Rechercher Annuler

Dick pics non consenties : faites-vous de l'argent avec les photos que vous n'avez pas demandées

De Tiphaine Elsener - Posté le 31 mars 2021 à 11h16 dans Insolite

Peut-être avez-vous déjà, un jour, réceptionné une dick pic non consentie. Le CM de Samsung en avait fait l'expérience, et avait d'ailleurs répondu de la plus belle des manières il y a quelques années de cela. Si tel est le cas pour vous, vous avez pu vous demander ce que vous deviez faire pour que cela ne se reproduise pas. Si certains préconisent de s'intéresser à la loi pour arrêter l'envoi de photographies non sollicitées, d'autres préfèrent se faire justice eux-mêmes. Nous avons enquêté sur le sujet.

Ce que dit la loi sur les dick pics

En France, il n'y a pas encore d'article spécifique concernant les dick pics, mais si l'on considère que l'envoi de ce type de photographies n'est pas différent de l'exhibitionnisme, l'article 232-22 du code pénal déclare que l'acte est passible d'un an d'emprisonnement, et de 15 000 euros d'amende (plus ou moins selon si l'on rentre dans le harcèlement sexuel ou si la personne qui reçoit la dick pic est mineure). 

L'article R624-2 du code pénal français stipule quant à lui que : 

Le fait de diffuser sur la voie publique ou dans des lieux publics des messages contraires à la décence est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la 4e classe. Est puni de la même peine le fait, sans demande préalable du destinataire, d’envoyer ou de distribuer à domicile de tels messages.

L'amende prévue pour les contraventions de la 4e classe est de 750 euros. Malgré le risque encouru, de nombreuses personnes sont encore victimes d'envoi de dick pics non consenties. Certains internautes ont donc choisi de se venger par leurs propres moyens des auteurs de jpeg non sollicités. 

Un moyen de dissuasion qui fait mouche

L'envoi de dick pics non sollicitées est l'objet de nombreuses plaintes annuelles. Si certains auteurs peuvent considérer qu'il s'agit d'une forme d'art, ces derniers ne devraient pas être déçus par le nouveau moyen de dissuasion qui a été trouvé par les internautes.

Il est en effet possible, désormais, de transformer les dick pics non consenties en NFT (jetons non fongibles), qui est un type spécial de jeton cryptographique (et qui représente quelque chose d'unique). Les NFT sont utilisés dans plusieurs applications spécifiques qui nécessitent des éléments numériques uniques tels que l'art crypto. En résumé, si vous recevez un jpeg que vous ne vouliez vraiment pas voir, vous pouvez l'épingler ad vitam eternam sur la blockchain, afin que cette photographie puisse être considérée comme un NFT, et que le monde entier puisse la découvrir. 

Plusieurs internautes ont déjà téléchargé MetaMask afin de posséder une adresse ETH (ethereum) et de pouvoir bombarder la blockchain de photographies non consenties. La plupart d'entre eux se rendent ainsi sur l'application Mintable, se créent un compte, et envoient les dick pics non sollicitées en ligne.

Il s'agit vraisemblablement, en un sens, d'un moyen de dissuasion efficace, et en même temps, certains internautes sont déjà montés au créneau pour dénoncer une pratique qui peut conduire à de nombreuses dérives. Des photographies sollicitées pourraient en effet très bien suivre le même chemin, en cas de revenge porn par exemple, ce qui est totalement illégal. De votre côté, pensez-vous qu'il s'agit d'un moyen de dissuasion efficace, ou pensez-vous que cela peut conduire à des dérives ? Nous vous laissons répondre à notre sondage, ainsi que dans l'espace commentaires !

Une erreur ?

Source(s) : Mintable NFTTheDP

Mots-Clés : PhotographiemasculineNFTJetons non fongiblesartpartageloidissuasion

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (19)

Par Gallonus, il y a 4 mois :

C'est compliqué comme question parce que les femmes surtout doivent en avoir marre des puceaux qui pensent qu'ils ont la plus belle, mais en même temps ça peut conduire à de sacrées dérives en tous genres pour moi ...

Répondre à ce commentaire

Par Pris, il y a 4 mois :

Il faut ajouter "Je pense que ça n'aura aucun effet dissuasif puisque la plupart des gens ne sont pas assez cons pour mettre leur tête sur leur dick pic non consenti, peut de chance qu'un random en Australie te reconnaisse avec ton sexe" au sondage.

Répondre à ce commentaire

Par Bob, il y a 4 mois :

Du coup... les mecs qui uploadent leur propre dick pic sont rémunéré ? xD
et un mec qui envoie une dick pic veux etre vu non ? du coup lui donner encore plus de visibilité n'est-ce pas l'encouragé ?

Répondre à ce commentaire

Par Beniben95, il y a 4 mois via l'application Hitek :

Ca devient lamentable. Etant donné qu'internet sert désormais de tribunal bah je propose la dissolution totale du système judiciaire français. Ca fera bien des économies dans les comptes publiques...

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 4 mois (en réponse à Beniben95):

Exactement ! le problème c'est pas les exibos qui envoient des dickpick voyons ... le problème c'est internet ! pffff

Répondre à ce commentaire

Par Beniben95, il y a 4 mois via l'application Hitek (en réponse à Murge):

Tiens, le running gag d'hitek ^^. Non le soucis cest qu'il s'agit d'un délit qui doit être condamné par la justice (parce que oui elle existe pour ça) et au lieu de mettre les moyens pour faciliter les démarches et les procédures pour les plaintes et les jugements on préfère la facilité à diffuser sur internet et se faire justice soi même, entrainant son lot de dérives qui seront tout aussi condamnables. Je le répète, internet n'est pas un tribunal.

Répondre à ce commentaire

Par Wakizashi, il y a 4 mois (en réponse à Beniben95):

On est d'accord que la justice est un grand élément du problème. La justice sur internet c'est non, et la justice (la vraie) devrait mieux aider à condamner ces gens.

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 4 mois (en réponse à Beniben95):

Et plutôt que de t'en prendre au gouvernement (de droite) ou aux partis politique (de droite) qui refusent de s'attaquer au problème de prendre les mesure législative nécessaires, tu t'en prends aux vilains internets et débite le poncifs de beauf du TriBUnaL PoPulAIre.

Et pire encore, tu commente en bon beauf et t'en fous pas une, mais tu te permets quand même d'attaquer ceux qui agissent concrètement.

Répondre à ce commentaire

Par Beniben95, il y a 4 mois via l'application Hitek (en réponse à Murge):

Mec tu me régale, jte mets en top 3 des SJW les moins crédibles. Continue de regarder les étoiles !

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 4 mois (en réponse à Beniben95):

Ok, t'as rien à dire.

Répondre à ce commentaire

Par Wakizashi, il y a 4 mois (en réponse à Murge):

Ton éternel raisonnement binaire... Les deux aspects de l'histoire posent problème. Mais vas-y, continue d'enfoncer encore et toujours le même clou..

Bref, ce n'est pas ça qui va régler le problème des "exibos qui envoient des dickpick", au contraire, le nombre de dérives ultra dangereuses possible est fou. Sans compter que c'est illégal. Le principe c'est de condamner une violence par une autre et de se faire justice soit même, c'est ce que condamne Beniben95.

Juste pour t'expliquer la débilité profonde de ton commentaire (et l'article en parle), c'est qu'avec ce genre de système mis en avant, des honnêtes gens pourront se faire afficher, subir du revenge porn ou autre dégueulasseries et actes mals intentionnés. Et si je comprends bien l'article, ça restera "ad vitam eternam" accessible à tous. C'est incomparablement plus destructeur pour des gens que de recevoir de temps en temps des dick pics. Mais bon... plus facile de dire "gneu gneu t'es bête pfff" sous forme de sarcasme comme tu aimes le faire souvent.

Ce genre de problème ca se résout par l'éducation et la justice (et peut être d'autres choses). Or inciter à une guéguerre via les réseaux sociaux c'est ni de la justice, ni une bonne éducation. C'est juste complètement débile et dangereux.

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 4 mois (en réponse à Wakizashi):

Ils sont super tes arguments de principes.
Mais si tu prétends défendre des principe tout en fustigeant les actions concrète qui ont pour but de mettre en œuvre ces principe alors t'es juste un militant du statu quo.

Quoiqu'il en soit :

Si les exibos qui envoient des dickpick n'existaient pas, cette appli n'existerait pas non plus.

Si cette applis te pose problème ta logique devrait te pousser à t'en prendre à l'origine du problème.
Donc, plutôt que de spéculer sur les éventuelles dérives imaginables de cette applis, tu ferais mieux de t'en prendre aux dérives bien réelles des exibos et à la culture de la dickpick.

Répondre à ce commentaire

Par Stan, il y a 4 mois (en réponse à Beniben95):


Si Internet deviendrait un tribunal, les 3/4 de l'humanité seraient condamné à la peine de mort.

Répondre à ce commentaire

Par Tao paille paille, il y a 4 mois :

Regardez la série Blue Mountain State. En VO vraiment pour le coup.

Répondre à ce commentaire

Par Skankhunt42, il y a 4 mois (en réponse à Tao paille paille):

Je vois qu'il y a des personnes de culture par ici

Répondre à ce commentaire

Par Dida, il y a 4 mois :

En tant que femme, j'ai jamais compris ce besoin d'envoyer une photo de sa bite. Genre ceux qui font ça se disent "olala, elle va adorer, elle va tomber in love direct avec mon engin !" ? Je veux pas les décevoir mais non, ça n'arrivera pas. Ca la dégoutera, ça lui donnera envie de ne surtout plus vous adresser la parole... Sauf si la nana est du genre à aimer ça mais généralement les photos sont envoyées avant même de savoir ce genre de choses.

Parce que bon, entre nous hein, c'est moche une bite.

En ce qui concerne cette envie de vengeance perso... Ca ressemble un peu à du revenge porn (en moins poussé bien sûr). Pas fan du manque de légalisation. Même si la photo n'était pas demandée à l'origine.

Répondre à ce commentaire

Par Médriel, il y a 4 mois :

Hitek, quand vous faite une intro axée sur le juridique, il serait bien de se renseigner un minimum (rigueur journalistique, tout ça, tout ça...). Au-délà du fait que les articles ne stipulent pas (ils disposent), les articles du Code pénal que vous avez choisis sont inapplicables dans ces cas-là (il y en a d'autres qui pourraient cadrer avec le sujet).

Répondre à ce commentaire

Par Deus Irae, il y a 4 mois :

Je ne comprends pas trop ici. Transformer une image en NFT ne sert pas à grand chose. C'est un token non fongible, donc qu'il n'a qu'un seul propriétaire. Qui voudrait acheter une dick pic ? Je ne vois pas comment des personnes peuvent se faire le moindre centime avec ça...

Répondre à ce commentaire

Par Wakizashi, il y a 4 mois (en réponse à Deus Irae):

Je suis pas sûr que le réel but de l'opération soit de se faire de l'argent. Ca pousse juste à la justice par soi-même. En revanche tu dis qu'il ne peut y avoir qu'un seul propriétaire, il ne serait donc pas possible de rendre publique / accessible au public l'image en question ?

Et qu'en est-il du faire qu'un commerce d'image de stars nues, ou pire pédo-porno qui pourrait se créer... Est-ce possible ?

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.