Séries TV : ces grands réalisateurs qui ont franchi le pas

De Gaetan Auteur - Posté le 6 février 2020 à 16h48 dans Séries TV
4réactions !
1 commentaire

D'abord considérées comme un sous-produit du cinéma, les séries TV attirent de plus en plus de consommateurs. Aujourd'hui, nous vivons dans ce qu'on appelle l'âge d'or des séries TV. Avec des séries telles que Game of ThronesPeaky Blinders ou encore Westworld, le petit écran n'a plus rien à envier aux salles de cinéma. Cette émergence de la série TV, et son accession au statut d'art à part entière, a profondément modifié le paysage hollywoodien, à tel point que la frontière entre cinéma et séries est de plus en plus floue. De plus en plus de cinéastes renommés se mettent d'ailleurs à réaliser des séries. Nous avons sélectionné sept d'entre les plus notables. 

Attention : Cet article sera suivi d'un second, qui se consacrera cette fois-ci sur ces acteurs de renom qui ont franchi le pas des séries TV. Ces deux articles réunis nous permettront de bien entrevoir les changements radicaux entre cette époque bénie pour le petit écran et celle, plus ancienne, ou les séries TV étaient moquées par le tout-Hollywood.

1 - David Lynch 

C'est un peu le cas d'école, quand on parle des grands réalisateurs américains qui ont osé franchir le pas de la série TV. Gigantesque réalisateur, David Lynch est adulé pour ses films au style et à la sensibilité uniques, de Eraserhead (1977) à Mulhollland Drive (2001), en passant par Elephant Man (1980), Dune (1984) ou Blue Velvet (1986). Ayant déniché très tôt le potentiel des séries TV, David Lynch crée en 1990 la série Twin Peaks pour la chaîne ABC. Cette série policière, souvent citée parmi les meilleures séries de tous les temps, a profondément marqué les esprits, et reste aujourd'hui un modèle d'écriture et de liberté. Comme pour David Fincher après lui, David Lynch a sûrement vu son escapade du petit écran comme la continuation logique de son cinéma. On en veut pour preuve qu'après les deux premières saisons de Twin Peaks, il réalisera le film Twin Peaks : Fire Walks With Me, qui sera présenté à Cannes en 1992. En 1992, il crée aussi la série On the Air sur ABC, annulée après trois épisodes, sur une émission devenue populaire du fait de sa grande médiocrité. En 2002, suite au succès de son Mulholland Drive, il crée l'étrange série Rabbits, une série sur trois lapins de forme humanoïde dans un salon. D'abord diffusée sur son site internet, DavidLynch.com, la série sera ensuite supprimée, mais certains extraits seront insérés dans Inland Empire, le dernier film en date de David Lynch, sorti en 2006. Après plusieurs années d'absence, au cinéma comme à la télévision, David Lynch est revenu en fanfare avec Twin Peaks : The Return en 2017 sur la chaîne Showtime, offrant une suite magnifique à sa série culte. 

2 - David Fincher

Après avoir triomphé au cinéma avec des films considérés comme cultes, tels que Se7enFight ClubZodiac ou The Social Network, le réalisateur américain David Fincher est devenu un grand nom de la série TV. Loin d'être anecdotique, son travail pour le petit écran est dans le prolongement logique de sa carrière de cinéaste. En 2013, David Fincher entre par la grande porte en réalisant les deux premiers épisodes de la saison 1 de House of Cards, avec Kevin Spacey (Usual Suspects, American Beauty) et Robin Wright dans les rôles principaux. Si cette série politique Netflix, qui compte parmi les plus réputées de l'Histoire du petit écran malgré un final en demi-teinte, est l'oeuvre de Beau Willimon, elle reste indissociable du nom de David Fincher, qui porte également la fonction de producteur. Il faut dire que cette oeuvre aussi brillante et cynique est dans la droite lignée de ce que Fincher avait entreprit avec The Social Network, et dans une moindre mesure Gone Girl. Le réalisateur de Millenium : Les Hommes qui n'aimaient pas les femmes reviendra au petit écran avec une autre série, Mindhunter, le plus grand chef d'oeuvre jamais diffusé par Netflix. Cette fois-ci, David Fincher ne se contente pas de réaliser les deux premiers épisodes : sur les dix-neuf épisodes que contient (pour l'instant) cette série, le réalisateur en a réalisé sept (quatre épisodes de la première saison et trois épisodes de la seconde). En racontant les débuts des techniques de profilage des serial-killers par le FBI, David Fincher synthétise son art du thriller policier qu'il a développé avec Se7en et Zodiac. La série brille par ses dialogues, grandioses et terrifiants, et sa réalisation ultra-léchée. Rien que la scène d'introduction du premier épisode est sans doute un des plus grands morceaux de bravoure de la filmographie de Fincher. En 2019, David Fincher produit pour Netflix la série d'anthologie Love, Death & Robots, une série d'animation que nous vous conseillons grandement, avec notamment un épisode réalisé par Tim Miller, le réalisateur de Deadpool. Le travail de David Fincher est si intrinsèquement lié au petit écran que c'est par ce biais que sortira son prochain film, Mank, prévu pour 2020 sur Netflix, et traitant de la relation houleuse entre Orson Welles et Joseph L. Mankiewicz, le scénariste de Citizen Kane.

3 - Martin Scorsese 

Le réalisateur légendaire de Taxi DriverLes AffranchisCasino et Le Loup de Wall Street, a lui aussi répondu aux sirènes du petit écran. Invité par Terence Winter à réaliser le pilote de la série Boardwalk Empire, série de gangsters rendant un merveilleux hommage au cinéma scorsesien, le réalisateur s'en donne à coeur joie avec un premier épisode qui donne le ton. Le réalisateur de Mean Streets portera également la casquette de producteur exécutif sur ce chef d'oeuvre de la scène HBO. Le début d'une relation fructueuse entre Winter et Scorsese, Winter semblant désireux de rendre tout ce qu'il doit à Scorsese depuis Les Soprano, et Scorsese ayant trouvé en Winter celui qui parviendrait à redynamiser son cinéma. Après le triomphe sur grand-écran du Loup de Wall Street, les deux compères se retrouvent sur Vinyl, une série HBO sur la scène rock des années 1970, avec en toile de fond un fameux "sex, drugs and murders" qui sied particulièrement au cinéaste fan de rock. Scorsese signe la réalisation du pilote, qui tient plus du mini-film, avec sa durée extraordinaire de presque deux heures. Là encore, l'épisode signé par Scorsese donne le ton, à tel point que la série apparaît, à la manière de Boardwalk Empire, comme un jalon essentiel de sa filmographie. Suite à l'annulation de Vinyl, on se prend à espérer que Scorsese revienne prochainement aux affaires, avec une nouvelle série HBO. 

4 - Quentin Tarantino 

Eh oui, le réalisateur culte de Reservoir DogsPulp FictionKill Bill et Django Unchained est lui aussi passé par la case "série TV". Mais le cas de Quentin Tarantino est un peu particulier. Car il n'entre ni dans la catégorie des réalisateurs qui ont commencé par la télé (comme ce fut le cas, par exemple, de Steven Spielberg ou de Cory Joji Fukunaga), ni dans celle des réalisateurs qui ont vu dans la série TV la possibilité d'offrir une relecture de leurs codes cinématographiques (David Lynch, David Fincher). Lorsqu'il réalise en 1995 l'épisode Motherhood de la série Urgences et l'épisode Grave Danger de la série policière Les Experts en 2005, Quentin Tarantino est déjà un réalisateur culte. Et on pourrait chercher longtemps des points en commun entre ses codes cinématographiques habituels et l'univers des séries pour lesquelles il a collaboré de manière épisodique. En effet, il faut surtout voir dans cet acte un geste de cinéphile invétéré. Quentin Tarantino, cette encyclopédie vivante des grands films et des nanars, qui a passé sa vie à regarder des films et des séries, a réalisé son caprice : réaliser des épisodes de série. C'est ce même élan de cinéphile amoureux qui l'a convaincu de jouer chez d'autres réalisateurs, notamment chez son ami Robert Rodriguez (DesperadoPlanet Terror). 

5 - Robert Zemeckis 

Réalisateur adulé de la Pop Culture, Robert Zemeckis (Retour vers le futurA la poursuite du diamant vert, Forrest GumpQui veut la peau de Roger Rabbit) est lui aussi passé par la case télévision, le temps de trois épisodes de la série culte Les Contes de la Crypte (YellowYou Murderer, And All through the House). Cette escapade télévisuelle pour la chaîne HBO est en vérité en totale adéquation avec le rapport qu'entretient Zemeckis avec le cinéma. Ne peut-on pas voir sa filmographie dans son ensemble comme étant une tentative d'hommage au cinéma de genre, bien plus à la manière d'un Quentin Tarantino que d'un Ridley Scott ? Zemeckis, qui est passé aussi bien par le film de SF (Retour vers le futur), le film d'aventure (A la poursuite du diamant vert), le film d'animation (Le Polar Express), la Fantasy (La Légende de Boewulf), le drame historiques (Alliés) rend ici hommage au genre horrifique. Mais comme souvent dans son cinéma, un genre peut en rencontrer un autre. Ainsi, l'épisode Yellow tire également vers le film de guerre, tandis que You, Murderer rend hommage au cinéma même de Zemeckis, avec une ouverture rappelant Forrest Gump

6 - Adam McKay 

D'abord connu pour ses comédies potaches avec Mark Wahlberg (Very Bad Cops), puis pour ses films plus politiques et dramatiques avec Christian Bale (les excellents The Big Short et Vice), Adam McKay a eu une carrière télévisuelle qui a suivi l'évolution de son cinéma. Producteur exécutif de deux séries HBO : Eastbound & Down (Kenny Powers dans sa version française) et Succession. La première est une comédie potache sur un joueur de baseball à l'égo surdimensionné ; la seconde est un portrait aussi cynique que jubilatoire d'une famille qui se déchire pour un héritage autant que le portrait d'une élite capitaliste hors-sol. Pour chacune de ces deux séries, Adam McKay a réalisé un épisode : l'épisode 4 de la saison 1 d'Eastbound & Down et l'épisode pilote de Succession

7 - Ridley Scott

S'il n'a à ce jour jamais réalisé d'épisodes de séries, Ridley Scott (Blade RunnerAlienThelma et LouiseGladiator) en a cependant produit toute une flopée. Il commence, en 2005, par produire la série policière Numb3rs, sur un mathématicien qui aide son frère, agent du FBI, à résoudre des enquêtes. Sans doute convaincu par cette expérience, le réalisateur anglais tentera à nouveau l'expérience, avec cette fois-ci la casquette de producteur exécutif, sur tout un tas de sériesThe Good Wife (2009-2016), Les Piliers de la Terre (2010), Labyrinth (2012), Halo : Nightfall (2014), The Man in the High Castle (2015-...), Mercy Street (2016), BrainDead (2016), Taboo (2017-...), The Good Fight (2017), The Terror (2018), The Passage (2019) ou A Christmas Carol (2019). Le travail de Ridley Scott pour le petit écran semble refléter l'éclectisme de sa filmographie au cinéma. 

Une erreur ?

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Mots-Clés : david lynchtwin peaksdavid fincherMindhuntermartin scorsesehboquentin tarantinoLes ExpertsAdam McKaySuccessionrobert zemeckisles contes de la crypteridley scottTaboo

Commentaires (1)

Par jeanLucasec, il y a 10 mois :

Que des génies ici !

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test realme X50 Pro, un smartphone 5G qui veut faire bouger le haut de gamme : fiche technique, prix et date de sortie

Realme X50 Pro

Il y a 5 mois

Test : l'Asus ROG Zephyrus G14, un PC portable Gaming compact avec une RTX 2060 : fiche technique, prix et date de sortie

Asus ROG Zephyrus G14

Il y a 6 mois

OnePlus 8 Pro, le nouveau smartphone 5G avec écran 120 Hz : fiche technique, prix et date de sortie.

OnePlus 8 Pro

Il y a 7 mois