Rechercher Annuler

Falcon et le Soldat de l'Hiver : l'épisode final de la série Disney+ divise les fans

De Gaetan Desrois - Posté le 24 avril 2021 à 15h55 dans Séries TV

Achevée le vendredi 23 avril 2021, la mini-série Falcon et le Soldat de l'Hiver a rassemblé tous les fans du Marvel Cinematic Universe, qui attendaient impatiemment que commence la phase 4. Après l'immense succès de WandaVision, peut-on dire que Falcon et le Soldat de l'Hiver est une réussite ? 

L'avis des fans 

Que ce soit #WandaVison ou #FalconAndWinterSoldier ces deux séries m'ont rappeler à quel point j'aimais les super-héros pic.twitter.com/vURfJesMxZ

April 23, 2021

La petite larme sur le dernier épisode de #FalconAndWinterSoldier
Pour l'instant niveau séries Marvel du MCU c'est un sans faute. pic.twitter.com/ZLAA9KSoGI

April 24, 2021

Meilleur série Marvel #FalconAndWinterSoldier donc j'espère un aussi bon Captain America https://t.co/RHVO7fMUzu

April 24, 2021

Vraiment géniale #FalconAndWinterSoldier ! Ça fait plaisir de voir enfin au premier plan Sam Wilson et Bucky Barnes ! Mention spéciale pour Zemo et John Walker aka US Agent \ud83d\ude31 Hâte de les retrouver dans #captainamerica4 \ud83d\udd25\ud83d\udd25 pic.twitter.com/9YBxaMGJOW

April 23, 2021

Géniale cette finale de série #FalconAndWinterSoldier ! Des confirmations, un gars avec un magnifique costume étoilé (qui a d'ailleurs fait de superbes attaques et combos épiques), dévoilement de l'identité d'un autre, découverte qu'une est croche, de l'action, de l'humour, j' \u2764\ufe0f pic.twitter.com/FTPMVmjQbI

April 23, 2021

#FalconAndWinterSoldier, ça a mal commencé, ça a parfois abusé de raccourcis… mais qu’est que c’est devenu génial au fil des épisodes. Le message politique est monstrueux. Le développement des personnages est fantastique. Vivement la suite ! pic.twitter.com/WGlmgotquA

April 24, 2021

Le film #CaptainAmerica4 est en développement. Après la diffusion de ce dernier épisode de #FalconAndWinterSoldier, je suis partant. https://t.co/aaMbMyJLB5

April 23, 2021

Terminé #FalconAndWinterSoldier
C'était sympa, avec de bonnes scènes et des réflexions intéressantes mais ça manque singulièrement d'émotion (à part le choc de l'ep4). Ça souffre de la comparaison avec #WandaVision. Mais super duo pic.twitter.com/6I6DdD83Tn

April 24, 2021

#FalconAndWinterSoldier se termine comme elle a commencé. Des scènes d'action sans enjeux et une histoire qui fait du surplace. Oubliable et déjà oubliée. On attend #Loki en espérant plus d'enjeux ou d'originalité. pic.twitter.com/oSMUX2Usho

April 23, 2021

Les séries Marvel pourraient être géniales, mais elles n'ont aucun impact. Elles abordent des thèmes géniaux avec une réalisation souvent meilleure que les films, mais que ce soit #WandaVision ou #FalconAndWinterSoldier on retombe à la fin sur le même état de fait qu'au début. \ud83e\udd37‍\u2642\ufe0f pic.twitter.com/x7bqBNvNzu

April 24, 2021

Sans avoir correctement placé ses enjeux, ses lieux et ses factions, #FalconAndWinterSoldier ne pouvait s'achever que sur une fin bancale, voire maladroite. La série n'aura manqué pas de moments forts et de bons personnages, mais sa narration laisse grandement à désirer. Dommage. pic.twitter.com/MP25lLFDMG

April 23, 2021

Et ben plutôt déçu de cette fin de #FalconAndWinterSoldier tant scénaristique que sur la mise en scène archi classique. Ça s’égare dans un gloubiboulga moralisateur (très ancré dans l’Amérique de Trump) pour un final qui a plutôt l’effet d’un pétard mouillé. Dommage.

April 23, 2021

L'avis d'Hitek

C'est peu dire que la série Falcon et le Soldat de l'Hiver était attendue. Prévue initialement avant WandaVision, la série a finalement succédé aux aventures de la Sorcière Rouge. Alors que WandaVision traite des ravages d'Avengers : Infinity War sur la psyché de Wanda Maximoff, Falcon et le Soldat de l'Hiver lève le voile sur les conséquences du Blip sur le monde Marvel. Si les psychologies de Sam Wilson et Bucky Barnes, à qui Steve Rogers a confié la mission de reprendre le flambeau de Captain America, sont au centre du récit, le showrunner Malcolm Spellman semble avoir un autre objectif : analyser les conséquences démographiques, sociologiques et politiques des événements d'Avengers : Endgame

Ces thématiques, pourtant intéressantes, ne sont malheureusement pas toujours traitées avec subtilité. En témoigne la scène à la Banque, dans laquelle Sam demande à souscrire à un prêt (premier épisode) ou encore la rapidité avec laquelle les membres du GRC change d'avis (épisode 6). La série aurait peut-être gagné à avoir entre quelques épisodes supplémentaires : cela aurait permis de traiter avec plus de soin ces thématiques.

Par ailleurs, Falcon et le Soldat de l'Hiver manque d'un vrai antagoniste. Si effectivement Sharon Carter semble manipuler tout le monde, et être celle qui s'approche le plus de cette fonction au sein du récit, jamais la série propose une véritable confrontation entre Power Broker et les Avengers. A tel point qu'alors que Power Broker est connu de tous, les héros semblent complètement éluder cette problématique dans son final, et considérer la mort de Karli comme une résolutionLa série appelle nécessairement une suite, alors que l'on aurait apprécié avoir une première discussion sincère entre Sharon, Sam et Bucky. On a l'impression que l'épisode passe à côté d'un moment important !

Malgré ces quelques défauts, Facon et le Soldat de l'Hiver est une véritable réussite sur plusieurs autres plans. Tout d'abord, la série s'inscrit parfaitement dans l'héritage de la trilogie Captain America, écrite par Christopher Markus et Stephen McFeely, empruntant des éléments à Captain America : Le Soldat de l'Hiver et Captain America : Civil War. Véritable hommage aux films d'espionnage et aux buddy-movies, Falcon et le Soldat de l'Hiver a su se montrer suffisamment inspirée pour attirer un public amateur d'action. Les scènes avec le Baron Zemo sont d'ailleurs, selon nous, les meilleures de la série. 

Mais la véritable force de Falcon et le Soldat de l'Hiver, c'est d'avoir su intégrer au récit les critiques que les fans réticents à voir Sam Wilson en Captain America auraient pu formuler. En traitant l'héritage de Steve Rogers, en questionnant ce qu'être Captain America signifie, la série met dans le même camp son héros afro-américain et ses potentiels détracteurs, les faisant évoluer ensemble. L'évolution de Sam Wilson et Bucky Barnes est peut-être ce que la série a fait de plus subtil. 

En conclusion, si la série semblait vouloir être plus qu'une simple série faisant la transition entre deux époques du MCU en proposant un discours politique sur les conséquences du Blip, c'est en tant que récit transitoire qu'elle convainc le mieux son public. Tant mieux, on ne lui demandait rien de plus !

Une erreur ?

Mots-Clés : Falcon et le Soldat de l'HiverMarvelMCUDisney+

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (11)

Par Old Yoda, il y a 7 mois :

J'ai plutôt aimé, perso. Loin d'être parfait, mais ça remplit plutôt bien sa fonction de divertissement !

Répondre à ce commentaire

Par Butters, il y a 7 mois :

Vous avez tout dit !
Il manquait quelques épisodes pour traiter les sujet plus en profondeur et oui clairement il manquait un vrai méchant.
Perso je ne considère pas Karli comme un super vilain puisque sa cause est juste. J’aurai vraiment aimé une confrontation de cap et buck avec Sharon mais je pense qu’on aura ça dans le film.
Quant à l’évolution des deux personnages principaux je trouve que c’est plutôt bien traité et ils font maintenant une bonne équipe !

Répondre à ce commentaire

Par Castiel, il y a 7 mois :

Je crois que c'est le but qu'il y ai pas de vrais méchants. La situation après l'ellipse et complexe et n'est pas tout noir et tout blanc. Par contre effectivement ça manque d'épisodes.

Répondre à ce commentaire

Par Zlandicae, il y a 7 mois :

Moi, ce qui me dérange, c'est clairement le personnage de Sharon Carter...

Comment a-t-elle vraiment pu devenir une pareille criminelle compte tenu de sa lignée et surtout du fait qu'elle a été membre du shield et surtout la copine de Steve Rogers...

Répondre à ce commentaire

Par Dynazorg, il y a 7 mois via l'application Hitek (en réponse à Zlandicae):

Bah en même temps, entre civil Wars et falcon, il s’est passé 7ans (2 avant infinty war et 5 d’éclipse) ça lui laisse le temps d’avoir changé de bord!!

Répondre à ce commentaire

Par Meude, il y a 7 mois (en réponse à Zlandicae):

Trahie, rejetée, obligée de fuir et de se cacher, personne ne semble avoir pensée à elle, à l'inclure, y compris Steve Rogers. Ca pourrait demander à être plus traité, mais c'est tout à fait explicable.

Répondre à ce commentaire

Par Dobermann, il y a 7 mois :

Oh putain ça recommence ! Chaque fois qu'il y'a un épisode final personne n'est content... C'est dingue !

Répondre à ce commentaire

Par MagicM, il y a 7 mois (en réponse à Dobermann):

C'est juste que la série toute entière était un navet scénaristique, sans charisme, à part Bucky qui joue vaguement le jeu du mec torturé par son passé, le reste est d'un plat, les dialogues sont mous, le lien post Thanos inexistant ou presque ... Franchement, autant WandaVision tenait bien la route même si c'était pas parfait, autant là... on dirait une bête série d'action, pas de super héros.

Répondre à ce commentaire

Par xenos, il y a 7 mois (en réponse à MagicM):

Ben les méchants ont pas e vrais super pouvoir ni les gentils, enfin super force pour bucky et les flags smashers donc clairement c'est pas un vrai film de super,
Mais c'est divertissant
J'ai bien aimé l'us agent en plus de bucky
et le point noir c'est le ouinouin les noirs sont mal aimés en Amérique

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 7 mois :

Cette série c'est tout ce qui manquait au MCU : des antagonistes nuancés (bien que la phase 3 tirait déjà dans le bon sens sur ce point), une exploration du contexte et de l'impacte que les évènements des films ont sur le quotidien et elle assume fièrement sa portée symbolique.

On regrettera la mise en scène très terre à terre (surtout comparé à celle de WandaVision) mais on peut le comprendre puisque cette série est ancrée dans le réelle.

Ce qui fait plaisir c'est que le MCU exploite vraiment ses ressources : cette série fait référence à 7 ou 8 films , on y mélange le Wakanda, Hydra, Civil War et on mentionne les sorciers et les dieux.

Enfin, pour une fois, la fin est un speech émotionnel et moral plutôt qu'une baston.

Une grosse réussite.

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 7 mois (en réponse à Murge):

Et pour parler de l'éléphant dans la pièce, la série regarde son audience droit dans les yeux et lui explique en long et en large le choix d'un Captain América noir.

Evidemment les gens qui préfèrent les récits insipide et/ou lâche qui ne racontent rien fulminent, ils auraient surement préféré quelque chose d'inoffensif et lisse : en gros bien politiquement correcte ; mais la série prend la décision courageuse de faire des mécontents.

C'est de plus en plus rare que des fictions mainstream prennent le risque de mettre en colère une partie de leur audience, c'est un vrai plaisir de voir Marvel assumer sa ligne éditoriale, son héritage son âme.

(pour ceux qui l'ignorent, Marvel est progressiste depuis toujours, cette série est juste dans la continuité des comics)

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.