Rechercher Annuler

The Mandalorian : Gina Carano dévoile les méthodes d'intimidation dont elle a été victime

De Tiphaine Elsener - Posté le 22 février 2021 à 16h19 dans Séries TV

Renvoyée de la série The Mandalorian suite à des propos polémiques, l'actrice Gina Carano ne décolère toujours pas. Au cours d'une récente interview, l'actrice est revenue sur l'intimidation qui a lieu au sein de la société, et sur les conséquences de cette dernière. Nous faisons le point tout de suite

le renvoi de Gina Carano

L'actrice Gina Carano s'était auparavant dite très choquée de la façon dont elle avait été renvoyée. Il faut dire que son renvoi a été la source de beaucoup de questionnements, en dehors de la façon dont il a été réalisé. Comment The Mandalorian va bien pouvoir se remettre de la perte de l'actrice ?

Nous avions dédié un précédent article sur le sujet, puisque selon toute vraisemblance, Lucasfilm ne compte jamais refondre le rôle de Cara Dune. Aujourd'hui, nous en apprenons davantage sur l'ambiance qui règne actuellement au sein de la société, de la bouche même de Gina Carano.

Les révélations de Gina Carano

Gina Carano, dans une interview accordée à The Ben Shapiro Show, a fait de nombreuses déclarations concernant Lucasfilm et les acteurs avec lesquels elle tournait les épisodes de The Mandalorian. Avant de lire ces déclarations, il faut garder à l'esprit que nous n'avons-là que des propos provenant d'un unique parti. Lucasfilm et Disney n'ont en effet pas fait de commentaires sur ces déclarations pour le moment.

L'actrice explique notamment qu'après ses tweets polémiques, l'ambiance au travail est devenue particulièrement pesante. Elle déclare : 

Ils étaient tout le temps sur mon dos, et ils m'ont surveillé comme des faucons. (...) J'étais prête à tout moment à être renvoyée parce que j'ai vu cela arriver à tant de gens. J'ai vu les regards sur leurs visages. J'ai vu l'intimidation qui a lieu. Quand cela commence, ils pointent leurs armes sur vous, et vous savez que ce n'est plus qu'une question de temps. J'ai vu cela arriver à tant de gens, et je me suis juste dit : "Vous venez pour moi, je le sais." Ils le rendent très évident.

Gina Carano a souhaité développer son propos et l'a élargi à d'autres personnes. Elle a en effet affirmé qu'elle n'avait pas été la seule à être victime d'intimidation au sein de la société :

Je ne suis pas la seule à avoir été victime d'intimidation de la part de cette entreprise, et je le sais profondément. Je pourrais vous partager une histoire qui changerait les choses dans les médias, mais je ne peux pas parce que cela vendrait un ami. Or, tout le monde a peur de perdre son emploi.

Gina Carano et Pedro Pascal

L'actrice a aussi reçu des questions concernant Pedro Pascal. L'acteur avait en effet, lui aussi, été à l'origine d'une polémique sur Twitter en juin 2018, quand il avait partagé un tweet où il comparait les Etats-Unis avec un camp de concentration pendant l'holocausteL'acteur avait aussi partagé le numéro de téléphone du bureau du sénateur Ted Cruz sur Twitter, au début du mois de janvier. Gina Carano a déclaré à ce sujet : 

J'adore Pedro. Je l'adore. Je sais qu'il a dit et fait des choses blessantes. Je ne pense pas que publier le numéro de qui que ce soit sur les réseaux sociaux soit acceptable. Mais nous avons eu un accord après avoir réalisé que nous étions un peu différents politiquement. Nous avons eu un accord selon lequel, avant tout, nous sommes des êtres humains. Et c'est mon ami avant tout.

Gina Carano est aussi revenu sur les tweets qui ont créé la polémique, de son côté, comme du côté de Pedro Pascal

Je sais que nous avons tous les deux mal agi sur nos tweets. Nous ne sommes pas parfaits. Nous sommes des êtres humains. Mais ce n'est pas un mauvais être humain. C'est une personne douce.

Le dévouement de l'actrice à Pedro Pascal est tout à fait symbolique puisque de nombreuses personnes ont pointé du doigt le fait qu'il y ait deux poids deux mesures dans cette affaire, en renvoyant Cara Dune, et en gardant Pedro Pascal dans les rangs de Lucasfilm, alors que lui aussi avait créé la controverse. 

Une erreur ?

Source(s) : EW

Mots-Clés : Cara DuneGina CaranointimidationThe MandalorianLucasFilmméthodespressionrenvoi

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (15)

Par RadoLeBeau, il y a 5 mois :

C'est pas très étonnant que dans une si grosse boite y ait des pressions de fou, moi en tout cas ça m'étonne pas du tout.

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 5 mois :

"ils pointent leurs armes sur vous" ...WTF ???!!

Mais il faut aller au tribunal là, sa vie est en danger !

Répondre à ce commentaire

Par Jigoku, il y a 5 mois (en réponse à Murge):

mais ferme la ...

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 5 mois (en réponse à Jigoku):

Je te trouve bien léger sur ce sujet, la mère Gina n'est pas du tout une troll à la con, elle doit être prise au sérieux !

Bon après pour une trumpiste qui passe sa vie à se moquer des flocons de neige, elle a pas l'air bien solide ...

Répondre à ce commentaire

Par bosmer, il y a 5 mois (en réponse à Murge):

Si ce sont des stormtroopers qui pointent leurs blasters sue elle, elle n'a rien à craindre.

Répondre à ce commentaire

Par Dobermann, il y a 5 mois :

La polémique elle vient surtout des gogoles de twitter, y'a quand même des gens qui sont persuadés qu'elle a été virée pour propos antisémites...

Juste parce qu'elle a utilisé le mot NAZI pour décrire la position du gouvernement en rappelant un bout d'histoire datant de la seconde guerre mondiale...

Et ces "twittos" se croient maintenant tout puissant au point que si un truc leur plait pas ils demandent le renvoie immédiat, pétitions et j'en passe...

On en est là.

Répondre à ce commentaire

Par Marie, il y a 5 mois :

Encore un bon article, merci Clos... merci Hitek !

Répondre à ce commentaire

Par PirBip, il y a 5 mois :

Disney se peint en rose mais on sait très bien qu'ils sont, justement, pas rose du tout dans le fond. Ça se voit bien. Ils ont une mentalité de businessmen. On les a vu mettre des barrières voire censurer des documentaires et des films entiers parce que ça leur donnait une mauvaise image.

Mais Gina Carano est très loin d'être exempte de tout reproche !

En attendant qu'on parle d'eux, l'industrie du Cinéma est en train de clamser, les gros rachètent tous les petits prometteurs pour les lisser à leur image (mais c'est beau et divertissant donc ça passe), et ça devient terrible, mais la lumière est sur la grosse méchante compagnie qui vire la méchante petite fille.

Disney s'en sortira. Gina Carano s'en sortira. Le cinéma et la créativité ? Rien n'est moins sûr.

Répondre à ce commentaire

Par papy Mougeot, il y a 5 mois (en réponse à PirBip):

Comment, les personnes gérant une compagnie dont le chiffre d'affaires atteint les 65 milliards... sont des businessmen ???
Quelle nouvelle choquante, il faut que je m'en remette...

Et les rachats de studio existent depuis les débuts du cinéma et existent dans toutes les industries.

Répondre à ce commentaire

Par akhnot, il y a 5 mois :

Ben alors Gina ?!! T'es une trumpiste et une combattante. Et tu te laisses intimider ??? Mais je croyais que tu étais du côté des "forts", jamais une victime. T'as des collègues de boulot qui t'ont regardé de travers parce qu'ils ont considéré que tu disais de la merde sur twitter. Pôôôvre Gina !
T'avais un bon job; bien payé, de grosses perspectives d'évolution, mais tu as quand même voulu exercer ton précieux droit à la liberté d'expression. Un pari ? Perdu.
De 2 choses l'une. Soit t'as voulu faire un buzz en ne tenant pas compte du premier "recadrage" de Lucasfilm/Disney et en pariant sur la victoire de ton champion orange. Et t'as perdu.
Soit t'es un peu con-con... Parce que bosser pour Dismey et penser que tu ne dois rien à ton employeur en terme d'image et de relations publiques. T'as pas trop réfléchi, non ?
Allez, tu n'a jamais caché pas tes convictions conservatrices, ben on y est. Only the strong survive. Faut assumer maintenant.

Répondre à ce commentaire

Par Murgovaure, il y a 5 mois via l'application Hitek (en réponse à akhnot):

D'accord. Donc une femme qui a une opinion politique contraire à la tienne n'a qu'à bien fermer sa mouille? Le fait qu'elle soit harcelée, menacée et intimidée sur son lieu de travail ne vaut pas la peine qu'on s'y intéresse non plus j'imagine ? J'ai même pas de conclusion pour cette réponse parce que mon commentaire serait certainement supprimé et je serai banni aussi sec mais merde... Faudrait que tu te ramasses des calottes dans la nuque de temps en temps toi.

Répondre à ce commentaire

Par akhnot, il y a 5 mois (en réponse à Murgovaure):

D'abord je ne fais aucune référence à mes opinions politiques, elles ne regarde que moi, donc, ne spéculons pas.
Je cherchais simplement à montrer l'ironie de la situation.
Si tu connais un temps soit peu le conservatisme américain, tu sais sûrement qu'il promeut une sorte de loi du plus fort. Obama leur a octroyé un embryon de secu et il y en avait encore des millions pour être contre.
Pour info, tu te casses le bras, t'as pas d'assurance privée (7000 $/an), urgences+soin = 20000 dollars minimum.

Alors oui, il faut s'y intéresser et défendre une femme qui subit des intimidations sur son lieu de travail. 100% d'accord.

Mais je trouvais ironique que ladite actrice fasse appel à cette frange libérale (au sens us) pour la défendre. Ces gens même qui sont qualifiés de socialistes aux usa par le camp de Trump, d'assistés, de féministes extrémistes et j'en passe... Où est la logique ?

Tu fais du prosélytisme pour un système conservateur sur les réseaux sociaux, mais tu fais appel à tes "adversaires" pour te défendre quand ça va mal ?

Et je persiste et signe. Elle bosse pour Disney. Qu'on soit d'accord ou pas avec les mouvements d'opinions actuels des usa, quand Disney te met en garde une première fois par rapport à sa politique de public relation, peut être est il judicieux de réfléchir avant de continuer.
Exemple con : tu bosses dans une grosse boite en France genre une banque ou dans la grande distribution. Tu publies des propos racistes ou sexistes ou homophobes sur tes réseaux sociaux. Ton DRH, s'il s'en aperçoit, va te prévenir et te parler de l'image de ta boîte. Tu as signé un contrat t'engageant à respecter cela. Tu continues...Que va-t-il se passer ? Et là c'est Disney !
Alors oui, liberté d'expression, ok. Mais en toute connaissance de cause alors.

Répondre à ce commentaire

Par akhnot, il y a 5 mois (en réponse à Murgovaure):

Et c'est pas de mes opinions dont il est question, c'est de celles de Mr Mickey.

Ha et sinon les "calottes dans la nuques" sont elles l'acme de ton paradigme dialectique ?

Répondre à ce commentaire

Par Murgovaure, il y a 5 mois via l'application Hitek (en réponse à akhnot):

Des tartes dans le museau, c'est mieux ? :)

Répondre à ce commentaire

Par akhnot, il y a 5 mois (en réponse à Murgovaure):

Pas trop d'arguments je vois... dommage...
Mais t'as raison, la boîte à gifle, on a rien fait de mieux.
Moins constructif, mais tellement cathartique.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.