Rechercher Annuler

Le plus vieux vin au monde découvert avec cet élément terrifiant

De Robin Stalin - Posté le 20 juin 2024 à 15h26 dans Histoire

Ce sont les amateurs de bons vins qui vont être contents : le plus vieux vin liquide connu à ce jour a été trouvé par des chercheurs, qui ont même pu le goûter ! Mais un "détail" assez terrifiant est venu bouleverser cette découverte.

un vin vieux de 2 000 ans

Il est impressionnant de voir les découvertes que l'on peut faire grâce à tous les scientifiques, chercheurs, archéologues et autres, qui travaillent d'arrache pied. En l'occurrence, la découverte qui nous intéresse aujourd'hui est celle du plus vieux vin liquide au monde, âgé de plus de 2 000 ans ! Celui-ci a été découvert à Carmona, en Espagne, par des chercheurs de l’Université de Cordoba. C'était en 2019, mais ce n'est que ce 19 juin 2024 que l'étude à son sujet a été publiée dans le Journal of Archaeological Science: Reports.

Découvert dans de la roche par une famille qui effectuait des travaux de rénovation chez elle, le vin en question était d'une couleur rougeâtre. Mais celle-ci serait liée à des réactions chimiques au fil des siècles, et les chercheurs estiment qu'il s'agissait en réalité de vin blanc. Mais ce qui peut étonner, au premier à bord, c'est le contenant dans lequel se trouvait les 4,5 litres de vin : une urne funéraire contenant des ossements. En fait, il y a une explication logique à cela.

bouteilles ossements

des rites funéraires connus

Si l'on peut trouver ça glauque de nos jours, le vin était autrefois utilisé dans de nombreux rites funéraires pour rendre hommage aux morts, car on estimait que celui-ci purifiait leur âme. Il s'agissait également d'une offrande faite aux dieux. C'est donc probablement pour cette raison que les chercheurs ont retrouvé des ossements humains ainsi qu'une bague à l'effigie du Dieu Janus dans le vin. 

urne funéraire vestige

La découverte de ce vin est donc historique, car il permet d'en apprendre plus sur les pratiques funéraires des Romains au temps de l'Antiquité, tout en approfondissant nos connaissances sur les pratiques de conservation de l'alcool à l'époque. Et autant dire que celles-ci étaient efficaces, puisque l'un des chercheurs a pu goûter le vin, encore bon aujourd'hui, quoique salé. Espérons que le chercheur en question ne se transforme pas en monstre antique dans les semaines à venir.

Une erreur ?

Source(s) : Journal of Archaeological Science

Mots-Clés : vinitaliedécouverteEtudehistoire

Salut, moi c’est Robin. Particulièrement passionné par le jeu vidéo, je m’intéresse également à tout ce qui touche à la culture geek et à la pop culture. Si je fais peur à ma famille parce que je suis tatoué et que j'écoute du metal, je compense grâce à mon goût pour les échecs et à mon intérêt pour l'espace. Geek oblige, mes proches doivent bien malgré eux supporter mes jeux de mots douteux et mes incessantes références à Kaamelott.

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (1)
photo de profil de <strong>ElPenguin</strong>

Par ElPenguin, il y a 4 semaines :

Ça doit donner du goût les os

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.