Rechercher Annuler

Cette nouvelle étude inquiétante prédit un futur chaotique pour notre climat

De Tahar Sadaoui - Posté le 31 mai 2022 à 20h38 dans Science

Il y a plusieurs semaines de cela, nous vous avions dévoilé que des scientifiques avaient découvert que cette nouvelle limite avait été franchie, mettant ainsi notre planète en péril. Un constat établi par la communauté scientifique depuis pas mal d'années maintenant, et qui semble apparaître de plus en plus comme une fatalité à mesure que le temps passe. Malheureusement, une mauvaise nouvelle n'arrivant jamais seule, une récente étude nous révèle certaines prédictions inquiétantes, les scientifiques estimant que la Terre pourrait bel et bien devenir un monde chaotique.

 

des prédictions alarmantes

Alors que le réchauffement climatique nous est présenté depuis plusieurs années comme étant une problématique urgente nécessitant d'être traitée en priorité, cette conséquence déjà désastreuse ne serait que le prélude d'un scénario bien plus sombre. Car les humains ne font pas que réchauffer la planète, mais ils participeraient également à rendre le climat potentiellement chaotique selon cette nouvelle étude saisissante.

Publiées le mois dernier sur la base de données arXiv, ces recherches dressent un tableau général de l'impact potentiel de l'activité humaine sur le climat. Et comme le rapporte Live Science, le constat est assez inquiétant. Cette nouvelle étude, menée par les scientifiques du Département de Physique et d'Astronomie de l'Université de Porto au Portugal, ne présente pas une simulation complète d'un modèle climatique, mais donne tout de même une idée générale de la direction vers laquelle nous nous dirigeons si nous ne freinons pas le changement climatique et que nous ne contrôlons pas notre utilisation des énergies fossiles.

L'un des chercheurs de l'étude, Orfeu Bertolami, déclarait alors :

Les implications du changement climatique sont bien connues (sécheresses, vagues de chaleur, phénomènes extrêmes, etc.). Si le système Terre entre dans un comportement chaotique, nous perdrons tout espoir de régler le problème d'une manière ou d'une autre.

On entend alors régulièrement parler de changements climatiques, mais il faut savoir que la Terre connaît périodiquement des changements massifs de son climat, passant d'un équilibre stable à un autre. Ces changements sont généralement dus à des facteurs externes tels que des modifications de l'orbite de la Terre ou une augmentation massive de l'activité volcanique par exemple.

une nouvelle ère climatique ?

Mais des recherches antérieures suggèrent que nous entrons maintenant dans une nouvelle phase, causée cette fois-ci par l'activité humaine. En rejetant davantage de carbone dans l'atmosphère, les humains sont parvenus à créer une nouvelle ère : l'anthropocène, un terme encore sujet à débats introduisant une nouvelle époque géologique qui se caractérise par l'avènement des humains comme principale force de changement sur Terre, surpassant ainsi les forces géophysiques.

Dans cette nouvelle étude, les chercheurs ont modélisé l'introduction de l'anthropocène comme une transition de phase. La plupart des gens connaissent les transitions de phases dans les matériaux, par exemple lorsqu'un glaçon passe de l'état solide à l'état liquide, ou lorsque l'eau s'évapore, passant ainsi de l'état liquide à l'état gazeux. Mais les transitions de phase se produisent également dans d'autres systèmes.

Dans le cas présent, le système en question est le climat de la Terre, avec ses saisons et ses conditions météorologiques actuelles, encore prévisibles et régulières. Une transition de phase dans le climat entraînerait alors une nouvelle configuration, signifiant ainsi que la Terre pourrait connaître des changements violents et brusques.

Toutefois, la nature de ces changements reste encore incertaine, car elle dépend en grande partie de la nature exacte de notre activité au cours des prochaines années. Les chercheurs de l'étude expliquent par exemple qu'une réduction radicale de la production de carbone n'aboutirait pas aux mêmes résultats que si on ne faisait rien, rendant ainsi un peu floue la direction vers laquelle le climat de notre planète se dirige.

Pour tenir compte des différentes trajectoires et des différents choix que l'humanité pourrait faire, les chercheurs ont utilisé un outil mathématique appelé "logistic map". Cet outil est idéal pour décrire des situations dans lesquelles une variable, comme la quantité de carbone dans l'atmosphère par exemple, peut croître tout en atteignant une limite naturelle. Les scientifiques utilisent souvent cet outil pour étudier les populations animales. Ces derniers peuvent continuer à donner naissance, augmentant ainsi leur nombre, mais ils atteindront une certaine limite, lorsqu'ils auront consommé toute la nourriture de leur environnement par exemple.

Notre influence sur l'environnement est incontestablement croissante, et ce depuis plus d'un siècle. Mais selon les chercheurs, elle devrait atteindre naturellement une limite. Et grâce à la "logistic map", les chercheurs se sont rendus compte de la trajectoire potentielle que la limite pourrait prendre, pouvant alors plonger notre monde dans le chaos.

les différentes alternatives

Les scientifiques ont donc exploré les différentes façons dont la "logistic map" des humains pourrait évoluer, en fonction de divers facteurs tels que notre population, ou encore l'introduction de stratégies de réduction des émissions de carbone et de technologies plus efficaces. Une fois qu'ils ont déterminé comment la production de carbone évoluerait dans le temps, ils s'en sont servis pour examiner comment le climat évoluerait au cours de la transition de phase induite par les humains.

Dans le meilleur des cas, lorsque l'humanité atteint la limite de la production de carbone, le climat de la Terre se stabilisera à une nouvelle température moyenne plus élevée. Cette température plus élevée est globalement une mauvaise nouvelle, car elle entraînera une augmentation du niveau des mers et des phénomènes météorologiques extrêmes. Mais au moins, cela restera stable. L'anthropocène ressemblera toujours aux périodes climatiques précédentes, avec quelques degrés en plus, mais les conditions météorologiques resteront encore régulières et prévisibles.

Mais dans le pire des cas, les chercheurs sont arrivés à la conclusion que le climat de notre planète deviendrait chaotique, au sens mathématique du terme. Dans un système chaotique, il n'y a pas d'équilibre ni de modèles répétables. Ainsi, dans un climat chaotique, les saisons changeraient radicalement de décennie en décennie, voire d'année en année. Les conditions météorologiques seraient ainsi sujet à des changements brutaux, de même que les températures, pouvant fluctuer de manière importante sur des périodes de temps relativement courtes. Il deviendrait tout à fait impossible de prévoir le climat de la Terre. Bertolami expliquait alors ceci :

Un comportement chaotique signifie qu'il sera impossible de prédire le comportement du système Terre dans le futur, même si nous connaissons avec une grande certitude son état actuel. Cela signifie que toute capacité à contôler et à conduire le système terrestre vers un état d'équilibre qui favorise l'habitabilité de la biosphère sera perdue.

Plus inquiétant encore, les scientifiques ont découvert qu'au-delà d'un certain seuil critique de température pour l'atmosphère terrestre, un cycle de rétroaction peut se déclencher et aboutir à un résultat chaotique inévitable. Certains signes indiquent que nous avons peut-être déjà dépassé ce point de non retour, mais il n'est pas trop tard pour éviter une catastrophe climatique.

Et pour savoir plus sur les conséquences du refroidissement du centre de notre planète, consultez notre précédent article sur le sujet, juste ici.

Une erreur ?

Mots-Clés : climatchangement climatiqueprédictionslogistic mapchaosconditions météorologiquestempérature

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (5)

Par Booob, il y a 4 mois :

C'est surtout pour nous (et pas mal d'autres espèces, certes) que ca sent pas bon, parce que la planète elle s'en sortira surement à la fin de tout ca

Répondre à ce commentaire

Par Testemc, il y a 4 mois :

Y'en a marre de ces problèmes concernant la planète, je vais aller jeter du gateau sur la joconde du coup pour que les gens ouvrent les yeux

Répondre à ce commentaire

Par Tur, il y a 4 mois via l'application Hitek (en réponse à Testemc):

Tu peux essayer mais le problème c’est qu’elle est sous vitre blindée :/

Répondre à ce commentaire

Par Bibalo, il y a 4 mois (en réponse à Testemc):

En même temps on peut faire quoi à l'échelle individuelle à part essayer de faire le plus de bruit possible ?

Répondre à ce commentaire

Par Depwise, il y a 4 mois (en réponse à Bibalo):

Beaucoup !
Acheter des trucs qui durent longtemps et se reparent (Fairphone...), choisir une banque qui investi pas dans les énergies fossiles (NEF...), choisir un fournisseur d'énergie 100% renouvelable (Enercoop...), Choisir un opérateur telephonique qui favorise un usage responsable (telecoop...), Choisir le bus ou le train au lieu de l'avion quand l'alternative existe... Et voter :p

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.