Rechercher Annuler

The Boys : les sous-entendus de Stormfront quand elle parle de Superman

De Tiphaine Elsener - Posté le 28 septembre 2020 à 18h17 dans Séries TV

Si vous n'avez pas encore vu la saison 2 de The Boys, et que vous voulez éviter les spoils, nous vous conseillons d'arrêter votre lecture ici.

L'épisode 6 de la saison 2 de The Boys, intitulé "The Bloody Doors Off", a fait prendre à la série une nouvelle tournure, et Stormfront y est pour beaucoup. Lors d'un dialogue avec Homelander (Le Protecteur en VF), elle évoque le terme de "Superman", mais qu'est-ce que cela veut dire et représente, dans les faits ? Revenons sur les origines de ce terme afin de comprendre pourquoi la "supe" a fait le choix de l'utiliser. 

Le dialogue entre Stormfront et Homelander

Stormfront n'est pas qu'une nazie diabolique, raciste et fasciste, non, elle est en plus l'ancienne épouse de Frederick Vought, fondateur de Vought International, qui était aussi un scientifique travaillant pour le compte d'Adolf Hitler au sein d'un programme chargé de créer des super soldats. Puisque l'Allemagne n'a pas gagné la guerre, la mission de Vought est de continuer à créer une race parfaite et super-puissante, présidée par un homme idéal. Ce dernier, selon Stormfront, pourrait bien être Homelander, le "Übermensch", que l'on traduit littéralement en français par "Superman", mais qui peut aussi se traduire par "Celui qui a dépassé les normes de l'humanité". 

Bien évidemment, l'Übermensch est un concept fort pour les nazis, puisqu'il représente l'idéal d'une race blanche aryenne et athlétique, à l'effigie de ce qu'est Le Protecteur. Et puisqu'il y a une idée d'Übermensch, il y a aussi son contraire, une idée d'Untermensch, soit une race inférieure, qui doit être éliminée afin que la race supérieure puisse prospérer. Cela fait sens aux différents propos tenus par Homelander dans les deux premières saisons de The Boys, qui n'hésite pas à afficher son mépris pour les "simples humains". 

La référence à Nietzsche

Ce concept d'Übermensch, nous le connaissons aussi en philosophie au travers d'un autre nom, celui de Surhomme. Les nazis ont en effet emprunté ce terme à Nietzsche, et en ont perverti le sens, mais c'est bien au philosophe allemand que nous le devons. Dans Ainsi parlait Zarathoustra (1885), Nietzsche ne parle pas cependant d'une quelconque évolution génétique, mais bien d'un homme qui se surpasse. Ce sont les Allemands qui ont transformé son propos dans le cadre de leur programme eugéniste.

Le  mot employé par Stormfront est donc plein de sens, et a une véritable histoire derrière lui, sur laquelle les scénaristes ont tablé, à commencer par Eric Kripke : 

Nous ne parlions pas de Superman en tant que héros qui porte la cape - nous parlions du terme de Nietzsche qui évoque le Surhomme, qui a peut-être inspiré Superman, je ne sais pas. Je veux dire que c'est une conversation qui mériterait qu'on s'y attarde plus, mais les super-héros ont intrinsèquement des racines fascistes.

Les racines fascistes, dans le cas de Homelander et de Stromfront, prennent appui sur l'idéologie nazie et eugéniste qui cherche à créer une race supérieure. Le Superman d'un jour n'est pas toujours le héros de l'Histoire, mais cela, Homelander ne l'entendra certainement pas de cette façon

Une erreur ?

Source(s) : Nerdist Collider

Mots-Clés : referencethe boysHomelandersupermanStormfrontNietzschephilosophiesurhomme

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (6)

Par Miamas, il y a 2 ans :

A mon avis vu ce qu'en dit Kripke l'idée vient pas de lui, le pauvre gars a l'air d'être paumé en philo.

Répondre à ce commentaire

Par a_cappelo, il y a 2 ans :

"Cela fait sens aux différents propos..."
Cette tournure est affreuse, en français il est certainement possible de faire une phrase avec plus de sens.

Répondre à ce commentaire

Par Z4ng3tsu, il y a 2 ans :

Encore un titre putaclick et je me suis laissé avoir.

"THE BOYS : LES SOUS-ENTENDUS DE STORMFRONT QUAND ELLE PARLE DE SUPERMAN" --> Je pensais avoir raté une référence à Superman mais pas du tout.
Un vrai journaliste aurait parlé simplement d'Ubermensch dans son titre ou du Surhomme.
C'est presque devenu un jeu de lire un titre d'article et de deviner le contenu réel derrière celui-ci

Répondre à ce commentaire

Par BeauJack, il y a 2 ans (en réponse à Z4ng3tsu):

C'est clair. Je n'ai jamais vu autant de titres putaclick que sur Hitek. Mais maintenant, je prends le truc avec humour en me demandant ce qu'ils vont encore nous pondre pour justifier le titre. Dans 95% des cas, c'est juste de l'énorme exagération volontaire.

Je trouve ça honteux. Presque irrespectueux du lecteur.
Je suis en plus quasiment sûr qu'ils doivent passer un temps fou à trouver des titres putaclick pour remplacer le titre qui conviendrai réellement.

Répondre à ce commentaire

Par levieux, il y a 2 ans (en réponse à BeauJack):

Surtout, on avait régulièrement des réactions de la part des rédacteurs aux commentaires.

Soit ils en ont assez de répondre, soit ils ne savent plus quoi répondre.
Quelque soit le cas ça confirme le sentiments de + en + partagé sur les titres racoleurs ( juste pour changer un peu de "putaclic" que j'aime au demeurant) et le fait qu'ils ne s'en cachent même plus...

Répondre à ce commentaire

Par oolong, il y a 2 ans :

Houlala! attention quand on evoque Nietzsche!! :D

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.