Rechercher Annuler

WTF : une révolution va s'opérer dans les placements de produits au cinéma

De Maya Foucret - Posté le 23 avril 2021 à 12h52 dans Cinéma

Les placements de produits sont monnaie courante au cinéma, autant dans les grosses productions Hollywoodiennes que dans les séries Netflix. Il faut dire que l'apogée de la VOD a largement contribué à diminuer le recours à l'interruption publicitaire. Cependant, le procédé tel qu'on le connaît pourrait bien profondément évoluer pour être intégré à des productions déjà sorties depuis des années. 

Des placements de produits vieillissants

Les placements de produits sont quasiment aussi vieux que le cinéma lui-même. A ce titre, il peut être très agaçant de voir une grosse marque grapiller du temps d'écran au milieu d'une scène d'action. Cependant, les placements publicitaires peuvent aussi être amusants avec un peu de recul. 

Par exemple, le film Vidéokid: l'Enfant génial sorti en 1989, est l'un des exemples les plus significatifs du recours au placement de produit. Cela dit, voir des références à la NES et à des gâteaux dont la production a cessé depuis des années, peut prêter à sourire en 2021. 

Cependant, la nostalgie des vieilles annonces publicitaires pourrait bien disparaître au profit des mises à jour publicitaires.

De nouveaux placements de produits intégrés dans des films déjà sortis

En effet, une entreprise britannique du nom de Mirriad travaille actuellement sur une Intelligence Artificielle permettant d'intégrer des placements de produits récents dans des films déjà sortis,  vieux classiques du cinéma compris.

Ces contenus publicitaires s'adapteraient non seulement à l'époque, mais également au spectateur, à condition que celui-ci ne regarde un film sur une TV connectée, un smartphone ou un ordinateur.

Prochainement, il pourrait donc être possible de voir un panneau publicitaire faisant la promotion d'une marque de voitures récente aussi bien dans un film de Charlie Chaplin que dans un Star Wars

Un placement de produit ciblé grâce à l'activité en ligne

Plus encore : ces placements de produits pourraient changer en fonction du spectateur puisque son activité sur le net serait prise en compte. Ses achats et le nom des sites qu'il visite, permettraient de définir la marque qu'il pourrait voir s'afficher en arrière-plan. 

L'entreprise Mirriad a déjà expérimenté son outil et assure que l'intégration est déjà suffisamment efficace pour ne pas choquer le spectateur sans manquer de lui faire remarquer le produit mis en avant. Pour illustrer cet argument, la société a donné l'exemple ci-dessous, en intégrant une pub Coca-Cola dans une série chinoise.

Cela peut paraître totalement absurde, mais cela pourrait engranger des bénéfices non négligeables pour les sociétés de production. Celles-ci n'auront qu'à mettre à jour leurs placements de produits pour s'adapter à la demande actuelle. Cela pourrait particulièrement bien fonctionner pour des films cultes que l'on continue de voir et revoir, des années après leur sortie.

Au delà des anachronismes que cela pourrait entraîner, une chose est sûre : il faudrait un temps d'adaptation certain afin de ne pas avoir l'impression de vivre dans un monde dystopique. 

Une erreur ?

Mots-Clés : Cinemaplacements produitsfilmspublicités

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (13)

Par Kick, il y a 1 an :

Hâte de voir une pub pour Coca dans un film historique

Répondre à ce commentaire

Par Reda, il y a 1 an (en réponse à Kick):

Imagine , le colisée avec des pubs tesla et cocacola qui longent le mur dans le film Galadiator ! ce serait génial !

Répondre à ce commentaire

Par Lolerontpartout!, il y a 1 an (en réponse à Reda):

Oui ont passeraient plus de temps à comm l’affligeance que ça entraine, qu'à voir ledit film, c'est le futur du divertissement cinématographique xd ^^

Répondre à ce commentaire

Par Asuryan, il y a 1 an :

C'vrai qu'il n'y a pas assez de PUB à la télé, dans la rue, dans les magazines, sur les sites, dans les applis, dans les boîtes aux lettres...

Répondre à ce commentaire

Par Desaccord, il y a 1 an :

Non.
Normalement on est tous conscient que la pub et le cinéma sont alliés, on va pas se mentir, économiquement parlant c'est totalement légitime.
Mais un réalisateur est supposé choisir ses produits. Le moment où il nous les présente de manière à ce que ça n'entâche pas notre implication dans le film.
Là j'suis désolé mais ça va me sortir de l'immersion de voir les mêmes pubs que sur un navigateur 10 ans après. Je pense à un film comme Fight Club où il est très difficile de déterminer ce qui est un placement voulu ou involontaire, n'y perdront nous pas en cohérence ?

Et puis retravailler une oeuvre alors que le réalisateur l'a définitivement bouclé je trouve ça moyen, qui nous dit que le code couleur des nouvelles pubs correspondra à l'atmosphère de la scène ?

Un choix très risqué, je préfère me bouffer 30 pubs liés à un film que 30 pubs amateurs et sans rapport avec le contenu...

Répondre à ce commentaire

Par Mrgoodgift, il y a 1 an (en réponse à Desaccord):

Totalement d'accord. C'est nimp
On ne modifie pas une oeuvre comme ça, après sa sortie !..

Répondre à ce commentaire

Par Glandalf, il y a 1 an (en réponse à Desaccord):

Mon gros... On s'en fiche du côté artistique. Il faut FAIRE DU FRIC !

Répondre à ce commentaire

Par Selsebeth, il y a 1 an :

Et puis quoi encore ? Bientôt on aura des placements de produits dans les livres avec un personnage qui achète une chemise chez H&M et ce sera écrit en tout petit sur la page de crédits "attention ce livre contient des communications commerciales"

Répondre à ce commentaire

Par Canadian, il y a 1 an (en réponse à Selsebeth):

Ça a déjà été essayait d'après ce que je lis sur Google. Ça n'a pas dû marcher, je ne trouve qu'un seul exemple.

Répondre à ce commentaire

Par Lolerontpartout!, il y a 1 an :

Et comme les grosses majors qui ont maintenant des plateformes de streaming font de moins de distribution physique, voir presque pas du tout comme Netflix, c'est l'assurance de ne plus avoir à moyen terme l’œuvre d'origine... Triste Monde tragique...

Répondre à ce commentaire

Par Calacala, il y a 1 an via l'application Hitek :

Toujours plus de merde sur nos écrans ! C'est fou...

Répondre à ce commentaire

Par Baby Soda, il y a 1 an via l'application Hitek :

« Publicité ciblée en fonction de son activité sur le net » c’est mort, je regarde plus de films avec ma meuf, elle va cramer mon historique.

Répondre à ce commentaire

Par Marionil, il y a 1 an :

Au moins ça sera plus facile de faire une blacklist des marques à boycott

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.