Dog End : assassins surhumains et combats épiques au menu de ce manga bourré d'action

De GomeWars Auteur - Posté le 5 octobre 2018 à 15h12 dans Art

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

Le métier d'assassin, certainement présent sous toutes les civilisations de l'Humanité, reste entouré de mystères. Un voile d'ombre qui a su inspirer bon nombre d'artistes à travers les âges, qu'ils soient présents dans le domaine du littéraire, du cinéma ou tout simplement, du jeu vidéo. Le manga n'y a pas échappé et Dog End en représente le parfait exemple. Un manga bourré d'action dont le personnage le plus emblématique se dévoile à petit feu, parfait pour tenir les lecteurs en haleine. 

Force de l'ordre et hors-la-loi, dos à dos pour une mission secrète

Mana, jeune fille de 14 ans, se retrouve malgré elle au beau milieu d'une guerre de succession entre clans mafieux et puissants conglomérats. Et bien évidemment, lorsque les puissants doivent faire disparaître quelqu'un, c'est vers les assassins qu'ils se tournent. Dans Dog End, la jeune fille est poursuivie par la ligue des assassins, qui porte relativement bien son nom. Une troupe surentrainée dont les membres possèdent des pouvoirs mystérieux. Et qui de mieux qu'un assassin pour affronter un assassin ? 

DOG END ©2017 Yurikawa/SHOGAKUKAN

L'agence nationale de la police va donc dépêcher deux hommes à la protection de Mana, Hatori, un inspecteur de police sérieux qui ne laisse rien passer, et Kurômaru Wakatsuki, un assassin fantasque connu dans le milieu sous le nom de "Black Dog". Un duo improbable dont l'objectif est simple sur le papier : protéger la jeune fille. Une mission sanglante mais puissante signée du mangaka Yurikawa, aussi bien présent au dessin, qu'au scénario. 

DOG END ©2017 Yurikawa/SHOGAKUKAN

Dog End ne fait pas partie de ces mangas qui vous promettent des scènes d'action épiques sans jamais rien vous apporter en retour. L'œuvre vous prend par les narines dès les premières pages et ne vous laisse respirer qu'une fois le manga fermé. Des assassins aux pouvoirs surnaturels qui déclencheront des combats explosifs, au sens littéral du mot. Dog End se dévore sans peine, exposant juste assez les origines de ses personnages pour accrocher le lecteur, mais pas suffisamment pour le gaver. Une œuvre aux éditions Kana disponible depuis le 5 octobre en librairies et sur Amazon, juste ici

Article sponsorisé

Une erreur ?

Mots-Clés : Dog EndKanaassassinManapolice

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (3)

Par Billy, il y a 2 semaines :

Tout ce sang ma donné envi de manger une bonne entrecôte.

Répondre à ce commentaire

Par GrootLeCon, il y a 1 semaine :

Ptdrr sérieusement ? Un assassin au pouvoir mystérieux qui s'appelle Black Dog ? C'est pas genre juste tout pompé sur le mangas Black Cat ?

Répondre à ce commentaire

Par Elias, il y a 6 jours :

Le personnage me fait beaucoup penser a Dante, dans l'attitude et le physique

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test Samsung Galaxy Note 9, le plus puissant des Galaxy Note : fiche technique, prix et date de sortie

Samsung Galaxy Note 9

Il y a 2 semaines

Note : 9,2
Test Honor 10, un smartphone 18:9 très proche du Mate 10 : fiche technique, prix et date de sortie

Honor 10

Il y a 2 semaines

Note : 8,8
Test FIFA 19 : le spectacle avant tout

fifa 19

Il y a 2 semaines

Note : 7,5