Ecologie : un satellite s'apprête à nettoyer l'espace

De Yann Sousa Auteur - Posté le 3 décembre 2020 à 11h51 dans Insolite

À l'avenir, la cause environnementale ne se bornera plus qu'aux frontières terrestres. En effet, l'Europe planche actuellement sur un projet qui vise à rendre l'espace plus écologique.

Une mission pour clearspace 

L'agence spatiale européenne (ESA) a décidé de se lancer dans un nouveau projet. Celui-ci vise à réduire le nombre de débris dans l'espace et plus particulièrement autour de la Terre. Pour donner vie à ses ambitions, l'ESA vient juste de signer un contrat avec une jeune start-up suisse.

ClearSpace a donc été choisi pour entreprendre la première mission de nettoyage de l'orbite basse terrestre. Pour l'occasion, un budget de 100 millions d'euros sera alloué au projet, dont 86 directement investis par l'ESA. Le satellite ClearSpace-1 commencera alors sa mission en 2025 et décollera depuis Kourou (Guyane). 

Le satellite nettoyeur aura pour tout premier objectif de désorbiter l'étage supérieur d'une fusée VEGA, lancée en 2013. L'objet de 100 kilos qui se trouve actuellement en orbite autour de la terre devra d'abord être observé, avant d'être récupéré et délogé à l'aide des quatre bras mécaniques du satellite de 500 kilos, pour qu'il se désintègre dans l'atmosphère. 

Un marché qui risque de prendre de l'ampleur

L'ESA et ses 22 Etats membres semblent particulièrement fier de leur nouveau projet. À ce sujet, Eric Morel de Westgayer, chargé de l'industrie et des achats à l'agence spatiale européenne, explique : "jamais nous n'avions confié un contrat d'une telle ampleur à une petite start-up". En effet, la mission est considérée comme novatrice dans le milieu. En témoigne, la vingtaine de sociétés venant de huit différents pays membres de l'ESA qui ont décidé de contribuer financièrement à la mission. 

Tout ceci démontre un véritable engouement pour ce marché encore vierge. L'agence spatiale européenne espère alors "montrer l'exemple". Le but est donc double : se lancer dans la toute nouvelle lutte de la dépollution spatiale, et en démontrer la faisabilité technique par le projet ClearSpace. 

Ce nouveau marché a en tout cas toutes ses chances de se développer. Il est important de rappeler que cela fait maintenant une soixantaine d'années que l'humanité est capable de se rendre dans l'espace, et que cela a entraîné un fort encombrement de l'orbite terrestre. On estime que pas moins de 42 000 objets spatiaux de plus de 10 centimètres gravitent au-dessus de la Terre. Cela pourrait à la longue devenir extrêmement dangereux. Ces objets, allant à une vitesse de 28 000 km/h, représenteraient un danger constant pour les satellites déjà présent en orbite, mais aussi les futures missions spatiales à venir.

8 commentaires

Une erreur ?

Source(s) : VOA

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Mots-Clés : SatelliteClearSpaceorbiteesaenvironnement

Commentaires (8)

Par La Fouine du Net, il y a 1 mois :

C'est génial de se lancer là-dedans

Répondre à ce commentaire

Par Personne, il y a 1 mois :

Ça n'a rien d'écologique, il n'existe aucun écosystème en orbite terrestre.

Considérant la pollution qui va être générée sur terre pour fabriquer et lancer ce satellite, c'est même polluant.

Une réponse technique à un problème technique...

Répondre à ce commentaire

Par Comprendre Interstellar en 4 leçons, il y a 1 mois (en réponse à Personne):

Tu sors la définition de bon sens. Sauf que tu oublies que l'écologie est devenu un terme gauchiste dans le camp du "bien", et n'a donc plus rien d'un mot scientifique, mais politique :p.
Nettoyage de pollution, c'est écolo. ça n'a aucun sens pour quelqu'un qui parle français, mais pour eux oui.

Répondre à ce commentaire

Par Neoctave, il y a 1 mois :

Je trouve l'initiative louable et intéressante....mais....il n'y a que moi que ça choque de lancer une fusée entière (et la détruire du coup), pour déployer un satellite qui va récupérer le débris et bruler AVEC dans l'atmosphère ? C'est un peu comme utiliser un bazooka pour 1 fourmi...

Répondre à ce commentaire

Par Kal, il y a 1 mois :

Ça irait quand même plus vite avec un X-wing.

Répondre à ce commentaire

Par sponge bob, il y a 1 mois :

mouaiii que l’être humaine nettoie déjà ça propre merde sur terre on verra après!!

Répondre à ce commentaire

Par Razyor, il y a 1 mois :

Écologie: Étude des milieux où vivent les êtres vivants, ainsi que des rapports de ces êtres avec le milieu.
Quels êtres vivants vivent dans l'espace?

Répondre à ce commentaire

Par BreaK, il y a 1 mois via l'application Hitek (en réponse à Razyor):

L’ISS ça ne te dit rien ? Parfois ils font des sorties en plus donc imagine un débris de 10cm a 20000 km/h le percutant.. donc on peut dire techniquement qu’il y a de la vie dans l’espace puisqu’on en envoi.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test realme X50 Pro, un smartphone 5G qui veut faire bouger le haut de gamme : fiche technique, prix et date de sortie

Realme X50 Pro

Il y a 6 mois

Test : l'Asus ROG Zephyrus G14, un PC portable Gaming compact avec une RTX 2060 : fiche technique, prix et date de sortie

Asus ROG Zephyrus G14

Il y a 8 mois

OnePlus 8 Pro, le nouveau smartphone 5G avec écran 120 Hz : fiche technique, prix et date de sortie.

OnePlus 8 Pro

Il y a 8 mois