Rechercher Annuler

Preacher et le monde des comics sont en deuil !

De Gaetan Desrois - Posté le 24 octobre 2016 à 11h26 dans Mangas/Comics

2016 est vraiment une année pourrie pour les fans de comics. Après la retraite d’Alan Moore, le décès de Darwyn Cooke (Superman : Kryptonite, Batman : Ego) et de Jack Davis (Tales from the Crypt), nous apprenons que Steve Dillon, le dessinateur des meilleurs épisodes de Hellblazer et de Punisher est décédé ce samedi 22 octobre, des suites d’une longue maladie. Il avait 54 ans. Il laisse derrière lui une œuvre exemplaire, dont le chef d’œuvre absolu reste Preacher, l’OVNI blasphématoire du label Vertigo, qu’il a co-créé avec son ami Garth Ennis.

  Chargement de la vidéo… (voir sur Dailymotion)

Le monde des comics en deuil

La nouvelle a été donnée sur Twitter samedi soir, par le scénariste Warren Ellis (Transmetropolitan, The Authority, Planetary), ami et collaborateur de Steve Dillon. En début de soirée, le scénariste britannique écrivait sur le réseau social : "I have it confirmed that Steve Dillon has died. He was a giant, and will be much missed." Quelques instant plus tard, Glyn Dillon, le frère du dessinateur, lui aussi illustrateur de comics, écrivait sur Twitter : "Sad to confirm the death of Steve, my big brother and my hero. He passed away in the city he loved (NYC). He will be sorely missed. Cheers x", concluant son tweet de la même manière que son frère aujourd’hui décédé.

preacher

De nombreux artistes ont tenu à rendre, sur Twitter, un dernier hommage à ce dessinateur de génie.

Jeff Lemire (Sweet Tooth, Descender, Green Arrow)  écrit très rapidement : “Steve Dillon and Garth Ennis' Hellblazer helped me survive high school and keep my dream of making comics alive. Rest In Peace, Steve” (Hellblazer de Steve Dillon et Garth Ennis m’a aide à survivre au lycée et à garder intact mon rêve de créer des comics. Reste en paix, Steve).

Le dessinateur Dave Gibbons (Watchmen, Kingsman, Martha Washington) publie “Spent 4 hours on phone with @stevedillon20 when he was 17, counseling whether he should go to art school or straight into comics...” (Passé quatre heures au telephone avec Steve Dillon quand il avait 17 ans, pour savoir s’il devait aller à l’école d’Art ou faire directement des bandes-dessinées… ). Ce tweet du dessinateur anglais, empli de nostalgie, sera suivi d’un autre : "Last saw @stevedillon20 2 weeks ago at NYCC, as ever full of humor and wise words. Like his many other friends, I shall miss him greatly."” (La dernière fois que j’ai vu Steve Dillon, c’était il y a deux semaines, au New York Comic Con, toujours plein d’humour et de sages paroles. Comme beaucoup de ses autres amis, il me manquera beaucoup).

In Memoriam: Comic Artist Steve Dillon, A True Legend of Comics https://t.co/do5DTiIjNl via @johnfreeman_dtb

23 octobre 2016

Frank Miller (The Dark Knight Returns, Batman : Année Un, Sin City, 300) : “Steve Dillon was one of our best quiet dramatists. Will miss him RIP" (Steve Dillon était un de nos meilleurs dramaturges. Il nous manquera RIP).

Hier, Mark Millar (Civil War, Kick-Ass, Kingsman) publiait un premier tweet : “Oh no. I've just heard this.." ("Oh non. Je viens juste de l’apprendre.. ») Il écrit dans la foulée : "Steve Dillon one of the first comic pros I ever got to know when I was starting out. Always generous, always hilarious, always brilliant." (Steve Dillon, un des premiers pros du comic que j’ai eu à connaître quand j’ai débuté. Toujours généreux, toujours hilarant, toujours brillant) Enfin : “I'm really so sad to hear that he's died. He was a lovely guy. The hub of every convention I've ever gone drinking with him at. RIP." (Je suis vraiment triste d’apprendre qu’il est mort. C’était un gars adorable. Le passage obligé de toutes les conventions, c’était d’aller boire un vers avec lui. RIP).

I'm really so sad to hear that he's died. He was a lovely guy. The hub of every convention I've ever gone drinking with him at. RIP.

23 octobre 2016

Le dessinateur Cliff Chiang (Wonder Woman, Paper Girls) : "Honored to have known him, and lucky to have his work to read and admire. RIP Steve, you are missed" (Honoré de l’avoir connu, et chanceux d’avoir son travail à lire et à admire. RIP Steve, tu nous manques).

Honored to have known him, and lucky to have his work to read and admire. RIP Steve, you are missed.

22 octobre 2016

Si je n’ai pas eu la chance de le rencontrer à une convention, je garderai en moi ce bonheur toujours intact que je ressens quand j’ouvre les pages de Preacher, du Punisher ou de Hellblazer. Steve Dillon gardera à jamais, dans mon cœur de fan de comics, une place à part. "Until the end of the world", comme dirait Jesse Custer, le héros de Preacher.

Pour découvrir le comics, c'est ici. 

Une erreur ?

Mots-Clés : preacherSteve DillonRIP

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Avis des internautes sur la série Preacher (6)
pic

Dernier avis positif

Par preacher, il y a 4 ans

Cette série est excellente et les crétins (chrétien) extrémistes feraient mieux de se taire surtout quand on voit le nombre de… » lire la suite

Sa note :

10
VS
pic

Dernier avis négatif

Aucun avis négatif.

Laisse un avis !

Tu regardes Preacher ? Laisse un avis !

Commentaires (4)

Par jeanLucasec, il y a 5 ans :

RIP !

Répondre à ce commentaire

Par nevew, il y a 5 ans :

54 ans?? Gosh, c'est super jeune! rip...

Répondre à ce commentaire

Par RedKube360 , il y a 5 ans :

Merde... Prechers... RIP...

Répondre à ce commentaire

Par kikipote, il y a 5 ans :

Les images utilisées pour illustrer l article sont les couvertures de Glen Flabry. Ce n'est pas le travail de Steve Dillon ça aurait été bien de le préciser.
Sinon oui c est un coup dur pour les comics.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.