La fin de l'Humanité : pourquoi sommes-nous foutus ?

De Yoyo Auteur - Posté le 9 mai 2016 à 15h40 dans Science

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

Bonjour jeunes bipèdes, avez-vous déjà vu la fin de l'Humanité ? Normalement non, mais rassurez vous, ça ne va plus tarder. Et aujourd'hui, nous allons discuter ensemble pour essayer de comprendre pourquoi. C'est bien pour ça qu'à la fin de cet article, je vous encourage à aller dans les commentaires pour poser votre point de vue et discuter de solutions !

apocalypse

Mais pourquoi tu dis qu'on est foutu ?

Il n'y a pas que moi ! Il y a la NASA aussi qui a fait des études sur le sujet, montrant que les facteurs à l'origine du déclin des grandes civilisations sont : la population, le climat, l'eau, l'agriculture et l'énergie. Dans le détail, notre civilisation va disparaître car nous consommons/produisons beaucoup TROP par rapport aux capacités réelles de la planète, et parce qu'il y a un écart colossal entre les riches et les pauvres au cœur de notre société. Le truc, c'est qu'il existe des solutions pour éviter que ça n'arrive, sauf qu'elles ne seront pas appliquées à échelle suffisante pour éviter que le déclin arrive. Et c'est ce de quoi on va parler aujourd'hui.

Déjà que tu es schizophrène, si en plus tu commences à être émo on va pas s'en sortir !

Tu as raison, je suis un peu trop cynique même si je ne fais pas de rap. Mais je me dis que justement, on est sur Hitek, et une telle audience permet d'échanger, de créer des idées, de les partager et qui sait, de cette initiative naîtra peut-être un effet boule de neige qui changera le monde ! Du moins pendant 30 minutes avant que le naturel ne revienne au galop. En effet, il faut mettre en parallèle plusieurs choses :

1. Tout système tend vers l'équilibre. Évidemment, c'est dans un contexte thermodynamique, mais il est intéressant de voir que toute personne essaie d'avoir un environnement à l'équilibre sans réel conflit pouvant mettre en danger cet équilibre.

2. La théorie de l'évolution. Dans la continuité du point 1, il est nécessaire pour un individu d'être dans un environnement à l'équilibre pour être en bonnes conditions pour se reproduire et faire de sorte que sa descendance prospère (Mérimée). Ce sont d'ailleurs les individus adaptés à leur environnement, donc qui n'en subissent pas la pression de manière létale, qui peuvent y vivre et s'y reproduire.

3. Le principe de parcimonie. C'est un principe philosophique et scientifique qui consiste à privilégier le chemin le plus court et le plus simple pour expliquer un phénomène. Par exemple, si deux individus d'espèces différentes possèdent le caractère apomorphe "Sac Amniotique" (apomorphe est l'adjectif pour qualifier un caractère innovant, en opposition à plésiomorphe qui qualifie un caractère primitif) en opposition au caractère plésiomorphe "Oeufs" comme on peut en retrouver chez les oiseaux, il est plus probable et logique de penser que les deux individus dérivent d'un même ancêtre commun (on parle d'homologie) qui possédait un sac amniotique, plutôt que de penser que les deux individus dérivent de deux ancêtres différents (on parle d'homoplasie) comme le montre l'arbre phylogénétique en dessous.

image

Cela dit, ce genre d'informations est à prendre avec des pincettes car qualifier un caractère d'innovant ou de primitif est énormément subjectif et anthropocentriste, mais c'est juste pour illustrer le propos. Pourquoi j'ai détaillé tout ça ? Parce que ça illustre le principe de parcimonie et après tout, je suis un peu là pour vulgariser la science.

Mais quel est le rapport avec le fait que nous sommes foutus ?

Eh bien c'est une combinaison de toutes ses choses. Parce que l'Humanité a besoin d'une remise en question totale des fondements de notre société pour sa survie. Et pas pour la survie de la planète hein, la planète va bien, elle nous survivra pendant des millions d'années, nous par contre c'est mort, alors ne faites pas d'anthropocentrisme en considérant que si nous mourrons, la Terre meurt aussi !

Le problème, c'est qu'une remise en question totale des fondements implique de passer d'un état stable actuel, à un état désordonné de transition vers un nouvel état stable. Et comme tout système, cela nécessite un apport d'énergie. Et c'est là que c'est problématique parce que nous sommes conditionnés depuis des générations à un asservissement envers la société capitaliste et envers ses codes. Quand on dit "L'argent ne fait pas le bonheur", on sait bien que c'est faux parce que ce qui fait notre bonheur s'achète, même l'amour s'achète grâce aux codes de séduction ancrés dans l'esprit des gens !

bond

En soit, ces codes ne sont pas forcément problématiques, car ils répondent à des stratégies naturelles pour l'accouplement, car oui, si vous portez des choses chères, implicitement vous renvoyez l'image d'une personne apte à couvrir les besoins financiers de votre potentiel/le partenaire. Donc oui, vous avez plus de chances de pécho si vous avez une situation stable qui laisserait l'opportunité de s'accoupler que si vous vivez sous un pont avec un problème d'alcool. Vous avez vu, la notion de stabilité est revenue. Le problème, c'est le détournement de ces codes pour créer le besoin qui va vous pousser à la consommation. Codes qui sont régulièrement dénoncés par les associations féministes par exemple. Cc madmoizelle.com

Car oui, vu que tout s'achète y compris le bonheur, vous allez accepter d'entrée de jeu de rentrer dans le moule de la société capitaliste, car elle dit "Travailler plus pour gagner plus" et si vous gagnez plus, vous pouvez posséder plus de bonheur, quitte à vous déposséder pour cela. Enfin, je dis vous, mais moi aussi je suis inclu dedans ! Je ne suis pas là pour donner des leçons, mais pour donner mon avis et ma perception du monde que vous êtes libres de partager ou non évidemment !

travailler

En tout cas, je voulais montrer quelque chose, que le problème qui conduira à la fin de l'Humanité n'est pas si trouble qu'il puisse y paraître, il est même très simple sur le papier. Ce problème, c'est la compétition faussement naturelle que nous avons mis en place au cœur de nos sociétés à chaque étage. Compétition entre les enfants dès l'école maternelle, compétition dans le monde du travail, compétition pour un bout de territoire qui en vrai n'appartient à personne…

Cette compétition aliène l'Homme. Et cela est totalement volontaire pour les individus qui ont le pouvoir. Alors je sais que ma phrase sonne complotiste, mais absolument pas, quand je vois la gestion démocratique qu'il y a dans les pays du Nord, j'ai une érection à en perturber l'orbite de Pluton, donc ça signifie pour moi qu'il existe des modèles politiques qui sont vraiment pour le peuple. Donc je disais que la compétition était volontaire pour les personnes qui ont le pouvoir, car même si morphologiquement, nous n'avons pas énormément évolué depuis la fin de la préhistoire, nos sociétés et leurs organisations n'ont cessé de bouger. Et c'est intéressant car même la notion de pouvoir s'est pliée à la sélection Darwinienne. 

...la liberté d'expression est moins importante que le besoin de manger Pour un politicien, il est judicieux de combler la faim pour éviter sa fin.

En effet, avec le temps, les rois ont été remplacés par les politiciens et les chefs religieux, qui ont tous exactement la même avidité à l'égard du pouvoir parce qu'il en faut un minimum pour vouloir gouverner un peuple, c'est le concept. Cependant il est intéressant de voir comment le peuple est passé de la "décapitation" au "vote collectif". Ce comment est simple, les dirigeants ont juste compris pourquoi le peuple s'est retourné, et ont contourné le problème. Le vrai problème des rois est qu'ils n'arrivaient plus à fournir assez de nourriture à la population à cause des mauvaises récoltes, d'une stagnation des commerces et de la misère. Sauf que l'appel du ventre c'est sacré, et ça a conduit le peuple à se rebeller. Tout simplement parce qu'un individu devient plus violent quand ses besoins primaires ne sont pas comblés. D'ailleurs dans la nature, les gros poissons peuvent craindre des combats avec des poissons plus petits si ces derniers sont affamés, car leur férocité est décuplée de cet état de fait. Comme quoi on a vraiment aucune raison de se la péter en disant qu'on est l'espèce la plus évoluée sur Terre.

fish

Et c'est intéressant car dans notre société, il est plus facile de manger que de manifester pour s'exprimer. Pour un politicien, il est judicieux de combler la faim pour éviter sa fin.

Je ne vois pas comment on pourrait retirer la compétition dans la société

C'est simple, il faut réformer l'idée de la vie en société, et cela peut se faire avec une seule chose, le revenu de base inconditionnel, qui permet à n'importe quel citoyen d'obtenir de son pays un revenu lui permettant de vivre sans avoir à se plier à la pression sociale.

Mais c'est débile, plus personne n'irait travailler !

Non, parce que même si on s'émancipe du bonheur consumériste, on a toujours besoin d'argent ne serait ce que pour voyager, acheter des livres, avoir du matériel pour peindre, faire des vidéos, du sport, pour avoir des loisirs qui nous sont propres. Et ce n'est pas avec le revenu de base inconditionnel que tu pourras faire ce genre de choses. Donc le travail restera nécessaire pour s'épanouir pleinement sauf que là, le travail perd l'aspect négatif qu'impose la pression du patronat/clientèle sur l'employé.

Eh oui, ton patron ne pourra pas dire "Il y en a 40 qui veulent ta place" pour te pousser à te plier à des conditions précaires si tu as le CHOIX de refuser le travail tout en pouvant vivre avec le minimum. De même, les patrons devront rendre le travail considéré comme dégradant plus attractif, en augmentant les salaires ou en aménageant des horaires de manière plus souple ou en améliorant les conditions de travail pour attirer l'employé. On aurait une société plus égalitaire en fait, où chacun pourrait faire ce qu'il veut… On me dit dans l'oreille utopie, mais le revenu de base a déjà été expérimenté dans plusieurs villes avec des résultats intéressants comme la baisse de la pauvreté et de la criminalité… Un exemple ici et un autre .

De plus, le problème de dire que personne ne travaillerait revient à dire que nous sommes définis par le travail, ce qui montre à quel point le conditionnement capitaliste est très ancré. On est tellement habitué à orienter sa vie pour s'adapter au monde du travail qu'on se définit à partir de ce monde, c'est de l'aliénation. Il est effectivement nécessaire de casser ces clichés avant d'espérer un jour imposer un revenu de base, qui permettrait peut être à chacun et à chacune de faire ce qu'il/elle veut faire de sa vie. Et pour financer un tel revenu, c'est assez simple, il suffit de retirer l'ensemble des aides sociales existantes en France (APL, RSA…) sauf la sécurité sociale, et c'est possible. En fait, on remplace juste un florilège d'allocation par une seule énorme répartie de manière égalitaire pour tous. Et en plus on fait des économies en structures et en fonctionnaires à employer.

Certes, on diminuerait grandement les inégalités sociales, mais cela ne changerait pas l'épuisement des ressources !

C'est vrai, mais cet épuisement est un véritable paradoxe pour moi. Je comprends pas comment on peut se plaindre en même temps de produire trop, et en même temps, de se plaindre du gaspillage colossal de nos sociétés. Parce que oui, c'est complètement paradoxal d'inciter les entreprises à produire toujours plus à l'infini dans un marché qui contient un nombre fini de clients. Mais ça revient à ce qu'on disait tout à l'heure sur les besoins primaires, on pousse les entreprises à produire toujours davantage comme ça on est sûr de ne pas avoir de pénurie, ainsi tout le monde est contenté, et personne ne veut décapiter de personnes au pouvoir. C'est une vision simpliste, mais des fois le monde est simple. Principe de parcimonie oblige. OH MON DIEU TOUT EST LIÉ !

lié

Du coup, pour régler le problème d'épuisement des ressources, il faudrait d'un côté arrêter de produire toujours plus dans le vide et de l'autre côté, il faudrait apprendre à vivre avec ce dont nous avons besoin. Parce que oui, un paquet de cerise en hiver alors que c'est pas la saison, je vous jure que c'est pas nécessaire et c'est avec la promesse de répondre à vos caprices gustatifs que Monsanto pourrait vous proposer des OGM capables de donner la nourriture que vous désirez. Mais d'ailleurs tant qu'on y est, apprendre à consommer avec modération, ça aussi c'est une solution pour éviter l'extinction de l'espèce ! Parce que si on mange sans trop d'excès et de manière équilibrée, on s'évite des problèmes de santé et en plus on évite de donner une légitimité à une production croissante de nourriture qui pousse à l'épuisement des ressources. Et ça c'est bien pour notre survie je pense.

surconso

Mais une nouvelle fois, on se frotte au problème de la stabilité : comment pousser des millions d'être humains conditionnés à un style de vie stable, persuadés d'être des pions interchangeables dans une société aliénante, dans une société où on les pousse à s'entretuer ?

Et c'est pour cette raison que nous sommes foutus, parce que ceux qui entretiennent cette aliénation ne sont jamais attaqués car le peuple a ses besoins primaires de remplis, donc il s'en fout du reste. Ils ne sont jamais attaqué car le peuple préfère se foutre sur la gueule pour des histoires de religions, d'argent, de célébrités ; histoires qui ne servent que d'instruments pour toujours mieux détourner l'attention du peuple des vrais problèmes. D'ailleurs, ça fait un mois que l'affaire des Panama Papers a été dévoilée, et tout le monde a déjà oublié. Par contre ça fait un mois que le mouvement Nuit Debout a été lancé, et il ne se passe pas un jour sans qu'il y ait des demeurés qui tentent de décrédibiliser le mouvement en cassant des trucs. Tout ceci n'est que poudre aux yeux pour qu'on remplisse le moule qui fera le gâteau suicide de l'Humanité.

Et voilà, c'est ainsi que cet article s'achève, j'espère qu'il vous aura plu et qu'il vous stimulera à penser le monde à votre façon, et pourquoi pas à partager votre façon du monde en commentaires. Bisous !

Une erreur ?

Mots-Clés : humanitéfin

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (93)

Par jeanLucasec, il y a 4 ans :

Le come back !!!!

Répondre à ce commentaire

Par Minight, il y a 4 ans via l'application Hitek :

Gpalu

Répondre à ce commentaire

Par Castiel, il y a 4 ans (en réponse à Minight):

moi, j'ai essayé mais c'est comme ecouter quelqu'un qui s'accapare la conversation^^

Répondre à ce commentaire

Par Arkadiaz, il y a 4 ans (en réponse à Castiel):

Toutafai !
Du coup, j'ai lu que la moitié.
Mais bon... J'avais pas besoin de tout lire, pour savoir que nous sommes de toute façon foutus.

"L'homme est un loup pour l'homme"
"Le véritable cancer de la planète, c'est l'homme"
"L'argent n'à pas d'odeur, mais à un coût"
"T'en qu'il restera deux hommes sur terre, l'un cherchera toujours à nuire"

En fait, la solution c'est de nous éradiquer ! Qui commence ? Daesh ? Ah non, eux c'est pas pour les mêmes principes.

Répondre à ce commentaire

Par Remilia Scarlet, il y a 4 ans (en réponse à Arkadiaz):

déjà faudrait buter la plupart des politiques et des chefs d'entreprises :O

Bon est-ce que quelqun a un death note?

Répondre à ce commentaire

Par Keltalis, il y a 4 ans :

Hum pas mal, un peut trop <Je n'arrive pas a trouver le bon mot, désillusionné ? défaitiste ?> à mon avis mais les idées m'étaient déjà venu au oreilles et je les trouve plutôt bonnes.

Répondre à ce commentaire

Par Lajiche, il y a 4 ans :

C'est juste. Je partage le point de vue de l'auteur.
Dans le même style j'ai trouvé fort juste la réplique du philosophe dans le film "Le jour où la terre s'arrêta". Il dit en gros que : Les humains ne changeront que lorsqu'ils seront au pied du mur. Que lorsqu'ils seront directement en danger de mort.
Et comme l'a dit l'auteur, pour qu'il y ait des changements significatifs il faut que ceux qui possèdent le pouvoir (et par la même occasion l'argent) changent. Et ils ne changeront que lorsque leurs vies seront directement menacées.. En attendant nous continuerons à nous détruire à petit feu.

Répondre à ce commentaire

Par XLukkY, il y a 4 ans (en réponse à Lajiche):

C'est un article intéressant et je partage cette vision du monde du moins en grande partie... La seule chose que nous possédons réellement, c'est notre corps même si on ne l'emporte pas non plus une fois mort. La population mondiale est peut-être soumise aux sociétés et aux gouvernements mais un jour, tout ça va éclater. L'humain ne s'éteindra pas, mais il y aura tellement de victimes que rien ne sera plus pareil. J'espère être vivant pour voir ça !

Répondre à ce commentaire

Par Regeman, il y a 4 ans (en réponse à XLukkY):

Que tu crois si tu lis Serge Foucault - Surveiller et punir tu n'es même pas réellement propriétaire de ton corps qui est plus ou moins contrôler par l'état.
Exemple simple: tu ne te feras pas un tatouage puisque même si tu pouvais trouver ça esthétique tu serais hors de la norme ( celle de la société donc de l'état) et de fait tu ne trouverais pas de travail...

Répondre à ce commentaire

Par Svikfull, il y a 4 ans (en réponse à Regeman):

*Michel Foucault…

Répondre à ce commentaire

Par Regeman, il y a 4 ans (en réponse à Svikfull):

Putin j'me plante tout le temps sur son prénom ^^ Merci ;) !

Répondre à ce commentaire

Par Pik la guepe, il y a 4 ans (en réponse à Regeman):

La compétition entre les individus a toujours existé et existera toujours, c'est valable pour chaque espèce, même les plus insignifiantes.
On voit ce processus chez les insectes,les bactéries,les mammifères, et même chez les espèces végétales. On lutte pour l'espace vital, les ressources et la reproduction au sain de sa propre espèce, et parfois avec celles qui sont totalement différentes( l'humain avec les virus, les carnivores avec les herbivores, les parasites avec leurs hôtes, etc...), pour l'espace vitale ou parce-que les ressources liées à la survie se trouvent dans l'organisme d'une espèce différente.
Que ce scénario se produisent, ou pas, on échappera pas à cette règle.

Répondre à ce commentaire

Par Akiren, il y a 4 ans (en réponse à Pik la guepe):

Mais est-ce que dans les autres espèces c'est simplement une envie de domination sans penser une seule fois à la survie du tout ? (je parle de l'espèce en question)

La compétition est certes présente dans la nature, mais l'objectif final est-il le même ?

Répondre à ce commentaire

Par Sultros, il y a 4 ans (en réponse à Lajiche):

Son idée a propos d'un salaire minimum versé a tous pour pouvoir subvenir a ses besoins primaires me rappel l'Utopie developpé dans "la nuit des temps" de René Barjavel
et j'adore cette idée

Répondre à ce commentaire

Par Mulder_Bk, il y a 4 ans (en réponse à Lajiche):

Le problème est que l'aliénation à la société capitaliste et de consommation est tellement forte que quand l'humanité sera (ou quand elle a été) au pied du mur elle ne réagira pas (n'a pas réagi)...

Répondre à ce commentaire

Par Oh un hibou, il y a 4 ans via l'application Hitek :

comment cet article a pu etre validé.. va vivre dans une grotte car le monde dans lequel tu vis ne sera jamais celui dont tu veux. Et les petites alusions politique, tu peux te les garder, tes opinions politiques on en a rien a faire.

Répondre à ce commentaire

Par Hitek, il y a 4 ans (en réponse à Oh un hibou):

Pas d'avis politique personnel dans cet article à priori, juste l'exposition d'une éventuelle solution avec des exemples précis déjà testé. Un article qui encourage aux débats d'idées.

Répondre à ce commentaire

Par Ez_Shadow, il y a 4 ans (en réponse à Oh un hibou):

Tout comme de ton avis sur l'article. Tu démontes des arguments valables sans argumenter de ton côté. C'est stupide. On s'en carre le cul des opinions de mecs frustrés comme toi parce que d'autres ont de bonnes idées.

Répondre à ce commentaire

Par LeTitanicNeSombreraPlus, il y a 4 ans (en réponse à Oh un hibou):

Oh un décérébré qui peut pas argumenter...
Il met son opinion, et propose un débat. Toi par contre chapeau bas, à part "Va vivre dans une grotte" et "alusion politique" *Sifflement*
Il le dit lui même dans l'article qu'il n'est pas l'exception à la règle de ses propos, mais au moins ses idées sont claires, précises et on voit où il veut en venir, pas trop de mot compliqué (J'avoue j'ai sauté le paragraphe "le principe de parcimonie" ).
Quand à ses allusions politiques, il dit juste que des pays ont trouvés des solutions qui fonctionnent et qu'il ne faut pas les négliger. Après le reste sont des évidences, que l'on y prête attention ou non, l'histoire même le dit, on se contente de ce que l'on a et on en pense pas à demain.

Répondre à ce commentaire

Par sylver, il y a 4 ans :

excellent :)

Répondre à ce commentaire

Par @Alois, il y a 4 ans via l'application Hitek :

Mouais...
#NoPoliticHere

Répondre à ce commentaire

Par Ginger, il y a 4 ans via l'application Hitek :

Un très bon article!

Répondre à ce commentaire

Par deri, il y a 4 ans :

Salut, en effet, certaines choses paraissent évidente, simplement 2 points que j'aimerai évoquer :

1/ Pour le revenu universel, à nouveau contourner le système n'est pas compliqué : en gros tout le monde touche 1000€, donc un potentiel d'acheteur plus important, de plus et dans la logique d'un marketing bien ficelé (type Apple) ils joueront sur la pénurie, ou du moins des stocks faussement "limités" pour augmenter les prix. De fait obligation de travailler pour s'acheter des biens etc... en fait cela risque surtout de créer une inflation importante rapidement.

2/ J'ajouterai l'adage "que demande le peuple? - Du pain et des jeux" pour rejoindre ton point de vue, à manger et de la distraction. De fait on se détourne des vrais problèmes. Cela conduit e nfait à une chose simple : l'Espoir. C'est lui qui nous empeche de nous rebeller, serait on prêt à risquer tout ce que l'on (pense?) a? Par exemple j'ai aujourd'hui un enfant, une femme et un appartement (surtout un crédit pour le moment^^) vais je risquer de perdre toute cette "stabilité" que je peux leur donner pour renverser ce système?

Personnellement je serais prêt à le faire, mais ayant débattu souvent de cela avec mon entourage je suis bien le seul (je parle d'environ 15 personnes). Tout le problème est là.

La seule solution "acceptable" serait enfin que chacun se décide à voter pour quelqu'un d'intègre et non plus pour une "tête" d'affiche....

Voilà pour moi bonne journée à tous.

Répondre à ce commentaire

Par Lt. Col. John Sheppard, il y a 4 ans (en réponse à deri):

oui, enfait pas sur que le revenu minimum résolve quoi que ce soit, c'est plutôt le principe même de profit et de croissance quil faudrait bannir par des loies contraignantes, des institutions compétentes et une coopération internationale afin de traquer les contrevenants ! Là on pourrait peut-être enfin profiter pleinement de notre temps et établir une sorte d'utopie à la Thomas More !! pour tous ceux que ça intéresse, le mouvement de la decroissance semble partager ces idées et est l'un des seul noyau de contestation organisé du système économique !

Répondre à ce commentaire

Par julien, il y a 4 ans via l'application Hitek :

gpalu x2

Répondre à ce commentaire

Par Louison , il y a 4 ans via l'application Hitek :

Un des articles les plus intéressant d'Hitek x) ! Plutôt d'accord avec le tout.

Répondre à ce commentaire

Par warel, il y a 4 ans via l'application Hitek :

Et bien je suis agréablement surpris de voir un tel article sur Hitek. Mais malheureusement il est juste impossible de voir notre monde évoluer dans ce sens. Parce qu'il y aura toujours des "jemenfoutistes" des "jemenfoupleinlespoches" et des "jeveuxplusdepouvoir". Exemple tout bête. En regardant les commentaires je viens de voir le mec dire blablabla ce que tu dis c'est de la merde blablabla. Bref. Notre espèce est voué à l'extinction. Et pour être honnête je pense que c'est pas plus mal. Qu'on rende à Mère Nature ce qui lui appartient. L'Homme est et surtout restera le pire fléau de la terre.

Répondre à ce commentaire

Par HeisenTheFifth, il y a 4 ans via l'application Hitek :

Article intéressant bien qu'assez défaitiste tout de même.
Je rejoins l'auteur sur pas mal de points mais bon j'ai quand même confiance dans le fait que l'humanité peut s'en sortir en situation de crise extreme.
En effet je penses pas qu'on va s'en sortir de par un processus lent mais de par un processus bref et plutot foudroyant qui permettra de retablir "l'équilibre".

Bon par contre désolé hein je sais que tout le monde va penser que je suis le stereotype du juif pleureur, mais la referance a Netanyahu je l'ai trouvée vraiment gratuite et sans lien avec le sujet, c'est un peu relou a force de voir ce sujet tomber a des endroits incongrues comme celui-ci. *blasé*

Répondre à ce commentaire

Par Akiren, il y a 4 ans (en réponse à HeisenTheFifth):

J'ai dû passer à côté, elle est où cette référence ?

Répondre à ce commentaire

Par HeisenTheFifth, il y a 4 ans (en réponse à Akiren):

Ils l'ont retiré apparemment.

Répondre à ce commentaire

Par Xsawblood, il y a 4 ans :

L'Homme n'est pas éternel, rien n'est éternel. L'humanité s'éteindra tôt ou tard quoi que l'on fasse. On n'est pas propriétaire de la terre, juste locataire.

Répondre à ce commentaire

Par Lokar, il y a 4 ans via l'application Hitek :

Article très intéressant et ta vision du monde n'en est pas moins.
Sauf que tu dis que c'est pas de l'utopie mais ça l'est. L'homme est né et restera le même jusqu'a la fin de ses jours.
Je m'explique, l'humain veut toujours avoir plus que les autres, toujours plus de pouvoir, plus d'argent etc.. C'est ancré en nous depuis la préhistoire, depuis que le système économique est né. On tend toujours a avoir plus que d'autre.
Au tout début l'économie reposait sur du troc, il n'y avait pas d'argent, mais on jugeait d'une valeur plus ou moins importante nos vivres nos objets etc.. Et l'homme commençait déjà a vouloir toujours plus que les autres pour pouvoir échangé mieux et montré qui est le patron.
Certes il faudrait un véritable bouleversement pour changé les idées des élites de ce monde, mais après ce bouleversement on recommencera comme avant, c'est un cercle. L'homme est né compétiteur et le restera.
Prenons un exemple tout simple, il n'y a même pas besoin d'argent des fois pour prouvé cela. Prenons l'exemple des jeux video, il y a des niveau des armes armures plus ou moins puissante que tous les joueurs veulent posséder pour montré aux autres qui est le meilleur. On est en compétition dans n'importe quel domaine et ça changera pas, c'est gravé dans notre esprit. Mais quand tu regardes dans le monde animal ca fonctionne pareil, c'est la loi du plus fort qui l'emporte. C'est triste à dire mais c'est la vérité..

Répondre à ce commentaire

Par Muad'hib, il y a 4 ans (en réponse à Lokar):

Il existe des sociétés où la compétition n'est pas première, l'Humain n'est pas compétitif par nature, il est associatif. Nous sommes des animaux sociaux, si la compétition pré-éxistait à l'associatif, il n'existerait pas de sociétés.

Pour reprendre un épisode de e-penser qui illustre cette assertion : il existe environ 10% de gaucher sur terre pour environ 90% de droitier. Si la nature tend à l'équilibre, pourquoi n'observe t'on pas un 50 50 ou une disparition des gauchers ? Car il ont un avantage compétitif majeur. En effet pour les sports de combats, le droitier est souvent désorienté face à un gaucher tandis que celui-ci à l'habitude des droitiers. Bon dans ce cas pourquoi n'y a t'il pas plus de gaucher ? Car ils ont un désaventage associatif. Ainsi, la majorité des outils sont conçu pour droitier. Ce qui nous amène à la conclusion que l'homme trouverait un équilibre avec 90% d'associatif, et que 10% de compétition.

Il existe d'autre exemple comme les théories de dons et contre-dons (Khula) de Mauss (je crois).

Enfin tout ceci pour dire qu'à mon sens l'homme pour survivre à d'abord besoin de coopération que de compétition. Et c'est en privilégiant la compétition que nos chers dirigeants nous empêchent de coopérer et de créer qqch de nouveau.

Répondre à ce commentaire

Par Lokar, il y a 4 ans via l'application Hitek :

Je rajoute que je ne suis pas contre tes idées, mais il va falloir tapé fort pour que cela marche et donc aller vers un changement des mentalités à la racine.
Dis moi quand tu es prêt a rassemblé un maximum de personnes pour leur faire comprendre tout cela. Et ensuite je te suis pour menés une révolution mondiale. (Je suis très sérieux) il faut que ça change notre système nous mange a petit feu

Répondre à ce commentaire

Par Saillight, il y a 4 ans :

Je suis assez déçu de Yoann (et d'Hitek pour avoir publié cet article) qui faisait généralement de bons et drôles articles scientifiques et là la science n'est qu'un prétexte à faire passer des idéologies politiques. Les 3 principes dont tu nous parle n'ont rien à voir avec le reste, tu nous dit que l'écart entre les riches et les pauvres est la raison de la fin du monde mais tu n'en reparle pas dans la suite de l'article, tu nous parle du revenu minimum pour à la fin nous dire que ça change rien au final. Vraiment cet article est idiot, brouillon et n'a surtout rien à faire ici, cet article n'est pas là pour inciter au débat mais pour tenter de faire avaler aux gens des idéologies.

Répondre à ce commentaire

Par Quelqu'un, il y a 4 ans :

Le système s'amuse à créer des besoins en nous bombardant de publicité et de beaux discours, pour nous reprendre les sous que l'on a obtenu en travaillant dans un mode de vie que l'on pense être le nôtre, mais qui en fait est totalement orchestré pour répondre aux besoins de l'état...

Répondre à ce commentaire

Par Lokar, il y a 4 ans via l'application Hitek :

Je ne suis pas d'accord avec toi. Je trouve que cet article nous fait réfléchir et fait prendre conscience a certains que le monde va mal. Ce qu'il propose est une solution comme il peut il y en avoir d'autre. Et encore dans cet article il ne parle que de la société de surconsommation dans laquelle nous vivons, il ne parle pas de religion de guerre de toute les catastrophes qu'ils se passent dans le monde. Tout le monde dit mais personne n'agit. Je pense qu'il serait temp et cet article est paru sur hitek mais aurait très bien pu paraitre sur un autre site.

Répondre à ce commentaire

Par Jak-Altair, il y a 4 ans :

Alors les trois principes servent à expliquer l'organisation de la société. Et j'y reviens régulièrement (La stabilité, les codes du conditionnement...) De plus j'explique que l'écart entre les riches et les pauvres se comble grâce au revenu de base qui donne plus de liberté aux pauvres et la possibilité d’interagir en société.

C'est triste d'avoir une façon de pensée aussi fermée.

Répondre à ce commentaire

Par SoldierJo, il y a 4 ans (en réponse à Jak-Altair):

t'aime que Nicolas ais tous ça a lire, petit galopin, mais très intéressant,gg.

Répondre à ce commentaire

Par Medicinal Fried Chicken, il y a 4 ans :

Ca sera moins dur de créer ton univers blanc

Répondre à ce commentaire

Par Saillight, il y a 4 ans :

L'écart se comble, ok, mais tu parle d'un écart "colossale", donc on est encore loin du compte, donc le monde est toujours foutu? Sinon pour tes principes où reprends-tu le principe de parcimonie, tu le cite à la fin mais j'ai beau chercher je vois pas le lien, j'ai eu beaucoup de mal à lire l'article donc j'ai pu le rater mais pour le coup je vois pas, tu reviens très brièvement sur la théorie de l'évolution (et honnêtement même quand tu y reviens c'est pas très utile et à moitié hors-sujet), et pour l'équilibre à la limite mais ça reste très vague, donc je vois pas en quoi ils expliquent l'organisation de la société (encore une fois j'ai trouvé l'article très brouillon donc il se peut que j'ai mal compris). Et sinon tu finit l'article sur un truc du genre "consommer sans excès", alors oui je suis entièrement d'accord et c'est les thématiques que je cherchait dans cet article mais je vois pas le lien avec le reste de cet article.

Vraiment cet article est selon moi

Répondre à ce commentaire

Par Akino , il y a 4 ans via l'application Hitek :

moi je l'ai toujours dans la gorge Panama Papers. Les Anonymous pourraient pas hacker un ou deux paradis fiscaux remplis de sous et faire comme dans Insaisissables (Quelle justice me direz vous je suis anarchiste et anti-gouvernementaliste) mais à leur actuelle quitte à choisir entre des pourris dont je peux citer les noms et un groupe anonyme né et élevé sur Internet je préfère le second car eux au moins ils ont encore une morale et ils se battent pour des idéaux et pas du pognon ou des ayant-droits sur telle ou telle chose.

Répondre à ce commentaire

Par LeTitanicNeSombreraPlus, il y a 4 ans (en réponse à Akino ):

Perso quitte à être intelligent, ce battre pour ses idéaux et se faire du pognon en même tps... non?

Répondre à ce commentaire

Par Saillight, il y a 4 ans :

Vraiment cet article est selon moi mal rédigé et tu mélange absolument tout sans jamais vraiment répondre à la question.* (Un jour Hitek mettra vraiment l'édition des commentaires)

Répondre à ce commentaire

Par Klafooty, il y a 4 ans :

J’adhère à 100% avec tout ce qui a été dit ! Et comme j'ai dit une fois au maire de ma commune : "Je m'en fous de voter pour toi, moi je vis dans le futur, je pense au monde qu'on va laisser à nos enfants".

Namasté _/\\_

Répondre à ce commentaire

Par KillThePseudo, il y a 4 ans via l'application Hitek :

Ahah étant élevé en BTS Chimiste, voir le "tout tend vers un équilibre, c'est thermodynamique" je trouve ça cool :') rien que pour ça je vais me suicider pour que la terre se porte mieux sans ma présence !

Répondre à ce commentaire

Par némésis , il y a 4 ans via l'application Hitek :

Point de vue intéressant mais utopiste comme c'est dit dans l'article. Dans la dynamique actuelle j'approuve le "on est foutus" car même si les bonnes idées existent ( et en masse) je pense personnellement que le point de non-retour est franchis depuis un bon moment, pour autant rien ne m'empêche d'essayer de me comporter de la manière la plus "juste"possible dans mon quotidien bien que cela soit purement subjectif. Et je suis comme une grande majorité d'humains, attentiste de l'homme ou femme providentiel ou événement qui nous pousseras à agir dans le sens commun.
Article de qualité merci hitek

Répondre à ce commentaire

Par nova, il y a 4 ans :

Allez profité de vos vies ! Plus personne de bosse !!!
YOUHOU
Pour voyager tu iras a pieds ! Pour lire tes livre tu les ecriras à la main ! Plus de tele plus de petrole plus rien ! A moins d'aller faire tourner les usines toi meme !
Ahhhh la vie, libre.. la vraie !

Répondre à ce commentaire

Par nova, il y a 4 ans (en réponse à nova):

avec des fautes partout !

Répondre à ce commentaire

Par WatiMax98, il y a 4 ans via l'application Hitek :

Le revennu de base inconditionnel est actuellement en votation en Suisse.

Répondre à ce commentaire

Par joe255193, il y a 4 ans :

NOOOONNNN !!!! HITEK est devenus communiste .

Répondre à ce commentaire

Par RK33, il y a 4 ans :

Tant qu'il y auras les carriéristes et les autres, il y aura deux "mondes" différents.

Répondre à ce commentaire

Par litch76, il y a 4 ans :

L'humanité n'est pas prêt de s'éteindre et j'ai preuve ! Le Docteur est allé a la fin de l'univers et il restait encore des Hommes !

Répondre à ce commentaire

Par Eve, il y a 4 ans :

Oufff !!! Plus je vous lis les gars et plus je crois que c'est la femme qui aurait due être créé en premier, elle aurait comprit elle qu'un animal ça ne parle pas et elle aurait été dire au créateur que le gars qu'il lui a donné veut sa mort et dit comme le dit l'adage après "une femme avertie en vaut deux". On en serait pas là aujourd'hui.
Bon sens !! Cet article est rempli de bons conseils, ne voyez-vous pas qu'en 2016 et avec toute la technologie moderne et la science il est inexcusable que la planète ne soit pas tel un paradis moderne où tous les gens auraient leur maison de base, leur nourriture de base, des vêtements de base et qu'en ayant un emploi il contribueraient en investissant pour modifier ou améliorer leur maison en y ajoutant , je sais pas moi ; un système de son haut de gamme par exemple, s'ils veulent des vêtements de marque ou s'ils veulent manger au restaurant cela continuerait de faire rouler l'économie.
Cela permettrait une vie dans la dignité au lieu d'être des : sans-abris, des
Martyres mourants de faim et dénudés que l'on retrouve à travers la planète. Je sais qu'il y en a qui diront que je suis rêveuse mais,je sais aussi que c'est faisable si seulement les efforts des organismes qui tentent de mettre en place l'aide humanitaire n'était pas détourner ou bloqué par des gens mal intentionné qui ne veulent pas l'épanouissement des pays qui en on besoin. Si les pays qui sont dans l'abondance distribuaient ( et je sais que des compagnies et commerces le font dans leur ville cependant, il y a encore un grand besoin à travers la planète ) d'abord, sans pénaliser personne, dans leur secteur qui son dans le besoin et ensuite envoyaient se qui reste de leur surplus aux autres pays il y aurait pas d'injustice en jetant ce surplus de nourriture, vêtements, matériaux ou accessoires aux vidanges soit en raison de limite de cotât ou de n'avoir pus le vendre ce surplus.
L'être humain est sensé être hautement intelligent et le montre dans les constructions gigantesques et spectaculaires qu'ils érigent avec orgueil, et dans la technologie informatique et électronique qu'ils inventent avec sagesse et grand savoir cependant, ils sont incapable de régler de simple problème de besoin de base qu'est loger, nourrir et vêtir leur semblable qui n'en on pas. Au lieu de cela, les moyens financier sont utiliser pour construire des Satellites (qui on fait de notre atmosphère autour de notre planète une vraie poubelle extra planétaire et qui nous a tout moment peu nous tomber dessus si ca ne se fait pas déjà), des fusées, des microscopes de plus en plus coûteux à fabriquer pour voir de plus en plus loin dans la noirceur du ciel ( pourquoi ne pas les utiliser pour voir et montrer les inégalités et besoins dans le monde ). Pourquoi ne pas utiliser toute cette argent pour d'abord régler et stabiliser en permanence les besoins sur notre magnifique planète et ensuite prendre les surplus financiers pour ces jouets oui je dis jouets parce qu'ils ne servent qu'à une infime partie de gens.
Oui vraiment cet article donne de quoi réfléchir, il ne reste plus qu'a passer à l'action car heureusement il y a encore ici-bas des gens de bonne volonté.
J'en aurais bien ajouté mais faut laisser la place à d'autres..
Merci quand même de m'avoir lu d'accord ou pas.......

Répondre à ce commentaire

Par Jessica , il y a 4 ans :

Ici en suisse nous avons les votations le 5 juin pour le revenu de base ... Des sondages ont été effectués mais pas mal de monde sont contre ... pourtant comme écrit dans l'article se serait plus bénéfique qu'autre chose! Actuellement je suis maman au foyer, avoir un revenu pour être à la maison à s'occuper de ses enfants mais quel valorisation se serait! Certes on a l'amour de nos enfants en retour ect ect mais c'est pas ça qui va payer les factures, les vacances ou les futures études des enfants... Le problème de l'humanité c'est que c'est un énorme troupeau de moutons! Bref

Répondre à ce commentaire

Par Zangdharr, il y a 4 ans :

C'est pas l'humanité qui est foutu, c'est notre civilisation : nuance... Quand le monde s’écroulera je peux vous assuré que les inuit et les amazonien en auront rien à foutre.

On est comme ça nous les Hommes :Grandir, Construire, Produire, Détruire, Mourir, Revivre, Recommencer.

Mais on va mettre un peu de temps a disparaitre, les romain on tenu 1500 ans, ou 2300, ou 2700 ça dépend comment on compte. Notre société capitaliste a à peine un siècle ^^
On a largement un autre siècle, ça nous laisse le temps de mettre des boites de conserve de coté.

Répondre à ce commentaire

Par nakaryu, il y a 4 ans :

la seule solution serait de reduire de 6 milliards la population humaine comme ca les gens pourront continuer a consommer un max avec des conscequences moindres parce que si certains croient que l'etre humain peut changer et se reguler c'est qu'ils sont vraiment innocents et naif
Etre moins nombreux pour que l'humanité survive

Répondre à ce commentaire

Par Akiren, il y a 4 ans (en réponse à nakaryu):

En fait si tu cherches tu peux trouver des tribus humaines qui ne sont pas dans cet état de consommation ou surconsommation... Pas forcément pour une question de moyen à disposition mais par croyance je suppose ou simplement parce qu'ils vivent bien dans leur peau. Je ne dis pas qu'il faut nécessairement être comme eux... mais que tous les peuples ou civilisations ne sont pas comme notre civilisation capitaliste/occidentale (ce n'est plus vraiment une civ uniquement occidentale depuis longtemps mais bon ^^)

Répondre à ce commentaire

Par nakaryu, il y a 4 ans (en réponse à Akiren):

oui c'est possible qu'il existe des societés differente de la notre mais la majorité du monde vit dans le meme systeme que nous celle qui different sont encore la la uniquement parce qu'elles sont isolés ou parce qu'elles ne representent aucun interet pour les grandes industries

Répondre à ce commentaire

Par Akiren, il y a 4 ans (en réponse à nakaryu):

C'est effectivement le cas ^^
Comme je le dis ailleurs, peut être même que c'est leur faible nombre qui leur permet de vivre différemment (encore que ça reste à prouver du coup).

On a vraiment du mal à imaginer comment sortir du système en masse ou le changer c'est sûr. Après ma réponse voulait juste dire qu'on qu'on aurait pu et qu'on peut être différent mais c'est sûr que c'est complexe et que ça n'est pas ce qu'il y a de plus facile à réaliser ^^

Répondre à ce commentaire

Par Nemera, il y a 4 ans :

Des solutions existent et ont déjà été pensées. Je pense au VENUS PROJECT. Une refonte de la société où même la notion de monnaie disparaît. Où l'obligation de travailler est abolie. Où il n'y a plus d'État, mais de l'auto-gestion. Où il n'y a plus de riches ni de pauvres. Tout se base sur la gestion des ressources.

Je vous conseille vivement d'en apprendre plus sur ce projet de grande envergure. Il faut simplement se réveiller.

Répondre à ce commentaire

Par Valerione, il y a 4 ans :

Tu parles d'un salaire minimum qui financerai nos besoins primaires accordé à tout le monde et pour démontrer que ce n'est pas utopiste tu explique que cela pourrai être financé par les aides sociales sans compter la sécurité sociale.

Si j'ai bien saisi tu explique qu'il serai alors inutile de travailler sauf si l'on souhaitais gagner plus d'argent pour se faire plaisir.

Je pense pas me tromper en affirmant que les aides sociales dont tu parles sont financés par l'imposition qui elle même est s'appuie sur le travail?

Si seulement les personnes ayant envie de se faire plaisir travaillais il faut savoir qu'elle n'aurait peut être pas à le faire à pleins temps et ce nombre serai en aucun cas suffisant pour répondre au besoin de ce salaire de base que tu propose

Dans ce cas là ton raisonnement est utopiste. Pas réalisable en gros. Vive le capitalisme!

A plus jvais bouffer mcdo regarder game of thrones et mater les anges pour me culturer l'esprit!

Répondre à ce commentaire

Par TeyH0d0r, il y a 4 ans (en réponse à Valerione):

Tu n'as pas bien lu l'article. Il propose une répartition des richesses, c'est à dire aller chercher l'argent où il est. (En gros chez les plus riches), afin que chacun ait droit à une vie décente. Personnellement, je pense que cela passerait inévitablement par une déprivatisation, et une réappropriation des industries par l'état.

Répondre à ce commentaire

Par TeyH0d0r, il y a 4 ans :

L'article est très politisé..... et c'est tant mieux ! C'est bien d'arrêter de faire de la politique un tabou, alors que c'est pourtant un élément central nos sociétés. (et ce malgré le déni total de démocratie dont font preuve nos gouvernants, cc Valls)

Cependant, je pense que l'article aurait gagné à être découpé en parties (en plusieurs articles ?). Ça aurait améliorée la lisibilité je trouve. Parce que là c'est vrai que ça faisait un peu le gars passionné de politique qui laisse pas parler ses potes à table... :') Du coup ça en a rebutés certains à ce que j'ai pu voir, c'est un peu dommage.

Répondre à ce commentaire

Par TeyH0d0r, il y a 4 ans (en réponse à TeyH0d0r):

NB: Par contre je ne suis pas du tout d'accord avec la conclusion/le titre de l'article, à savoir "l'humanité est perdue". Non, changer les mentalités est possible. Déjà, ça passe par de l'éducation populaire (un peu comme le fait cet article), et surtout, quand la crise écologique atteindra l'Europe de manière très visible, les personnes seront de toute manière obligées de changer leurs habitudes.
La question étant: " Pourquoi ne pas s'y mettre maintenant, pour éviter un choc trop brutal ?"

Répondre à ce commentaire

Par IULEOFDEATH, il y a 4 ans :

Article intéressant :)

Attention, quand tu dis "l'individu évolue" quand on parle d'évolution on parle de population jamais d'individu. :)

Répondre à ce commentaire

Par Mouais, il y a 4 ans :

Pavé César, ceux qui n'ont pas lu te saluent !

Répondre à ce commentaire

Par kozengod, il y a 4 ans :

Bon j'ai pas lu tout les commentaires mais l'article oui, effectivement beaucoup de points abordé même si un peu brouillon, on ne parle pas de l'extinction des especes qui nous menes au gouffre (comme pour le moment les abeilles, ce dont einstein avait prédit que ce serais le début de la fin)

le revenu universel est une bonne et mauvaise chose, l'argent en faite est mauvais de base, car comme dis dans un autre commentaire, le system marketing trouverais un moyen de creer l'inflation par de fausse pseudo penurie pour augmenter cela, de plus les sociétés sont doué pour nous faire croire qu'on a besoin d'une chose finalement inutile (apres tout une voiture tant que ca roule, ...) mais c'est la base du marketing, et meme avec un system de troc comme a l'epoque on aurais le meme soucis donc pas vraiment de solutions viable de ce coté la, apres oui je suis d'accord sur le principe mais faudrait muselé les société pour que tout sois carré...

le soucis arrive donc maintenant, revenu universel, besoin restreint et donc au final comme dis "juste ce dont nous avons besoin", euh quelqu'un a vu matrix et le bol de poridge ? meme principe, ce qui enleverais toute notion de gout, apres tout l'exemple des cerises en hiver peut-être le même en été, le corp n'en a pas réellement besoin, on a juste besoin au final des nutriment que le corp a besoin pour fonctionner...

donc revenu on peux pas le reformer correctement, la nourriture et les besoins ne peuvent etre reguler sans virer l'avis des gens... en faite quand j'ai lu l'article, tout le long j'ai eu en tete le film "Equilibrium" tout le monde dans un monde carré sur le meme pied d'egalité ou le libre arbitre disparait au detriment de la stabilité mondial, certe plus de pauvreté ou de famine etc mais l'humain sans etre conditionné est fais pour demander toujours plus, mieux et en plus grosse quantité, c'est ancré et non juste dans nos esprit, apres tout meme de la prehistoire dont nous avons pas tellement evoluer sur le plan physique, comme dis la société a beaucoup changer et evoluer, mais toujours dans ce sens et pourquoi, car l'humain demande ca...

les jeux maintenant ainsi que la poudre aux yeux pour detourner l'attention, biensur, rome l'avait deja bien compris et meme avant, mais pourquoi, car simplement l'humain a besoin de distraction, d'espoir, c'est con mais c'est comme ca, l'humain veut croire pour avancer, suffit de voir les religion, c'est leurs concepte de base de croire en quelque chose pour avancer avec une ideologie, je dis pas qu'ils ont tord, mais c'est un choix de vie comme un autre, certains croient en dieu, d'autre en un system, d'autres en la politique, mais dans tout les cas dans quelque chose qui les régis car les gens sont programmé pour obéir ou tout en ayant l'espoir d'un jours qu'on leurs obéissent, donc le system de pouvoir qui revient...

d'ailleurs le livre "les jeux de l'esprit" montre egalement tres bien le concepte, les scientifiques qui reprennent les rennes de la planete pour eradiquer la faim, la maladie, abolir les jeux, donner tout aux gens, ca fini comment ? en suicide de masses car les gens sont "blasé" n'ayant plus de distraction si ce n'est vivre pour vivre, vivre tres bien, avec des loisirs, mais ce n'est pas suffisant, donc meme les scientifiques par un procéder ingenieux est retourner doucement vers les jeux a une plus grande echelle, je laisse le nom du livre pour les interesser qui ma foie est tres bon et relate tres bien ce qui se passerais dans le cas ou un system comme decrit dans l'article serait etablis...

bon je casse certe un peu l'article, tout en etant d'accord avec lui, non je suis pas schyzo ou bipolaire mais realiste, meme si un mouvement de masse bougerais maintenant, qu'on nous imposerais un nouveau regime et société, on a deja trop tiré sur la corde de la planete, on pille les ressources globale que produit la planete en 7 mois, ce qui pousse a creer tout ce qui est ogm et bientot bien pire, on a un system favorisant les riches au lieu des pauvres (en prenant la richesse total des 10 personnes les plus plus riche du monde, il y aurais assez pour que chaque etre humain vive une vie totalement a l'abri, ca fais peur...)

de plus les especes s"eteignes a vitesse grand v, sans compter que la mentalité des gens change, certes, mais trop lentement, ce qui fais que le temps qu'on se bouge, car comme certain j'en debat souvent avec mes proches et aucun n'est pret a changer, donc le temps qu'on fasse changer les idees, ce qui prendrais des decenies voir plus, la planete nous aura dis merdes, les especes seront eteintes, l'energie fossile sera inexistante, le climat sera trop degradé... il est juste... trop tard...

d'ailleurs la derniere etude pour reprendre ce qu'il etait pronostiquer par la nasa serais que la terre deviendrais comme mars, une planete desertique non peuplée, pourquoi, car nous detruisons tellement les ressources naturelles, le climat, les autres especes, notre propre especes, que une fois qu'on sera parti, la terre continuera de tourner, mais sans avoir le necessaire pour redemarrer correctement, au pire qu'elle redemarre ou aille vers le declin desertique, on sera plus la pour le voire...

la est le dernier point a abordé du changement de mentalité, pourquoi les gens bougent pas principalement ? libre arbitre, stabilité, argent, pouvoir ou quoi ? non, la reponse qui revient souvent est juste, je m'en fou je serais plus la pour le voir, l'individualisme de l'humanité qui perd justement cette humanité est aussi un des facteurs nous propulsant vers le déclin de notre espèces qui bien que prevenue et le sachant depuis trop longtemps, ne reagit toujours pas et si elle le faisant meme demain serais trop tard...

Répondre à ce commentaire

Par Mutagen, il y a 4 ans via l'application Hitek :

Vous, vous n'aimez pas les majuscules! Non, sans plaisanter, je pense, comme beaucoup de personne, que c'est bel et bien notre civilisation qui est sur le déclin et non pas l'humanité. Après, une bonne grosse guerre des familles permettrait de faire ( peut-être) table rase? Une crise économique?

Répondre à ce commentaire

Par wawan, il y a 4 ans :

Bonsoir, simplement. L'humain et sa nature ne sont t'elle pas la cause. Pas que je remette en doute 'l'evolution'; mais une remise en cause des principe d'éducation et d'ouvertute d'esprit (ne plus avoir peur de 'linconnue (racisme, homophibie, etc...) mais en laissant l'être humain telle qu'il est depuis l'enfance (summer hills) mais pas sans cadre de bienfaisance ou malfaisance (rapport a la société). Son naturel ne serait til pas dans un droit comun??? Laissont l'être, non ' manipulé', humain; faire le choix de l'humanité ou toute personnes est égal a une autre? Je n'ai pas la réponse mais juste un certain point de vue. Objectif ou non (philosophique ou freud

Répondre à ce commentaire

Par Vallox, il y a 4 ans :

Mais en faite, c'est simple, con, mais simple: Faut utilisé la méthode du film (oui, je vous l'avais dit, les idée tiré de film sont généralement très con) Fight club, faire en sorte de supprimé la totalité des donnée bancaire. Au début ce sera le gros bordel, c'est sûr mais avec un peu de recul, tout le monde sera de nouveau à égalité.

Répondre à ce commentaire

Par Dragoth, il y a 4 ans :

C'est terrible comme article, perso je l'ai lu avec "on va tous crever" de Didier Super dans la tête.

Hormis cette chanson ça me fait également penser à Kaamelott :

"Tout cela n'est rien. Absolument rien ! Il y a peu de temps quelque chose a fait Boum.
Voila, nous sommes sur une toute petite miette expulsée par ce boum, qui dérive et tournicote sur elle-même, en attendant sa fin, proche!
Sur cette miette de tous petits organismes gesticulent ; ça nait, ça vit, ça meurt.
Tout cela n'a aucune conséquence."

Répondre à ce commentaire

Par Eve, il y a 4 ans (en réponse à Dragoth):

Puis-je me permettre de faire remarqué que la terre est la seule planète jusqu'à présent qui possède une variété aussi impressionnante que complexe dont jusqu'à ce jour aucune autre splendeur n'a pu être détecter dans tout l'univers ( et qui, selon les astronomes, va jusqu'à des millards d'années lumières en distance ) et pourtant il y en a eu certainement d'autre après nous de ces Boum. Peut-être oui on vie on meurt mais j'ai lu dans un article que les scientifiques ne comprennent toujours pas pourquoi le corps se régénère à tous les 7 ans et qu'un jour ce processus cesse qui fait qu'on vieilli et on meut alors qu'avec ce régénérèrent on devrait vivre sans fin. Dans mon observation j'ai aussi remarquer qu'il ni a eu aucune nouvelle modification ou évolution naturel de l'être humain ( mis à part celle que l'humain modifie lui-même avec toutes ces expériences d'opération chirurgicale ) qui ne viens pas d'une évolution de la nature mais qui provoqué par une manipulation génétique causer par l'être humain.

Répondre à ce commentaire

Par Simizu, il y a 4 ans :

Je m'attendais à un article scientifique avec des opinions de professionnels, avec un débat et au final on se retrouve avec un article remplis d'opinion personnelle et avec des raisonnements simplistes. Notamment le fait du "le peuple a faim donc a renversé la monarchie". Très discutable ce genre de raisonnement sachant les sociétés démocratiques premièrement sont minoritaires sur cette planète (le monde ne se résume pas à l'occident) et que même dans l'occident il y a des monarchies parlementaires. Que d'affirmer que la monarchie française s'est effondrée suite à un problème de nourriture est également très réducteur car plusieurs facteurs sont à prendre en compte (idées des Lumières, volonté de la Bourgeoise de prendre la place d'une noblesse vieillissante, un régime refusant de se réformer notamment en appliquant les réformes de Turogt et un peuple qui s'est certes révolté mais qui dans les lettres de doléances ne demandait nullement le renversement du régime). Le revenu universel c'est également très discutable, premièrement il n'y a pas que dans les sociétés capitalistes où le travail était essentiel pour vivre. Certes la notion de travail a évolué en étant considéré comme essentielle, valorisante ce qui n'était pas le cas notamment sous l'Ancien régime où les nobles ne travaillaient pas ni le clergé (effectivement ils travaillaient mais à l'époque se battre et prier c'était pas considéré comme un travail au sens de cultiver la terre, faire du commerce etc) et que certains bourgeois du XIX ne travaillaient (sauf écrire des livres) mais la majorité du peuple a travaillé. Le revenu universel a beau avoir été tenté dans des villes ça ne signifie pas qu'à une grande échelle cela fonctionnerait. C'est comme dire j'ai une démocratie directe dans mon village de 100 habitants tentons la même chose dans mon pays d'un milliard d'habitant. De plus une société aura bien besoin de chirurgien, médecin etc et si ces personnes se mettent à travailler 10h par semaine ou mois ça risque vite de poser des problèmes. De plus une société entièrement payé par un revenu universel ce n'est pas sûr que certains jobs essentiel soit effectué (qui ferait le job d'éboueur ou ouvrier s'il reçoit l'argent essentiel à sa survie) ce qui risque de poser des problèmes par la suite, surtout si le revenu universel est posé en principe sur la Terre entière (car c'est la seule chance pour que ça fonctionne) car si l'Etat doit importé tout ce que nous consommons il ne fera pas long feu avec une balance importation/exportation totalement déséquilibré. Sans oublier qu'une personne touchant le revenu universel et une personne touchant le revenu universel + travaillant ça créer de nouveau un déséquilibre dans le pouvoir d'achat. Logiquement si des personnes gagnent plus elles peuvent dépenser plus. Certains produits seront donc plus demandé que d'offre disponible ce qui créer une inflation et certaines personnes ne peuvent plus acheter ce biens. Si elles veulent l'acheter elles se doivent de nouveau de gagner plus que la catégorie de personne étant privé de ce bien donc de travailler et le problème ressurgie. Donc on pourrait très bien ce retrouver dans deux solutions. Soit certains métiers essentiels pour la population ne sont plus exercé donc cela pose un problème à la société soit quasiment tout le monde se remet à travailler en plus du revenu universel et dans ce cas on a rien changé car les personnes ne travaillant pas se retrouveront dans la même situation qu'à l'heure actuelle.

Répondre à ce commentaire

Par Gérard RACINNE, il y a 4 ans :

Une approche partagée... Mais selon moi, il manque la remise en cause de la propriété des moyens de production et de distribution, c'est à dire la nécessiter de socialiser les biens communs volés qu'il va falloir gérer collectivement pour les préserver.

Répondre à ce commentaire

Par Andreas, il y a 4 ans :

Je déplore le fait que Hitek se mette à la politique mais je dois reconnaître que c'est bien écrit. On sent très clairement le bord politique de l'auteur mais ce n'est pas trop grave c'est comme dit précédemment bien écrit et argumenté.

Pour ma part je trouve qu'il n'y a rien de nouveau dans les propos énoncés ci-haut, c'est globalement ce que l'on entend à Nuit debout et depuis toujours de la part des anticapitalistes mais je vais réagir à certains point notamment sur le RU.

(J'ai écrit avant d'avoir lu l'allusion à nuit debout à la fin de l'article preuve que j'avais vu juste)

1/"il suffit de retirer l'ensemble des aides sociales existantes en France (APL, RSA…)" Ici vous faites une grosse approximation, déjà vous ne précisez pas de montant mais j'applaudis au fait que vous proposiez un financement ! Pour un montant égale à 800€ /moi il faudrait éliminer Les allocations et la Sécurité social, d'après ce que j'avais lu.
Je trouve l'idée intéressante et qui mérite d'être débattu mais pas si son financement repose sur l'abandon de la sécurité social or il faut que le RU soit au minimum de 800€ pour être intéressant. De plus il faudra veiller à ce que les gens travaillent quand même, pas forcément dans le privé mais dans le public ou l'associatif car à mon sens c'est un devoir de chacun dans la mesure de ses capacités de contribuer à la société.

2/ "Car oui, vu que tout s'achète y compris le bonheur, vous allez accepter d'entrée de jeu de rentrer dans le moule de la société capitaliste, car elle dit "Travailler plus pour gagner plus""

Vous liez la notion de travail et de capital ensemble or à mon sens c'est faux. Le capitalisme c'est simplement le fait de faire fructifier un capital et on peut faire ça sans travail. De plus la notion de travail a existé bien avant la notion de capitalisme même les sociétés les plus "primitives" avait des notions de travail et de hiérarchie.
Le travail n'est pas une fin en soi mais un moyen nécessaire de s'intégré socialement et de participé à la société. D'ailleurs le travail c'est pas forcément de se faire exploité par LVMH pour fabriqué des costumes pour 3 fois rien en attendant de se faire viré (je schématise) mais c'est aussi le fait de s'impliquer dans une association, donc lié les deux notions est à mon sens faux.

3/ "Cette compétition aliène l'Homme. " Je suis de ceux qui pense que ça fait plus de bien que de mal, je reconnais que beaucoup d'individu ne sont pas fait pour la compétition et ne s'y reconnaisse pas. Mais chez certains c'est un catalyseur qui pousse au dépassement de soi et permet d'obtenir de meilleur résultat. D'ailleurs la théorie Capitaliste est basé sur le principe de compétition et permet de tiré les prix vers le bas donc ce n'est pas tant que ça une mauvaise chose. Mais vous liez un peu trop les deux notions, je reconnais qu'il y a un lien très fort mais même si nos sociétés évoluaient vers un monde sans capitalisme, il régnerait encore de la compétition bref il y a corrélation mais pas une causalité.

Bref ce que je déplore c'est que l'auteur est visiblement une partie prenante au mouvement nuit debout et qu'il a donc des sensibilités de gauche d'ailleurs on le ressent très clairement dans le texte. Je n'ai pas la même sensibilité vous l'aurez deviné mais je n'aime pas l'idéologie déguisé... Pour ma part je suis un participant d'un capitalisme raisonné qui peut être réformé et tendre vers un équilibre sans pour autant mettre le système dans un état instable. Il faut donné du temps au temps et je vous assure que en 2050 on sera toujours là (le capitalisme contrairement aux autres idéologies défendu à nuit debout sait évoluer) sauf si skynet en décide autrement bien sûr...

Et puis a chaque contestation social ou crise économique c'est toujours la faute au système capitaliste et tout le monde prédit sa fin prochaine depuis presque 200 ans et il est toujours là ... Même Marx et sa superbe théorie de Myopie du Capitalisme que j'ai trouvé super intéressante démontre que c'est faux un peu plus chaque jour...

Répondre à ce commentaire

Par Akiren, il y a 4 ans (en réponse à Andreas):

Je pense (je ne dis donc pas que ce que je dis est juste) que la notion de travail a évolué. Dans le sens où le travail était d'abord un moyen de dire "j'ai ma tâche, tu as la tienne" parce que tout le monde ne pouvait pas toujours tout faire en même temps... Ce qui n'induit pas qu'une personne disait aux autres quoi faire, seulement que chacun œuvrait pour la communauté. Maintenant le travail n'a plus forcément cet aspect, c'est certes un moyen de subvenir aux besoins, mais du coup on travaille pour avoir de l'argent pour vivre, là où avant c'était notre contribution... Je ne sais pas si tu vois ce que je veux dire ?

A l'heure actuelle ce que je ressens (et peut donc m'induire en erreur) c'est qu'il y a une partie de notre civilisation qui voit encore le travail effectivement comme une contribution dans la société... Une autre le voie comme un moyen de subsistence et plus comme contribution. Et enfin, une autre le vois simplement comme un moyen de gagner de l'argent et du pouvoir.

Le problème étant que dans le système actuel, lorsque tu arrives à un certain seuil tu peux avoir une sacrée influence, parce que l'argent c'est le nerf de la guerre, et qu'il faut réinjecter. Donc la société le redemande, mais ça a un prix... c'est là qu'est le pouvoir. Et certains en abusent... d'autres suivent, ils n'ont pas besoin d'être beaucoups. Avec le système de la bourse, des grands nombres et notre façon de voir les choses actuellement, on ne ressent plus forcément le poids de nos actes, de nos choix.

Là où tu me dis que la compétition c'est le dépassement de soi... Je n'ai pas besoin de bouffer l'autre pour me dépasser. Je peux me dépasser avec l'autre. Accomplir un objectif ensemble, est aussi gratifiant que d'arriver à faire quelque chose avant l'autre ou de prendre sa place. Et là tu vois du coup je souffre du même problème en généralisant sur un exemple (tu dis bien "certains", ce n'est pas forcément tout le monde... voir peut être même plus proche de l'inverse... que ce soit pour argument ou le mien). Mais du coup on peut simplement avoir l'esprit de compétition en se disant qu'on va faire mieux, avoir le sentiment de satisfaction sans attendre d'argent, de part de pouvoir derrière, ou un meilleur placement dans la société. On mêle trop souvent le bonheur, le matériel et le "bien" ensemble... On parle de gens de biens, et de gentilshommes ... Pourtant ce qu'ils avaient de bien était surtout leurs biens. Notre langue parle pour nous sur les valeurs que nous avons.

On a mêlé la quête du confort avec celle du pouvoir, on a mis des chefs sur des podiums alors que seuls... bah ils en feraient peut être pas autant. Sens-tu ce que je veux dire, le capitalisme actuel n'est pas raisonné, loin de là. Mais c'est au-delà du dogme capitaliste ou autre, simplement on a un problème d'indivualisme qui prime sur l'ensemble. Et on a du mal à imaginer ne serait-ce qu'une autre voie alors que d'autres tribus y arrivent. Mais peut-être est-ce parce qu'ils n'ont pas atteint des nombres énormes. Peut être que plus on est nombreux plus on a besoin d'aller sur l'individu... Le curseur est peut être paradoxal dans son déplacement.

A mon avis on perd trop de temps et d'énergie à se combattre, à vouloir gagner plus... plutôt qu'à tous marcher véritablement ensemble, on peut chercher des solutions différentes sans se bouffer carrément. On a confondu compétition et confrontation.
C'est aussi peut être un problème de découpage. On découpe les systèmes en petits morceaux plus facile à appréhender... mais oublie le tout, l'intégration. Que tout doit fonctionner ensemble. Aucune vision Holistique.

PS: ça a l'air confus, ça l'est, mais c'est difficile, parce que c'est un sujet vraiment très complexe.

Répondre à ce commentaire

Par Andreas, il y a 4 ans :

"Eh oui, ton patron ne pourra pas dire "Il y en a 40 qui veulent ta place" pour te pousser à te plier à des conditions précaires si tu as le CHOIX de refuser le travail tout en pouvant vivre avec le minimum"

Et cette vilaine tendance à considérer le patron comme un ennemi, la gauche a beaucoup critiqué Sarkozy pour ses capacités à diviser les Français mais ils font aussi très fort en divisant salariat et patronat ...

Comme si les patrons prenaient du plaisir à licencier, qu'ils prennent du plaisir à réduire les charges de personnel pour faire plaisir aux actionnaires .... c'est comme dire que Nuit debout est plein de casseur et d'extrémistes politique il y a une part de vrai mais c'est globalement faux.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test Asus ZenFone 6, le nouveau mobile haut de gamme avec caméra rotative : fiche technique, prix et date de sortie

Asus ZenFone 6

Il y a 2 mois

Test Borderlands 3 : trop d'humour tue l'amour

Borderlands 3

Il y a 2 mois

Test Asus TUF Gaming H7, un casque sans fil surround virtuel 7.1 multiplateforme : fiche technique, prix et date de sortie

Asus Tuf Gaming H7 Wireless

Il y a 2 mois