Vivendi abandonne Ubisoft et revend toutes ses parts !

De Dan Auteur - Posté le 21 mars 2018 à 12h06 dans Jeux vidéo

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

Ce mardi 20 mars, Ubisoft a annoncé que Vivendi avait pris la décision de revendre l'intégralité de ses parts dans l'entreprise. Une décision qui fait suite à l'annonce de Richard-Maxime Beaudoux du magazine Challenges qui expliquait à la fin du mois de septembre que si Vivendi ne réalisait pas une OPA, le groupe de Vincent Bolloré devrait sortir du capital du studio français.

Deux nouveaux actionnaires au capital

Ainsi, Vivendi a quitté le capital d'Ubisoft qu'il détenait à hauteur de 27,3%. Une décision qui met fin à une longue bataille entre le studio et le groupe de Bolloré. Ontario Teacher's Pension Plan rachète 3,5% du capital et le groupe Tencent profite de l'occasion pour récupérer 5% du capital du studio. Le groupe internet chinois détient l'application WeChat et assure la distribution de League of Legends ou Clash of Clan. Ce rachat réjouit Yves Guillemot, le PDG d'Ubisoft qui déclare que Tencent pourra porter son développement sur le marché chinois :

Tencent gère la plus grande communauté de gamers en Chine et l'un des réseaux sociaux les plus utilisés dans le monde. Ce partenariat devrait nous aider à drastiquement augmenter l'exposition de nos jeux et notre engagement en Chine

Voir la publication originale

Dans un billet posté sur Facebook, le Président Directeur Général s'est également réjoui de ce retrait de Vivendi du capital :

L’évolution de notre actionnariat est une excellente nouvelle pour Ubisoft. Elle a été rendue possible par l’exécution remarquable de notre stratégie et par le soutien déterminant de nos talents, de nos joueurs et de nos actionnaires. Je voudrais les en remercier chaleureusement. L’entrée au capital de deux nouveaux actionnaires sur le long terme témoigne de leur confiance dans notre potentiel de création de valeur, et le rachat d’actions par Ubisoft aura un impact relatif pour l’ensemble des actionnaires.

Yves Guillemot affirme que désormais, Ubisoft va se concentrer sur son plan stratégique. Voici donc le clap de fin de cette guerre qui durait depuis deux ans et qui a permis à Vivendi de repartir avec 1,2 milliards d'euros en ayant investi 800 millions d'euros au départ.

Une erreur ?

Mots-Clés : ubisoftVivendipartretraitcapitalBolloréGuillemottencent

Source(s) : jeuxvideo.com

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (4)

Par Savi, il y a 2 ans :

Vincent s'en est quand même mis pas mal de le porte-feuille !

Répondre à ce commentaire

Par Kenny, il y a 2 ans (en réponse à Savi):

1.2Mds j'avoue que cette ordure n'est pas à plaindre..

Répondre à ce commentaire

Par Foenyx, il y a 2 ans via l'application Hitek :

Ça reste une très bonne nouvelle.

Répondre à ce commentaire

Par Nicolas, il y a 2 ans :

Bravo à Ubisoft qui a résisté pendant si longtemps pour finalement gagner sa liberté. Boloré a montré qu'il ne voyait la boite que comme un investissement éphémère, il s'en moquait du jeux vidéo.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test Samsung Galaxy Fold, le premier smartphone pliable du constructeur : fiche technique, prix et date de sortie

Samsung Galaxy Fold

Il y a 18 heures

Test Lexip Np93 ALPHA, une souris gamer française avec un joystick et des patins en céramique : fiche technique, prix et date de sortie

Lexip Np93 ALPHA

Il y a 19 heures

Test des Jabra Elite 75t, une mise à jour très réussie pour pour les écouteurs True Wireless

Jabra Elite 75t

Il y a 2 semaines