Pour combattre la pandémie de Covid-19, l'OMS recommande de jouer aux jeux vidéo

De Dan Auteur - Posté le 31 mars 2020 à 10h04 dans Jeux vidéo
391réactions !
8 commentaires

À l'heure de la pandémie du Covid-19, de nombreux pays ont pris des mesures de confinement de leur populations pour tenter d'endiguer la diffusion du virus. 

Si le confinement n'est pas toujours respecté par certains, des éditeurs de jeux vidéo ont décidé de lancer l'opération #PlayApartTogether qui l'on peut traduire par "Jouer Séparément Ensemble", une initiative qui vise à inviter les personnes à jouer ensemble virtuellement et ainsi les encourager à rester confinés.

Les éditeurs lancent l'opération #PlayApartTogether

Parmi les éditeurs qui participent à cette opération, Activision Blizzard qui, par l'intermédiaire de son PDG, Bobby Kotick, explique "qu'il n'a jamais été aussi essentiel de s'assurer que les gens restent connectés en toute sécurité". Pour lui, les jeux vidéo sont "la plateforme parfaite pour connecter les gens" et il se félicite "de participer à une initiative aussi nécessaire". Activision peut compter sur son nouveau jeu en ligne Call of Duty : Warzone qui a déjà attiré plus de 10 millions de joueurs depuis le 10 mars dernier.

Activision Blizzard n'est pas le seul éditeur à se lancer dans cette bataille. Chez Riot Games, éditeur de League of Legends, on compare le Covid-19 à un boss de jeu vidéo et on appelle les joueurs à rester "physiquement séparer pour aider à aplanir la courbe" comme l'a déclaré Nicolo Laurent, le PDG du studio sur Twitter.

De plus, plusieurs studios et éditeurs ont annoncé des récompenses et la mise à disposition gratuite de certains jeux pour inviter les joueurs à jouer et donc, à rester chez eux. C'est le cas d'Ubisoft ou encore Crystal Dynamics.

L'OMS recommande de jouer aux jeux vidéo pour lutter contre le Covid-19

Ces initiatives peuvent compter sur le soutien de l'OMS, l'Organisation mondiale de la Santé qui a salué cette opération visant à pousser les gamers du monde entier à respecter les consignes de confinement.

L'OMS a déclaré par l'intermédiaire de Ray Chambers, haut responsable de l'organisation, que l'audience mondiale des entreprises de jeux vidéo est un véritable atout pour faire passer le message de prévention dans la lutte contre le coronavirus. Il encourage d'ailleurs tout le monde à participer à #PlayApartTogether et milite pour davantage de distanciation sociale ainsi que d'autres mesures pour aplanir la courbe et sauver des vies.

Voir le tweet original

Si en 2018, l'OMS a reconnu l'addiction aux jeux vidéo comme une maladie mentale et s'était attirée la colère des acteurs de ce secteur, cela n'a pas empêché le secrétaire général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, de saluer le message de son ambassadeur ainsi que l'initiative des développeurs et éditeurs.

Notez que les jeux vidéos, quelque soit la plateforme, sont également un excellent moyen pour les personnes seules de rester connecté avec leurs amis et famille. Alors si l'OMS recommande de jouer, suivez son conseil et restez chez vous !

Une erreur ?

Source(s) : lci.fr

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Mots-Clés : omsOrganisation Mondiale de la santéEditeursdéveloppeursrecommandationsjouerjeux vidéoconfinementCOVID-19coronavirusPlayApartTogether

Commentaires (8)

Par jeanLucasec, il y a 7 mois :

J'y vais de ce pas

Répondre à ce commentaire

Par Bowi311, il y a 7 mois via l'application Hitek :

Oh ben alors ?!? Finalement c’est pas que de la merde les jeux vidéos ?! Revanche !!!!!!!!!!

Répondre à ce commentaire

Par Holalalz, il y a 7 mois :

encore faut-il disposer d'une bonne connexion internet, je suis sur freewifi, je l'ai pas toute la journée
C'est juste incroyable tout ce que doit faire les organisations médicales, juste pour que les gens respectent le confinement
c'est dur de rester chez soi, mais faut penser aux personnes vulnérables... lire des livres c'est bien aussi

Répondre à ce commentaire

Par Healios, il y a 7 mois (en réponse à Holalalz):

il y a pleins de jeux solo, pas besoin de connection

Répondre à ce commentaire

Par mok, il y a 7 mois :

Ils disaient pas que les jeux vidéo était une maladie/addiction? Et la ils nous insiste à jouer. Quel bande de tocard.
C'est comme la politique, ça retourne leurs veste juste pour leurs "image" et profit.

Répondre à ce commentaire

Par PirBip, il y a 7 mois (en réponse à mok):

Cette manie de lire à moitié ou de comprendre qu'à demi... ou bien lire à demi et comprendre à moitié?

Non, jamais l'OMS n'a dit que les jeux vidéo étaient une maladie ou dangereux pour la santé, par contre au même titre que certaines substances addictives, l'addiction aux jeux vidéos, c'est-à-dire ne pas pouvoir s'en passer existe et est une maladie mentale.

Et comment on définit cette addiction ? Citation de la 11ème version de l'OMS : "un comportement lié à la pratique des jeux vidéo ou des jeux numériques, qui se caractérise par une perte de contrôle sur le jeu, une priorité accrue accordée au jeu, au point que celui-ci prenne le pas sur d’autres centres d’intérêt et activités quotidiennes, et par la poursuite ou la pratique croissante du jeu en dépit de répercussions dommageables [...] Des études montrent que le trouble du jeu vidéo ne touche qu’une petite partie des personnes qui utilisent des jeux numériques ou des jeux vidéo".

Ce n'est pas le jeu qui est visé mais l'addiction, tout comme la "maladie du casino", qui fait dépenser des milliers d'euros ou plus à des gens accrocs aux jeux d'argent. Non, ce n'est pas un retournement de veste.

Quand on prend des raccourcis, on prend le risque de comprendre les choses n'importe comment, et au final on raconte n'importe quoi.

"Gneugneugneu tu fais la morale t'es un vendu de l'OMS espèce de mouton" (je le fais avant que d'autres bêlants le fassent...)

Répondre à ce commentaire

Par Bangaman, il y a 5 mois (en réponse à PirBip):

Le principe de l'addiction vient surtout de ce que l'on appel "l'ennuis", ne pas pouvoir sortir, ne pas faire de rencontre, l'isolement c'est ça ce qui rend une personne vulnérable à l'addiction.

Tu enlève le boulot, la vie de famille d'une personne, au bout d'un moment donné il ne fera plus rien de sa vie. C'est comme ça que généralement on tombe dans l'addiction.

Le jeu vidéo n'à jamais était une source de maladie ou de problème en soit, c'est juste que ces cons de l'OMS ont tout mis dans le même panier plutôt que d'évaluer tout les facteur de causes à effets qui conduisent à l'addiction en elle-même.

Répondre à ce commentaire

Par Beniben95, il y a 7 mois via l'application Hitek :

Les medias il y a encore 1 mois : "les jeux videos rendent vulgaires violents et nazis"

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test realme X50 Pro, un smartphone 5G qui veut faire bouger le haut de gamme : fiche technique, prix et date de sortie

Realme X50 Pro

Il y a 4 mois

Test : l'Asus ROG Zephyrus G14, un PC portable Gaming compact avec une RTX 2060 : fiche technique, prix et date de sortie

Asus ROG Zephyrus G14

Il y a 5 mois

OnePlus 8 Pro, le nouveau smartphone 5G avec écran 120 Hz : fiche technique, prix et date de sortie.

OnePlus 8 Pro

Il y a 5 mois