Dossier paintball : tout savoir sur ce sport atypique, de ses origines à ses dérivés

De GomeWars Auteur - Posté le 16 février 2018 à 15h55 dans Insolite
180réactions !
12 commentaires

Relativement jeune, le paintball est parvenu à s'inscrire comme un véritable sport. Né en Australie pendant les années 80, le paintball s'est démocratisé comme une traînée de poudre dans les pays anglo-saxons. Aux Etats-Unis, 3,71 millions de personnes pratiquaient le paintball à titre récréatif ou compétitif, en 2016. Ce sport n'aura pas mis longtemps à séduire l'Hexagone puisque la FPS (Fédération de Paintball Sportif) a été fondée en 1996 quand le nombre de licenciés ne cesse de grimper avec les années. La Fédération Française de Paintball, créée en 2015, dénombre d'ailleurs 3000 licenciés.  

Les origines

Pour connaître les origines du paintball, il faut se rendre au pays des kangourous, en Australie. Dans les années 1970, pour marquer leur troupeau plus efficacement, les bergers se servaient de lanceurs hypodermiques pour tirer des billes de peinture. De cette manière, plus besoin de rassembler leurs bêtes avant de les marquer, une tâche de couleur suffit.

Couvrant généralement de grands terrains, les fermiers ont eu besoin d'allier un moyen précis et rapide pour marquer le bétail, tout en ayant la possibilité de se déplacer via un véhicule rapide et tout-terrain, tel un quad. Toutefois, le personnel des ranchs s'est vite rendu compte que les lanceurs hypodermiques pouvaient également avoir une utilisation récréative. Non pas pour se lancer des fléchettes tranquillisantes, mais bien des billes de couleur.

Cette activité s'est ensuite exportée en Nouvelle-Zélande avant de rejoindre les Etats-Unis. En 1981, la première partie de paintball est jouée. Douze joueurs s'y opposent, l'objectif étant de récupérer le drapeau sans être touché. Ce jour-là, le gagnant remporte la partie sans avoir tiré une seule fois. 

1

Les premiers lanceurs créés par la Nelson Paint Company dans les années 70

En 1982, il est connu sous le nom de National Survival Game aux Etats-Unis. Il faudra attendre deux années pour que les fabricants, les boutiques de sport et parfois même les supermarchés, le mentionne sous le nom de paintball. 

Toutefois, ce sport a déjà séduit l'Amérique du Nord et des terrains fleurissent un peu partout. Le premier terrain extérieur de paintball ouvre ses portes à Toronto, au Canada. Ces quelques années auront permis à ce sport de se démocratiser, enregistrant l'apparition des premiers tournois. Dès lors, le paintball ne cesse de s'étendre et de s'exporter. 

L'Europe est touchée dès 1991, y compris la France. Depuis, le paintball n'a cessé de grandir, se professionnalisant dans la foulée.  Des clubs se sont créés, des ligues ont été fondées et leur nombre d'adhérents grandit avec le temps. 

L'équipement 

Le paintball est régi par des mesures de sécurité très strictes. Et pour cause, ce n'est pas un ballon que vous avez à la main mais bien un lanceur envoyant des billes à 100m/s. En théorie, ce sont 30 billes/s qui peuvent être envoyées par un lanceur électronique. 

Premièrement, le lanceur. Élément principal de ce sport, le lanceur est divisé en plusieurs familles. La plus courante est celle des lanceurs semi-automatiques (le tir est au coup par coup). Là encore, cette famille est divisée : mécanique ou électronique. L'électronique est généralement réservé à la compétition puisqu'il possède une carte électronique programmable, augmentant la cadence de tir et permettant de tirer plus de billes que vous n'appuyez sur la détente. Les billes sont propulsées par du CO2 ou de l'air comprimé, situé dans la bouteille (l'air comprimé étant désormais préféré au CO2).

Second équipement du joueur de paintball, et certainement le plus important, le masque. Il est obligatoire sur les terrains de jeu, dans les clubs et en compétition. Si vous enlevez votre masque, la partie s'arrête. Et pour cause, les billes peuvent faire de sérieux dégâts. Même s'ils sont rares, les accidents arrivent, notamment au niveau des yeux. Une balle de paintball dans l’œil et si vous avez de la chance, vous ne le perdez pas. Il est par ailleurs interdit de tirer une balle à moins de 10 mètres (sauf en compétition ou le bout portant est autorisé).

4

Et pour finir, les diverses protections : coudières, genouillères, vêtements rembourrés pour amortir au maximum les projectiles tirés par vos adversaires ou vos alliés. Quant aux chutes, elles arrivent même aux meilleurs. Toutefois, si vous n'êtes pas un habitué des plongeons amortis, ne les tentez pas. Ne pas plonger est bien mieux qu'une épaule disloquée. 

Les règles

Maintenant que vous êtes équipés, place aux règles. Ces dernières varient en fonction du mode de jeu ou du scénario choisi. Toutefois, il est quasiment toujours obligatoire de toucher votre adversaire pour gagner. Encore faut-il que la bille éclate pour être comptabilisée. Trois catégories principales mènent la danse : le recball (récréatif), le speedball (compétitif) et le milsim (simulation tactique militaire). Si vous êtes amenés à être touchés par un tir, vous sortez du terrain et attendez que la partie s'arrête. Mais quoiqu'il arrive, toujours garder son masque.  

La composition d'une équipe

Comme pour les autres sports d'équipe, le Paintball a ses membres d'équipes placés à plusieurs postes. Les attaquants ont pour objectifs de prendre les positions avancées et attirer les tirs. Le milieu devra orienter le jeu et jouer la carte de la polyvalence, quitte à remplacer un allié tombé au combat. Les arrières devront couvrir leurs alliés et mitrailler au maximum les positions ennemies pour éviter que ces derniers puissent relever la tête et comprendre la stratégie mise en place.  

1

Pour communiquer entre eux, les joueurs se serviront de leur voix, mais principalement de leurs mains. De la même manière que pour les opérations militaires, des signes tactiques sont utilisés. La communication y est alors plus rapide, plus précise et surtout, vos adversaires ne peuvent pas vous entendre. 

Un véritable sport 

Le paintball est un véritable sport. Difficile, aussi bien physiquement que mentalement, il demande précision, détermination et obstination. Vous devrez également avoir un esprit tactique et une coordination facile pour ne pas mettre des bâtons dans les roues de vos coéquipiers. Compétitions et tournois à l'international sont organisés depuis plusieurs décennies maintenant. L'édition 2017 de la NXL World Cup avait été remportée par l'équipe canadienne Edmonton Impact. 

1

Gary Baum/Paintballphotography.com

De nombreuses compétitions sont organisées en France. Tournois et championnats sont visibles chaque mois, le dimanche. Le champion de France en titre est le Paris Camp Carnage, sacré en juin dernier. Plusieurs gros tournois internationaux sont organisés avec des cashprizes atteignant parfois plusieurs dizaines de milliers de dollars. Toutefois, les prix sont encore bien loin des sports plus classiques. 

Les différences avec l'airsoft

L'airsoft et le paintball sont similaires sur beaucoup de points, mais diffèrent sur beaucoup d'autres. Pour les comparer aisément, voyez l'airsoft comme la série Battlefield et le paintball comme Call of Duty. L'un se veut plus arcade, l'autre plus réaliste. Et pour cause, l'airsoft se joue avec des répliques d'armes de guerre et non avec des lanceurs au design épuré. De cette manière, il est possible de prendre part à des mises en scène où des opérations militaires peuvent être jouées ou rejouées. Les projectiles tirés ne sont pas des billes de peinture, mais de simples billes. Les protections sont également de mise et des protections utilisées pour du paintball peuvent être utilisées pour faire de l'airsoft. 

1

Crédits : http://www.patrolbase.co.uk/

Même si l'Airsoft tient à ce que les répliques d'armes soient le plus réaliste possible, le Paintball est également présent dans ce secteur là. Grenades, lance-roquettes, minigun et même arc existent dans leur version Paintball. À vous de voir si vous préférez vous cantonner au lanceur classique ou si vous êtes partants pour vous essayer à des lanceurs plus originaux.

1

Un sport controversé

Difficile de passer à côté du fait que le paintball ressemble à un conflit militaire. Deux camps équipés s'affrontent en se tirant dessus et doivent se toucher pour gagner. Néanmoins, une fois la militarisation de ce sport mise de côté, il est possible d'entrevoir son côté récréatif. Certains détracteurs ont également critiqué le fait que le paintball pouvait être utilisé comme un moyen d'entraînement par des groupes extrémistes ou terroristes. Sur le papier, ces derniers ont raison puisque certaines divisions militaires comme la U.S Air Force a déjà utilisé le paintball pour simuler des opérations.

1

Qui plus est, les environnements choisis, forêts, bâtiments industriels ou sociaux abandonnés, n'ont pas aidé la cause. Toutefois, les mesures de sécurité ont été renforcées et des terrains ont été créés spécifiquement pour le paintball. L'encadrement, de son côté, a également été accru.

3 faits insolites sur le paintball

Histoire de clôturer ce dossier avec des informations plus légères et moins sérieuses, voici 3 fun facts sur le paintball :

- Même si ce sport se nomme paintball, le contenu des billes n'est pas de la peinture. Il s'agit de Polyéthylène glycol, de sorbitol, d'eau, le tout coloré via du colorant alimentaire. La bille se doit d'être biodégradable, de même que son contenu. La couleur rouge est interdite, en référence au sang. 

- Anthony Kelly détient le Guinness World Records du nombre de billes de paintball attrapées en deux minutes, les yeux bandés. Le 30 mai 2003, à Helensburg en Nouvelle-Galles du sud, Australie, l'Australien parvient à attraper 11 billes de calibre .68, tirées d'un Tippmann SL 68 II à 263 km/h à une distance de 20 mètres. L'expert en arts martiaux excelle également dans la récupération de flèches en plein vol.

- Chaque année, plusieurs milliers d'amateurs de paintball se réunissent pour une partie géante en Pennsylvanie. Intitulée "Invasion of Normandy", cette partie suit le scénario du D-Day, le jour où les forces alliées ont débarqué en Normandie à l'occasion de la Seconde Guerre mondiale. Année après année, le record de participants est battu. Plus de 5000 personnes y ont participé en 2015 sur une période de trois jours. Si vous souhaitez en découvrir un aperçu, la vidéo de l'événement est juste en dessous.

Une erreur ?

Mots-Clés : paintballsportOriginesrèglestournois

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (12)

Par Guiguiche, il y a 2 ans :

Tirer des tâches de couleur à la figure des autres ? Ca me fait penser à un autre sport moi...

Répondre à ce commentaire

Par Starkh, il y a 1 an (en réponse à Guiguiche):

https://youtube.com/watch/?v=qizM1Lcg1ic Je vous conseille cette excellente vidéo qui vous raconte les origines du paintball ;)

Répondre à ce commentaire

Par gwen, il y a 2 ans :

Bon article sur mon sport favori ^^ hésiter pas à venir essayer on a des très bon terrain de compétition autour de Marseille et un bon esprit.

Après je veux rectifier 2 choses.

-En paintball le Co2 tend à disparaître, au profil de l'air comprimée pour des question de stabilité et de régularité.
-Ensuite en compétition, le bout portant est autorisé.

Répondre à ce commentaire

Par Hitek, il y a 2 ans (en réponse à gwen):

Bonjour,

Merci pour les informations, l'article a été modifié en conséquence :)

Excellente journée !

Répondre à ce commentaire

Par craigH, il y a 2 ans (en réponse à gwen):

et autre détails
on peut aller au dela de 30 billes par secondes avec un bon lanceur electronique et bien réglé ^^

Répondre à ce commentaire

Par Beniben95, il y a 2 ans via l'application Hitek :

A faire au moins une fois dans sa vie.

Répondre à ce commentaire

Par PainTneT, il y a 2 ans :

Bon résumé, sauf que l'épisode australien n'est qu'une légende urbaine, la Capture du Drapeau (CTF) date de 1981 & l'introduction "officielle" en France à partir de 1990
Dans la réalité, il existe plusieurs types de lanceurs de Paintball, encore utilisés de nos jours.
Lanceur à pompe (Tir au coup par coup), Stock Class (Pompe ou semi automatique avec un chargeur tube de dix coups, parallèle au canon), semi automatique mécanique, & Electro pneumatique.
Le format mécanique et pompe, délaissés après l'an 2000, reviens au gout du jour depuis 2017 avec bon nombre de tournois locaux, un peu partout dans le monde.
Un circuit européen de compétition appelé NXL Europe en 2018 ou, anciennement Millénnium séries se jouent sur 3 pays en 4 manches avec plusieurs divisions, dont les plus récentes incluent le format U16 (12 à 16 ans) et U19 (16 à 19 ans).
La fédération Française de Paintball dispose également de tournois régionaux de ligue en six divisions et en 5 manches et une finale pour les premiers pour le Championnat de France, qui seront versés dans une division Elite (D1).
Bonne continuation.! ;o)

Répondre à ce commentaire

Par Bandeboloss, il y a 2 ans :

pour la critique selon laquelle le paintball entrainerait les militaires et potentiellement des terroristes, il y a une grosse méprise:
-si cet "entrainement" était aussi efficace, ça ferait depuis belle lurette que les unités militaires l'utiliseraient à la place de l'entrainement à balles réelles, le GIGN à d'ailleurs plus de mort à l'entrainement qu'au combat
-manier une arme paintball n'a rien à voir avec une arme à feu, le recul, le bruit, l'odeur, tout ces paramètres sont absent, de plus, l'aspect logistique n'est pas le même, on entretient pas un fusil paintball comme un pistolet
-si le militaires l'utilisent, c'est plutôt dans le cadre du loisir que du réel entrainement, même un entrainement en airsoft ou avec balles à blanc/caoutchouc à plus de sens

Répondre à ce commentaire

Par Soyouz, il y a 2 ans (en réponse à Bandeboloss):

"même un entrainement en airsoft [...] a plus de sens"

Le fameux recul, bruit, odeurs des pistolets et fusils airsoft. :')

Répondre à ce commentaire

Par Foxito, il y a 2 ans :

Bel article ! Si vous souhaitez en savoir plus sur le paintball, le materiel, la communauté de joueur, je vous invite a lire ce blog : http://www.foxito-paintball.com

Répondre à ce commentaire

Par LinkVavite, il y a 2 ans :

article sympa perso je préfère l'airsoft mais je pense que c'est une simple question de feeling ^^ (et aussi que j'ai plus pratiquer l'air=soft que le paintball ^^)

Répondre à ce commentaire

Par Starkh, il y a 1 an :

Pas mal cet article même si il y'a quelques éléments historique discutable ;)

Si vous voulez tout savoir sur le paintball visitez cette chaîne youtube ;)

https://youtube.com/channel/…

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test Realme X50 Pro, un smartphone 5G qui veut faire bouger le haut de gamme : fiche technique, prix et date de sortie

Realme X50 Pro

Il y a 1 semaine

Test : l'Asus ROG Zephyrus G14, un PC portable Gaming compact avec une RTX 2060 : fiche technique, prix et date de sortie

Asus ROG Zephyrus G14

Il y a 2 mois

OnePlus 8 Pro, le nouveau smartphone 5G avec écran 120 Hz : fiche technique, prix et date de sortie.

OnePlus 8 Pro

Il y a 2 mois