Rechercher Annuler

Call of Duty Warzone : ce nouveau système anti-cheat fait déjà polémique

De Robin Stalin - Posté le 14 octobre 2021 à 17h17 dans Jeux vidéo

Mastodonte incontestable et incontesté du FPS multijoueur depuis une quinzaine d'années, la saga des Call of Duty a toujours su s'adapter à son époque pour conserver l'intérêt des joueurs au fil des ans. Si les critiques se font de plus en plus vives et acerbes avec le temps, les ventes, elles, continuent de suivre. Et alors que la saga commençait à s'essouffler,Activision a réussi le pari de surfer sur la mode des Battle Royale en venant concurrencer Fortnite directement sur son terrain, avec son propre jeu gratuit, Call of Duty : Warzone. Véritable phénomène, celui-ci est néanmoins entaché par un soucis majeur, les cheaters. Mais Activision a décidé de réagir. 

le nouveau système anti-triche de Warzone 

Cela fait longtemps que les joueurs se plaignent des cheaters (mais aussi des grands-mères beaucoup trop fortes), et Activision n'avait jusque-là jamais réussi à régler complètement le problème, malgré plus de 600 000 bannissements depuis le lancement de Warzone. Des équipes ont donc travaillé ces derniers mois sur un tout nouveau système anti-triche pour son Battle Royale. Prenant le nom de "Ricochet Anti-Cheat", il s'agit pour l'éditeur d'un "système anti-triche robuste porté par une équipe de professionnels dédiée qui se concentre sur le combat contre le jeu injuste". Et une chose est sûre, Activision est plutôt confiant quant à son efficacité. Il avait d'ailleurs mis fermement en garde les tricheurs sur ses réseaux sociaux pas plus tard qu'hier, quelques heures avant de révéler son système.

See you tomorrow. pic.twitter.com/BAvAGPkTzx

October 12, 2021

Chers tricheurs, Nous aimons les jeux. C’est notre passion. Nous sommes honorés de créer des jeux pour les plus grands fans au monde. Nous faisons parfois des erreurs, mais nous sommes dévoués au fait de faire du mieux que nous pouvons. Tricher gâche le plaisir de tout le monde. Personne n’aime un tricheur. Notre but est de proposer une expérience de jeu amusante et juste. Pour nos développeurs. Pour nos fans. Et avant tout… pour les joueurs de Call of Duty partout dans le monde. Les tricheurs ne sont pas les bienvenus. Nous n’avons aucune tolérance vis-à-vis des tricheurs. Et vous saurez bientôt ce que nous voulons dire par là.

Les joueurs qui réclamaient une solution concrète pour lutter contre la triche sur Warzone devraient donc être ravis, non ? Eh bien pas forcément, et beaucoup semblent même plutôt inquiets.

Ricochet Anti-Cheat : un système trop intrusif ?

Mais pourquoi de nombreux joueurs s'inquiètent-ils ? C'est en fait un élément bien précis du système Ricochet Anti-Cheat qui pose problème à beaucoup, son driver. C'est-à-dire un programme informatique, ayant directement accès au noyau de votre PC. Autrement dit, il n'interagit pas qu'avec votre jeu, mais bien avec votre système informatique dans son ensemble. Si sur le papier, l'objectif est louable (vérifier qu'aucun logiciel ou application permettant de tricher ne soit actif), l'utilisation de ce driver est bien plus dérangeante dans les faits. Celui-ci agit en effet comme une sorte de logiciel espion qui peut vérifier ce que vous faites sur votre ordinateur et accéder à vos données personnelles. 

This is RICOCHET Anti-Cheat - a new anti-cheat system arriving on Day 1 of #Warzone’s Pacific Update later this year.

Stay tuned for more updates from #TeamRICOCHET in the following weeks. Learn more about our full anti-cheat plan: https://t.co/FvKpaS46DW pic.twitter.com/BHErfDSZ29

October 13, 2021

Si Activision tente de rassurer son monde en soulignant bien que le Ricochet Anti-Cheat ne fonctionne que lorsque vous jouez à Warzone et qu'il s'éteint ensuite, de nombreux joueurs n'ont pas oublié la polémique autour de Valorant l'année dernière. Car en 2020, Riot Games lançait lui aussi son propre système anti-cheat pour son jeu multijoueur compétitif. La communauté du titre avait globalement très mal réagi, d'autant plus que l'installation du "kernel-mode driver" (driver ayant accès au "noyau" d'un PC) était là-aussi obligatoire. Alors, la sécurité ou le respect de la vie privée, il va falloir choisir. 

Une erreur ?

Mots-Clés : PCnoyauanti-cheattrichecall of dutyWarzoneactivisioncheaters

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (5)

Par JoeLeRigolo, il y a 8 mois :

Donc on a le choix entre subir les cheaters ou offrir toutes nos données personnelles sur un plateau d'argent à Activision ? Youpi

Répondre à ce commentaire

Par JackoJack, il y a 8 mois :

On parle bien d'Actipognon.....

Les datas cette mine d'or.....

Répondre à ce commentaire

Par Maxouillllle, il y a 8 mois :

De toute manière c'est le seul moyen de détecter les cheaters ! Donc perso je m'en fou Royal et autant pour moi d'ailleurs , car c'est invivable et le problème c'est que il y a tellement de tricheurs sur warzone que quand ont tombe sur un mec qui joue super bien, direct ont pensent qu'il triche alors que non ...

Répondre à ce commentaire

Par all'eau, il y a 8 mois :

pourquoi vous venez pleurer ? vous offrez vos donnéeq a l'internet tout les jours sans rechigné quoi que ce soit... il disent bien qu'il PEUT le faire mais pas qu'il VA le faire sinon bah on ferait pas confiance a tout les drivers sur notre pc (vu qu'ils sont eux aussi relier au noyau du pc non ? )

Répondre à ce commentaire

Par JDM, il y a 8 mois :

Salut cher amis je joue a Call of duty WW2 j'en je veux plus de tricherie quelques quelle soit donc une mise à jour de téléchargement je souhaite également merci pour les mode Local .

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.