Les rêves de Neil Gaiman (partie 2) : ses meilleurs romans et nouvelles

De Gaetan Auteur - Posté le 3 janvier 2019 à 10h35 dans Art

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

Après avoir vu quelques-unes des meilleures bandes-dessinées scénarisées par le génial Neil Gaiman, nous allons maintenant nous intéresser à ses meilleurs romans et recueils de nouvelles.

1. De bons présages (1990)

On ne pouvait pas rêver mieux que De bons présages pour un premier roman. Avec ce roman farfelu, le jeune Neil Gaiman (qui commence déjà à révolutionner le monde des comics avec Sandman) réalise un rêve de gosse : devenir romancier. Celui qui a appris l’écriture scénaristique auprès du plus grand scénariste de tous les temps, Alan Moore, va désormais apprendre l’écriture romanesque auprès du plus farfelu barde de la Fantasy, Terry Pratchett. Écrit à quatre mains, De bons présages est un roman loufoque, une sorte de mélange mystique entre La Révélation selon Saint Jean, Les Annales du Disque-Monde du même Terry Pratchett et le meilleur des sketches des Monty Pythons.

Ce chef d’oeuvre d’humour anglais raconte les aventures d’un démon et d’un ange, qui ont pris goût à leur vie sur Terre, et qui collaborent pour retarder la fin du Monde, en surveillant de près l’Antichrist, un jeune garçon de 11 ans. Problème : l’Antichrist a été échangé à la naissance. À mourir de rire, ce roman prodigieux, qui tire plus vers le style habituel de Terry Pratchett, pose néanmoins les bases de ses romans à venir. Se lit déjà sa passion pour le rapport entre divin et humain, déjà très abouti dans Sandman, mais qui trouvera un écho plus fort encore avec American Gods ou La Mythologie Viking. Si Gaiman n’a jamais écrit, par la suite, un roman aussi drôle que celui-ci, son œuvre à venir sera pleine d’humour anglais (Stardust) et de scènes bizarres et absurdes (American Gods, Coraline). À noter par ailleurs que De bons présages est adapté par Amazon Prime Video, et que le teaser de la première saison promet du très lourd ! Vous retrouverez dans le casting David Tennant (Harry Potter et la Coupe de feu, Doctor Who, Broadchurch, Jessica Jones).

2. Neverwhere (1996)

La Fantasy anglaise regorge de doubles-mondes, qui cohabitent. Le monde des moldus et le monde des sorciers dans Harry Potter, Narnia et le monde réel dans Chroniques de Narnia de C.S. Lewis, l’Angleterre victorienne et le Pays des Merveilles dans les aventures d’Alice (au Pays des Merveilles et De l’autre côté du miroir) de Lewis Carroll. Les moyens pour pénétrer dans cet autre-monde sont à la fois rares et ordinaires : un simple mur, une armoire, un trou de lapin, un miroir. Quand Neil Gaiman écrit la mini-série Neverwhere pour la BBC, puis, peu convaincu par le résultat, décide de la réécrire sous la forme d’un roman, il s’inscrit dans une tradition littéraire bien anglaise. Gaiman inscrit également son œuvre dans une autre tradition, celle du clochard magnifique, qui peuple les romans beatnik d’une part, mais aussi les romans de Dickens. Dans ce chef d’oeuvre de la Fantasy urbaine, Neil Gaiman nous apprend qu’il y a deux Londres : le Londres d’En-Haut, où ses concitoyens vivent, et le Londres d’En-Bas, où vivent les mendiants, au sein d’une société magique et féodale.

À la fois surprenant et drôle, entre J.K. Rowling et Dickens, avec un phrasé proche de Michel Audiard (Les Tontons flingueurs, Les Barbouzes), Neverwhere est une œuvre majeure de son auteur. Car elle met en exergue ce qui deviendra, par la suite, un des leitmotiv de son œuvre littéraire : le double monde, déjà évoqué dans Sandman ou dans De bons présages. Par la suite, toutes ses œuvres, ou presque, de Stardust à Coraline, en passant par L’étrange vie de Nobody Owens et American Gods mettront en scène des mondes qui cohabitent.

3. Stardust (1999)

Entre roman de fantasy et conte de fée (mais on sait depuis Tolkien que les deux sont très liés), Stardust est un court roman surprenant. Cette histoire d'amour, qui raconte comment un jeune homme va pénétrer dans le royaume des fées pour aller chercher une étoile, afin de l'offrir à la fille dont il est amoureux, avant de tomber sous le charme de l'étoile, est un trésor d'humour, d'aventures et de rêveries. Neil Gaiman montre toute la puissance de son imagination débridée, dans un roman qui fait cohabiter pirates, fées, sorcières, etc. 

Comme Sandman, De bons présages et Neverwhere, Neil Gaiman montre son obsession pour les mondes qui cohabitent. Mais plus encore, Stardust est un hommage à notre imagination. Comme SandmanStardust a été adapté au cinéma par Matthew Vaughn (réalisateur de Kick-Ass et Kingsman).

4. American Gods (2001)

Le roman le plus célèbre de Neil Gaiman. A sa sortie de prison, Ombre rencontre un mystérieux homme, Voyageur, qui s'avère être le Dieu Odin. Ce dernier cherche à l'enrôler dans sa guerre, opposant les dieux des anciennes mythologies, affaiblis par l'ignorance de l'Homme, contre leurs nouveaux dieux, Médias, Argent ou Automobile. 

Ce roman complètement fou est un chef d'oeuvre de Fantasy urbaine. Toujours surprenant, Gaiman y déploie tout son talent de conteur, ainsi que toute sa maîtrise du cliffhanger. Certaines scènes d'anthologie (comme la déesse Bilquis qui aspire un homme dans son vagin pendant une scène de sexe toride) ont fait de ce roman une oeuvre culte à plus d'un titre. Comme d'habitude chez Gaiman, le monde des hommes et le monde des dieux cohabitent. Il y démontre tout son amour pour les mythologies, qu'il connait par coeur. D'ailleurs, il écrira par la suite un excellent livre, intitulé La Mythologie Viking, reprenant tous les grands mythes nordiques. American Gods connaîtra un spin-off (Anansi Boys, centré sur les fils du dieu africain Anansi) et une suite (Le Monarque de la vallée), avant d'être adaptée en série par Bryan Fuller (Pushing Daisies, Dead Like Me, Hannibal) pour Amazon Prime Video et en comics par P. Craig Russell. 

5. Coraline (2002)

Premier roman destiné à la jeunesse de Neil Gaiman, Coraline compte parmi ses oeuvres les plus célèbres. Coraline s'ennuie ferme dans sa nouvelle maison.  Entre son voisin taré qui élève des souris, ses voisines (tarées également) qui vivent dans le souvenir de leur gloire passée et ses parents trop occupés pour s'occuper d'elle, Coraline n'a nul autre loisir que d'explorer sa maison. Mais un jour, en ouvrant une porte, elle pénètre dans un nouveau monde, en tout point similaire au sien, à ceci près que celui-ci est mieux. Mais très vite, ce qui s'annonçait comme un paradis va se transformer en véritable cauchemar. 

Ce roman, très inspiré par Alice au Pays des Merveilles de Lewis Carroll, est un roman quasi-horrifique. Alors que je l'ai lu adulte, je dois avouer que certains passages m'ont fait sentir des sueurs froides. Notamment les "parents" de Coraline de l'Autre Monde, avec leurs boutons de chemise cousus à la place des yeux. Brrr. Il n'en demeure pas moins que Coraline est un chef d'oeuvre du genre, qui ravira enfants (pas trop froussards) et adultes (pas trop froussards non plus). Ce roman a été adapté en film d'animation image par image par Henry Selick, à qui l'on doit L'Etrange Noël de Monsieur Jack. P. Craig Russell a également adapté Coraline en BD.

6. L'étrange vie de Nobody Owens (2008)

Mon coup de coeur de la sélection. Une réécriture gothique du Livre de la Jungle de Rudyard Kipling. Nobody Owens était encore bébé quand ses parents et sa soeur se sont fait assassinés chez eux, de nuit, par le Jack. Lui ne doit sa survie qu'à sa curiosité, qui a poussé le nourrisson à s'échapper de son berceau, pour aller s'aventurer dans le vieux cimetière jouxtant sa maison. Adopté par un couple de fantômes et éduqué par Silas, le vampire, Nobody Owens grandit en sécurité dans le cimetière, dont il est un citoyen libre. Mais arrivera un jour où, devenu grand, il ne sera plus en sécurité. Il devra alors affronter le Jack, toujours décidé à tuer Nobody. 

Ce roman d'apprentissage, à la fois tendre, drôle, surprenant et poétique, est une merveille. Entre Tim Burton et Harry PotterL'Etrange Nobody Owens rend hommage aux romans gothiques anglais. Disney a acheté les droits d'adaptation du livre. On a hâte de voir ce que ça peut donner au cinéma. En attendant, vous pourrez lire le roman ou l'adaptation BD de P. Craig Russell, disponible en deux volumes. 

7. Signal d'alerte (2015)

Neil Gaiman n'est pas qu'un romancier de premier plan et un scénariste de comics faisant partie des plus grands. Il est également un nouvelliste de génie. Plusieurs de ses recueils ont été publiés en France, dont Des choses fragiles et Miroirs et fumées. Le dernier en date, Signal d'alerte, publié cette année en France, est un trésor d'imagination, et montre tout le talent de raconteur d'histoires de Neil Gaiman. 

Une erreur ?

Mots-Clés : romansneil gaimanAmerican GodsGood Omens

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (2)

Par jeanLucasec, il y a 10 mois :

Neverwhere, très bon !

Répondre à ce commentaire

Par theliss, il y a 10 mois :

et hop, deux nouveaux livres dans la to-read-list.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test Asus ZenFone 6, le nouveau mobile haut de gamme avec caméra rotative : fiche technique, prix et date de sortie

Asus ZenFone 6

Il y a 2 mois

Test Borderlands 3 : trop d'humour tue l'amour

Borderlands 3

Il y a 2 mois

Test Asus TUF Gaming H7, un casque sans fil surround virtuel 7.1 multiplateforme : fiche technique, prix et date de sortie

Asus Tuf Gaming H7 Wireless

Il y a 2 mois