Rechercher Annuler

NFT : sans surprise, ce marché bizarre s'est effondré sur lui-même

De Guillaume Chagot - Posté le 3 juin 2021 à 11h35 dans High-tech

Ces derniers mois, les technophiles, mais également le grand public, ont pu assister à l'ascension fulgurante des NFT, des "Non-Fungible Token" (jetons non fongibles), mais également l'explosion de cette bulle spéculative. A l'instar des cryptomonnaies, les NFT ont été au centre de toutes les attentions, avant de voir leur bulle éclater. 

un marché volatile

Le principe des NFT peut être résumé simplement : toute existence numérique peut être transformée en NFT, qu'il s'agisse d'une œuvre d'art, d'un tweet ou encore d'une vidéo YouTube. Mais l'intérêt de ces jetons, c'est que celui qui possède un NFT, possède une œuvre originale, qu'il est toujours possible de dupliquer. Certifiées NFT et sécurisées via la blockchain, ces créations numériques se présentent ainsi comme des objets de collection. Posséder une œuvre originale ou une réplique, un sentiment propre qui a permis à des NFT de s'écouler à des sommes astronomiques, à l'instar d'une œuvre numérique vendue pour 69,3 millions de dollars tout de même

Le 3 mai dernier, le marché du NFT atteignait son point culminant avec 102 millions de dollars de ventes réalisées en une seule journée. Un marché diversifié dont ressort tout de même un secteur : les collectionnables. Baptisés "collectibles" en anglais, ces objets à collectionner aux formes variées concernaient pas moins de 100 millions de dollars sur les 102 réalisés. De l'eau a coulé sous les ponts depuis cette date étonnante, laissant le temps au marché du NFT de se stabiliser. Et si l'on en croit les derniers chiffres en date, le marché a vu sa bulle éclater. 

La semaine dernière, seuls 19,4 millions de dollars de ventes de NFT étaient enregistrés. Un nombre bien en deçà du point culminant survenu au début du mois de mai. De plus, durant la semaine ayant suivi cette apogée, les ventes ont atteint les 170 millions de dollars. Par rapport à la semaine dernière, c'est une chute de 90% environ. Comme le précise au passage le site Protos, "le nombre de portefeuilles NFT actifs est passé de plus de 12 000, lors du pic quotidien de chaque catégorie NFT, à seulement 3 900 hier (près de 70 % de moins)".

Une bulle spéculative que le crash récent des cryptomonnaies n'a pas épargné. Le 19 mai dernier, alors que la France retrouvait ses terrasses tant appréciées, le marché des cryptomonnaies enregistrait une chute historique. Le Bitcoin perdait notamment 53% de sa valeur la plus haute, survenue un mois auparavant. Peu ancré dans les mœurs, le monde du NFT a profité d'un effet de mode, avant d'être déserté tant par les curieux que les intéressés par un retour rapide sur investissement. Un monde volatile qui reste difficile à prévoir. Reste à savoir si le NFT parviendra à s'implanter profondément dans notre société. 

Une erreur ?

Mots-Clés : NFTJetons non fongiblesoeuvreartcollectionBlockchaincryptomonnaiescrash

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (5)

Par oust, il y a 2 semaines :

Je comprends pas comment on peut vraiment croire dans ce truc

Répondre à ce commentaire

Par Polorado, il y a 1 semaine (en réponse à oust):

C'est le même principe que ceux qui investissent dans l'art abstrait.
De la pure spéculation. La logique n'entre plus du tout en compte.

Répondre à ce commentaire

Par obyoneone, il y a 2 semaines :

stupids riches people

Répondre à ce commentaire

Par Keny, il y a 2 semaines :

Si des gens ont réussis à prendre un billet pendant cette "mode" tant mieux pour eux, mais j'ai pas compris le concept des NFT et si ça se casse déjà la gueule ça devait quand même être très bancal..

Répondre à ce commentaire

Par TKB, il y a 1 semaine :

On n'est qu'au début des NFTs

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.