Rechercher Annuler

Cancer : un vaccin universel préventif pourrait voir le jour

De Jordan - Posté le 7 juin 2021 à 12h15 dans Science

Et si le vaccin pouvait être la solution pour prévenir le cancer ? C'est ce que certains scientifiques espèrent pouvoir faire afin de permettre à notre corps de pouvoir fabriquer des anticorps et des cellules qui pourraient détecter la maladie pour ne plus avoir à combattre un cancer, mais le prévenir.

Une étude en cours pour développer un vaccin préventif

Certes, il existe déjà quelques vaccins qui peuvent bloquer des virus oncogènes pour certains cancers. Mais à l'heure actuelle, aucun vaccin n'est capable de s'attaquer à des cellules cancéreuses qui se développent à cause de la génétique ou de l'environnement. C'est pourquoi, une équipe de chercheurs s'est penchée sur la question pour lancer un essai clinique depuis 2018 afin de trouver la solution.

En effet, les scientifiques travaillent sur un panel de 50 fumeurs ou ex-fumeurs en leur injectant un vaccin MUC1 composé de la protéine du même nom qui s'exprime normalement sur de nombreux organes tels que les poumons, l'estomac, les intestins... En cas de cancer, cette même protéine mute.

La protéine MUC1 anormale est alors présente dans de nombreuses tumeurs. Ces dernières s'en servent comme carburant pour croître et pour lutter contre les traitements. L'équipe qui l'a découverte souhaite donc en faire un antigène tumoral cible avec un vaccin pour que notre système immunitaire puisse produire de bons anticorps.

Un vaccin qui reste pour l'heure une utopie

C'est ce qu'ils ont fait en 2013 en administrant ce vaccin à 39 patients âgés, à risque de cancer du côlon. Sur ce panel, 17 avaient pu offrir une réponse protectrice importante et les 22 autres n'avaient pas pu fabriquer une production d'anticorps efficaces en raison d'un système immunitaire déjà trop affaibli. Les chercheurs estiment qu'il faut donc vacciner les personnes à risque à un stade encore plus précoce. De ce fait, ils imaginent qu'en cas d'apparition de lésions prémalignes, il faudrait vacciner le patient afin que le système immunitaire puisse être en mesure de stopper les cellules anormales et éliminer les cellules cancéreuses. L'idée serait donc de vacciner préventivement un individu présentant des risques de cancer afin de ne pas être obligé d'attendre qu'il se développe.

Sauf que dans le cas d'un cancer, les cellules des tumeurs sont extrêmement diverses. Un peu comme avec le VIH, les antigènes sont en perpétuelle évolution. Dans l'idéal, pour pouvoir mettre au point un vaccin préventif universel contre le cancer, il faudrait connaître précisément les mutations, les mécanismes de cancérisation et les antigènes communs aux cancers pour pouvoir développer ce genre de traitement. Pour certains spécialistes, le vaccin MUC1 n'est pas la solution idéale pour l'instant, sauf si l'étude en cours révèle des résultats probants. Il s'avère que l'idée d'un vaccin pour éradiquer le cancer n'est pas aussi simple qu'un vaccin pour lutter contre un virus. Autant dire que cette piste pour lutter contre les cancers reste une utopie à l'heure actuelle.

Une erreur ?

Mots-Clés : CancervaccinMUC1utopietraitementprévention

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (15)

Par jeanLucaseco, il y a 4 mois :

Continuez comme ça les gars

Répondre à ce commentaire

Par Atilla37, il y a 4 mois :

Comme dit dans l'article, un vaccin contre le cancer n'est pas comme pour un virus ou une bactérie.

Les vaccins contre virus/bactéries s'en prennent à des antigènes non variable qui n'est pas du soi (en gros, un motif récurrent dans la paroi du micro-organisme).
Or, là on parle d'un motif certes récurant mais qui est une modification du soi... et que le corps considère comme du soi aussi.

Tout l'intérêt de ce vaccin serait de faire comprendre au corps que la protéine non modifié reste du soi, que la modifié est du non soi. Et cela uniquement à partir de la partie extra-cellulaire de cette protéine (les anticorps n'auront accès qu'à la partie extracellulaire, ils ne peuvent pas rentrer dans une cellule).

Si jamais ils se foirent, au mieux rien ne se passe car le motif est inconnu pour le corps, au pire du pire, ils créent une maladie auto-immune car cible la protéine saine qu'on retrouve littéralement partout.
Cette partie de la création d'un médicament s'appelle le design, il s'agit de designer exactement la séquence qu'on va cibler et rendre "antigénique" pour le corps.
Je leurs souhaite de réussir car cela sera possiblement un pas de géant dans la lutte contre le cancer, un des maux majeurs de l'humanité contemporaine.

Répondre à ce commentaire

Par obyoneone, il y a 4 mois :

bienvenue à Gattaca...

Répondre à ce commentaire

Par Pris, il y a 4 mois via l'application Hitek (en réponse à obyoneone):

Roh bah choppe un cancer si ça te chauffe, quel relou

Répondre à ce commentaire

Par obyoneone, il y a 4 mois (en réponse à Pris):

tu n'as pas compris le sens du film, seuls les riches en profiteront...

Répondre à ce commentaire

Par Bloubil, il y a 4 mois (en réponse à obyoneone):

Si c'était le cas on ne serait même pas au courant que ce type de traitement pourrait exister ^^
Mais l'appât du gain ira plutôt dans le sens de le vendre à prix d'or aux Etats qui en feront bénéficier les gens, parce qu'il suffirait d'une seule fuite de la formule pour que la Chine produise en masse la version "générique" et que ceux possédant le brevet ne puisse plus capitaliser dessus :)
Même principe que le vaccin covid , faut pas oublier qu'on fait partie des "riches" vu que dans certains pays seulement une personne sur 500 peut se le procurer ^^

Répondre à ce commentaire

Par obyoneone, il y a 4 mois (en réponse à Bloubil):

ma belle soeur est décédée d'un cancer à 45 ans qui était soignable en Suisse pour 100 000 boulles, donc pas d'accord avec toi...

Répondre à ce commentaire

Par Supernaz, il y a 4 mois (en réponse à obyoneone):

Prendre un exemple pour en faire une généralité c'est pas très objectif.

Répondre à ce commentaire

Par obyoneone, il y a 4 mois (en réponse à Supernaz):

c'est pas un exemple, c'est le cas de milliers de personnes, dans l'ombre...

Répondre à ce commentaire

Par Bloubil, il y a 4 mois (en réponse à obyoneone):

"soignable" avec des pincettes , les traitements sont pas très surs , souvent destructeurs et sont peu productibles à grande échelle , même principe que les "traitements" contre le VIH, un vaccin c'est autre chose niveau logistique

Répondre à ce commentaire

Par obyoneone, il y a 4 mois (en réponse à Bloubil):

en effet, c'est peut être jackpot, mais si ça marche pas, tu as le droit de les taper pour ce prix

Répondre à ce commentaire

Par Atilla37, il y a 3 mois (en réponse à obyoneone):

Si ça marche pas, c'est juste dommage. Ils te vendent un traitement, pas une guérison.

Dans l'absolu, soigner le cancer est "simple", suffit de charcuter tout ce qui dépasse, creuser un peu pour être sûre et mettre une chimio si lourde que même le gars voudra crever.

Pour le vaccin "cher", cela est possible si on parle de vaccin personnalisé mais l'article parle bien d'un "universel" et donc pas besoin de refaire un vaccin différent à chaque fois avec tout les frais engendré
Cela ne soignera pas forcement tout les cancers et si t'en a un et tu es vacciné, il y a toujours la possibilité que ton cancer n'ai pas cette mutation donc qu'il soit inefficace.

Répondre à ce commentaire

Par jule, il y a 4 mois :

"Vaccin", le mot de la décennie :)

Répondre à ce commentaire

Par baxxt, il y a 4 mois :

ça me rappelle le début du film "je suis une légende" avec Will Smith

Répondre à ce commentaire

Par jenrisdeveau, il y a 4 mois :

Sinon, je travaille sur un médicament homéopathique... contre les effets problématiques de la mort :))

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.