Rechercher Annuler

Harry Potter : trois tragiques histoires familiales occultées par les films

De Marie-Mathilde Peyralbe - Posté le 8 novembre 2023 à 10h23 dans Cinéma

Les films adaptés de l'univers du petit sorcier à lunettes ne sont malheureusement pas exhaustifs. En attendant la prometteuse série HBO adaptée des ouvrages de la romancière J. K. Rowling, retour sur trois sagas familiales ô combien déchirantes, dont seuls les lecteurs des livres connaissent finalement les détails...

Rémus Lupin et Nymphadora Tonks

Harry Potter

Si l'ancien professeur et l'Auror apparaissent brièvement dans les derniers opus filmiques, force est de reconnaître que leur histoire est tout bonnement survolée. Dans les livres, on apprend leur mariage - qui se déroule dans le Nord de l'Ecosse. Seulement, à peine quelques semaines après les noces, Rémus réalise que Nymphadora porte leur enfant. Persuadé d'avoir transmis sa "maladie" à l'enfant à naître - et ainsi reproduit le douloureux schéma de sa propre enfance -, rongé par la culpabilité, il prend la fuite. Mais les pas de Rémus ne l'entraînent pas n'importe où : à l'inverse, il rejoint Harry, Ron et Hermione au 12 square Grimmaurd, leur proposant de les assister dans leur périlleuse quête. Toutefois, celui auquel il a enseigné le sort du Patronus ne l'entend pas de cette oreille, notamment quand son interlocuteur mentionne l'enfant à naître. Le ton monte et, à terme, le jeune homme passe un véritable savon à son ancien professeur.

- Harry, je suis sûr que James aurait voulu que je reste auprès de toi. 

 - Eh bien, moi, je n’en suis pas sûr du tout, répliqua Harry avec lenteur. Je pense que mon père aurait voulu savoir pourquoi vous ne voulez pas rester auprès de votre enfant.

Le visage de Lupin perdit toute couleur. On aurait dit que la température de la cuisine venait de tomber de dix degrés. Ron regarda autour de la pièce comme s’il s’était promis d’en graver chaque détail dans sa mémoire tandis que les yeux d’Hermione se posaient alternativement sur Lupin et sur Harry.

[...]

- Tu ne comprends donc pas ce que j’ai fait à ma femme et à mon enfant à naître ? Je n’aurais jamais dû épouser Tonks, j’ai fait d’elle une réprouvée !

Harry Potter et les Reliques de la Mort

Une brouille momentanée, puisque leur confrontation permet à Lupin d'ouvrir les yeux sur son comportement. Horrifié, il retourne auprès de Tonks, la suppliant de lui pardonner son attitude. Si cet épisode ne figure nullement dans les films, il rend encore plus bouleversante la mort du couple, laissant leur fils, Teddy, orphelin. Cerise sur le gâteau : quand ils se revoient après leur dispute, Rémus demande à Harry d'être le parrain du bambin.

La famille Serdaigle

Harry Potter

La Dame Grise, que l'on rencontre dans le dernier volet de la saga, est loin de révéler toute sa douloureuse histoire à Harry. En effet, celle qui a volé le diadème de sa mère, à savoir l'une des fondatrices de Poudlard, a commis un tel acte par jalousie : elle voulait devenir plus intelligente et importante que sa génitrice. Si Rowena Serdaigle tait le méfait de sa fille Helena à Godric Gryffondor, Helga Poufsouffle et Salazar Serpentard, une maladie incurable ne tarde pas à bousculer son existence. Seulement, la sorcière a un souhait bien précis avant de rendre son dernier souffle...

En dépit de ma perfidie, elle voulait à tout prix me voir une dernière fois.

Helena Serdaigle, Harry Potter et les Reliques de la Mort

Pour localiser sa fille, Rowena demande à un baron, fou amoureux de la disparue, de partir à sa recherche. Le soupirant s'exécute et retrouve la trace d'Helena en Albanie, dans une forêt. La jeune femme réalise la présence de celui qu'elle a maintes fois éconduit et cache alors le précieux objet dans un arbre. Une fois face à son poursuivant, elle refuse catégoriquement de le suivre. Dans un accès de folie et de douleur, ce dernier ne trouve pas meilleure idée que de la poignarder à mort, et ce, avant de s'ôter la vie. De par son crime, il devient le Baron Sanglant, errant désormais à travers Poudlard, au même titre que celle qu'il a assassinée, que l'on connaît sous le nom de Dame Grise...

Les Gaunt

Harry Potter

La famille de Voldemort, marquée par la violence et la consanguinité, descend directement de Salazar Serpentard. Dans les livres, on apprend de nombreuses choses au sujet de ses membres, adeptes du fourchelangue. Le grand-père de Vous-savez-qui, Elvis, était un homme abject, obsédé par la pureté du sang de sa lignée. A travers le souvenir d'un employé du Ministère leur ayant rendu visite suite à l'agression d'un moldu, on réalise que la famille, autrefois richissime, s'éteint désormais dans un taudis lugubre. La violence de son père pétrifie sa propre fille, Merope, qui passe dès lors pour une Cracmolle (un enfant de sorciers dépourvu de pouvoirs magiques) plutôt qu'une sorcière.

Il y eut un grand bruit métallique. Merope avait laissé tomber une des marmites.

- Ramasse-la ! lui cria Gaunt. C'est ça, traîne-toi par terre comme un sale Moldu ! Et ta baguette, elle te sert à quoi, espèce de bonne à rien, sac à fumier ?

Harry Potter et le Prince de Sang-mêlé 

Cependant, il n'en est rien : pour preuve, elle s'entiche de leur noble voisin, un moldu, et concocte un philtre d'amour pour s'assurer ses faveurs. De cette union factice résulte une grossesse. C'est à ce moment que Merope cesse d'administrer la potion à l'élu de son cœur. Libéré du charme, celui-ci l'abandonne avec leur enfant à naître. Seule et désespérée, la jeune femme met au monde le fameux Tom Elvis Jedusor dans un orphelinat londonien. Elle meurt peu après la venue au monde de l'enfant, vaincue par la douleur et le chagrin. Plus tard, quand Voldemort tue son père et ses grands-parents puis récupère la bague d'Elvis Gaunt, il fait d'ailleurs accuser Morfin, le frère de sa mère, en modifiant sa mémoire. Non content d'avoir occis sa famille, Jedusor envoie donc son oncle à Azkaban. Si Dumbledore tente de prouver son innocence, Morfin ne tarde pas à décéder, derrière les barreaux...

Une erreur ?

Mots-Clés : Harry Potterromansfilmsmagietriste

Moi c'est Marie-Mathilde (mes parents n'ont pas réussi à choisir). Auteure-scénariste, j'ai été plongée dans la marmite de potion cinématographique par ces derniers - et notamment ma mère, qui m'a emmenée au cinéma voir Le Seigneur des Anneaux à l'âge de quatre ans. Quand j'étais petite, j'épluchais les magazines sur le 7e art. Même si je ne suis toujours pas bien grande, me voilà désormais passée de l'autre côté du miroir, et sans pilules de surcroît ! Aussi bien émue par Orgueil et Préjugés que Kill Bill, grande amatrice de thrillers et autres récits d'enquêtes, j'aime particulièrement écrire sur ce qui se rapporte à la littérature, aux séries et au cinéma - et me tiens toujours à l'affût des nouvelles sorties.

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (2)
photo de profil de <strong>Hermione</strong>

Par Hermione, il y a 7 mois :

Anna Karenine est de circonstance...

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>Hachem</strong>

Par Hachem, il y a 7 mois :

Et oui les livre cache boucoup. De secret

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.