Rechercher Annuler

Australie : des chercheurs viennent de découvrir de nouvelles espèces de poissons terrifiantes

De Aubin - Posté le 10 novembre 2022 à 13h27 dans Science

En octobre 2022, un groupe de chercheurs du Museum Victoria Research Institute a mené des recherches révolutionnaires dans l'océan Indien. Ils ont exploré les îles éloignées Cocos au large de l'Australie. Leurs découvertes a mis en lumière des espèces marines méconnues et fantastiques.

Des recherches inédites

Si les océans couvrent plus de 70% de la surface du globe, ils demeurent encore très méconnus au yeux de la population scientifique. Actuellement, seuls 10% de la faune et flore marine ont été recensés. Et on ne connaît même pas la cartographie totale de cette surface immergée. Les profondeurs abyssales sont encore globalement inexplorées et renferment des créatures impressionnantes et inquiétantes.

Récemment, un groupe de chercheurs du Museum Victoria Research Institute a décidé de mener une étude aux alentours des îles Cocos, au large de l'Australie. Une expédition inédite dans les fonds marins de deux nouveaux parcs australiens, à la découverte d'animaux fantasmagoriques.

Un voyage hallucinant

On a encore d'énormes lacunes concernant la biodiversité de l'Océan Indien australien. Ils existent de nombreuses espèces marines méconnues qui ont évolué localement, et qui résultent de la synthèse entre les océans Pacifique et Indien. Il faut savoir qu'autour des îles Cocos, il existe des montagnes sous-marines qui datent de l'époque du Crétacé, il y a environ 70 millions d'années.

Après une expédition de 35 jours, l'équipe du Museum Victoria Research Institute a cartographié plus de 11 000 km, grâce au navire Investigator. Le 3 novembre dernier, l'équipe scientifique a rendu son rapport. Ils ont notamment recensé des poissons encore jusque là inconnus. Dianne Bray, directrice des collections du Museum Victoria a déclaré à l'Australian Broadcasting Corporation que les poissons découverts ont de grandes capacités. 

Ils sont capables de bioluminescence pour attirer leurs proies, tout en se cachant ou se camouflant dans les profondeurs marines. Ils sont souvent dotés d’organes sensoriels démesurés, ainsi que de grandes bouches avec des dents effrayantes afin de rentabiliser chaque repas

Parmi ces découvertes étonnantes on peut citer deux anguilles. La première est aveugle et a été collectée à environ 5 km de profondeur. Elle est recouverte d'une peau transparente et gélatineuse. La deuxième est surnommée l'anguille pélican bizarre. Elle possède une petite tête et d'énormes mâchoires. Elle est recouverte d'une peau veloutée noire et possède une queue qui lui permet d'attirer leurs proies.

Les chercheurs ont également mis le doigt sur des poissons surnommés Batfishs. Ils possèdent des nageoires en forme de bras, ont un minuscule leurre de pêche et font partie de la famille de la baudroie.

On peut également citer la découverte du Tribute Spidefish qui possède des nageoires inférieures longues et épaisses sur lesquelles il s'appuie comme sur des pieds. Il y a également un recensement de poissons-lézards à hautes nageoires. Ce sont des prédateurs des grands fonds avec une mâchoire aux dents pointues. Ils appartiennent à la famille des poissons hermaphrodites puisqu'ils sont en possession de tissus reproducteurs mâles et femelles fonctionnels.

En vrac, ils ont également découvert l'existence de la vipère de Sloane, du Slender Snipe Eel ou encore d'oursins crêpes qui ont un squelette qui s’aplatît comme une crêpe lorsqu'ils sont hors de l'eau.

Le Dr Tim O'Hara, directeur scientifique de cette expédition a déclaré que :

Nous avons découvert un nombre incroyable d’espèces potentiellement nouvelles vivant dans ce parc marin éloigné.

De nouvelles cartes

L'équipe scientifique a également profité de cette expédition pour produire des images tridimensionnelles détaillées de la montagne sous les îles Cocos. Elle n'avait jamais été cartographiée auparavant. Le Dr Tim O'Hara souligne que :

Nous avons transmis ces nouvelles cartes 3D et images vidéo sous-marines directement du navire aux habitants des îles Cocos, qui ont été ravis de voir leur paysage marin dans toute sa splendeur. Nous avons utilisé toutes les capacités de cartographie de la profondeur océanique de RV Investigator pour étudier complètement les îles Cocos, des profondeurs côtières inférieures à 100 m jusqu’à l’abîme à environ 4800 m plus bas. 

L'ensemble des données couvre désormais une zone importante et inédite de ces parcs marins. Le PDG du Museum Victoria a conclue l'enquête en disant que :

Les résultats de la recherche de cette expédition seront inestimables pour notre compréhension des environnements sous-marins australiens et de l’impact que les humains ont sur eux. Nous sommes fiers que nos cartes, données et images soient utilisées par Parks Australia pour gérer le nouveau parc marin à l’avenir. 

Une erreur ?

Mots-Clés : australieîles CocosMuseum Victoria Research Institutecrétacé

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (1)

Par Cinéphile94, il y a 3 mois :

Y'a une faune totalement dingue dans les océans. Histoire d'inspirer les meilleurs films de science-fiction et d'horreur sous marins

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.