Des artistes illustrent leur paralysie du sommeil via 30 dessins angoissants

De GomeWars - Posté le 2 août 2019 à 10h41

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

Dans l'Hexagone, environ 20% des Français ont déjà expérimenté la paralysie du sommeil. Ce trouble du sommeil, qui "se caractérise par le fait que le sujet, sur le point de s'endormir ou de s'éveiller mais tout à fait conscient, se trouve dans l'incapacité d'effectuer tout mouvement volontaire" (merci Wikipédia), peut être associé à diverses interprétations, comme la sensation d'une présence ou d'une entité, parfois inquiétante ou agressive. Cette sensation, difficile à décrire pour certaines victimes de la paralysie du sommeil, s'est retrouvée encrée sur papier, par le biais d'artistes, qui ont eux aussi dû expérimenter ce phénomène. Ces œuvres, sombres, nous laisse entrevoir le visage de ces entités, souvent entrevues par le sujet par le biais d'hallucinations auditives, kinesthésiques ou visuelles. Incapable de bouger mais conscient, le sujet doit alors faire face à un sentiment d'impuissance et de peur. L'heure est venue de vous laisser contempler ces créations. Et si vous souhaitez éviter à tout prix ce phénomène, sachez qu'il est généralement dû à de la fatigue, une mauvaise hygiène de sommeil, au stress, à l'anxiété ou un changement soudain dans votre routine. 

Une erreur ?

Mots-Clés : paralysiesommeil artisteartdessincreaturepresence

Source(s) : Bored Panda

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (29)

Par Billy, il y a 3 mois :

Hum... Je veux jamais vivre ça par contre...

Répondre à ce commentaire

Par Petit écureuil, il y a 3 mois (en réponse à Billy):

Je te le souhaite pas, j'ai eu deux crises comme ça. C'est horrible. Tu est miendormi-mi eveillé, tu peux pas bouger, ni crier, rien. Tu as conscience de ce qui se passe mais ton cerveau il croit que c'est un danger et du coup c'est une sorte d'hallucination. Horrible. J'le souhaite à personne !

Répondre à ce commentaire

Par GhostCobra, il y a 3 mois (en réponse à Petit écureuil):

je confirme, pour avoir déjà vécu ça étant petit, je peux te dire que c'est affreux, tu es tétanisé et le pire c'est de ne pas arriver à crier à l'aide, tu as l'impression d'être seul au monde condamné à subir une peur atroce

Répondre à ce commentaire

Par Sky, il y a 2 mois (en réponse à GhostCobra):

Perso j'étais en rêve lucide et j'ai décidé de moi même de vivre ça pour essayer, je n'en avais jamais fait, j'avais au contraire plutôt trouvé ça intéressant, cette pression qui s'exerce sur tout ton corps, comme si tu décollais d'une fusée :O
Par contre j'ai pas eu le courage d'ouvrir les yeux et j'ai cru mourir sous cette pression, mais j'en ressors plus avec de la curiosité que de la peur

Répondre à ce commentaire

Par Mare, il y a 3 mois (en réponse à Billy):

Bah, ça a aussi des avantages tu sais~
On peut voir et entendre des choses horribles comme magnifique et on vire parfois dans le délire complet. Et cette crise peut aussi t'envoyer un boss sexuel. C'est justement ça qui a donné les succubes.

Je me paie ça au moins deux, trois fois, même plus par semaines avant de dormir et en me réveillant depuis aussi longtemps que je m'en souvienne. J'ai presque 30 ans.
Gamin, c'était atroce. Imagines un pauvre gosse de 6 ans qui hallucine des abominations, ne peut pas pratiquement pas respirer, se sent complètement écraser, à l'impression qu'il va mourir, veut appeler au secours sa maman et son papa en vain et en même temps... se sent temps chaud, sexuellement excité comme si quelqu'un le touchait.
Putain. C'était pas fun, j'avais peur de dormir et j'avais honte... J'ai pas osé en parlé durant des années...
En fait tu te fais juste mind rape par toi-même.

Mais en grandissant, tu comprends que tu peux plus ou moins contrôler ça. La réalité est relative au final tout est affaire de perception.
En bref, avec ça tu peux te taper le trip sexuel que tu veux et le plus violent orgasme de ta vie (ce truc n'a rien à voir avec un vrai rapport sexuel).
Enfin si tu arrives à le contrôler.
Tu es sûr de ne pas vouloir tenter?

Répondre à ce commentaire

Par Aauster, il y a 3 mois (en réponse à Mare):

Un orgasme en paralysie ? Ou alors en passant en rêve lucide ?

Répondre à ce commentaire

Par Mare, il y a 3 mois (en réponse à Aauster):

Toujours en paralysie.

Répondre à ce commentaire

Par Lany, il y a 2 mois (en réponse à Mare):

Plusieurs fois pendant mes paralysies du sommeil. Je sentais qu’on coucher avec moi. Et ce n’est vraiment pas agréable!!
J’étais allonger sur le ventre avec une main sous l’oreiller un genou plier vers le haut.
Et j’ai sentie un poids sur mon lit et puis le poids m’a grimper dessus c’était la plus forte celle-là j’avais chaud comme ci j’étais fiévreuse. J’étais effectivement excité mais je pense que c’est un réflexe du corps (comme pdt les rêves érotiques). En tout cas pour moi ça n’était pas du tout agréable. Je me sentais surtout violer. Le pire est que je ne sais même pas ce qui ait grimper sur moi. Je portais un bandeau pour dormir car si non je vois des ombres dans toutes La pièces.

Répondre à ce commentaire

Par random, il y a 3 mois (en réponse à Billy):

J'en fait regulierement, a force, tu finis par te rendre compte que tu es en paralysie, et tu peux utiliser des techniques pour en sortir.
Perso, je me mords les levres ( pas trop fort sinon tu peux te blesser, tu ressens pas vraiment la douleur ).
Maintenant je n'ai meme plus d'hallucination autre qu'etre dans ma chambre mais que cette chambre est differente de la vraie ( je m'en rends compte qu'apres le reveil )

Répondre à ce commentaire

Par Rourc, il y a 2 mois (en réponse à Billy):

Perso ça m'est arrivé et j'en garde pas spécialement un mauvais souvenirs j'avais plus l'impression comme l'homme sous les rochers... D'ailleurs ma première réaction fut ( et merde je vais être a la bourre au boulot --'' )

Répondre à ce commentaire

Par elpedro, il y a 3 mois :

petite pensée a une pote qui en faisait régulièrement, c'est flippant a voir

Répondre à ce commentaire

Par Drac, il y a 3 mois :

Et ces artistes ? ils sont crédités où ?

Répondre à ce commentaire

Par Robot, il y a 3 mois (en réponse à Drac):

Nulle part. C'est vraiment dommage car cet article avait un super potentiel et les illustrations sont vraiment belles.

Mais je te rassure, ce n'est pas tout, regarde l'écriture de cet article:
Le phénomène en question n'est que très succinctement et maladroitement décrit via une seule citation comprise dans un article entier sur le sujet...

"difficile à décrire pour certaines victimes de la paralysie du sommeil"
"qui ONT eux aussi DU expérimenter ce phénomène."
Et là, on est dans l'extrapolation à mort. On sent le respect pour les artistes...

Répondre à ce commentaire

Par SlayEx, il y a 3 mois (en réponse à Drac):

ils sont crédités dans l'article de Bored panda (source citée en bas de cet article)

mais bon, l'article est un pur copié-collé de Bored panda

Répondre à ce commentaire

Par Riven, il y a 3 mois :

Personnellement j’ai la sensation de n’en plus pouvoir bouger, crier... etc de temps en temps mais sans les hallucinations.
Et je dois dire que dans mon cas c’est une sensation très plaisante, l’impression d’etre observateur de soi même. Ça ne me le fait que au réveil.

Dommage qu’il n’y ai pas les noms des artistes :(

Répondre à ce commentaire

Par MrPsy, il y a 3 mois :

Je rassure ceux qui ne l'ont jamais vécu :

Les hallucinations ne sont que des ressentis ou des interprétations. On se reveille comme après avoir couru un sprint : en sueur, avec des palpitations, le souffle coupé, la très désagréable sensation d'être observé, et d'avoir la couette qui pèse 200kg.
Les visages qui font peur, ou encore les démons qui nous épient, on ne les voient pas.
On se les imagine, comme une déduction inconsciente de nos sens en panique.
En fait, ils sont même liés au rêve ou au cauchemar qu'on faisait avant de se reveiller, et on se les imagine dans le coin de la pièce ou au bord du lit.

Ce ne sont que des dessins représentatifs, hein.

Répondre à ce commentaire

Par random, il y a 3 mois (en réponse à MrPsy):

Je ne suis pas d'accord, ca doit dependre des gens, j'ai eu mon lot de visions d'horreurs en paralysie du sommeil, meme si en grandissant elles deviennent de plus en plus rares.

Répondre à ce commentaire

Par Mare, il y a 3 mois (en réponse à MrPsy):

Les hallucinations sont des hallucinations. Donc, si, on les voit bel et bien. C'est un fait. Mais évidement qu'on les imagine. Dans le sens où ce n'est pas réel. C'est le sens même d'hallucination, MrPsy.

On ne se réveille pas forcément mon plus. Et même si on se réveille, on n'a pas forcément l'impression d'être observé ou d'avoir les symptôme que tu décris.

Moi, pour vous rassurer, je peux vous dire que les monstres ne seront pas forcément des monstres, des flamants roses en train de te proposer de l'alcool ça marche aussi.
Ca peut être n'importe quoi.

Répondre à ce commentaire

Par Circee, il y a 3 mois (en réponse à MrPsy):

On comprend pas vraiment ton com. Qu'est-ce que tu veux dire par "Les hallucinations ne sont que des ressentis ou des interprétations"? Est-ce que tu essayes de dire qu'il n'y a aucune vraie hallucination et qu'on imagine juste qu'il pourrait y avoir ce genre de truc?
Je pense que c'est ce que tu veux dire à cause car tu écris: "Les visages qui font peur, ou encore les démons qui nous épient, on ne les voient pas."
Je comprends pas les gens comme toi qui écrivent et prétendent RASSURER les autres en écrivant des choses complètement fausses.

Ce type d'hallucinations est nommée hallucinations hypnagogiques. Si elles se limite souvent (2/3 du temps) à la simple sensation d'une présence, des hallucinations plus violente de type visuelles et auditives peuvent se produire où le patient voit et entend de façon très claire et précise, comme si ces hallucinations étaient bien réelles.

Répondre à ce commentaire

Par Surt, il y a 3 mois :

A la vue de tous ces dessins, j'ai une solution : dormez sur le ventre

Répondre à ce commentaire

Par Billy, il y a 3 mois (en réponse à Surt):

j'ai une meilleure solution, ne dormez plus :)

Répondre à ce commentaire

Par Tom, il y a 2 mois :

J'ai vécu exactement la même situation que sur la dernière image.
Avec en plus la créature qui m embrassait de force

30 secondes d horreur absolue. Je le souhaite pas à mon pire ennemi !

Répondre à ce commentaire

Par f607, il y a 2 mois :

Je crois que j'ai vécu la pire cette nuit, je me suis senti agressé physiquement, j'ai répliqué avec mes bras pour me protéger, j'ai crié et j'ai sauté du lit. Le truc c'est que j'ai des marques sur l'avant bras, sortes de griffures. Je me dit que ça peut aussi avoir été causé par le frottement rapide de mon avant bras sur les draps, mais quand même... Et m'être griffé moi même à ce point ça me parait difficile. L'impression de sentir une présence à duré bien 45 minutes.
En plus ça fait bien 10 jours que mes rêves deviennent particuliers, voir flippant surtout la nuit d'avant. Après je pourrais sûrement rationaliser et trouver des causes à cela.
J'ai l'habitude des hallucinations hypnagogiques, des rêves lucides, des rencontres flippantes, j'avais largement dépassés mes peurs, j'en faisais une expérience positive. Mais là pas question de retourner dans le lit.

Répondre à ce commentaire

Par bernstein R, il y a 2 mois :

C'est bien joli toutes ces théories et histoires pour expliquer un phénomène qui touche beaucoup de monde.J'en ai fait depuis assez jeune puis en grandissant également mais je ne pense pas un instant que ce soit des hallucinations...

Répondre à ce commentaire

Par f607, il y a 2 mois (en réponse à bernstein R):

Et dans ce cas là ça serait quoi d'autre selon toi ?

Répondre à ce commentaire

Par bernstein R, il y a 2 mois (en réponse à f607):

En aucun cas la sciences et la médecine ne peuvent expliquer ce phénomène qui remonte bien plus loin que le moyen age. La dernière expérience que j'ai eu à mon domicile m'a laissé un souvenir indélébile...
J'étais bien éveillé et conscient , j'ai du me lever plusieurs pour chasser le phénomène en faisant rentrer la lumière du jour dans la chambre.Et plusieurs fois de suite une fois allongé sur le lit j'étai paralysé sur le ventre et l'entité venait s'allonger et m’embêter sur le lit.Aucune maladie ou état de santé ne peut à mon sens provoquer cela.Je pense qu'il s'agit soit de ce que l'on appelle communément un fantôme ou esprit soit une entité vivant dans un autre plan.Mais bien entendu la médecine occidentale bien pensante aura toujours son mot à dire...

Répondre à ce commentaire

Par f607, il y a 2 mois :

Je ne sais pas, j'ai juste conscience que temporairement on peut avoir un trouble du sommeil accentué, avec entremêlement sommeil/éveil imparfait. Pour moi ce qui m'a laissé songeur ce sont les marques que j'ai eu sur l'avant bras, mais peut être que j'ai halluciné et me suis fait ça tout seul, ayant une agitation du sommeil, si mon corps n'était pas bien paralysé par un problème de manque de glycine, ou de mélatonine, et peut-être que je me suis gratté le bras pendant un moment pensant bien dormir. Il faudrait des caméra dans ce cas, et comme c'est très rare, et qu'on ne va pas filmer toutes ses nuit si on est une personne normale...
Le problème de l'hypothèse d'entité, c'est qu'on n'a pas de moyen de prouver cela. Et même si la mesure tangible peu amener à penser que la cause est un problème organique, biochimique, on pourrait toujours dire que la cause initial serait lié à une entité. Là s'arrête la science, après on rentre dans la spéculation.
Et l'idée des entités n'étant pas rassurante, elle est alors doublement rejeté par la rationalité. Et ceux qui vont s'aventurer à y croire risquent de s'inventer leur propres démons. Certains vont vouloir croire que l'entité est bienfaisante, d'autre malfaisante, ou encore neutre. Et donc sujette au fantasme et à l'interprétation personnelle, surtout dans le moment, doublement troublé, et donc à interprétation douteuse. Essaye de passer un examen là tête dans le cirage, tu ne vas pas être performant, donc s'arrêter à une sensation qui a eu lieu dans un état altéré, laisse penser que toutes émotions ressenti autour de cet événement puissent être difficile à crédibiliser.

Répondre à ce commentaire

Par Eve, il y a 2 mois :

Je n'ai jamais fait l'expérience de paralysie du sommeil et ça a l'air terrifiant.

La seule chose que j'ai eu s'en rapprochant c'est l'impression d'une présence dans la chambre ou d'une ombre pendant quelques secondes, en étant complètement réveillée par contre ; ainsi que le rêve lucide que je fais relativement souvent. Dans ce cas là, on sait qu'on rêve mais on ne peut pas bouger non plus. Par contre, ça ne fait pas peur (en tout cas, de ce que j'ai vécu).

Répondre à ce commentaire

Par f607, il y a 2 mois :

Pour les paralysie j'ai constaté que le premier jour lorsque je reprend une cure de mélatonine j'ai une paralysie du sommeil ou à minima une terreur nocturne. Mais par contre les hallucinations hypnagogiques ça c'est plus fréquents, quand ce sont des petites araignées ou de ombres c'est flippant au départ, après on s'y fait.
A une époque quand j'écoutais du métal et que je m'intéressais à la magie, une nuit je me suis relevé du lit à l'équerre et j'ai dit : "je suis satan", comme si j'avais été possédé un instant, car pourtant ce n'était pas ma conscience qui le disait, je me suis surpris à le dire, comme si j'étais étranger à moi même durant cette expérience. Après je crois que l'esprit est fort pour se jouer des tours quand on se met à croire en quelque chose, et qu'on a bien nourri notre imagination. Une fois je me suis aussi réveillé, dans la même idée, et j'ai dis psaume xxx (que je ne connaissais pas, j'ai oublié quel numéro), du coup j'ai chopé une bible pour le lire, et c'était assez troublant, mais bon coïncidence sûrement.
La peur nourri la peur, vaut mieux rationaliser que de sombrer dans des croyances insondables. A défaut vaut mieux s'imaginer qu'on est protégé, ou mieux encore qu'on domine sa peur dans ces moments là pour aller plus loin dans l'expérience, mieux connaître son esprit.
En rêve lucide en effet il n'y a pas de peur, tu es maître à bord, par contre les premières fois ça peu être perturbant pour certains, d'où le fait de s'auto rassurer, sinon ça casse l'expérience. Sans parler que la paralysie du sommeil est un bon moyen d'entrer en rêve lucide, d'ou l'importance de lâcher sa peur et reprendre le contrôle.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test Asus ZenFone 6, le nouveau mobile haut de gamme avec caméra rotative : fiche technique, prix et date de sortie

Asus ZenFone 6

Il y a 3 semaines

Test Borderlands 3 : trop d'humour tue l'amour

Borderlands 3

Il y a 4 semaines

Test Asus TUF Gaming H7, un casque sans fil surround virtuel 7.1 multiplateforme : fiche technique, prix et date de sortie

Asus Tuf Gaming H7 Wireless

Il y a 1 mois