Si les Américains veulent déclencher l’arme nucléaire, ça se fera à l’aide d’une disquette

De Dan Auteur - Posté le 31 mai 2016 à 9h34 dans Informatique

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

On le sait tous : l’arsenal nucléaire américain n’aurait besoin que de quelques minutes pour détruire une bonne partie de la planète. Mais ce que l’on sait moins c’est que pour le déclencher, il faut toujours le faire à partir de disquettes de 8 pouces !

C’est à la suite de la publication d’un rapport du Gouvernment Accountability Office (GAO) le 25 mai dernier, et d'une audition d'un député de l’Utah, Jason Chaffetz, qui semble avoir une bonne connaissance du fonctionnement de l’arsenal nucléaire américain et qui a dévoilé quelques informations à son sujet, que l'on en vient à la conclusion suivante : il va falloir moderniser le ministère de la Défense !

 

Disquette de 8 pouces et IBM Series 1

En effet, le système de déclenchement de l’arme nucléaire reposerait sur du matériel datant des années 70 et les sauvegardes du système seraient stockées sur des disquettes de 8 pouces que tout geek issu des 70’s a forcément connu. Il s’agit de la fameuse disquette de 20 centimètres de large et qui est dotée d’une capacité de … 80 kilo-octets !


Ces disquettes de sauvegarde fonctionneraient avec un IBM Series 1, un ordinateur qui vient de fêter ses 40 ans (sorti en 1976) ! Ce système veille et coordonne l’ensemble de l’utilisation des missiles, bombes nucléaires et missiles nucléaires sous-marins du pays. Avec une telle machine, on est en droit de se poser quelques questions quant à sa fiabilité. De son côté, le Pentagone est confiant. L’IBM Series 1 offre un taux d’uptime de 99,99% et c’est pour ce critère (très rare) que l’ordinateur n’a pas été remplacé pour une machine plus moderne. Cris Thomas, un ex hacker blanc explique que « vieillot ne signifie pas vulnérable ». Il estime que l’ordinateur ne doit pas être connecté à Internet évitant des intrusions, que son accès doit en être restreint et enfin, que l’IBM Series 1 a la réputation d’être fiable ! De plus, l’avantage de l’IBM Series 1, c’est que cet ordinateur est moins répandu sur le marché et donc par conséquent est moins vulnérable aux virus et aux attaques que les machines actuelles. Pour lui, si des sauvegardes du logiciel sont réalisées régulièrement et que le gouvernement américain dispose de pièces de rechange, il n’y a aucune raison pour que le matériel ne dure pas 40 ans de plus !

Un parc informatique vieillissant qui coûte cher

Toujours au cours de cette audition, le même député a dévoilé que la base de données qui rassemble l’ensemble des contribuables utilisée par le fisc américain a été programmée avec un langage vieux de cinquante ans et que le système des retraites pour le versement des pensions aux militaires serait écrit en COBOL. La question du langage informatique risque d’être problématique car il est très peu, voire plus du tout, connu et utilisé par les informaticiens d’aujourd’hui.

La quasi-totalité des agences gouvernementales américaines tourneraient encore avec des ordinateurs sous Windows 3.1 ou sous XP ! Oui et c’est d’autant plus risqué quand on sait que Microsoft a abandonné leur support depuis maintenant quelques années. Le parc informatique vieillot du gouvernement américain coûte cher. 75% des crédits qui sont alloués aux agences servent à en assurer le support. Selon le GAO, le ministère de la Défense a prévu de mettre à jour l’ensemble de son parc en investissant les 25% du budget restant dans des nouveaux systèmes d’ici 2017.

Une erreur ?

Mots-Clés : USAaméricainDefenseinformatiquevieuxIBM Series 1disquettenucleaire

Source(s) : foxtrotalpha.jalopnik.com

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (24)

Par Headz, il y a 4 ans :

Juste une petite précision : ex hacker blanc ça veut dire quoi ? Il est devenu renoi ? :p

Répondre à ce commentaire

Par Hyperion, il y a 4 ans (en réponse à Headz):

Non juste que maintenant il sait danser et faire la voix d'Eddie Murphy

Répondre à ce commentaire

Par McTheFlash, il y a 4 ans (en réponse à Headz):

Il est allé manger au kfc

Répondre à ce commentaire

Par Parfaitconnard , il y a 4 ans (en réponse à Headz):

Un hacker blanc est un hacker qui travail pour une entreprise ou pour l'État de manière légal

Répondre à ce commentaire

Par babaladou, il y a 4 ans (en réponse à Parfaitconnard ):

Ah d'accord autant pour moi ^^

Répondre à ce commentaire

Par Headz, il y a 4 ans (en réponse à Parfaitconnard ):

Dankeshon Parfaitconnard ! Je me coucherai moins con ce soir. Enfin peux être. Je sais plus.

Répondre à ce commentaire

Par Molinero, il y a 4 ans (en réponse à Headz):

Je crois que ça veut dire que son boulot était de hacker un système juste pour en détecter les failles et permettre de les reboucher avant que des personnes malintentionnées ne les exploitent pour s'y introduire.

Répondre à ce commentaire

Par babaladou, il y a 4 ans (en réponse à Headz):

Ils ont peut êtres juste oublié le chapeau (encore un coup de la reforme d'orthographe ?) ( ex hacker chapeau blanc )

Répondre à ce commentaire

Par riri, il y a 4 ans (en réponse à Headz):

Je pense que l'auteur voulait dire "White hat". Les hackers white hat cherchent des failles et reportent ces dernières pour qu'elles soient rapidement corrigée. Un black hat, au contraire, exploitera cette faille.

Répondre à ce commentaire

Par Ezekief, il y a 4 ans (en réponse à riri):

Et un Grey Hat fait les deux, il a une éthique de protection des entreprises, mais si celle-ci ne veut pas l'écouter, il se fera de l'argent par dessus !

Répondre à ce commentaire

Par Khyne, il y a 4 ans :

Vous êtes certains qu'on dit pas "un audit" au lieu d'une audition? En tant que Qualiticien ça me gène un peu :/

Répondre à ce commentaire

Par Unchinois, il y a 4 ans :

Ministère de la Défense :v
On va défensivement atomiser l'autres moitié de la planète :v

Répondre à ce commentaire

Par LaPetiteLune, il y a 4 ans via l'application Hitek :

On espère que ces ordinateur n'ont reçus pas une notification pour passer a Windows 10

Répondre à ce commentaire

Par Flylink, il y a 4 ans :

Le fait qu'ils soient encore sous XP n'est pas plus gênant que ça, énormément d'entreprise française (Et de grosses entreprises) sont encore sous Windows XP pour assurer une sécurité/sûreté maximum des données.

Répondre à ce commentaire

Par yuropp, il y a 4 ans (en réponse à Flylink):

M$ WXP ? Ça n'existait pas à l'époque ! M$ non plus d'ailleurs…

Les micros de l'époque c'étaient des 4 bits…
Et il n'y avait pas de virus faute d'ordi M$ où les mettre.

Répondre à ce commentaire

Par boopette, il y a 4 ans :

Du moment qu'ils ont pensé à changé leur mot de passe pour lancer les bombes nucléaires (vous savez le fameux 00000000 ).

Répondre à ce commentaire

Par Bourriket, il y a 4 ans :

Je vois pas ce qui gène à être sous un système qui n'as quasiment plus de failles ...
ça coûte cher mais c'est fiable au moins.

Répondre à ce commentaire

Par azerty64, il y a 4 ans :

GAO un mélange entre SAO et GGO (ok je sors)

Répondre à ce commentaire

Par Kpote, il y a 4 ans via l'application Hitek :

Les informaticiens qui codent en Cobol existent encore et ne sont pas prêts de disparaître! Les banques, caisses de retraite et bien d'autres organismes ont des milliers de programmes en Cobol et continuent de développer dans ce langage. Ça fait 40 ans qu'on dit que ce langage va mourir mais il est toujours là et pour longtemps encore

Répondre à ce commentaire

Par yuropp, il y a 4 ans (en réponse à Kpote):

C'est vrai que softeux c'est un job qui conserve ;-)

Répondre à ce commentaire

Par PIMP my x-wing, il y a 4 ans :

Mais c'est ça l'Amérique le COBOL et les indiens.
Pardon...

Répondre à ce commentaire

Par gazadonf, il y a 4 ans :

Comment ça le cobol est mort???

Dèjà dans les année 80 on le disait à l'université et devinez quoi?? Aucun langage actuel n'est à même d'égaler ses performances lorsqu'il s'agit de traitement de masse, et ce malgré la montée en puissance continue des processeurs. Et quel est le langage prédominant dans les banques et assurances???

Donc encore un énième coup d'épée dans l'eau...

Quant au système de gestion de l'arme nucléaire géré par un IBM série 1, les conclusions de l'expert sont excellente.

Pourquoi changer une technologie réputée fiable?

Répondre à ce commentaire

Par BorS, il y a 4 ans :

Bah c'est la meilleure idée du monde ! Parce que bonne chance pour trouver un appareil pour lire la disquette sans que ce soit louche !

Répondre à ce commentaire

Par ZP, il y a 4 ans :

Perso je pense que c'est une bonne idée mes disquettes parce que c'est aujourd'hui très dur à copier : qui a encore un vieux lecteur de disquette de cette taille ? Pas grand monde, si ils passent sur une clé usb faire une copie est plus simple donc plus dangereux...

Moi je me ferais plus de soucis vis à vis de la Russie et de ses topol M, missiles ontercontinautaux qui peuvent détruire tout un pays d'un coup (entre 5 et 10 têtes nucléaires par missile) et que Poutine peut lancer fin claquement de doigt...

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.