Rechercher Annuler

Jujutsu Kaisen : voici pourquoi la ressemblance avec Naruto n'est pas problématique

De Chromerit Auteur - Posté le 4 janvier 2021 à 17h44 dans Mangas/Comics

Peut-être en avez-vous déjà entendu parler, ou peut-être l'avez-vous déjà regardé, toujours est-il que Jujutsu Kaisen est l'un des animes du moment, et qu'il fait grand bruit dans le monde des shonen. Nous vous avions proposé de le découvrir dans notre article portant sur les animes du mois de janvier 2021, et nous vous proposons, cette fois-ci, d'en savoir un peu plus sur le petit nouveau des animes, qui joue déjà dans la cour des grands. Bienvenue dans le monde fermé des exorcistes !

Le synopsis de Jujutsu Kaisen

On suit les traces, dans Jujutsu Kaisen, de Itadori Yuji, un jeune lycéen "banal" (qui possède cependant des aptitudes impressionnantes en sport), qui fait la connaissance du monde des exorcistes en avalant une relique de classe S (afin de sauver ses amis). Le personnage cohabite, après avoir dévoré la relique en question (qui est un doigt d'une entité démoniaque connue sous le nom de Sukuna), avec ladite entité démoniaque.

Manger le doigt de Sukuna a certes donné à Itadori l'énergie occulte dont il avait besoin pour sauver ses amis d'une mort atroce, mais cela a surtout fait de lui le réceptacle de Sukuna, et l'a condamné à mort. En tuant Itadori, on tue en effet Sukuna, mais ne vaudrait-il pas mieux attendre qu'il ait retrouvé tous les doigts de la terrible entité, et qu'il les ait tous mangé ? Il semble qu'il soit le seul à être en capacité de le faire. Un contrat est passé : Itadori obtient un sursis le temps qu'il ingurgite tous les doigts de Sukuna, suite à quoi il sera tué, pour servir de tomber à l'âme de Sukuna. 

Un shonen typique ? 

Les premiers épisodes de Jujutsu Kaisen ressemblent à s'y méprendre à un anime que vous auriez déjà vu un million de fois auparavant. Il faut dire que le trio de départ est composé de Yuji Itadori (le gars sympa et maladroit, extrêmement puissant mais ignorant, avec un coeur d'or, facilement comparable à Naruto Uzumaki) : 

De Megumi Fushiguro, un personnage encore en apprentissage, plutôt posé (avec un petit côté brun ténébreux), mais qui cache une puissance impressionnante (comme le remarque Sukuna), et que l'on compare instinctivement à Sasuke Uchiwa

Et de Nobara Kugisaki, une fille avec un tempérament fort (pour ne pas dire un sale caractère), qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Oui, elle nous rappelle Sakura, par certains aspects (bien qu'elle n'ait pour l'instant développé aucun sentiment à l'égard de Megumi).

Il s'agit d'un trio de base classique, tel qu'on peut le voir dans Naruto. Plus encore, le sensei de Yuji (et de ses compagnons), qui est un professeur de l'école d'exorcisme de Tokyo nommé Satoru Gojo, possède de nombreuses caractéristiques en commun avec Kakashi-Sensei (comme des yeux particuliers qui sont dissimulés derrière un bandeau noir, et des cheveux blancs hérissés).

Bien sûr, Naruto est loin d'être le seul shonen existant. On pourrait aussi voir dans Jujutsu Kaisen certains éléments empruntés à My Hero Academia (comme l'incroyable sens du sacrifice du héros), et d'autres empruntés à Bleach ou à Yu Yu Hakusho (comme l'entêtement du personnage principal et le travail surnaturel qu'il doit accomplir). On pourrait même voir dans la force physique pure d'Itadori, et dans sa désinvolture à l'utiliser (avant de débuter comme exorciste), un lien avec Luffy dans One Piece. Vous l'aurez compris, Jujutsu Kaisen nous donne au tout départ l'impression de suivre un shonen classique, et pourtant, est-ce bien le cas ? En vérité, nous en sommes loin.

Les clefs d'une réussite

Attention : cette partie comporte des spoils concernant les 6 premiers épisodes de Jujutsu Kaisen. Si vous ne les avez pas vu et que vous souhaitez éviter le spoil, ne continuez pas votre lecture.

À ce stade, on pourrait se dire que Jujutsu Kaisen n'apporte rien de neuf, et pourtant, c'est tout le contraire. Itadori a comme désir profond de sauver les autres et de les conduire vers une mort convenable, mais il est rapidement obligé d’accepter qu’il n’est pas assez fort pour sauver tout le monde, et que le chemin qu’il a choisi l’exposera à voir et à subir d'horribles choses. Rapidement d'ailleurs, Yuji se retrouve confronté à un monstre qu'il ne peut pas battre. On pourrait s'attendre à ce qu'il se découvre une puissance venue de l'amitié / des souvenirs / de l'amour / d'anciennes promesses, mais rien de tout cela ne survient. Le héros est encore faible, et en prend conscience. Il subit de plein fouet, en se faisant arracher une main, et les doigts de celle qu'il lui reste. Son esprit est brisé, en proie à la peur

De même, Sukuna est bien loin du Démon-Renard à neuf queues de Naruto. On parle ici d'un être sadique, cruel, sans émotion d'aucune sorte (si ce n'est la soif de pouvoir et le goût du sang), qui profite de la première réelle opportunité qu'il a pour tenter de torturer et de tuer les amis de Yuji, avant de "tuer" Yuji lui-même.

La force première de Jujutsu Kaisen est sans doute de feindre la prévisibilité avec une configuration de départ plutôt simple, pour mieux nous tromper, et nous donner une bonne dose de complexité. Bien que nous sachions que le héros principal ne peut pas mourir (il faut bien un avantage à être le réceptacle de Sukuna), le fait de le voir allonger à la morgue, pâle et prêt à subir une autopsie, nous renvoie à la condition humaine des protagonistes. Il s'agit d'exorcistes humains, certes particulièrement entraînés, mais leur sort demeure le même que le nôtre. Chacun d'entre eux peut perdre, et mourir misérablement. Même si Gojo nous paraît être hors de toute portée, on ne peut s'empêcher de se demander ce que donnerait un combat d'égal à égal avec Sukuna. Gojo affirme pouvoir l'emporter, mais en est-il vraiment sûr ?

En l'espace de 6 épisodes seulement, Jujutsu Kaisen est parvenu à s'imposer dans le genre des shonen, en remettant en cause certains éléments que l'on pensait acquis au genre. Les ressemblances avec Naruto, que l'on remarque assez rapidement, ne sont donc pas une faiblesse, mais plutôt une force, puisqu'elles nous induisent en erreur, et permettent au mangaka de nous surprendre habilement par la suite. En d'autres termes, on s'attend à un schéma classique au vu d'une configuration de départ classique, et on se fait avoir en beauté, pour notre plus grand bonheur. Pour le moment, 13 épisodes sont parus sur Crunchyroll, et nous attendons le quatorzième avec impatience, pour savoir si l'anime continuera sur sa (bonne) lancée.

Une erreur ?

Source(s) : Polygon

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Mots-Clés : Jujutsu KaisenaniméressemblancesnarutoSukunaqualité forceshonenYuji Itadori

Commentaires (9)

Par AlloMundo, il y a 2 mois :

Cet anime est franchement cool, je le conseille, c'est vrai qu'au début on se dit "Oh non encore un shonen basique", mais on est vite surpris, et dans le bon sens :)

Répondre à ce commentaire

Par pepiin, il y a 2 mois :

Après My hero academia, Black clover voila maintenant que Jujutsu Kaisen est un Naruto bis ?

Sérieusement les gens lisent les mangas cités ou ça se passe comment ? Ce sont tous des Shonen Nekktsu donc oui il y a des ressemblances car c'est hyper codifier, mais cela se stop ici.
Les univers, les personnages, les enjeux, la narration, les thématiques sont très très très différentes.

Pis les arguments Kakashi = Gojo car ils ont un masque ... Sérieusement ? Vous lisez les œuvres ? Ils ont strictement rien en commun

Répondre à ce commentaire

Par Baroudeur, il y a 2 mois (en réponse à pepiin):

En fait t'as lu l'article ? ça dit qu'il y a des ressemblances avec des shonen de base, mais que justement ça change, c'est rafraichissant un peu.
Justement, c'est pas un naruto bis, t'as vraiment lu le dernier paragraphe ?

Répondre à ce commentaire

Par pepiin, il y a 2 mois (en réponse à Baroudeur):

Alors je me suis visiblement très très mal exprimé. Je parlais pas du tout de l'article. Simplement de manière générale sur des forums ou Youtube.

J'aurai du préciser et c'est la mon erreur car je ne le précise pas. Effectivement l'article est assez complet et ne dit pas que c'est une copie.

My bad. Simplement il suffit d'aller rapidement sur des forums, Youtube, Twitter etc pour se rendre compte que n'importe quel nouveau Shonen est directement une copie de Naruto.

Répondre à ce commentaire

Par Hitek, il y a 2 mois (en réponse à pepiin):

Bonjour pepiin,
Merci pour votre remarque ! Elle est intéressante.
Nous défendons justement, dans cet article, la thèse que Jujutsu Kaisen est une oeuvre bien différente de Naruto. Bon nombre de personnes, qui se sont parfois arrêtées aux premiers épisodes de l'anime (et qui ont laissé tomber par la suite) ont expliqué avoir été déçues de constater qu'il ne s'agissait, pour eux, que d'une pâle copie de Naruto.
L'idée de cet article nous est donc venue : celle de montrer les ressemblances avec Naruto (et notamment le trio de base du début), mais de montrer que Jujutsu Kaisen n'a finalement que peu de choses en commun avec l'oeuvre de Masashi Kishimoto.
Comme vous le savez très certainement, il est compliqué d'aborder les mangas, puisque cela spoilerait l'anime, aussi sommes-nous restés généraux, tout en tâchant de montrer qu'il est bon de surmonter les premiers épisodes pour voir les différences qui existent entre les deux oeuvres. :)

Nous espérons avoir pu vous renseigner au mieux, et vous souhaitons une très bonne continuation sur notre site,

L'équipe HITEK

Répondre à ce commentaire

Par pepiin, il y a 2 mois :

Oui je suis d'accord, je me suis simplement mal exprimé car je parlais de votre article mais de manière général.

Répondre à ce commentaire

Par Kk0506, il y a 2 mois :

J’avais remarqué les ressembles, apres Jujutsu Kaisen est super bien à sa façon. Et comme c’est dit plus haut c’est un Shonen mais etre un shonen ça ne veut pas forcément dire que les ressemblances doivent autre aussi visible lool. C’est comme les seins Vinland Saga et Berserk il y a des similitudes qui font tiltes directement alors que Berserk et The blade of immortal par exemple sont des seines qui n’ont pas de véritable similitude.

Répondre à ce commentaire

Par shira, il y a 1 semaine :

Certaine personne peuvent en effet dire que c'est un "plagiat" de Naruto mais en ayant vue les deux manga je ne pense pas ok il ya des refs mais dans combien de manga y'a t'il des refs de manga connus ? Fin juste ce que j'ai envie de leur dire a ces gens qui prétendent que ça est un plagiat de ça regardez juste le nombre incalculable de manga qui existe et regarder le nombre de références qu'il y a maintenant vous allez dire Bob l'éponge c'est un plagiat de ça parce y'a des références ? Mais la blague et puis pour finir le plagiat au japon n'est pas considéré pareillement qu'en France ou dans d'autres pays.
Le "plagiat" comme vous l'appelez au Japon est considéré comme une forme de respect envers l'auteur.
Si moi même dans d'autre manga il y avait des références du manga que j'ai créé j'en serais vraiment fier ça montrerai l'importance qu'il a et même que d'autres auteurs l'apprécient alors au lieu de jouer les mauvaises langues cultiver au lieu de dire de la merde.

Répondre à ce commentaire

Par shira, il y a 1 semaine (en réponse à shira):

cultivez vous*

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.