Rechercher Annuler

Top 10 des plus gros psychopathes de toute l'Histoire

De Chromerit Auteur - Posté le 4 mars 2021 à 9h33 dans Histoire

Il y a quelques années, nous vous avions proposé un article concernant 5 meurtres dans l'Histoire qui sont toujours restés sans réponse. Aujourd'hui, nous replongeons dans le Mal et la noirceur pour vous proposer le top 10 des plus gros psychopathes de l'Histoire. On y retrouve d'ailleurs pas que des psychopathes, il y a un peu de tout : sociopathes, sadiques... Il y a de tout dans la nature ! Disons qu'on aurait aussi pu utiliser le terme de "fous dangereux". En tout cas, ces 10 personnes-là, on est bien heureux de ne jamais avoir croisé leur route

10) phalaris

On commence d'entrée de jeu avec un chouette type du nom de Phalaris. Il s'agit d'un tyran qui a pris le pouvoir en Sicile, vers -570. Le tyran a laissé des traces dans l'Histoire puisque ses actes de cruauté donnaient des sueurs froides à son peuple. Parmi ses atrocités présumées, on compte le cannibalisme (il disait lui-même qu'il mangeait des nourrissons qui tétaient encore le sein de leur mère), mais aussi la célèbre histoire du taureau d'airain. Perillos d'Athènes avait en effet inventé un système de torture qui permettait d'enfermer les victimes dans un taureau fait de bronze. Un feu était allumé sous le taureau, et les victimes enfermées grillaient à petit feu. Leurs cris ressemblaient à des mugissements. Bien évidemment, Phalaris demanda une démonstration, et décida que ce serait Perillos lui-même qui rôtirait dans son invention. D'un sadisme à toute épreuve !

9) luis alfredo gravito

Voici le tout premier tueur en série contemporain de cette liste, Luis Alfredo Gravito. En 1999, ce dernier a reconnu les viols et les meurtres de 147 jeunes garçons. Suite à des cartes réalisées par le condamné pour retrouver le corps de ses victimes, on estime cependant que le nombre de ses meurtres pourrait dépasser les 300. Pour arriver à ses fins, Gravito gagnait la confiance de garçons plutôt pauvres, qui n'avait déjà pas grand chose à perdre. 

8) pedro alonso lopez

Pedro Alonso Lopez, aussi appelé "Le monstre des Andes", est un tueur en série colombien qui a avoué être responsable des enlèvements, viols et meurtres de 310 enfants. En 1998, le tueur a déclaré qu'il continuerait à tuer, et a quand même été libéré. Il est aujourd'hui toujours en liberté. Une bonne histoire glauque à raconter autour d'un feu de camp, n'est-ce pas ?

7) basile ii

Basile II est un empereur byzantin qui régna de 976 à 1025. Vous nous direz : "Mouais, y en a beaucoup des empereurs et autres chefs d'Etat qui ont fait des massacres, alors pourquoi lui ?", eh bien, parce que Basile II était particulièrement retors, et aimait les mises en scène par-dessus tout. À cette époque, les Bulgares menaçaient l'empire, mais au terme d'une bataille gagnée, le danger est écarté. Pour marquer le coup, et parce que Basile est comme ça, il fait crever les yeux de 15 000 soldats bulgares faits prisonniers, et en épargne 150 pour qu'ils puissent guider les autres jusqu'à leur tsar Samuel. Ce dernier aurait été vraiment (vraiment) choqué de voir des milliers de prisonniers aussi mal en point, et a d'ailleurs succombé à une crise cardiaque deux mois plus tard. Selon la légende, la crise cardiaque du tsar aurait été engendrée par cette image horrible d'hommes mutilés, gravée à jamais dans sa mémoire.

6) néron

Vous connaissez certainement Néron, au moins de nom. Il y eut pas mal de scandales au cours de son règne, mais on peut déjà citer le fait que lui (ou sa favorite) aurait organisé le meurtre de sa mère, Agrippine, et aussi qu'il aurait demandé le divorce pour cause d'infertilité puis fait exécuter sa femme (Octavie). Selon les rumeurs de l'époque, il aurait aussi joué de la lyre durant le très grand incendie de Rome, qui dura 6 jours (certains affirmaient à l'époque qu'il était d'ailleurs responsable de l'incendie, mais des sources récentes tendent à l'innocenter). En revanche, il s'est bien rendu responsable du meurtre de nombreux chrétiens de Rome, qui devaient être jetés aux lions ou brûlés vifs. Puis après, c'est la décadence. Ses proches soupçonnés de complot ? Tués. Sa demi-soeur par adoption qui refuse de l'épouser ? Tuée. Et encore, vous n'avez-là que quelques exemples. On l'avait d'ailleurs surnommé, à son époque, le "poison du monde". Et ça, ce n'est pas rien.

5) ivan le terrible

Ivan "Le Terrible" porte bien son surnom. Le premier tsar de Russie (1547-1584) vivait à la merci des boyards, une famille de nobles qui l'humiliait, puisqu'il avait dû monter sur le trône à l'âge de 3 ans (et qu'une régence s'était donc mise en place). En 1560, à la mort de sa femme, Ivan commence la descente aux enfers. Il met en place un régime de terreur et notamment contre les boyards. Il s’appuie sur les opritchniks (sa police personnelle) pour aller massacrer et terroriser le peuple. Ivan, de son côté, cherche de nouveaux instruments de torture. Il fera notamment installer de très gros chaudrons remplis d’eau bouillante et d'autres, remplis d’eau glacée. Il fait plonger alternativement les victimes dans ces deux chaudrons, jusqu’à ce que leur peau parte en lambeaux (bon appétit bien sûr). En 1581, il frappe mortellement son propre fils, qui était venu protéger sa femme enceinte, agressée par Ivan. Le tsar ne s'en remettra jamais.

4) vlad l'empaleur

Vlad l'Empaleur a été le modèle de Bram Stoker pour créer Dracula, déjà, ça en dit long. Le Prince de Valachie aimait le sang en effet. Alors qu'il s'ajournait à Constantinople, il assiste à un empalement, et trouve le concept vachement parlant. Quand il entre en guerre contre les Ottomans, il décide donc de faire de même. Il fait empaler sur le dos ses propres soldats blessés qui ont fui devant l'ennemi, et empale un soldat sur douze, par la suite, dans les groupes qui refusent de partir au combat. Le bourreau refuse d'empaler tant de personnes ? Eh bien, il est empalé lui aussi ! Il y a différentes façons d'empaler quelqu'un, mais finalement, ce qui plaît le plus à Vlad, c'est quand le pieu est enfoncé par l'anus et ressort par la bouche. Une méthode de mise à mort affreuse, qui semble cependant le divertir. On préfère limite Dracula, maintenant.

3) caligula

Caligula est un autre empereur romain un poil dérangé. Du moins, c'est ce que l'on pense si l'on se fie aux propos de Suétone, bien que finalement, on ne sache pas grand chose de la réalité. Néanmoins, si l'on accorde du crédit à Suétone, il s'agissait d'un despote tombé dans la débauche, qui se considérait comme un parent de Jupiter, et donc, comme l'égal d'un Dieu. Il aurait été incestueux avec Drusilla, sa soeur, durant de longues années. Et par-dessus le marché, il aurait été un sadique qui prenait beaucoup de plaisir à torturer des gens, y compris des sénateurs de haut rang. Caligula est resté dans l'Histoire comme un homme incapable de résister à ses désirs et à ses pulsions, et ayant le pouvoir de réaliser tout ce qu'il imaginait (et ça, ça fait peur). Il n'y a que la Lune, qu'il n'a jamais pu avoir.

2) la comtesse sanglante

Elizabeth Bathory, surnommée "la comtesse sanglante", est une comtesse hongroise née en 1560. Elle et quatre complices supposés sont arrêtés puisque 300 témoignages contre elle ont été collectés entre 1610 et 1611. Les témoignages affirment que le comtesse tuaient des jeunes filles (paysannes ou de la noblesse). Parmi les atrocités commises, on lit des coups ayant entraîné la mort, la mutilation, une exposition au froid intense, la dénutrition, et même l'utilisation d'aiguilles. Bien que nous ne connaissons pas le nombre de victimes exact, certains pensent qu'on peut en compter 100 ou 200. Un témoignage affirme cependant que la comtesse consignait toutes ces victimes dans un carnet, et que le nombre avoisinait les 650

1) gilles de rais

Gilles de Montmorency-Laval, plus connu sous le nom de Gilles de Rais, est un chevalier et seigneur de Bretagne né vers 1405. En octobre 1440, Gilles de Rais est jugé pour hérésie, sodomie, et meurtres de "cent quarante enfants, ou plus". Aujourd'hui, selon les textes de l'époque, certains pensent que Gilles de Rais aurait tué entre 600 et 800 enfants. Il s'amusait avec leurs corps, et parvenait à retirer du plaisir uniquement quand il les torturait, puis les tuait. Chaque enfant ne pouvait "servir" qu'une fois ou deux, avant de mourir. On vous passe les détails de toutes ces tortures, parce que c'est vraiment hardcore. Un bon gros malade, Gilles.

Si vous comptez rester dans les choses joyeuses au cours des 10 prochaines minutes, rien ne vous empêche d'aller jeter un coup d'oeil aux 10 tueurs à gage les plus cruels du monde.

Une erreur ?

Source(s) : RD

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Mots-Clés : Psychopathescriminelsdangereuxhistoiretop 10classementfous

Commentaires (6)

Par GlascowMood, il y a 1 mois :

Je connaissais bien l'histoire de Gilles de Rais mais pas vraiment celle des autres. Quand on dit que l'enfer c'est les autres ...

Répondre à ce commentaire

Par Defrey, il y a 1 mois :

"le nom de Gilles de Rais, est un chevalier et seigneur de Bretagne né vers 1405. En octobre 1940, Gilles de Rais"

Et beh, sur la photo, il ne les fait pas ses 535 ans... !

Répondre à ce commentaire

Par Hitek, il y a 1 mois (en réponse à Defrey):

Bonjour Defrey,
C'est le côté démoniaque du bonhomme ça ! (Ou un doigt qui a ripé, au choix).

Merci de votre remarque, on aurait pu laisser croire que Gilles de Rais était un vampire, par-dessus le marché. :)
Bonne continuation sur notre site,

L'équipe HITEK

Répondre à ce commentaire

Par dezs, il y a 1 mois :

Gilles de Rais a inspiré les histoires d'ogre mangeur d'enfants qu'on raconte encore aux enfants. Il a été compagnon d'armes de Jeanne d'Arc et un qui la soutenait le plus. Ses crimes étaient tellement affreux que personne n'y croyait vraiment. Si je me souviens bien, un juge a demandé qu'il jure d'être innocent sur l'Evangile et c'est là qu'il a tout avoué. Il avait une façon de vivre sa religion un peu particulière.

Pour Basile II, c'est une technique de guerre qui était très utilisée à une certaine époque. Les Gaulois éventraient leurs ennemis de façon à ce qu'ils agonisent pendant des jours. C'était cruel mais ça dissuadait de futurs ennemis. Evidemment pas de droit de la guerre à l'époque. J'ai envie de dire plusieurs pays ont l'arme nucléaire et certains sont capables de s'en servir c'est pas mieux

Répondre à ce commentaire

Par Truc Bidule, il y a 1 mois :

L'incendie de Rome qui aurait été perpétré par Néron n'est qu'une fable inventée par ses ennemis, renseignez-vous.
Beaucoup de ses soi-disant méfaits ont été soit exagéré, soit complétement inventé de toute pièce, notamment par les chrétiens.

Répondre à ce commentaire

Par Erzog, il y a 1 mois :

Attention pour Basile II ! Crever les yeux de 15 000 soldats est une légende, ce ne sont pas des faits.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.