Rechercher Annuler

Découverte scientifique : on sait d'où provient le sursaut radio enregistré dans notre galaxie

De Tiphaine Elsener - Posté le 5 novembre 2020 à 11h59 dans Science

Une récente découverte fait les gros titres : un sursaut radio a été enregistré au sein de notre galaxie ! Qu'est-ce que cela représente pour la recherche scientifique, quelle en est la cause, et comment cela nous amène à tirer des conclusions sur les précédents sursauts radio enregistrés ? Nous faisons le point tout de suite.

Les magnétars

Pour comprendre ce qui a été découvert récemment au sein de notre galaxie, il nous faut revenir sur les magnétars. Notre connaissance des magnétars n'est pas bien vieille puisqu'elle remonte à 1992, lorsque Robert Duncan et Christopher Thompson postulent leur existence. Au cours de la décennie qui suivit, la théorie fut acceptée par l'ensemble des scientifiques, puisque l'existence des magnétars permettent d'expliquer certains phénomènes de l'univers, comme les pulsars X anormaux. Mais qu'est-ce qu'un magnétar exactement ?

Les magnétars sont de jeunes étoiles à neutrons hautement magnétisées (c'est-à-dire disposant d'un champ magnétique extrêmement intense) qui émettent des radiations électromagnétiques de haute énergie (soit d'énormes sursauts et des éruptions de rayons X et de rayons gamma).

L'enregistrement d'un signal radio rapide

Plusieurs études parues mercredi 4 novembre nous informe d'une récente découverte concernant la détection d'un "sursaut radio rapide". La toute première détection de ce phénomène cosmique date de 2007, et depuis, les avis des scientifiques divergeaient pour apporter une explication à ce type d'événement. Certains avançaient un phénomène résultant de l'évaporation d'un trou noir, d'autres, un peu moins terre-à-terre, avançaient l'idée d'un signal extra-terrestre, et d'autres enfin songeaient déjà aux magnétars. Cette dernière catégorie l'a emportée !

Il faut dire que les recherches à effectuer n'étaient pas évidentes avant ce mois d'avril 2020, puisqu'auparavant, nous étions persuadés qu'un tel signal ne pouvait pas provenir de notre galaxie. De plus, le signal perçu est généralement beaucoup trop court (de l'ordre du millième de secondes) pour être étudié correctement. Qu'a-t-on donc vraiment découvert en ce mois d'avril 2020 ? L'un des articles paru sur le site de recherches scientifiques Nature est très clair à ce sujet. Andersen, B., Bandura, K., Bhardwaj, les trois rédacteurs de l'article mentionné, déclarent : 

Nous rapportons ici la détection d'un sursaut radio extrêmement intense du magnétar galactique SGR 1935 + 2154 à l'aide du projet FRB de l'expérience canadienne de cartographie de l'intensité de l'hydrogène.

L’expérience canadienne de cartographie de l'intensité de l'hydrogène (baptisée CHIME) est un nouveau radiotélescope révolutionnaire qui ne comporte aucune pièce mobile.

Que faut-il comprendre avec cette déclaration ? Tout d'abord, faisons un saut dans le passé, puisque l'histoire dont nous parlons a débuté le 28 avril dernier. Une expérience canadienne avec un télescope d'un nouveau type baptisé CHIME ainsi que l'observatoire américain STARE2 et le radio-télescope chinois FAST détectent tous les trois le sursaut radio mentionné ci-dessus. Les sursauts radio rapides (FRB) sont des salves d'ondes radio d'une durée de la milliseconde, dont certaines se répètent. Les deux équipes de recherches ont rapidement attribué ce signal au magnétar galactique SGR 1935 + 2154, qui est situé dans notre Voie lactée : une première ! Ce sursaut radio rapide a émis, en une milliseconde, autant d'énergie en onde radio que le soleil en 30 secondes, selon Christopher Bochenek, l'astrophysicien de l'Institut américain Caltech, aussi responsable de l'observatoire STARE2.

En quoi cette découverte est-elle une avancée scientifique ?

Le Professeur Bing, de l'Université de Las Vegas, lors du point presse effectué au sujet de cette découverte, a déclaré : 

Avant nous avions peut-être 50 modèles théoriques et maintenant nous en avons un seul expliquant le phénomène de FRB. 

Le professeur a expliqué qu'il s'agissait-là d'un "scénario prudent", selon lequel tous les sursauts radio rapides dans l'univers seraient émis par des magnétars, mais n'exclut pas totalement, pour le moment, que des signaux soient émis par d'autres sources. Cette découverte nous permet aussi de comprendre un peu mieux les magnétars, puisque l'équipe du Pr. Bing a enregistré, comme on le supposait, des bouffées de rayon gamma produites par cet incroyable corps céleste.

Une erreur ?

Source(s) : The Verge Nature

Mots-Clés : sursautradioSTARE2galaxiemagnétarrapideintenseprojet FRBCHIME

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (1)

Par Balbuto, il y a 2 ans :

Super cool, ce serait tellement fou un jour de pouvoir voir un vrai magnétar depuis un télescope surpuissant et non pas des vues d'artiste, ça c'est un objet stellaire qui doit en mettre plein la vue ...

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.