L'avocat du diable : DC Comics et le délire des versions longues

De Justin Padawan - Posté le 18 octobre 2016 à 15h21 dans Mangas/Comics
12réactions !
12 commentaires

Inutile de revenir sur la succession de films qui a fait trembler la planète comics depuis quelques années, je l'ai déjà abordé dans une précédente chronique. De la même manière, j'ai aussi déjà traité du retard qu'a pu accumuler DC Comics par rapport à Marvel. Mais, retard ou non, les films sont jugés intrinsèquement, c'est-à-dire que ce ne sont pas les opus précédents de la saga qui vont déterminer si, oui ou non, le film en question est bon. Et dans l'immense concurrence marketing que constitue les adaptations de comics, DC semble avoir trouvé une excuse quasi immanquable pour justifier de la qualité parfois insuffisante de ces films : les versions raccourcies. Petit décryptage sur cette nouvelle mode, mais avant découvrez cette scène coupée de Batman v Superman

Petite piqûre de rappel

Je l'ai déjà dit mais je le répète, le retard de DC dans les salles obscures face à son éternel rival a fait prendre des décisions parfois rapides et précipitées. Ainsi, tout est mis en œuvre pour concurrencer LE fil conducteur du Marvel Cinematic Universe : Avengers. Et pour ceci, quoi de mieux que de lancer sur le devant de la scène leur bande de super-héros, à savoir la Justice League. C'est ainsi que trois films sont sortis depuis 2013 pour poser les bases de l'univers cinématographique de DC, sans qu'aucun ne fasse l'unanimité chez les fans. Les films ne sont pas nuls, loin de là, mais on peut les qualifier de décevants (chacun à son propre avis sur la question, je dégage ici la pensée populaire).

suicide sqaud

Dès lors, ne parlons que de L'aube de la justice et Suicide Squad, qui sont les deux sorties annuelles de DC. Le premier, très attendu depuis trois ans -parce que suite directe de Man of Steel- a reçu des critiques mitigées. Pour le second, les critiques sont mêmes plutôt houleuses. Vexé mais compréhensif envers la réception de ses films, DC a lancé un argument étrange pour répondre aux détracteurs : en somme, "si vous n'avez pas aimé le film, c'est parce que vous n'avez pas tout vu, en vérité, la version longue est bien meilleure". Dans ce cas précis, je parle de Batman v. Superman, et derrière son caractère ironique, le marketing de DC semblait tout à fait sérieux. Comment l'interpréter ?

Aveu d'échec ou produit marketing ? 

On a deux manières distinctes d'interpréter le problème, soit à la manière d'un aveu d'échec de DC qui reconnaît que ses films ont été décevants et qui tente le coup de promouvoir les sorties en physique. Soit, à l'inverse, une idée marketing qui jaillit avant la sortie même en salle : ne sortir qu'une version raccourcie au cinéma pour générer de l'argent sur la longue à la manière d'un DLC.

J'ai beaucoup de mal avec cette stratégie qui devrait se reproduire pour Suicide Squad dans les prochains mois. Les sorties DVD ont toujours offert du contenu supplémentaire aux spectateurs, notamment des bonus avec des scènes coupées. Mais si justement ces scènes ont été retirées du film final, c'est pour la simple et bonne raison qu'elles alourdissaient le film, qu'elles n'étaient pas forcément nécessaires. Là on est dans une optique complètement inversée puisque ces scènes sont non seulement rajoutées au film, mais on vante le fait qu'elles soient importantes au résultat final, ce qui paraît paradoxal.

batman

Il faut savoir qu'en terme de longueur, L'aube de la justice est déjà un beau bébé de 2h30 au cinéma et qu'il flirte désormais avec les 3h dans sa version longue. Donc, une question toute simple, si le film fait déjà 2h30 et que la version longue est meilleure aux yeux des producteurs, pourquoi ne pas rajouter l'équivalent de cette demi-heure en plus pour avoir dans les salles un film qui ne sera pas décevant ? 

Un élément capable de relancer l'industrie du DVD ?

La version longue est un argument qui se popularise ces derniers temps et j'admets avoir peur au point que les sorties en salle ne deviennent que des versions rétrécies du film que l'on veut voir. J'ai déjà utilisé la référence avec les DLC, mais je la trouve particulièrement intéressante. Un DLC c'est quoi ? Un contenu optionnel qui rallonge la durée de vie d'un jeu et qui, d'autre part permet de faire rentrer de l'argent. Mais ces DLC sont prévus avant même la sortie du jeu ! Ils sont retirés volontairement du jeu, justement pour générer du fric et c'est là que ça devient vicieux ! En revanche, dans le cas des jeux vidéo, on ne fait que profiter de la démocratisation du contenu en ligne. Là, ne sortir au cinéma que des versions rétrécies pourrait tuer l'art qu'est le cinéma...

Chargement du sondage, veuillez patienter. Les sondages sont pour le moment indisponibles sur l'application smartphone d'Hitek.

Cet article a été rédigé par
un lecteur d'Hitek : Justin

Hitek donne la parole à ses lecteurs Tu veux participer ?

Une erreur ?

Mots-Clés : DC Comicsversions longuesfilmsavocat du diable

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (12)

Par jeanLucasec, il y a 4 ans :

Ca s'appelle le marketing !

Répondre à ce commentaire

Par Sayanji, il y a 4 ans :

En vrai, vous allez les chercher où ces wallpapers pour vos articles?

Répondre à ce commentaire

Par hayn, il y a 4 ans :

ok donc un film Dc faut attendre de le trouver en telechargement , c est balo j'aimai bien mes petites sorties ciné

Répondre à ce commentaire

Par Kill, il y a 4 ans (en réponse à hayn):

Nan mais pour le moment c'est DC mais tu verra quand les autres maisons de prod vont commencer a s'y mettre quand ils vont voir Warner s'en mettre plein les poches, les DLC c’était pareil au début juste une ou deux maison de prod faisait ça et regarde maintenant, il y a plus un eux sans season pass. et c'est LA ou ça va être grave!!!!!!!!
ça sera bientôt finit les ciné pour moi si tous le monde adopte cet stratégie.

Répondre à ce commentaire

Par Dyhell33, il y a 4 ans :

Il y a aussi les salles de ciné qui souhaitent faire plus de séances avec des films plus court.

Répondre à ce commentaire

Par Lilie , il y a 4 ans (en réponse à Dyhell33):

Je me permet de te répondre parce que je travaille dans un cinéma :)


Alors déjà :
1) les salles de cinéma n'ont AUCUN pouvoir dans les décision des longueurs des films, étant tout au bout de la chaîne de l'industrie, les studios de production s'en fichent un peu de ce que peuvent bien penser les salles de cinéma qui diffusent les films :/

2) avoir à la fois des films de 1h30 et de 3h30 ça serait difficilement gérable effectivement, la programmation (qui se refait chaque semaine) est un exercice compliqué !
Mais déjà, les films de plus de 2h perturbe la gestion des salles de cinéma, mais tu n'en entendras jamais un seul se plaindre, on fait avec :) !

3) le but d'un cinéma, comme tout commerce, c'est d'être rentable, et mobiliser un film sur 2 séances en prenant le risque que personne n'aille le voir (car le client lambda n'a pas envie de s'enfermer dans une salle pendant 4h malheureusement) il faut pouvoir le faire.

Répondre à ce commentaire

Par heisenberg2935, il y a 4 ans :

Le problème de la version longue ne vient pas du réalisateur ni de la production mais des distributeurs qui ne veulent pas sortir des films trop long de peur de devoir faire moins de projection.
Dans le cas de BvS (je n'ai pas vu Suicid Squad), la version longue n'est nullement nécessaire a la version cinéma. Certes elle apporte une ambiance et une intrigue différent mais elle n'est en aucun cas nécessaire au film.
Quant au film en lui-meme, son "impopularité" vient du fait que Snyder est le seul vrai réalisateur de film de super-héros (Je ne compte pas Nolan dans cette affirmation car sa trilogie est en dehors de tout univers. c'est le seul a réellement mettre sa marque dans ses films et avoir une réelle esthétique de mise en scène. Comme la fait Nolan avant lui, il est le seul a réinterpréter les super héros a sa façon. Toutes sa filmographie se base sur l'étude du divin et il était donc normal qu'il passe a Man of Steel puis a BvS.
tous les autres réalisateurs, que ce soit du MCU ou bien des autres films DC, ne sont que des techniciens de la productions qui doivent participer a la création de quelque chose bien plus grand que leur propre film. Il n'y a donc aucune recherche de mise en scène et d'esthétique propre a chaque réalisateur.

Répondre à ce commentaire

Par Baltringue, il y a 4 ans (en réponse à heisenberg2935):

C'est la que les opinions divergent :

D'une part ceux qui vont voir un film de tel ou tel réalisateur,
d'autre part ceux qui vont voir tel ou tel film, ou tel série, et se fichent plus ou moins du réalisateur.

Quand je vais voir un marvel, je vais voir un film marvel, pas un film de intel.

Répondre à ce commentaire

Par nevew, il y a 4 ans (en réponse à heisenberg2935):

J'suis d'accord avec le gars qui t'a répondu. Si je vais voir un film Iron man, je veux voir un film iron man. Si je veux voir un captain america, je veux voir un captain america. Je n'ai pas la même sensation et le même ressenti parce que les real s'adaptent au personnage qu'ils mettent en scène. Et je trouve ça mieux que de foutre un thème dans tous les films que tu fais juste parce que tu veux travailler autour. (surtout que pardon, mais le thème mystique, divin dans bvs est vraiment mal foutu. Plein de bonnes intentions, mais le scénario ne suit absolument pas et j'ai eu l'impression de voir une soupe d'idée sans organisation).

C'est la, la grande différence DC et marvel. Marvel a compris ses personnages et se focalisent dessus. DC se focalise sur donner un sens et un thème (en gros, ce qui est autour du personnage). Après, yen a qui aime, moi perso, quitte à regarder un film dans cette optique, autant regarder un film original et pas un film sur des perso que j'apprécie (ça marchait bien avec watchmen par exemple, avec tout le contexte social et tout).

Répondre à ce commentaire

Par heisenberg2935, il y a 4 ans (en réponse à nevew):

La facon de travailler des réalisateurs du MCU va l'encontre de leur boulot. Ils sont dans la meme optique du travail que faisait les techniciens-réal a Hollywood dans les années 30-40.
Le problème du film de super héros (si on peut considérer qu'il y en a un) c'est que c'est un film de prod et non de réal, qui n'ont la qu'une fonction de techniciens. la façon qu'a Disney de ne pas vouloir renouveler le genre ne peut que conduire a la chute du genre. contrairement au travail de Snyder (que l'on aime ou non) qui permet au réalisateur (ainsi qu'au chef-op) d'apporter sa propre pâte au film.
C'est exactement ce qui est arrivé au western a la fin des années 60 due a l'industrialisation du genre en laissant de coté le coté artistique (a l'exception de réalisateur tels que Howard Hawks et John ford, qui pourrait être considéré a leur manière comme les Snyder et Nolan de leur temps).

Répondre à ce commentaire

Par nevew, il y a 4 ans :

Cette mode du DLC movie est purement marketing et absolument idiote.
Le problème est surtout le découpage mal foutu. (bon, perso, j'ai pas trouvé la version longue de BVS meilleure que l'autre. J'ai trouvé l'intrigue ajoutée assez inutile et qui ne règle en rien les autres problèmes du film).

Le fait d'aller au cinéma, d'être déçu et de dire "ah mais vous inquiétez pas, la version longue est mieux" est vraiment idiot. Non mais vraiment stupide! S'ils changent pas leur stratégie, ils vont s'en mordre les doigts.

Une version longue apporte un plus. Des scènes supplémentaires non indispensables au film mais qui font plaisir aux fans. Pas un élément important qui aide à structurer l'histoire, là non.
Ils ont changé de directeur je crois, peut être que le gars va changer cette politique...

Répondre à ce commentaire

Par Gégéleroutier, il y a 4 ans via l'application Hitek :

La comparaison aux DLC est d'autant plus mauvaise qu'il existe des DLC purement décoratifs (costumes, accessoires) et qui n'allongent en rien la durée de vie. De plus ce n'est pas une pratique nouvelle, indépendante du réalisateur, dont un exemple est le charcutage de l'excellent film Metropolis datant de 1927, de Fritz Lang. A ce jour il ne reste que 145 minutes sur les 180 initiales. Plus récemment il y a les mutiples versions de Blade Runner datant de 1982, dont la dernière est sortie en 2007.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test realme X50 Pro, un smartphone 5G qui veut faire bouger le haut de gamme : fiche technique, prix et date de sortie

Realme X50 Pro

Il y a 1 mois

Test : l'Asus ROG Zephyrus G14, un PC portable Gaming compact avec une RTX 2060 : fiche technique, prix et date de sortie

Asus ROG Zephyrus G14

Il y a 3 mois

OnePlus 8 Pro, le nouveau smartphone 5G avec écran 120 Hz : fiche technique, prix et date de sortie.

OnePlus 8 Pro

Il y a 3 mois