Les Animaux Fantastiques, véritable héritage de Harry Potter ?

De Justin Padawan - Posté le 28 août 2018 à 16h00 dans Cinéma

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

Alors que le second volet de la saga est soigneusement teasée, Les Animaux Fantastiques ne disposent toujours pas de la hype à laquelle ils semblaient prétendre. Après un premier opus intriguant, le second film de la saga saura-t-il réellement lancer ce qui devait être l’héritage cinématographique du célèbre sorcier à lunettes ?

Grindelwald, Dumbledore, la baguette de Sureau : la première bande-annonce des Animaux Fantastiques 2 avait tout pour plaire aux fans de l’univers de Harry Potter. Pourtant, la magie n’a toujours pas pleinement opéré dans le coeur des moldus les plus profonds. Pour rappel, le premier volet de la saga est sorti fin 2016, tandis que le second sera disponible dans les salles obscures dès le 16 novembre 2018. Plus que de conquérir le box-office américain, ce nouveau titre sorti de la tête de J.K. Rowling doit surmonter un autre défi : investir définitivement l’univers des sorciers et devenir une saga crédible.

Dans l’ombre de Harry ?

Diffusé en 2016, Les Animaux Fantastiques de J.K. Rowling était une idée de longue date. Et ce, pour plusieurs raisons. L’une des premières étant évidemment commerciale, mais non loin dans le classement figure également l’idée de poursuivre le monde magique de Harry Potter au cinéma. Cependant, privée des héros principaux de ses premiers romans qui n’étaient pas nés au moment des faits des Animaux Fantastiques, J.K. Rowling n’a pas pu compter sur eux pour son premier opus. Aussi, elle a dû faire sans beaucoup d’éléments et finalement, celui-ci a réussi à construire sa propre identité. Néanmoins, le résultat est contradictoire.

Si la bande à Norbert Dragoneau souhaitait profiter de la popularité des huit premiers films pour bâtir sa propre notoriété, l’effet n’a pas réellement fonctionné. En effet, depuis son lancement, et même depuis ses premiers teasings, de nombreux fans se plaignent que Les Animaux Fantastiques n'est qu’une tentative, plutôt maladroite pour certains, de continuer à faire de l’argent sur une saga qui est désormais terminée. "Pour moi Harry Potter s’est fini au moment où Voldemort a été vaincu, explique Lucie, qui a suivi de près la saga au cours des années 2000 avant de totalement décrocher. C’est une manie insupportable d’Hollywood de vouloir toujours parler de ce qu’il se passe avant, après, ou même parfois entre des événements. Pour Harry Potter, C’est lourd, parce que la saga est déjà sincèrement complexe et se suffit à elle-même".

Pour d’autres, cet argument est complètement balayé puisque le film doit s’apprécier en parallèle de la saga Harry Potter.

"J’ai vu le premier film et j’ai bien aimé, précise Clémence.  Le premier épisode est intelligent parce qu’il se détache suffisamment des huit films pour instaurer son propre univers. Ce n’est pas une espèce de préquel bas de gamme comme on a déjà eu droit pour d’autres sagas. Là on est vraiment dans quelque chose de complètement différent. Si tu n’as jamais vu un Harry Potter - bon, déjà, il y aurait un problème - tu peux quand même comprendre et apprécier Les Animaux Fantastiques".

En effet, c’est l’un des principaux arguments qui domine le premier volet de la série. Tout le monde trouve plus ou moins sa place autour du film : les fans de la première heure apprécieront les quelques références qui subsistent, les autres plongeront dans un univers loin du monde de Harry et ses amis. L’ombre de la cape d’invisibilité du sorcier à lunette n’est pas si réaliste que ça, l’enjeu résidera dans la singularité et l’originalité de la saga.

Une saga possiblement culte ?

Néanmoins, une saga aussi culte que Harry Potter peut-elle en cacher une autre ? L’histoire a montré que les spin-off n’ont jamais réussi à devenir plus culte que la saga originale. Pour l’instant, évidemment, difficile de tirer une moindre conclusion. "Après un seul film, on ne peut pas savoir si la sauce va prendre, juge Lucas, surtout qu’il ne dessine qu’à peine le contexte. Dans le second film on aura droit à des personnages déjà plus charismatiques, notamment Grindelwald, c’est là qu’on va voir le véritable potentiel de la saga."

Quand on lui demande s’il attend le second volet, ce fan qui a grandi avec Harry Potter reconnait : "Oui, vraiment. Maintenant je ne sais pas si c’est pour tout le monde le cas, j’ai l’impression que la hype est un peu redescendu après le premier film. Beaucoup de gens que je connais, qui pourtant apprécient vraiment Harry Potter, n’ont pas spécialement aimé". En effet, c’est un autre sentiment dominant qui se dégage. Ce fameux "sans plus" qui prouve que l’on ne peut désormais plus jugé un film de manière indépendante.

Sur Sens Critique en tout cas, la note de 6,5 des Animaux Fantastiques dépasse fièrement plusieurs opus de la saga originale. Respectivement L’Ordre du Phénix (6,2), Le Prince de Sang-Mêlé (6,2) et La Coupe de Feu (6,4). De quoi concurrencer le plus célèbre des sorciers ? Le box-office américain indique en tout cas le contraire. Avec 812,5 millions de dollars engendrés, Les Animaux Fantastiques ne dépasse qu’une seule oeuvre de la saga, le troisième volet, Le prisonnier d’Azkaban et ses 796,7 millions de dollars.

Peut-être moins attendu que le premier du nom qui bénéficiait de la surprise de la découverte, Les Animaux Fantastiques 2 pourrait à nouveau décevoir au box-office américain.

Un héritage trop lourd ?

Ainsi quelles solutions pourraient permettre aux Animaux Fantastiques de devenir une saga aussi culte que sa grande soeur dévoilée quelques années auparavant ? En réalité, la pire chose serait sûrement de parler de cet héritage trop lourd à porter. Il suffit simplement que Les Animaux Fantastiques devienne une série de films cohérente, agréable et originale. Il n’y a pas besoin de faire mieux ou même aussi bien que Harry Potter. La saga bénéficie déjà d’une manoeuvre plus souple : pas de livres qui mettaient la pression sur les réalisateurs. L’oeuvre de J.K. Rowling est libre et, quoiqu’il arrive, respectera avec précision l’univers qu’elle a elle-même dessinée.

Au final, les dix ans de Harry Potter à Poudlard ne composent qu’une infime partie du monde des sorciers. Il y a plein de choses que l’univers n’a toujours pas révélé et qui pourront donner lieu à des sagas cinématographiques, des livres ou même des séries télévisées. Les Animaux Fantastiques ne sont qu’une infime partie de l’immense héritage qui attend Harry Potter ces prochaines années.

Cet article a été rédigé par
un lecteur d'Hitek : Justin

Hitek donne la parole à ses lecteurs Tu veux participer ?

Une erreur ?

Mots-Clés : héritageanimaux fantastiquesHarry Potter

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (19)

Par jeanLucasec, il y a 2 ans :

HP indétronable !

Répondre à ce commentaire

Par FavTab, il y a 2 ans (en réponse à jeanLucasec):

star wars ,et lotr rigole bien fort

Répondre à ce commentaire

Par Bigood, il y a 2 ans (en réponse à FavTab):

C'est pas la même chose...
HP, LOTR et Star Wars n'ont pas grand chose à voir

Répondre à ce commentaire

Par Skist, il y a 2 ans via l'application Hitek (en réponse à Bigood):

Lotr a la communauté la plus egocentrique que j'ai vu sur les différents réseaux. Vla qu'ils ramènent leur bébé sur n'importe quel topic HP, SW, Retour vers le futur et j'en passe...ca m'a toujours fait rire

Répondre à ce commentaire

Par ProximaMidnight, il y a 2 ans :

J'ai bien aimé le film mais il souffrait de problème de rythme et était beaucoup trop enfantin, et axé sur les animaux. Seul le dernier acte se détachait un peu

Répondre à ce commentaire

Par Salut, il y a 2 ans via l'application Hitek (en réponse à ProximaMidnight):

En même temps l'intitulé c'est les animaux fantastique, tu t'attendais à quoi ?

Répondre à ce commentaire

Par ProximaMidnight, il y a 2 ans (en réponse à Salut):

Bah je sais pas trop...mais pas à ça. Même la bande annonce n'annonçait pas précisément la "couleur" du film. On n'aurait pu imaginer une foule d'animaux dans New York à la Jumanji avec Newt et le ministère essayant de gérer les dégats. Et Newt aurait été embarqué dans l'histoire des sorcières de salem...

Répondre à ce commentaire

Par Tom AS, il y a 2 ans :

Si on regarde le premier épisode de HP, il est quand même très enfantin et on sent qu'il y a du potentiel non utilisé. Il est considéré comme le moins bon de toute la saga, ça n'a pas empêché la saga de continuer sur sa lancé et quand tu vois les derniers épisodes, il n'y a plus rien à dire.

Laissons donc aux Animaux Fantastiques un ou deux films pour voir ou va aller la saga et les enjeux.

Répondre à ce commentaire

Par ProximaMidnight, il y a 2 ans (en réponse à Tom AS):

Je sais, c'est d'ailleurs l'argument qu'on me sort à chaque fois mais je ne suis pas d'accord. HP 1 est enfantin parce qu'on voit le point de vue d'un enfant de 11 ans qui s'émerveille devant la magie du monde. Les Animaux Fantastiques ce n'est pas la même chose : c'est enfantin parce que le protagoniste danse et geint devant un rhinocéros... HP 1 avec son final, la quête de la pierre philosophale qui parsemait le film était mieux construit et moins enfantin. Surtout il pouvait se permettre la longue introduction au monde merveilleux

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 2 ans (en réponse à ProximaMidnight):

Sans rentrer trop dans les détails, HP 1 est un conte pour enfant gentil et léger qui, même essoré au grand maximum, aborde peu de thèmes (le deuil, un peu).

LAF, au delà des thème évident sur la maltraitance animale et les dégâts du braconnage, parle de maltraitance infantile (pour rappel : Harry n'est pas un enfant battus/abusé contrairement à Credence), de mixité sociale, de fanatisme religieux, d'antagonismes communautaires.

Bref HP 1 raconte l'histoire d'un môme qui se découvre riche célèbre et doué en tout alors que LAF raconte l'histoires d'inadaptés sociaux qui cherchent leur place dans un monde violent et divisé.

PS : dans le final du 1 HP bat un monstre grâce au pouvoir de l'amour... c'est aussi adulte que Sailor Moon.

PS 2 : les suites d'HP sont nettement plus profondes, cela va sans dire.

Répondre à ce commentaire

Par ProximaMidnight, il y a 2 ans (en réponse à Murge):

Je ne peux qu'être d'accord avec votre commentaire. Mais après, peut-être n'est-ce que mon impression et dans ce cas c'est inexplicable, je trouve le ton de LAF beaucoup plus léger et enfantin que HP 1...

Répondre à ce commentaire

Par Babajagq, il y a 2 ans (en réponse à ProximaMidnight):

C est vrai que le côté enfantin est présent. Mais il y a une certaine mélancolie on sent que la tristesse de Norbert est présente malgré un certain détachement de la réalité. Néanmoins comme dit plus haut par d autres le film abordé plusieurs thème plus ou moins sombre. J ai aimé le film, que j'ai déjà revu à plusieurs reprise, certe l argent à été sans aucun doute un moteur du film mais j'y retrouvé cette atmosphère des premier hp avec une note d humour plus sympas de mon points de vue. Ma seul critique du film est la coupe de grindelwald--'

Pavé césar vous salutatis

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 2 ans (en réponse à Babajagq):

Proxima : j'admet que la chasse au Pokemon prend une trop large part du film c'est peut être de là que vient ton impression.
D'ailleurs la scène de découverte de l'intérieur de la valise, que j'ai pus apprécier en 3D sur grand écran, m'a totalement subjugué et m'a fait redécouvrir un émerveillement assez enfantin.

Babajagq : je ne crois pas que Nobert soit triste ou mélancolique, je pense que qu'il préfère les animaux aux humains et donc qu'il ne se sent pas à sa place en société. De plus il montre une certaine colère face à cette société qui maltraite ses protégés.

C'est pour ces raisons qu'il est capable de faire une parade nuptiale à un rhino mais qu'il ne peut presque pas regarder sa dulcinée dans les yeux, et encore moins l'embrasser.

Répondre à ce commentaire

Par Skist, il y a 2 ans via l'application Hitek :

En tant que gros fan de la saga, j'ai été très satisfait des Animaux Fantastiques ! Seul le casting de Johny Depp me fait peur.

Répondre à ce commentaire

Par Salut, il y a 2 ans (en réponse à Skist):

Ha le casting de jhonny depp te fait peur ? En raison de ses récents problèmes ou de ses films qui font des flops ?

Attention les flops des films dans lequel il a joué ne viennent pas forcément de son interprétation en tant qu'acteur.

Répondre à ce commentaire

Par Skist, il y a 2 ans (en réponse à Salut):

Aucune de ces deux raisons, grindelwald en tant que Graves était vachement bien, dès qu'il est devenu Depp, il est devenu un genre de mec chelou bien maniéré, soit un autre personnage typique de depp. J'en ai marre de ses interprétations de mec chelou Edward - Lone ranger - Jack Sparrow - et à peut prêt tout ses personnages dans ses films récents. Ducoup, j'ai peur du casting de Depp pour son jeu d'acteur, j'espère qu'il ne jouera pas Grindelwald comme il a joué Jack Sparrow.

Répondre à ce commentaire

Par Blerk, il y a 2 ans :

Pourquoi les comparés alors qu'ils n'ont rien à voir ensemble et qu'ils sont simplement dans le même univers ?

Répondre à ce commentaire

Par Skist, il y a 2 ans (en réponse à Blerk):

S'ils sont dans le même univers ils ont quelque chose à voir ensemble.

Répondre à ce commentaire

Par Djokosmash, il y a 2 ans :

Peut-être aussi qu'il est temps de changer de David Yates... Nouvelle saga, nouveau réalisateur, œil nouveau. Les films de Yates sont assez inégaux. C'est un réalisateur gentil et bon, mais j'aimerais bien un nouveau truc perso. Je sais pas ce que vous en pensez...
Je précise que j'ai bien aimé les Animaux fantastiques quand même.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test Samsung Galaxy Fold, le premier smartphone pliable du constructeur : fiche technique, prix et date de sortie

Samsung Galaxy Fold

Il y a 2 mois

Test Lexip Np93 ALPHA, une souris gamer française avec un joystick et des patins en céramique : fiche technique, prix et date de sortie

Lexip Np93 ALPHA

Il y a 2 mois

Test des Jabra Elite 75t, une mise à jour très réussie pour pour les écouteurs True Wireless

Jabra Elite 75t

Il y a 2 mois