"Ligue du LOL" : une affaire de cyber-harcèlement frappe plusieurs médias

De GomeWars Auteur - Posté le 11 février 2019 à 16h43 dans Insolite

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

La semaine dernière, de nombreux témoignages ont été réunis pour donner un coup de pied dans une fourmilière née sur Facebook : la "Ligue du LOL". Ce groupe, créé en 2009 par Vincent Glad, pigiste régulier pour Libération, a été à l'origine de cyber-harcèlement. Ses membres, "les caïds de Twitter", comme les décrit si bien le principal intéressé, doivent maintenant rendre des comptes. Plusieurs d'entre eux ont déjà reconnu les faits, s'excusant dans la foulée.

de l'humour noir au cyber-harcèlement

La "Ligue du LOL", le groupe Facebook qui a secoué le monde des médias ce week-end, a été témoin du passage d'un groupe d'amis, de l'humour noir au cyber-harcèlement et intimidation physique. Ce groupe, composé d'une trentaine de journalistes, de communicants et de publicitaires parisiens, est né sur Facebook mais sévissait sur Twitter. À ses débuts, le réseau de microblogging n'était pas le géant d'aujourd'hui. Utilisé principalement par des "geeks, des blogueurs et des jeunes journalistes parisiens" indique Nora Bouazzouni, journaliste et traductrice à qui le groupe a "pourri la vie", la "Ligue du LOL" a pourtant dû rendre des comptes ce week-end.

Ce groupuscule, dont les accusations les plus nombreuses font état de cyber-harcèlement à destination de femmes et militantes féministes, est composé de membres éminents de rédactions médiatiques parisiennes. Des noms sont sortis ce week-end : Vincent Glad, cité un peu plus haut, Alexandre Hervaud, chef de service adjoint à Libération, David Doucet, rédacteur en chef web des Inrockuptibles, Christophe Carron, rédacteur en chef de Slate, Stephen des Aulnois, rédacteur en chef du Tag Parfait, un site spécialisé sur la culture pornographique. 

Près d'une décennie après la naissance de la "Ligue du LOL", les premières têtes tombent. Alexandre Hervaud et Vincent Glad ont été mis à pied par Libération, Christophe Carron a démissionné de lui-même, Stephen des Aulnois a renoncé à ses fonctions. Quant à David Doucet, il serait "sur la sellette" confie l'un de ses proches au Parisien. Bon nombre d'entre eux se sont servis de Twitter pour apporter des explications à leur implication dans ce groupe ainsi que leurs excuses, comme Vincent Glad, son fondateur.

Les premiers remous de la "Ligue du LOL" ne sont pourtant pas récents. Pascal Cardonna, alors coordinateur multimédia à Radio France, avait envoyé une lettre à plusieurs médias concernés, attestant que certains de leurs collaborateurs étaient impliqués dans du cyber-harcèlement. Daria Marx, auteure féministe victime de certains membres du groupe, décrit la manière dont elle a été prise pour cible dans les colonnes de CheckNews : 

"Pendant plusieurs années sur Twitter, moi et d’autres copines féministes, on a été la cible de ces petits mecs parisiens qui se foutaient de notre gueule. [...] Un jour, j’ai eu le malheur de créer une cagnotte pour mon anniversaire, pour m’acheter un scooter. Cette cagnotte n’était pas publique, mais ils ont réussi à la trouver, à la faire tourner en insistant sur le fait qu’une grosse sur un scooter, c’était très drôle, en me traitant de mendiante. Ensuite, mon numéro de téléphone a été mis sur Leboncoin, avec une annonce de vente de scooter. Les gens m’appelaient et me demandaient si je vendais mon scooter, en m’appelant "Madame grosse", le nom renseigné dans l’annonce."

Malgré une main courante déposée, le harcèlement n'a pas cessé. Matthias Jambon-Puillet, blogueur, relate sur Medium comment il a été harcelé par la "Ligue du LOL". Insultes anonymes, enregistrements sarcastiques, photomontages, dont un document pornographique envoyé à des mineurs, et ce en son nom. Florence Porcel, quant à elle, indique avoir subi un véritable lynchage numérique ainsi qu'un canular téléphonique humiliant mis en ligne, dans lequel l’un des membres du groupe se faisait passer pour un recruteur. Elle assure également que ses harceleurs se seraient rendus sur son lieu de travail pour l'intimider physiquement. 

Ces remous sont également parvenus jusqu'aux oreilles de l'exécutif. Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité, a tenu à rappeler qu’une loi condamnait le cyber-harcèlement, avant de suggérer la possibilité d’étudier l’allongement des délais de prescription. À l'heure du numérique, la "Ligue du LOL" pourrait bien servir d'exemple. Entre 2010 et 2014, entre 8 à 12% des enfants et adolescents âgés de 9 à 16 ans auraient été exposés au cyber-harcèlement révélait l'UNESCO. 10% seulement d'entre eux en informaient leurs parents.  

Une erreur ?

Mots-Clés : Ligue du LOLlibérationcyber-harcèlementfacebooktwitter

Source(s) : Le MondeLe ParisienLibération

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (32)

Par Billy, il y a 7 jours :

Une belle bande de connards ces connards...

Répondre à ce commentaire

Par Interstellar en 4 leçons, il y a 7 jours (en réponse à Billy):

Ca c'est sur, et le pire c'est qu'ils appartiennent à des journaux de gauches, donc assez féministes et anti-racistes.
L'autre problème, c'est que les cibles sont des personnes visiblement fragiles, qui donnent trop d'importance à twitter. (Je vous arrête tout de suite, la faute est sur les idiots), il serait temps d'arrêter de donner du crédit à ce réseau social nauséabond ( en dehors des tweets Geeks, et des mêmes).

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 7 jours :

Le texte d'excuses de Vincent Glad est plein d'enseignements, espérons que beaucoup s'en inspireront.

Répondre à ce commentaire

Par Alex, il y a 7 jours (en réponse à Murge):

Bof. C'est compliqué de décider de la sincérité du propos. C'est tellement plus facile de s'excuser et de faire de grands discours sur le féminisme quand l'affaire sort et que ton nom est jeté sur la place publique. Au fond, si tu es misogyne, tu le reste.

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 7 jours (en réponse à Alex):

Le texte de VG me touche parce que je me reconnais assez dans la démarche du bonhomme.

J'ai pas de compte twitter et j'ai jamais harceler personne, mais il y a un certain temps j'étais assez dubitatif, voir hostile, vis-à-vis du féminisme version 2010 que je pensais gentiment inutile.

Et puis un jour j'ai été confronter à l'étrange concept de l'objectivation et comme j'avais du temps à perdre j'ai lus la page wikipédia et de là quelques page de sources.

Et j'ai réalisé que les phénomènes destructif lié à cette objectivation touchaient certaines de mes proches et donc que c'était pas des conneries, et petit à petit j'ai cesser de me fermer à ce nouveau féminisme.
Aujourd'hui je ne cache pas ma sympathie pour les militantes courageuses qui font l'objet d'une obsession aussi flippante que maladive de la part de certaines frange de l'internet et je crois que leur concept méritent toujours qu'on s'y intéresse même si ils semblent alambiquer au premier abord.

Bref, je crois à l’indulgence et je crois que les gens peuvent changé.
Les excuses, ça ne change pas les actes mais si elles sont sincères j'irai pas jeter la première pierre.

Répondre à ce commentaire

Par Interstellar en 4 leçons, il y a 7 jours (en réponse à Murge):

Pas mal ce texte, j'y ai presque cru. Mais pour de la propagande, il est vraiment bien :D.

Répondre à ce commentaire

Par Alonzo777, il y a 6 jours (en réponse à Murge):

Moi c'est ton commentaire qui me touche parce que il y a du vecu et de la sincérité.
Par contre ce Mr Glad, ses comparses ou meme ces gens avec un peu de notoriété (ou ceux qui pensent en avoir) se pensent au dessus du lot, puissants, drôles et donc forcement populaires.
Je l'avais déjà dit dans un article sur les frasques de cet abruti de Logan Paul et je le confirme ici : ILS S'EXCUSENT PARCE QU'ILS SE SONT FAIT PINCER!
Le vrai mea culpa j'y crois pas tans la violence des mots et des "blagues" est forte.
On est pas face a des ado prépubères en manque de maturité. Merde ce sont des putains de journalistes!

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 5 jours (en réponse à Alonzo777):

Je ne pars pas du principe que les gens sont insincère.

Si je constate que face à une vérité objective et démontrée une personne s'enfonce à prétendre que la fausseté qu'il défend est la vérité alors je suis obligé de considérer cette personne comment une menteuse ; mais il faut que ce soit avéré et répété plusieurs fois.

Mais encore une fois je pars du principe que, jusqu'à preuve du contraire, les gens disent la vérité et sont sincère.

Enfin, j'approuve complètement les sanctions que les membres de la ligue se voient infliger au fur et à mesure mais ça ne m'empêche pas non plus d'être touché par leur repentance.

Répondre à ce commentaire

Par Ouao, il y a 5 jours via l'application Hitek (en réponse à Murge):

Je suis touché parcequ'on subit les victimes de cet harcèlements et que la justice sera enfin rendu. Pas pour eux et leurs excuses. Le mal est fait point. Qu'il y ai rédemption ou autre le mal est fait et cela ne fera pas partir l'humiliation et la douleur qu'ils ont provoqué.

Répondre à ce commentaire

Par Kenny, il y a 4 jours (en réponse à Murge):

Ils sont pas repentis, ils sont dégoûtés d'avoir étés chopés, c'est tout. Si personne s'en était occupé, ils se seraient pas calmés eux même

Répondre à ce commentaire

Par Alonzo777, il y a 4 jours (en réponse à Murge):

Et c'est tout à ton honneur !
Je pensais pareil il n'y a pas si longtemps... J'ai juste perdu cette manière de voir les choses.

Je fais une bêtise une fois voir 2 aller ok repentance sincère envisageable. Là on parle d'un mec qui a créé un groupe il y a des années puis a rameuter des collègues qui pendant un long moment on harcelé des gens. Ces mêmes gens ont porté plainte. A partir de là on est sur de la bêtise blessante avérée mais toujours pas surmédiatisé. Pas de repentance ni d'arrêt, non ça continu plus fort alors que ces gens savaient très bien qu'il faisaient du mal au gens mais on s'en tape. Seulement aujourd'hui le truc fait le Bad buzz et la Léa culpa en grande pompe.
C'est un Léa culpa de nécessité, parce-qu'il faut le faire, et non de de sincérité sinon il aurait déjà été fait

Répondre à ce commentaire

Par mememe, il y a 7 jours :

Ces gens sont d'un pitoyable... Je sais pas ce qu'ils risquent mais il va falloir qu'ils servent d'exemples, ça serait pas mal d'en refroidir certains.

Répondre à ce commentaire

Par Tom AS, il y a 7 jours :

Et merde ça à réveillé Marlène Schiappa.

Répondre à ce commentaire

Par Woufwouf, il y a 6 jours via l'application Hitek :

Donc on peut vraiment plus rigoler de rien aujourd’hui ? Non mais ok d’accord

Répondre à ce commentaire

Par Anarion, il y a 6 jours (en réponse à Woufwouf):

Tu me donnes ton nom et ton mail, tu verras si c'est marrant de se faire harceler... Ton commentaire est pathétique.

Répondre à ce commentaire

Par Anarion, il y a 6 jours :

Il serait grand temps que des peines exemplaires tombent histoire que les gens se rendent compte que harceler les gens en ligne, ça peut avoir des conséquences, à la fois pour la victime mais aussi pour eux.
On ne fuit pas ses responsabilités à coup d'excuse, surtout quand on a cherché à briser quelqu'un.
Il y a un sentiment d'impunité général qui règne sur des réseaux comme twitter ou sur des forums comme celui de jeuxvideos.com, il faudrait leur montrer que leurs conneries peuvent leur retomber dessus.

Répondre à ce commentaire

Par VaL3n, il y a 6 jours :

Honnêtement j'ai dû mal à les blâmer ... Le progressisme de ces dernières années à créer plusieurs groupuscules de personnes qui en ont marre de la misandrie camouflée en féminisme, l'hetérophobie latente dans certaines université (cf : les tags de l'université de Nanterre) des SJW complètement taré et qui eux aussi n'hésite pas à harceler et à détruire la vie de certaines personnes ne partageant par leurs idéaux (ça me rappelle quelque chose ...)

Ces personnes qui en ont ras le cul ont crée des espaces où ils se rencontrent partagent et ... font ce genre de connerie.

Rien que sur facebook il y a plusieurs pages de ce type : 'Anecdote de féministe", "Paye ta.on SJW" etc

Juste des gens qui en ont marre de ces dérives inattaquable car il s'agit de "progressisme"

Répondre à ce commentaire

Par Blake, il y a 6 jours (en réponse à VaL3n):

Il n'y a pas de mal à se retrouver entre amis pour plaisanter et se moquer d'autres groupes/cultures/opinons etc...
Je pense qu'on le fait tous ici.

Mais là où ça déconne c'est que c'est sorti de leur cercle d'amis pour nuire à d'autres avec harcèlement en prime. Non y'a pas mort d'homme, mais le harcèlement et l'humiliation, c'est pesant.

Et comme "Comprendre Interstellar en 4 leçons" l'a bien dit : "il serait temps d'arrêter de donner du crédit à ce réseau social nauséabond"

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 6 jours (en réponse à VaL3n):

C'est un peu étrange de lire ce genre de commentaire quand on sait que les principaux intéressés reconnaissent avoir agis comme des gros cons dans de longs textes où ils présentent leurs excuses un par un.

Répondre à ce commentaire

Par Interstellar en 4 leçons, il y a 6 jours (en réponse à Murge):

C'est normal, il appartiennent au milieu parisien progressiste (libération quand même) qui s'excuse de tout pour tout, au moins ils sont cohérents la dessus.

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 6 jours (en réponse à Interstellar en 4 leçons):

On est d'accord, les connards d'extrême droite, eux, ne s'excusent jamais quand ils harcèlent en meute à coup d'insultes raciste.

Répondre à ce commentaire

Par Interstellar en 4 leçons, il y a 6 jours (en réponse à Murge):

Quel est le rapport ? les harceleurs sont pas d'extrême droite. Mais bon, c'est vrai que parler du propos t'as du mal.

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 6 jours (en réponse à Interstellar en 4 leçons):

Le rapport se situe dans la symétrie idéologique et donc comportementale.

Essaies au moins d'argumenter avant de blâmer tes interlocuteurs.

Répondre à ce commentaire

Par Interstellar en 4 leçons, il y a 6 jours (en réponse à Murge):

Si tu reprends les miens, essaye au moins de bien le faire. Plus on avance pire c'est, tu t'essouffles vite.

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 5 jours (en réponse à Interstellar en 4 leçons):

Je te remercie pour cette invective gratuite qui résume bien la vacuité de ton personnage.

Répondre à ce commentaire

Par VaL3n, il y a 5 jours (en réponse à Murge):

Leurs excuses sont elles vraiment sincères ? S'excuser pour s'excuser et avoir la paix c'est facile.

Quand je dis que je ne les blâme pas c'est juste que je comprend leur ras le bol de certaines évolutions de notre société et les dérives qui en découlent mais ça ne veut pas dire que je cautionne leurs actes.



Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 5 jours (en réponse à VaL3n):

Je ne suis pas sur de comprendre ce que tu veux dire.

T'insinues qu'en plus d'avoir intégré une meute de harceleurs haineux ces mecs seraient aujourd'hui des menteurs cyniques ?

Tu veux dire quoi ?
Que ces mecs sont de purs enculés jusqu'au bout des ongles ou que c'est une belle bande de rigolo qui font un jolis pied de nez à des gens que tu détestes ?

(moi je les vois juste comme des être humains capable de reconnaître leurs fautes passées et de changer)

Répondre à ce commentaire

Par Interstellar en 4 leçons, il y a 4 jours (en réponse à Murge):

Tu les défends tellement sur leurs pseudo excuses, que tu ferais parti de cette ligue du LOL ne serait pas étonnant.
Tu veux faire preuve d'humanisme, mais c'est plus de la naiveté qu'autre chose à ce niveau.

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 3 jours (en réponse à Interstellar en 4 leçons):

Je suis ravis de te lire te ranger au coté de ceux qui dénoncent la misogynie odieuse de cette ligue.

Sinon, je crois en la miséricorde et il vaut mieux être naïf que cynique.

Répondre à ce commentaire

Par Interstellar en 4 leçons, il y a 3 jours (en réponse à Murge):

Je ne suis pas mysogine, je n'aime pas l'idéologie féministe, accorde moi au moins la nuance de cette différence.
Je pense qu'en france on est trop peu sévère sur beaucoup de délits, voire certains crimes, et ne pas croire quelqu'un sur parole sur les réseaux sociaux ça n'est pas du cynisme, c'est du bon sens....

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 3 jours (en réponse à Interstellar en 4 leçons):

C'est trop mignon de te lire tout mal à l'aise, à te justifier sur ta véhémence envers des actes misogyne, alors que c'est légitime.

Sinon, le bon sens c'est de ne pas mettre sur un pied d'égalité un texte de 2 pages et un 140 caractères.

Enfin, si tu ne les crois pas c'est que tu considère qu'ils mentent. Mais tu écris toi-même que tu n'a aucun élément tangible pour soutenir cette idée ; sauf à considérer ton "bon sens" comme un élément tangible ce qui ne serait pas du tout ridicule.

Bref, je crois en la sincérité des gens et j'ai besoin de démonstrations solides avant de considérer une personne comme une menteuse.

Répondre à ce commentaire

Par theliss, il y a 5 jours :

Ils en seraient restés à des échanges de blablas virtuels, les excuses, mouais, à la rigueur. On a tous eu un commentaire trop vif un jour.

Mais eux, ça a été sur du loooong terme, à se monter le bourrichon entre eux. Et surtout, si l'on en croit les témoignages, ils ont allègrement dépassé le cadre du virtuel en abusant des moyens à leur dispo pour mener des enquêtes sur leurs cibles et pouvoir leur nuire dans le réel. Je trouve ça plus que malsain.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test Sony Xperia XZ3, un design qui évolue dans le bon sens pour le haut de gamme : fiche technique, prix et date de sortie

Sony XZ3

Il y a 3 semaines

Note : 8,8
Test Resident Evil 2 : un excellent remake venu d'entre les morts

Resident Evil 2

Il y a 4 semaines

Note : 8,75
Mutant Year Zero : Road To Eden, un X-COM like qui en a dans le ventre

Mutant Year Zero : Road To Eden

Il y a 1 mois

Note : 8