Les cinq meilleures mini-séries HBO

De Gaetan Auteur - Posté le 5 novembre 2019 à 11h36 dans Séries TV

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

Alors que HBO casse à nouveau internet cet automne, avec notamment les sorties de Watchmen et de His Dark Materials (cette dernière est attendue pour le lundi 4 novembre aux U.S.A., et une sortie en France le 5 novembre sur OCS), revenons ensemble sur quelques-uns des plus grands chefs d'oeuvre de la célèbre chaîne du groupe Warner. Mais cette fois-ci, pas de Game of Thrones, pas de Westworld, pas de Boardwalk Empire, mais plutôt les mini-séries de HBO. Car si elles sont moins connues que leurs aînées au format long, elles n'en demeurent pas moins des oeuvres aussi ambitieuses qu'exigeantes. Voici cinq de nos mini-séries HBO favorites !

1 - Chernobyl 

C'est sans aucun doute l'un des plus gros succès de l'année. Chernobyl a littéralement cassé Internet au début de l'été 2019. Créée par Craig Mazin (scénariste de Scary Movie 3 & 4 et de Very Bad Trip 2 & 3), Chernobyl est issu de l'association entre Sky Atlantic et HBO. Racontant les causes et les conséquences de l'incident nucléaire de Tchernobyl, tant au niveau intime de ses protagonistes qu'au niveau politique, la série Chernobyl est une série aussi passionnante qu'intense. Grâce, notamment, à un scénario absolument brillant, extrêmement documenté, et une concision qui force le respect. Car si la série est bouleversante, elle ne tombe jamais dans l'excès de pathos. Le jeu des acteurs est tout aussi formidable, avec en premier lieu le génial Jared Harris (The CrownThe TerrorCarnival Row), Stellan Skarsgard (AvengersBreaking the WavesNymphomaniac) et Emily Watson (Breaking The WavesThe PropositionLes Noces funèbres). La sobriété du jeu des acteurs, cette capacité qu'ils ont de ne jamais se mettre en avant, mais plutôt d'adopter une attitude rigoureusement discrète, une attitude qu'on pourrait qualifier de slave, force le respect. La réalisation est, elle aussi, absolument fantastique. Certaines scènes nous ont absolument bluffé, comme celle où la population danse dans la neige nucléaire, sur le Pont de la Mort. Si vous n'avez pas encore vu cette mini-série, nous vous la conseillons très vivement, car il s'agit, à n'en pas douter, d'un des plus gros chefs d'oeuvre télévisuels de l'Histoire. 

2 - Sharp Objects 

Sharp Objects fut un de nos plus gros coups de coeur de l'année 2018. Cette mini-série, qui oscille entre enquête policière et drame familial, est un objet télévisuel absolument passionnant. Camille Preaker, une journaliste spécialisée dans les affaires criminelles qui a fait un récent séjour dans un hôpital psychiatrique, retourne à Wind Gap, sa ville natale du Missouri, pour enquêter sur le meurtre atroce d'une jeune fille, retrouvée édentée, et une disparition inquiétante d'une autre jeune fille, qui pourrait avoir un lien avec la première affaire. Arrivée sur place, elle aura fort à faire entre l'hospitalité très particulière des habitants de Wind Gap et sa mère, la manipulatrice Adora. Cette adaptation du roman Sur ma peau de Gillian Flynn par Jean-Marc Vallée (réalisateur de Wild et de l'excellente série HBO Big Little Lies) est absolument bluffante. En raison d'une réalisation aux petits oignons, une atmosphère qui n'est pas sans rappeler la saison 1 de True Detective et une interprétation viscérale d'Amy Adams (Man of SteelPremier Contact, Animal Kingdom). Elle est rejointe par Patricia Clarkson (Les IncorruptiblesLa Ligne verteShutter IslandSix Feet Under), glaçante dans ce rôle de mère tyrannique et manipulatrice, et Chris Messina (ArgoSix Feet Under). Eliza Scanlen, qui interprète la jeune soeur du personnage d'Amy Adams fait également office de révélation du show, avec son rôle tout en subtilités. Une série qui dérange, mais à voir absolument. 

3 - The Night Of

A n'en pas douter, The Night Of fut l'un de nos plus gros coups de coeur de l'année 2016. Cette mini-série, qui raconte l'histoire de Naz, un jeune étudiant américano-pakistanais vivant dans le Queens, est accusé d'avoir poignardé une jeune femme, avec qui il était rentré. Problème : il ne se souvient de rien. The Night Of est donc l'histoire de son procès. Cette mini-série de huit épisode est une véritable claque. Scénarisée par l'excellent Richard Price, qui après s'être fait connaître pour avoir scénarisé le film La Couleur de l'Argent de Martin Scorsese, deviendra l'un des showrunners-clés de HBO, puisqu'il créera par la suite The Wire (une des séries cultes, à plus d'un titre, de la chaîne), The Deuce (la passionnante série sur les dessous de l'industrie du porno) et The Outsider (la prochaine mini-série HBO, adaptée du roman de Stephen King, et qu'on attend avec impatience pour janvier). Richard Price s'est trouvé un autre co-équipier de renom : Steven Zaillian, à qui l'on doit notamment Mission : Impossible de Brian De Palma, Hannibal (la suite du Silence des Agneaux) et American Gangster de Ridley Scott, Gangs of New York et The Irishman de Martin Scorsese et le Millenium de David Fincher. Vous vous doutez bien qu'avec un tel duo de scénaristes, The Night Of est une véritable pépite. Mais il faut compter aussi sur l'interprétation incroyable de ses acteurs, avec en tout premier lieu l'immense John Torturo (Miller's CrossingBarton FinkThe Big LebowskiLe Nom de la Rose) et l'étoile montante Riz Ahmed (The OAGirlsRogue One : a Star Wars storyLes Frères Sisters). Bill Camp (JokerThe LeftoversThe Killing of a Sacred DeerHostilesVice), Michael K. Williams (Boardwalk Empire The Wire12 Years a Slave) et Glenn Fleshler (Suburbicon, Joker) viennent compléter ce casting déjà grandiose. On ne saurait faire autre chose que de vous conseiller très vivement de regarder cette série grandiose.

4 - Band of Brothers 

Si HBO est aujourd'hui synonyme d'une telle qualité, c'est bien évidemment grâce aux succès des séries-phénomènes de ces dernières années (Game of ThronesWestworldChernobyl), mais aussi, entre autres, à des séries plus anciennes comme Six Feet UnderDeadwoodRome ou encore Band of Brothers. Cette dernière est une mini-série créée par les légendaires Steven Spielberg (Jurassic ParkLa Liste de SchindlerMunich) et Tom Hanks (Le TerminalThe Ladykillers, La Ligne Verte). Les deux compères, qui avaient déjà travaillé ensemble pour Il faut sauver le soldat Ryan, oeuvrent ici pour une mini-série centrée sur les Screaming Eagles de la Easy Company, combattants-parachutistes pendant la Seconde Guerre mondiale. On ne vous dira pas grand-chose de cette série, qui est une série absolument culte (ce serait comme résumer Le Seigneur des Anneaux ou Harry Potter, on a tous déjà entendu parler de Band of Brothers). Tout au plus insisterons-nous pour vous dire que cette mini-série est un véritable chef d'oeuvre télévisuel, qui synthétise à la fois la grandeur du cinéma de Spielberg à son meilleur (bien que ce dernier ne soit pas réalisateur) et de tout ce que HBO parviendra à faire par la suite : une réalisation de haut-niveau, des acteurs grandioses et une musique aujourd'hui culte. Pour ceux qui ne connaissent pas encore cette série, sachez qu'elle a permis à un gigantesque acteur d'émerger : Tom Hardy. A noter également que la série aura une soeur, The Pacific, toujours créée par Spielberg et Hanks, et qu'elle vaut, elle aussi, son pesant d'or. 

5 - Euphoria

Pour être tout à fait honnête, lorsque j'ai commencé Euphoria cet été, je n'avais pas été très emballé. Je n'avais pas été emballé ni par le sujet (la sexualité chez les jeunes vue par une adolescente paumée et droguée), ni par son esthétique. J'avais trouvé aux deux premiers épisodes une esthétique qui n'était pas sans rappeler les clips MTV. C'est un choix artistique que je respecte, déjà utilisé par ailleurs par de grands réalisateurs comme Danny Boyle, mais j'ai tendance à préférer des esthétiques plus classiques, voire naturalistes. Cependant, je devais avouer que le jeu des acteurs, et plus particulièrement celui de l'étoile montante du cinéma Hollywoodien, Zendaya (Spider-Man : Far From Home) m'avait convaincu d'aller au-delà de ma première (mauvaise) impression. Et cette lecture profondément désenchantée du monde, cette ambiance qui n'est pas sans rappeler les romans de l'américain Bret Easton Ellis (American PsychoLes lois de l'attractionGlamoramaMoins que zéro) a fini de me convaincre de la qualité de cette série. Euphoria, qui est une mini-série adaptant une série israélienne, avait été annoncée comme la première série pour les jeunes de HBO. Ne vous y trompez pas ! On est loin de 13 Reasons Why ou de Riverdale. Le ton de Euphoria est extrêmement cru, la série flirtant souvent avec la pornographie. Outre les habituelles scènes de sexe de HBO, cette mini-série n'hésite pas à s'attarder sur des scènes de masturbation et autres activités, solitaires ou en groupe. D'autant que ces scènes prennent leur temps. Mais si Euphoria flirte autant avec la pornographie, ce n'est tant pour provoquer que parce que la pornographie fait entièrement partie du sujet de la série. Euphoria, ce n'est pas une série faisant cohabiter Lars von Trier et Disney Channel comme on pourrait le penser dans le premier épisode, mais bel et bien une série qui traite du corps et du sexe de manière sérieuse. Malgré une ironie parfois mordante, la série tente d'analyser comment internet, les réseaux sociaux et l'urbanisation ont modifié notre rapport au corps, au nôtre comme à celui des autres. Euphoria est loin d'être parfaite : certaines scènes sont dispensables, certains personnages sont loin d'être attachants, et la réalisation n'est pas aussi ambitieuse que sur d'autres séries HBO. Néanmoins, grâce à une histoire somme toute intéressante, des acteurs au grand potentiel (Zendaya) et la manière dont la série a réussi à s'emparer du sujet de la sexualité, Euphoria mérite grandement sa place dans cette sélection non-exhaustive des meilleures mini-séries HBO. 

Une erreur ?

Mots-Clés : band of brothersSharp ObjectsThe Night OfEuphoriaChernobylhbo

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (2)

Par jeanLucasec, il y a 1 mois :

Chernobyl, dernière grosse claque pour ma part

Répondre à ce commentaire

Par Nicoboz, il y a 1 mois :

Pas de Angels In America

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test Google Pixel 4 XL : le smartphone référence sous Android

Google Pixel 4 XL

Il y a 4 semaines

Test Xiaomi Mi 9T Pro, un smartphone haut de gamme sans concession : fiche technique, prix et date de sortie

Xiaomi Mi 9T Pro

Il y a 4 semaines

Test Asus ZenFone 6, le nouveau mobile haut de gamme avec caméra rotative : fiche technique, prix et date de sortie

Asus ZenFone 6

Il y a 3 mois