Top 10 des créatures marines les plus terrifiantes aujourd'hui disparues

De GomeWars Auteur - Posté le 20 octobre 2016 à 9h53 dans Science
19réactions !
19 commentaires

Durant des millions d'années, notre planète a abrité des monstres dignes de nos plus terribles cauchemars. Terrestres ou marins, certains mesuraient parfois plusieurs dizaines de mètres et mettraient mal à l'aise notre bonne vieille baleine bleue. Cette fois, pas de Tyrannosaurus Rex ou de Velociraptor, direction les océans et plus précisément, les fonds marins. Megalodon, Shastasaurus ou encore Dunkleostus, tant de créatures marines effroyables qui ont fort heureusement, quitté nos océans. 

Livyatan

&

Espèce éteinte depuis plus de 10 millions d'années, le Livyatan melvillei n'était pas beaucoup plus grand que son cousin actuel, le grand cachalot. Quelques mètres seulement les séparent et pourtant leur morphologie est quelque peu différente. Le Livyatan s'apparente davantage au Moby Dick de Melville. Agressif et surtout, adepte d'hémoglobine. Alors que notre cachalot possède des dents ne mesurant qu'une vingtaine de centimètres, son cousin préhistorique, quant à lui, couvait un dentier pouvant atteindre 36 centimètres de longueur pour 12 centimètres de diamètre. 

&

Shastasaurus  

&

Plus grand reptile marin jamais recensé à ce jour, le Shastasaurus fait partie de la famille des ichtyosaures, des créatures semblables à des dauphins trapus et plus aplatis. Le plus grand individu jamais découvert mesurait 21 mètres de long pour une masse probable de 20 tonnes. De la même manière qu'un aspirateur, il ouvrait la bouche et "aspirait" poissons et céphalopodes (pieuvres, calmars, sèches) afin de se nourrir.

&

Helicoprion

é

Si le squelette entier de ce requin n'a jamais été découvert, ses dents si. Les squelettes cartilagineux comme ceux des requins se conservent très mal et ne parviennent malheureusement pas jusqu'à notre époque. Cependant, l'Helicoprion (scie en spirale) pouvait mesurer jusqu'à 10 mètres et se nourrissait d'ammonites ou de poissons. Sa scie circulaire permettant de briser la carapace de ces mollusques.

&

Carcharodon Megalodon

&

Après le fils, le père. Seulement cette fois, c'est une autre paire de manches. Le Carcharodon Megalodon pouvait atteindre jusqu'à 28 mètres de long, l'équivalent d'une baleine bleue. Toutefois, le rorqual ne se nourrit presque exclusivement que de krill tandis que le monstre aujourd'hui éteint lui, s'attaquait vraisemblablement à des cétacés. A titre de comparaison, un Megalodon équivaut à quatre grands requins blancs mis à la suite.

&

Sarcosuchus

&

Effrayés par de simples crocodiles ? Eh bien le Sarcosuchus est certainement votre pire cauchemar. Ce reptile mesurait entre 11 et 15 mètres et pesait pas loin de 10 tonnes. Cependant, la méthode de chasse de ce gigantesque crocodilien ne diffère pas de nos reptiles actuels. Approcher prudemment de la terre ferme et agripper une proie avant de la trainer dans l'eau afin de l'étouffer/la noyer.

&

Jaekelopterus Rhenaniae

&

Communs dans le désert, un peu moins dans les fonds sablonneux, les scorpions marins existent bel et bien. Le Jaekelopterus Rhenaniae est un arthropode fort heureusement disparu. Certains spécimens pouvaient atteindre 2,3 mètres à 2,6 mètres de longueur voir jusqu'à 3,3 mètres à 3,6 mètres avec les pinces et les pattes. Même si cette créature fait partie de la famille des scorpions marins, les scientifiques optent plutôt pour que les individus aient peuplé les eaux douces du globe. 

&

 

Dunkleosteus

&

Poisson cuirassé, le Dunkleosteus était probablement le plus grand prédateur marin du dévonien supérieur, soit il y a environ 355 millions d'années. Entourée de plaques d'os de près de 5 cm, la créature possédait une mâchoire pouvant exercer une pression deux fois supérieure à celle d'un grand requin blanc. Côté alimentation, le Dunkleosteus dévorait certainement tout ce qui lui passait sous la dent, même d'autres membres de son espèce. Amical le bougre.

&

Liopleurodon

&

Deuxième plus grand reptile de l'histoire, le Liopleurodon. Nageur rapide grâce à ses quatre nageoires, cette créature marine ressemble beaucoup au Mosasaure, aperçu notamment dans des films tel que Jurassic World. Cependant, sa taille est controversée. Certains scientifiques lui confient une taille avoisinant les 6 mètres tandis que certains ossements retrouvés estiment une taille proche des 15-16 mètres. Niveau alimentation, son met préféré semble être le Leedsichthys à découvrir un peu plus bas. 

&

Xiphactinus

&

Poisson préhistorique de son état, le Xiphactinus est loin d'être amical. Semblable à un barracuda géant, ce spécimen se nourrissait principalement d'autres poissons plus petits. Selon les scientifiques, ce genre de créature pouvait atteindre 6 mètres de long, l'équivalent d'un grand requin blanc. Le Xiphactinus semblait posséder la particularité d'avaler entière ses proies. Un spécimen situé au Sternberg Museum of Natural History de Hays au Kensas a été retrouvé avec un squelette de Gillicus Arcuatus (un poisson d'environ 1m80) intact dans son estomac. Avalé tout cru, le poisson se serait débattu et aurait endommagé un des organes de son agresseur, l'entrainant alors vers l'au-delà. 

&

Leedsichthys

&

Amateurs de pêche, ce poisson osseux va vous ravir. Plat préféré du Liopleurodon, le Leedsichtys possédait les traits d'une carpe. Seulement, selon une étude du professeur David Marchill, les plus grands spécimens pouvaient atteindre 27,6 mètres de longueur. Toutefois, cette estimation n'a pas convaincu toute la communauté scientifique qui envisage les mensurations réelles de la bête aux alentours de 15 mètres. Une carpe de 15 mètres, pas mal quand même. 

&

Basilosaurus

&

Petite baleine carnivore de 21 mètres pour 60 tonnes, le Basilosaurus est disparu depuis 40 millions d'années. Malgré le fait que ce soit un cétacé tel que nos baleines, cette créature était bien carnivore. Selon ses dimensions et quelques estimations, les Basilosaurus devaient placer des poissons et autres créatures marines de la taille d'un dauphin à son menu. Heureusement pour nous, la nature a suivi son cours et l'a expulsé de nos océans. Merci Dame Nature.

é

Une erreur ?

Source(s) : Dinosoria Futura-Science BBC Libération

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Mots-Clés : dinosaurescréatures marinesnatureextinction

Commentaires (19)

Par Guiguiche, il y a 4 ans :

Et après on s'étonne que je nage comme aux JO quand une algue me frôle le pied...

Répondre à ce commentaire

Par Laurane, il y a 4 ans (en réponse à Guiguiche):

Du vécu.

Répondre à ce commentaire

Par Thaar, il y a 4 ans (en réponse à Guiguiche):

Merci pour ce fou-rire !
C'est tellement ça en plus !

Répondre à ce commentaire

Par Aqrave, il y a 4 ans :

Je n’irais plus nager jusqu'à la bouée jaune maintenant ...

Répondre à ce commentaire

Par Baltringue, il y a 4 ans :

Le requin scie circulaire...
Le fossile fait plus penser à amonistar.

Répondre à ce commentaire

Par Shakarocks, il y a 4 ans (en réponse à Baltringue):

IS THIS YOU LORD HELIX ?

Répondre à ce commentaire

Par Baboth, il y a 4 ans :

"pour une taille probable de 20 tonnes." Cherchez l'erreur x)

Répondre à ce commentaire

Par MrOverD, il y a 4 ans (en réponse à Baboth):

D'où l'intérêt d'un bouton "Signaler une erreur" ;)

Répondre à ce commentaire

Par Puai, il y a 4 ans via l'application Hitek :

Cool !
Chérie, tourne à droit on laisse tomber le cap on part dans les alpes cette année ! Bisous

Répondre à ce commentaire

Par Baboth, il y a 4 ans :

"Oooooh, it's a magical Liopleurodon !!!"

Répondre à ce commentaire

Par Jamjam, il y a 4 ans :

On écrit "DunkleostEus".
Et Liopleurodon un POISSON ???!!! Vous vous foutez de nous j'espère !

Répondre à ce commentaire

Par Junizomao, il y a 4 ans via l'application Hitek :

Voilà pourquoi quand je pars à la mer, j'adore faire des châteaux de sable.

Répondre à ce commentaire

Par vffg, il y a 4 ans :

bizarre pour moi 90% des creatures presenté faisaient partis d'un vieux documentaire avec un anglais ou americain qui remontais le temps pour allez les explorer , et c'était vachement bien foutu pour l'epoque :p

Répondre à ce commentaire

Par carbo, il y a 4 ans via l'application Hitek :

le liopleurodon n est pas un poisson.

Répondre à ce commentaire

Par Azzdingue, il y a 4 ans via l'application Hitek :

Vous avez tout simplement repris le documentaire " les monstres du fond des mers " présenter par Nigel !
En effet c'est les images du documentaire en plus

Répondre à ce commentaire

Par Jamjam, il y a 4 ans (en réponse à Azzdingue):

En réalité, "Les Monstres du fond des mers" fut réalisé par la BBS qui reprend les modèles en image de synthèse de ses autres séries docus "Sur la Terre des dinosaures" et "Sur la Terre des monstres disparus". ;)

Répondre à ce commentaire

Par Jamjam, il y a 4 ans (en réponse à Azzdingue):

*BBC pas BBS faute de frappe... Il est grand temps pour Hitek d'intégrer une fonction de correction et de suppression des commentaires comme sur YT.

Répondre à ce commentaire

Par witmeur27, il y a 4 ans via l'application Hitek :

en quoi est-ce mal de relayer l'info ? moi je l'ai pas vu ce documentaire et je suis bien content d'avoir mon article hitek a lire à ce propos

Répondre à ce commentaire

Par pastek, il y a 4 ans (en réponse à witmeur27):

Aucun problème tant que tu cites tes sources.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test realme X50 Pro, un smartphone 5G qui veut faire bouger le haut de gamme : fiche technique, prix et date de sortie

Realme X50 Pro

Il y a 4 mois

Test : l'Asus ROG Zephyrus G14, un PC portable Gaming compact avec une RTX 2060 : fiche technique, prix et date de sortie

Asus ROG Zephyrus G14

Il y a 5 mois

OnePlus 8 Pro, le nouveau smartphone 5G avec écran 120 Hz : fiche technique, prix et date de sortie.

OnePlus 8 Pro

Il y a 5 mois