lot de batailles extraordinaires à la qualité artistique exceptionnelle. D'avoir su nous donner une saison encore mieux réalisée (on parle ici bien de réalisation, pas de scénario) que les précédentes (ce qui n'était pourtant pas une mince affaire, tant la série nous avait déjà habitué à une réalisation de haut vol). D'avoir su nous livrer, par l'intermédiaire du gigantesque Ramin Djawadi, une bande originale plus belle que jamais. D'avoir su nous émouvoir (Brienne écrivant dans la biographie de Jaime Lannister dans le livre de la Garde Royale). Pour toutes ces raisons, et pour bien d'autres encore, on s'en serait voulu de ne pas mettre cette ultime saison de Game of Thrones dans notre classement. 

6 - Dark Crystal : L'Ere de la Résistance (Netflix)

Après la fin de Game of Thrones, on était nombreux à se poser la question du digne successeur de la série à succès pour la place de chef d'oeuvre absolu de Fantasy. Mais qui pouvait prétendre savoir que la série Dark Crystal : L'ère de la Résistance, diffusée à peine trois mois après la fin de la saison 8 de Game of Thrones, pourrait prétendre dignement à cette place ? Car, avouons-le, si nous sommes très fan du film original de Jim Henson, on aurait naturellement parié sur des séries à gros budget, adaptées d'oeuvres plus célèbres, comme His Dark Materials ou The Witcher. Mais on a eu tort de sous-estimer le potentiel de cette série Netflix, réalisée par Louis Leterrier (Le Choc des Titans). La série, en un mot, est un : chef d'oeuvre ! Absolument passionnant, ce prequel du film de 1982 est un agrandissement ambitieux et cohérent du monde développé par Jim Henson. Les personnages sont attachants, les décors magistraux, l'animation belle à en faire pleurer tout nostalgique du stop-motion à la Henson, lassé par l'hégémonie de l'animation 3D. En plus, le casting vocal vaut son pesant d'or, avec notamment Mark Hamill

7. Mindhunter - saison 2 (Netflix)

La première saison de Mindhunter avait été pour nous un véritable coup de coeur, lors de sa sortie en 2017 sur Netflix. Produite (et en partie réalisée) par le légendaire David Fincher (Fight ClubSe7enGone Girl), Mindhunter racontait les débuts des techniques de profilages, en adaptant le livre autobiographique Mindhunter : Dans la tête d'un profileur de John E. Douglas, livre essentiel qui a inspiré Le Silence des Agneaux, qu'on peut aisément qualifier de plus grand thriller jamais sorti au cinéma. Et, avec cette seconde saison, Mindhunter confirme qu'elle n'a rien rien à envier à l'inénarrable chef d'oeuvre porté par l'extraordinaire Anthony Hopkins. Avec sa réalisation parfaite, ses dialogues plus que savoureux (parmi les meilleurs jamais écrits), son casting fabuleux et son histoire passionnante, Mindhunter est l'un des plus grands trésors de Netflix, et l'une des toutes meilleures séries de tous les temps. Dans cette seconde saison, Holden Ford, Bill Tench et Wendie Carr rencontrent de nouveaux tueurs en série, et tentent également de vérifier leurs théories sur le terrain, en tentant de résoudre le mystère du Tueur d'Atlanta. Les scènes d'interrogatoire sont jubilatoires (avec une grande préférence pour les apparitions, trop rares à notre goût, d'Ed Kemper, et celle, magistrale, de Charles Manson). Seule et unique faiblesse de cette seconde saison plus politique : l'histoire d'amour du docteur Wendie Carr, qui semble exister que pour faire du remplissage. Mais sinon, c'est un sans-faute, et on attend la troisième saison avec impatience.

8 - Good Omens (BBC / Prime Video)

Co-produite par la BBC et Prime Video, Good Omens fut un de nos gros coups de coeur de ce printemps 2019. Cette adaptation du roman cultissime de Terry Pratchett (Les Annales du Disque-Monde) et Neil Gaiman (SandmanAmerican Gods) est une pure réussite. Avec pour showrunner Neil Gaiman himself et un casting prodigieux (David Tennant et Michael Sheene sont parfaits), cette mini-série est un pur moment de bonheur, pour qui aime l'humour anglais bien barré tendance Monty Pythons. Difficile de résumer parfaitement cette histoire complètement loufoque, mais nous allons essayer : un ange et un démon, qui se sont habitués à leur vie sur Terre, tentent de sauver la Terre de l'Apocalypse, quitte à trahir leurs camps respectifs. Problème : l'Antéchrist n'est pas celui qu'ils croient, et s'avère être un jeune garçon, du nom d'Adam, qui découvre petit à petit ses pouvoirs extraordinaires. Extrêmement fidèle au roman original, Good Omens vous fera rire aux éclats. Un régal absolu !

9 - His Dark Materials (BBC / HBO)

A chaque fois qu'une saga de Fantasy aussi importante qu'A la Croisée des Mondes (His Dark Materials) est sur le point d'être adaptée, on est tiraillé entre l'excitation de voir vivre une de nos oeuvres favorites et la crainte que cela se solde par un parfait ratage. Mais pour His Dark Materials, on se doutait d'emblée que nous toucherions de l'or. Faut dire qu'une alliance entre la BBC et HBO ne pouvait donner que du bon. Sans compter l'annonce du casting (Dafne Keen, Ruth Wilson, James McAvoy, James Cosmo, Lin-Manuel Miranda), de deux des réalisateurs (le réalisateur oscarisé Tom Hooper, célèbre pour son Discours d'un roi, et Otto Bathurst, connu pour avoir réalisé les trois premiers épisodes de la première saison de Peaky Blinders), l'annonce du showrunner (Jack Thorne, connu pour son travail sur Harry Potter et l'Enfant Maudit) et le fait que Philip Pullman, l'auteur des livres, serait producteur de la série. Et on a pas été déçu ! Les huit épisodes de cette première saison nous ont comblé, la série jouissant d'une esthétique steampunk absolument magique. Les acteurs sont tous excellents, l'histoire aussi passionnante que dans les romans. Une petite déception cependant, qu'on arrive cependant facilement à oublier. Tout d'abord, on regrette que certains éléments du second tome ait été communiqués dès la première saison, le lecteur ayant du coup de l'avance sur les personnages, et ne vivant donc plus les surprises en même temps qu'eux. D'autant que l'incrustation en première saison du personnage de Will Parry fortement l'action, sans que cela soit nécessaire. Apparaissant dans La Tour des Anges, le second volume de la trilogie, il aurait pu être introduit dès le premier épisode de la saison 2. Mais cela mis à part, on vous conseille très vivement cette série, qui mérite toutes nos éloges.

10 - The Mandalorian (Disney+)

Quelle grosse surprise que cette série The Mandalorian, commencée le 12 novembre sur Disney+ ! Alors qu'il devient (à tort ou raison, on vous laisse juges) de critiquer les Star Wars sortis depuis le rachat de la licence par Disney, on craignait de ne plus voir un film ou une série de la licence faire l'unanimité. Heureusement, The Mandalorian a balayé nos peurs. Comme la série n'est pas officiellement sortie en France (elle sortira le 31 mars), nous ne dévoilerons rien de l'intrigue, bien que nous sachions pertinemment qu'il est difficile, à l'heure de Twitter et de Facebook, de ne rien savoir sur l'intrigue de cette série-phénomène. Tout au plus dirons-nous que nous avons été pleinement satisfait par cette série Star Wars, qui reprend parfaitement l'univers et l'ambiance space-western-opera ; que le personnage interprété par Pedro Pascal (Game of ThronesNarcos) est charismatique à souhait, et que, si les épisodes sont courts (une demi-heure en moyenne), l'intrigue nous a néanmoins passionné. On a hâte de voir la suite, ainsi que les autres séries Star Wars qui seront proposées sur Disney+. 

11 - Carnival Row (Prime Video)

Entre Game of ThronesDark CrystalHis Dark Materials, Good Omens et The Witcher, on peut dire sans craindre de se tromper que l'année 2019 fut une sacrée année pour les fans de Fantasy. Et il nous apparaît important de mentionner Carnival Row, sorti cet été sur Prime Video. A la croisée des genres Fantasy, Steampunk et Policier, cette série entièrement originale (elle n'est ni un remake ni un spin-off ni une adaptation, ce qui est assez rare de nos jours pour être souligné) a été un des grands moments forts de notre année télévisuelle. L'action se déroule, essentiellement, à La Burgue, sorte de Londres Victorien, vivant au rythme d'une politique bicéphale, entre un Chancelier se faisant passer pour progressiste et un chef de l'opposition qui assume pleinement son racisme. Sortant d'une guerre de longue année contre Le Pacte, La Burgue reçoit, avec plus ou moins d'antipathie, des milliers de migrants féeriques (fées, centaures, faunes, etc). Mais quand Philostrate, inspecteur de police cachant un lourd secret, se met à enquêter sur le meurtre sordide d'une fée, sa vie personnelle, professionnelle, sentimentale ainsi que la société dans son ensemble en seront bouleversée. Surfant efficacement (avec parfois quelques maladresses) entre les genres, rendant autant hommage à littérature Fantasy, Steampunk, policière et horreur façon Lovecraft, Carnival Row est une série passionnante, servie par une esthétique grandiose. Orlando Bloom et Cara Delevingne, qui jouent les rôles principaux, font le taf, mais on leur préférera les interprétations des seconds rôles, avec en tout premier lieu, l'extraordinaire Jared Harris (ChernobylThe Terror). 

12 - The Witcher (Netflix)

Quel magnifique cadeau de Noël que cette adaptation par Netflix de la célèbre saga d'Andrzej Sapkowski, immortalisée par la cultissime trilogie de jeux vidéos développés par CD Projekt. On ne vous fera pas l'opprobre de résumer cette série, étant donnée l'aura flottant autour de cette licence extraordinaire. On est globalement très satisfaits de cette première saison. Le jeu d'acteur est bon, et notre bonheur d'être plongé à nouveau dans cet univers sombre que nous aimons tant était à la hauteur de nos attentes. Cependant, quelques défauts notables doivent être mis en évidence (ce qui n'enlève rien à notre passion pour cette série). Tout d'abord, on regrette certaines idées de mise en scène, notamment quelques ralentis très mal utilisés, et des effets de lumière qui laissent à désirer. Même chose pour certains effets spéciaux et costumes (les armures des soldats de Nilfgaard sont purement atroces). On regrettera ensuite que la série est victime de sa temporalité éclatée. Bien évidemment, les connaisseurs de l'univers littéraire et vidéo-ludique de The Witcher n'en seront pas déstabilisés, mais les néophytes risquent d'avoir plus de mal à se repérer. On souhaite cependant aux néophytes de s'accrocher, car passé ce petit désagrément éventuel, le bonheur est total.

13. True Detective - saison 3 (HBO)

Difficile d'être mesuré quand on parle de True Detective... La première saison est, incontestablement, l'un des plus gros chefs d'oeuvre de l'Histoire du petit écran. En un mot : elle est parfaite. La seconde saison, qu'on attendait avec impatience, était... banale. Donc décevante. Du coup, concernant cette troisième saison de la célèbre série d'anthologie policière de HBO, on ne savait pas trop sur quel pied danser. Et, plusieurs mois après la fin de la saison 3, on ne sait toujours pas sur quel pied danser pour la caractériser. Meilleure que la seconde ? C'est incontestable. Moins bonne que la première ? C'est indéniable. Mais est-ce suffisant ? On sait pas. 90% de la saison 3 est passionnante : l'histoire est intéressante, le jeu d'acteur impeccable (mais aurait-il pu en être autrement avec Mahershala Ali ?), la réalisation ne souffre d'aucun défaut. Mais la saison 3 souffre de deux problèmes majeurs : tout d'abord, la résolution de l'enquête, dans le dernier épisode, ne semble pas à la hauteur des enjeux de la saison (on s'était attendu à quelque chose de moins... banal). Ensuite, on regrette qu'il n'y ait pas eu de scène aussi incroyable que celle concluant les épisodes 4 des saisons 1 et 2 (souvenez-vous de ce plan séquence de 7 minutes de l'épisode 4 de la saison). Mais, si on fait abstraction de ces deux faiblesses, reconnaissons à cette saison 3 d'être de très bonne facture. Elle mérite amplement sa place dans notre sélection.

14 - Stranger Things - saison 3

Dès la sortie de sa première saison, Stranger Things est vite devenu un vrai phénomène. Comme beaucoup, nous sommes tombés sous le charme de cet hommage vibrant au cinéma de SF et d'horreur des années 80. A coup sûr, avec les aventures d'Eleven, Mike, Dustin, Lucas et Will, bientôt rejoints par Max, les frères Duffer ont frappé un gros coup. Aussi, on attendait avec impatience la sortie de la saison 3, début juillet 2020. Et si nombre de nos attentes de fans ont été comblées (le simple fait de retrouver Hawkins, ses personnages, partir à la chasse des easter eggs), avouons cependant que la saison 3 n'est pas la meilleure saisons de Stranger Things... Beaucoup de bonnes idées, mais aussi deux défauts qui, sans nous priver de notre plaisir, ont cependant joué sur le fait que la série ne mérite pas une place plus haute dans le classement (ça, et le fait aussi que des séries frôlant la perfection, et que personne n'attendait, sont sorties entre temps). Le premier défaut, c'est le caractère souvent caricatural de certains personnages principaux, à commencer par le couple, limite horripilant, que sont Eleven et Mike, en pleine crise d'adolescence. Mais on peut aussi citer Lucas, sidekick comique qui ne résume qu'à cette fonction, à tel point qu'on peut légitimement se demander pourquoi il était dans l'histoire tant il a été inutile d'un bout à l'autre de la saison. Ou encore Jim Hopper, rentrant lui aussi dans un archétype caricatural (celui du papa hyper protecteur). Le second défaut, peut-être plus important, c'est un problème évident de rythme dans la première partie de la saison. Ces défauts étant nommés, avouons néanmoins que nous n'avons pas boudé notre plaisir, que nous avons bingewatché les épisodes comme il se doit, et que nous attendons avec impatience la saison 4

15 - Euphoria (HBO)

Quand nous avons appris que HBO développait une série orientée adolescents, on avoue qu'on était un peu circonspects... Depuis toujours, HBO nous a habitué à des séries qui sont de véritables torrents émotionnels autant que de véritables objets d'art. Que ce soit Game of ThronesWestworldChernobyl, la première saison de True Detective ou encore The Leftovers, HBO est un véritable gage de qualité pour qui cherche une série aux tonalités adultes. Alors quand on a appris que HBO lorgnait sur le public-cible de séries telles que 13 Reasons Why ou La Casa de Papel, comprenez notre déception. Mais on se fourvoyait. Malgré notre profonde admiration pour la chaîne câblée du groupe Warner, on sous-estimait HBO dans sa capacité à nous surprendre avec une oeuvre radicale. Loin d'être mièvre, Euphoria, qui raconte le quotidien d'une jeune droguée, magistralement interprétée par Zendaya (Spider-Man : Far From Home), au sein d'une jeunesse se perdant dans le sexe, la drogue et les réseaux sociaux, est une série radicale et crue. Plus proche des romans de Bret Easton Ellis (Les Lois de l'AttractionMoins que zéroAmerican Psycho) que les séries pour ado sauce Netflix, Euphoria est une série qui parvient à capter avec intelligence le rapport au corps, et le lien entre évolution de la sexualité et les réseaux sociaux. Portrait d'une jeunesse incapable de s'aimer autrement que dans le regard de l'autre, Euphoria est une série absolument captivante, qui nous rappelle tout le savoir faire et toute l'exigence de HBO. On conseille !

Mention honorables : The Handmaid's Tale (saison 3, Hulu), The Morning Show (saison 1, AppleTV+), Warrior (saison 1, HBO), Big Little Lies (saison 2, HBO), Jett (saison 1, HBO), Gentleman Jack (saison 1, BBC), See (saison 1, AppleTV+).

Une erreur ?

Mots-Clés : Peaky Blinderswatchmenthe witcherYears and YearsChernobylGame of ThronesDark CrystalMindhunterGood OmensThe MandalorianEuphoriatrue detectiveCarnival RowhboDisneyPlusHis Dark MaterialsnetflixPrime Video

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (17)

Par Goulougoulou, il y a 2 mois :

Déçu par The Mandalorian, je me suis un peu fait chier... J'en attendais peut être trop !

Répondre à ce commentaire

Par Bigood, il y a 2 mois (en réponse à Goulougoulou):

C'est une saison intéressante et qui en même temps pose les bases.
Il y a de l'action et un début d'histoire qui permet de pouvoir être opé pour une suite efficace.

The witcher est pareil.
Ce sont des saisons d'introduction.


Certaines séries commencent très bien, mais peuvent s'arrêter à la saison 2 car il n'y a rien eu de réellement pensées pour avoir une suite

Répondre à ce commentaire

Par Comprendre Interstellar en 4 leçons, il y a 2 mois (en réponse à Bigood):

L'univers est plaisant, mais ça ne veut rien dire une saison d'introduction, si elle fait un flop, l'introduction ne sert à rien.
Surtout dans Star wars, on a pas vraiment besoin d'une introduction, ce qu'il y a , c'est une absence totale de script chez lucasfilm... The witcher, il introduise rien, il y a des intrigues, qui plaisent ou non, mais elles existent.

Répondre à ce commentaire

Par Booby, il y a 2 mois :

Game of Throne, cette série sur cotée de ouf est dans le classement et pas Vikings ? MORT DE RIRE

Répondre à ce commentaire

Par hiloe, il y a 2 mois (en réponse à Booby):

ok game of throne est surcote mais pas autant que mandalorian ou watchmen, par contre viking c'est de la merde, donc normal qu'elle ne soit pas ds le top.

Répondre à ce commentaire

Par Gaetan, il y a 2 mois (en réponse à Booby):

La saison 6 de Vikings n'est pas terminée, il est donc trop top pour la juger dans sa globalité.

Répondre à ce commentaire

Par arkadiaz, il y a 2 mois :

The Boy est aussi une très bonne série. J'aime bien la façon dont-ils ont mise en avant le coté sombre des super-héros.

Répondre à ce commentaire

Par Supernaz, il y a 2 mois :

The Boys en Top 3 pour moi.
Je vois qu'il n'est ni dans votre top 15 ni dans vos mentions honorables. Paie ta crédibilité!

Répondre à ce commentaire

Par Flaco, il y a 2 mois via l'application Hitek :

The boys mérite d’être dans le top mais je vous trouve assez dur , le classement est plutôt bon dans la globalité

Répondre à ce commentaire

Par Bigood, il y a 2 mois (en réponse à Flaco):

The Boys a la place de Dark Crystal
et j'ai pas vu Years & Years ou bien Euphoria

Répondre à ce commentaire

Par DuRd3n, il y a 2 mois :

Le niveau de rédaction des articles est de pire en pire.

" Alors quand on a appris que HBO lorgnait sur le public-cible de séries telles que 13 Reasons Why ou La Casa de Papel, comprenez notre déception. Mais on se fourvoyait. "

Mes yeux saignent.

Répondre à ce commentaire

Par Alineo, il y a 2 mois :

Excuse me, WTF ? Il y a des séries vraiment moyennes genre The Mandalorian ou Carnival Row, mais pas Mr Robot ?

Répondre à ce commentaire

Par erci, il y a 2 mois (en réponse à Alineo):

normal Mr robot c'est de la pure chiasse

Répondre à ce commentaire

Par Beniben95, il y a 2 mois via l'application Hitek :

Sérieux hitek.. vos classements ce sont des trolls en fait !

Répondre à ce commentaire

Par tof81, il y a 2 mois :

Je suis déçu par ce classement, je ne sais pas d'où il sort, mais il n'y a pas l'excellent , ni l'incroyable , ni le surprenant : The Boys ...

Répondre à ce commentaire

Par Wasteak, il y a 2 mois :

Il y a des intrigues aussi dans the mandalorian, qui plaisent ou non, mais elles existent.

Répondre à ce commentaire

Par Lucky, il y a 2 mois :

Alors grand grand fan de "Peaky Blinders", j'ai trouvé la saison 5 nettement en dessous et encore, je dis ça pour être gentil. Si la saison 1 avait été de ce niveau, je n'aurais pas regardé les autres. Je pense que je n'aurais même pas terminé la saison.

Et pour le "Mandalorian", une série d'un ennui total. A la rigueur si on compresse tout en un film de 2h ça doit pouvoir passer, et encore. Et je ne parle même pas du Baby Yoda (dont on ne doit pas parler car personne n'a vu la série) qui me sort par les yeux. Le seul point positif, c'est l'imagerie Starwars, qu'on a plaisir à retrouver, le fan service étant assuré. Et le seul personnage qui est intéressant c'est le robot "magicien d'Oz" qui tourne sur lui même. Lui au moins semble un peu vivant.

Je n'ai pas vu Good Omens et ça me tente pas, mais pour ceux qui aiment les séries délire, je conseille "Dirk Gently, détective holistique".

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test Samsung Galaxy Fold, le premier smartphone pliable du constructeur : fiche technique, prix et date de sortie

Samsung Galaxy Fold

Il y a 2 semaines

Test Lexip Np93 ALPHA, une souris gamer française avec un joystick et des patins en céramique : fiche technique, prix et date de sortie

Lexip Np93 ALPHA

Il y a 2 semaines

Test des Jabra Elite 75t, une mise à jour très réussie pour pour les écouteurs True Wireless

Jabra Elite 75t

Il y a 3 semaines