Rechercher Annuler

Saturne derrière la Lune, le résultat d'une surprenante photographie

De Tiphaine Elsener - Posté le 7 septembre 2020 à 10h50 dans Science

Paul Stewart est un astrophotographe qui nous a permis à nous, amateurs de photographies célestes, de découvrir Saturne bien à l'abri derrière la Lune. Un spectacle époustouflant, et un travail admirable. 

Le travail de Paul Stewart

Paul Stewart , l'auteur de la photographie qui nous intéresse, est astrophotographe. En quoi consiste son métier très exactement ? L'astrophotographie est une discipline qui mêle, comme son nom l'indique, l'astronomie et la photographie. Les astrophotographes sont donc formés pour photographier des objets célestes, c'est à dire des planètes, notre Soleil, des galaxies, des nébuleuses, ou encore des amas d'étoiles. 

Bien souvent, cette passion pour l'astrophotographie naît après avoir utilisé un télescope. Pourtant, les adeptes du télescope (s'ils sont bas de gamme ou milieu de gamme) sont souvent frustrés de leur expérience, car la plupart des objets célestes nous apparaissent en noir et blanc, du fait que notre oeil n'est pas assez sensible aux couleurs. C'est là que l'astrophotographie fait mieux ! Après de longues heures de pose, les couleurs apparaissent sur les photos.

Paul Stewart l'a bien compris, cette discipline a le vent en poupe depuis les années 2005-2010. La demande est forte, et on le comprend aisément : qui n'a jamais rêvé d'embrasser du regard tout l'univers, avec ses couleurs et ses particularités ? Pour satisfaire la curiosité de tous les amoureux de l'espace, cet astrophotographe a donc, au matin du 14 mai 2014, réuni deux partenaires de danse qui n'avaient pas eu l'occasion de valser ensemble depuis un bon moment : la Lune ainsi que Saturne

La photographie de l'astrophotographe

Il est relativement rare que la Lune et Saturne se trouvent au même endroit, au même moment, et pour cause : en dehors du fait que Saturne se trouve à plus de 1,5 milliard de kilomètres (soit presque 4000 fois plus loin que la Lune), la planète suit une orbite bien différente de celle de notre satellite naturel. Cet événement spécial, à savoir, qu'un astre soit masqué totalement ou partiellement par un autre astre qui passe devant l'observateur, se nomme une occultation.

Lors du 14 mai 2020, cette occultation de Saturne par la Lune n'a été visible que par les habitants de l'hémisphère Sud, et tout particulièrement par les Australiens et les Néo-Zélandais. L'astrophotographe Paul Stewart, qui résidait pour l'occasion en Nouvelle-Zélande, a ainsi pu prendre trois clichés : une photographie de la Lune, une photographie de Saturne, et une photographie de l'occultation (juste quand Saturne apparaît derrière notre satellite naturel). Les deux premières images ont été superposées sur la dernière, afin d'obtenir la photographie que l'on observe ci-dessous : 

Pourquoi avoir réalisé une composition et ne pas avoir laissé la photographie originale de l'occultation ? Paul Stewart l'avoue, il a un peu triché, et ce, pour la bonne cause. La Lune est si lumineuse que la planète aux anneaux se voit à peine sur la photographie initiale de l'occultation. L'astrophotographe a donc décidé de nous montrer une vue d'ensemble "rééquilibrée". Cette Lune paraît gigantesque, mais pas de panique, elle ne menace pas de s'écraser comme dans Majora's Mask. À l'inverse, il faut se rendre compte de la taille de Saturne, la deuxième plus grande planète du système solaire. Il s'agit d'un monstre pour nous apparaître ainsi, en étant si éloignée de la Terre. 

Une erreur ?

Source(s) : SYFY InterestingEngineering Slate

Mots-Clés : LunesaturnePhotographieastrophotographePaul Stewart

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (6)

Par BenJeri, il y a 11 mois :

ça donne envie de s'acheter un télescope et de l'utiliser loin de la pollution lumineuse ça

Répondre à ce commentaire

Par Techniks46, il y a 11 mois :

salut Hitek, bon, c'est quoi ce titre ? "une surprenante photographie" ? Une photographie surprenante, ça passe quand même mieux, non ? Vous nous la jouez Tenet ou quoi ? Ou Yoda ?
Bref, j'capte pas pourquoi vous tapez l'adjectif avant le nom, ça n'a aucun sens.

Sinon l'article est cool, merci

Répondre à ce commentaire

Par FoxLeGoupil, il y a 10 mois (en réponse à Techniks46):

En fait, on appel ça une anastrophe, c'est une figure de style très utilisée pour appuyer l'adjectif justement, c'est surtout utilisé en poésie ou dans des chansons comme "A la claire fontaine" par exemple.

Dans certains cas c'est même l'inverse qui est devenu "bizarre" quand on dis "tous le monde excepté moi" alors qu'on devrait dire "moi excepté" ou "une grande maison" tu avouera qu'"une maison grande" ça sonne pas très bien.
Personnellement la formulation utilisée ici ne me choc pas plus que ça...

Répondre à ce commentaire

Par Techniks46, il y a 10 mois (en réponse à FoxLeGoupil):

thanks pour les infos ... c'est juste que pour un titre d'article, je trouve que ça sonne mal, comme tu dis. C'est inutile en fait ... a mes yeux en tout cas

Répondre à ce commentaire

Par Tumeritestontroll, il y a 11 mois :

Chez Hitek :
On va leur proposer un article sjune super photo, qui est en fait un montage ca vous va ?

Ouais fais ce que tu veux. Du moment qu ils cliquent....

Répondre à ce commentaire

Par Mister_M, il y a 11 mois :

moué non, on ne voit pas Saturne comme ça à l'oeil nu ... même en étant sur la Lune ...

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.