Rechercher Annuler

Moon Knight : Khonshu va avoir un grand impact sur les autres dieux du MCU

De Aubin - Posté le 12 avril 2022 à 13h52 dans Cinéma

Chaque mercredi, un nouvel épisode de la série Moon Knight sort sur Disney+. Tandis que deux épisodes ont déjà vu le jour, le plus gros constat est que le show est globalement déconnecté du reste du Marvel Cinematic Universe (MCU). Même si Moon Knight est ancré dans le MCU, pour le moment, les showrunners ont décidé de ne proposer pratiquement aucune connexion avec le reste de l'univers Marvel. Pourtant, la série portée par Oscar Isaac, va avoir des conséquences sur l'avenir du MCU, comme on vous l'explique ici.

Moon Knight : une toute nouvelle identité

Dirigée par Jeremy Slater, la série Moon Knight cherche à se démarquer du reste du MCU. Plus sombre, plus psychologique, elle fait office d'à côté par rapport au reste du paysage du MCU. Dans cette logique, la série Moon Knight est globalement déconnectée du reste de l'univers Marvel. Pourtant, elle devrait avoir de lourdes conséquences sur l'avenir du MCU.

L'histoire de Moon Knight raconte le destin de Steven Grant, un simple employé de musée, qui souffre d'un trouble dissociatif de l'identité. Il partage son corps avec le mercenaire Mark Spector et le justicier Moon Knight, qui est lui-même le bras vengeur du dieu égyptien Khonshu. Portée par Oscar Isaac, la série rencontre un fort succès critique et populaire sur Disney +.

Comment Moon Knight peut-elle impacter le reste du MCU ?

Comme chaque élément du MCU, la série Moon Knight laisse ça et là quelques graines qui seront utiles dans le futur de la phase 4 de l'univers Marvel. En effet, Khonshu et le reste des dieux égyptiens ont une utilité importante. Premièrement, ils permettent de familiariser les spectateurs à l'existence d'autres dieux. Pour le moment, les seuls divinités présentes dans le MCU, sont les dieux asgardiens. Pourtant, l'univers Marvel regorge d'autres dieux issus de croyances et de mythologies totalement différentes. Dans les comics, c'est bien simple, tous les dieux de chaque religion existent bel et bien.

Si la saga Thor a exploré la mythologie nordique, pour le moment, les autres croyances sont extérieures au MCU. Ainsi, le traitement de la mythologie égyptienne permet de rappeler aux spectateurs qu'il existe d'autres dieux dans l'univers Marvel, et que ceux-ci vont bientôt débarquer dans le MCU. En effet, Moon Knight permet donc de préparer le terrain pour Thor : Love and Thunder. En effet, le film de Taika Waititi va aborder la mythologie grecque. Russell Crowe va en effet incarner Zeus dans le nouvel opus de la saga Thor et ainsi introduire potentiellement le reste des dieux de l'Olympe dans le MCU. Une approche qui provoque une sensation miroir par rapport à Moon Knight qui explore déjà les dieux de d'Héliopolis.

Mais ce n'est pas le seul film qui peut se servir du schéma de Moon Knight. En effet, Khonshu n'est pas le premier dieu égyptien à apparaître dans le MCU. En effet, dans Black Panther, T'Challa discute régulièrement avec Bast, le dieu panthère du Wakanda. Mais Bast est inspiré de Bastet, une figure importante dans la mythologie égyptienne. L'accent mis sur les avatars des dieux égyptiens dans Moon Knight suggère ainsi la possibilité pour que Black Panther soit lui aussi le bras armé d'un dieu, en l'occurence Bast. Il serait donc lui aussi un avatar de cette puissante divinité. Moon Knight pourrait être un moyen de développer la mythologie wakandaise dans Black Panther : Wakanda Forever, et potentiellement explorer la piste du super-héros comme avatar de Bast.

Enfin, Moon Knight pourrait également avoir une implication sur la création de Blade dans le MCU. En effet, dans la légende égyptienne, la déesse Sekhmet est responsable de la création des vampires. Dans les contes égyptiens, Sekhmet est bannie d'Héliopolis par Ra pour punir l'humanité de sa désobéissance. Elle décide alors de s'en prendre aux humains. Très rapidement elle prend goût au sang humain, qui devient une de ses motivations premières dans l'extermination de tous les êtres humains qu'elle croise. Cette approche pourrait permettre d'introduire les vampires dans le MCU. Et donc, par conséquent, le célèbre Blade. Peut-être que le premier vampire sera l'avatar de Sekhmet, que celle-ci contaminera les terriens, et que Blade devra retrouver sa trace et libérer la Terre du joug du vampire originel.

Une série de théories assez intéressantes qu'on vous laisse à disposition. N'hésitez pas à nous en proposer d'autres ou à nous dire ce que vous pensez de ces hypothèses. En tout cas, la série Moon Knight est disponible chaque mercredi sur Disney+ . 

Une erreur ?

Mots-Clés : KhonshuMarvelMarvel StudiosMarvel Comicsmarvel cinematic universeMCUMoon KnightThor : Love and ThunderBlack Panther : Wakanda ForeverBlade

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (2)

Par Cinéphile94, il y a 6 mois :

C'est une théorie plutôt intéressante. C'est vrai que les divinités sont omniprésentes dans l'univers Marvel Comics. Cette phase 4 va peut-être mettre l'accent là-dessus.

Répondre à ce commentaire

Par UnLecteur, il y a 6 mois :

En effet théorie intéressante notamment sur la présence des différentes cultures.
MAIS, si on parle de dieux égyptiens, dieux grecs, dieux romains (ca va venir je crois ?), etc...
Je me questionne, sur d'autres dieux, je ne connais pas l'univers marvel en dehors du MCU (a comprendre je n'ai rarement eu de comic entre les mains), MAIS y à t'il l'existence de dieu de d'autres civilisations et croyances (religion) ? Notamment Buddha ? Allah ? Dieu (il a pas de nom mais religion catholique), etc...

De plus si on parle de vampire (création par un dieu égyptien) on sait aussi que le mythe du vampire contient un lien étroit avec la croix catholique, y aurait il là un lien ?

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.